Roadtrip dans l’ouest américain : mon itinéraire de 15 jours pour une première découverte

Les routes parcourues lors d'un roadtrip dans l'ouest américain

Roadtrip dans l’ouest américain : de superbes routes avant tout !

Faire un roadtrip dans l’ouest américain était un vieux rêve. De grands espaces, des paysages à couper le souffle, des villes mythiques.

Je reviens dans cet article sur mon itinéraire, en partageant mon retour d’expérience et en précisant ce que je ferais éventuellement autrement. Je ne rentre pas dans cet article dans les détails de chaque lieu car je leur ai dédié des articles complets sur le blog. Ces articles sont référencés à chaque fois, vous pouvez les consulter pour davantage de détails.

Je precise qu’il s’agissait d’un roadtrip réalisé au mois de septembre, en couple, et en voiture (type SUV). Et sur une durée de 15 jours.

Pourquoi cet itinéraire ?

Mon itinéraire de roadtrip dans l'ouest américain

Mon itinéraire de roadtrip dans l’ouest américain

Je voulais qu’il me permette de voir de mes yeux certains points caractéristiques que je connaissais, mais qu’il soit aussi raisonnable. Il a évidemment fallu trouver des compromis car les distances entre les différents points peuvent être grandes.

Les lieux par lesquels je voulais passer (à l’époque) étaient : San Francisco, la Vallée de la Mort, Las Vegas, le Grand Canyon, Antelope Canyon, la Monument Valley, le parc national des Arches, et Yellowstone. Au vu des distances et de mon temps de séjour, j’ai dû écarter rapidement Yellowstone, situé beaucoup trop au nord.

Vous remarquerez que je n’ai pas inclus Los Angeles car nous voulions une dominance dans les grands parcs, et que cette ville ne nous attirait pas. De ce fait nous n’avons donc pas parcouru non plus la route côtière mythique qui la relie à San Francisco.

Mon roadtrip dans l’ouest américain

Jour 1 et 2 : San Francisco

Louer des vélos à San Francisco : la traversée du pont du Golden Gate !

Louer des vélos à San Francisco : la traversée du pont du Golden Gate !

Nous sommes arrivés tard la veille à l’aéroport, et par facilité avons pris le taxi jusqu’au centre ville où se situait notre hôtel (du côté de Union Square). Il est également possible de rejoindre le centre-ville via le BART, sorte de grand métro.

Ces 2 jours ont été dédié à :

Je détaille davantage ces points dans un article où j’indique mes incontournables pour visiter San Francisco. A noter que j’ai trouvé suffisants les 2 jours / 3 nuits que nous y avons passés.

Jour 3 : direction Yosemite

Les Lower et Upper Yosemite Falls vues depuis la vallée : à sec en septembre !

Les Lower et Upper Yosemite Falls vues depuis la vallée : à sec en septembre !

Il nous fallait d’abord récupérer notre voiture de location. J’avais fait le choix de la récupérer à l’aéroport pour 2 raisons :

  • être déjà sorti du centre ville.
  • pouvoir rendre la voiture dans un autre aéroport (Las Vegas en l’occurrence) sans forcément devoir payer des frais d’abandon.

Nous avons donc quitté l’hôtel de bonne heure pour nous rendre à l’aéroport. Nous avons pris pour cela le BART.

Yosemite se trouve à environ 4 heures de route, avec la dernière partie en route de montagne. La vallée de Yosemite se trouve en effet en altitude. Nous sommes arrivés en début d’après-midi et avons réalisé quelques randonnées.

Déception tout de même : en septembre les points d’eau naturels sont à sec. Donc pas de lacs, pas de cascades, ou juste un filet d’eau.

Nous avons passé la nuit sur place, dans un camping disposant de grandes tentes en toile. Moi qui ne suis pas forcément adepte du camping j’ai apprécié de dormir au cœur de la vallée, dans les bois, et avec tout de même un minimum de confort dans la tente (électricité, lits). Il existe néanmoins des hôtels dans la vallée, c’est forcément plus cher et il faut surtout réserver bien à l’avance. Vous pouvez réserver vos nuits ici.

Jour 4 : ville-fantôme de Bodie et Mono Lake

Bodie State Park - ville fantôme de Californie

La ville fantôme de Bodie : le far west américain !

Pour cause d’incendies et de route barrée nous avons dû écourter de quelques heures notre passage à Yosemite. Nous avons en effet été contraints de rallonger notre itinéraire pour nous rendre à l’étape suivante : la ville fantôme de Bodie. Déception d’autant plus grande que la route qui était barrée était la Tioga Road, route qui présente de superbes panoramas !

Ce que je retiens de mon passage à Yosemite c’est :

  • un très beau parc dans lequel on peut passer facilement 2 ou 3 jours.
  • ‎un parc qui mérite qu’on s’y rende à la bonne saison pour pouvoir profiter pleinement des paysages.

En fin de ce jour 4 nous avons donc visité la ville fantôme de Bodie. Il s’agit d’une ancienne ville minière de la fin du XIXème siècle, réhabilitée sous forme de parc d’Etat. Ce lieu est surprenant, très photogénique, et cette visite permet de varier le programme davantage orienté nature et grandes villes d’un séjour dans l’ouest américain. Il demande néanmoins un petit détour en remontant vers le Nord. Donc si vous êtes contraint par le temps vous pouvez envisager d’en faire l’impasse.

Nous avons dormi dans un motel dans la petite ville voisine de Bridgeport. Vous pouvez réserver un motel de ce type ici.

Jour 5 : la Vallée de la Mort

Death Valley National Park

Zabriskie Point – Vallée de la mort

Direction donc la célèbre vallée. Environ 4 heures de route tout de même pour arriver en fin de matinée et pique-niquer sur place !

Autant être prévenu, il fait très chaud dans cette vallée de la mort. C’est connu et c’est vrai ! A la limite de l’insolation… On passe facilement les 40°C, et il n’y a pas vraiment d’ombre au niveau des différents points d’intérêts. La voiture climatisée est obligatoire et sera souvent votre refuge…

Les paysages dans la vallée sont superbes, comme par exemple le Zabriskie Point, immanquable. Ou encore la Palette’s Road et la Sand Dune Mesquite Flat.

Nous avons passé la nuit non loin, dans la petite ville de Beatty, prêts à reprendre la route vers Las Vegas le lendemain.

Jour 6 : Las Vegas

Les fontaines du Bellagio à Las Vegas

Les fontaines du Bellagio, de nuit, un incontournable à Las Vegas !

Impossible pour moi de faire l’impasse sur la visite de Las Vegas pour la voir de mes yeux. En revanche je ne voulais pas non plus y passer trop de temps, n’étant pas non plus forcément attiré par le concept…

J’ai donc décidé d’y passer une journée et une nuit, afin d’en découvrir ces 2 facettes. Au programme balade sur le strip, «visite» de quelques hôtels (de vraies petites villes parfois !), et spectacle en soirée.

Nous avons donc passé la nuit dans l’un des hôtels du strip. Pour info, c’était le Luxor, l’un des plus «anciens» et donc parmi les moins chers. Très bien néanmoins.

Jour 7 : la Valley of Fire

La Fire Wave : paysage emblématique de la Valley of Fire

La Fire Wave : paysage emblématique de la Valley of Fire

Il s’agit d’un parc situé non loin de Las Vegas (environ 1 heure de route). Mais quasiment sur la route menant vers le nord-est et notamment l’Utah.

Il s’agit d’une vallée présentant des formations rocheuses dont les couleurs tirent vers le rouge. Le parc de la Valley of Fire est assez peu fréquenté. On peut y réaliser quelques randonnées, notamment celle amenant à The Wave, formation rocheuse caractéristique de cette zone.

Attention en revanche, un peu comme pour la vallée de la mort, il peut y faire très chaud !

Après quelques heures passées dans ce parc, nous avons pris la direction de la ville de Pangwitch pour y passer la nuit (environ 3 heures de route). Elle se situe à proximité du parc national de Zion, prévu pour le lendemain.

Jour 8 : Zion

Le Canyon Overview Trail qui mène au point de vue saisissant sur la vallée de Zion

Le Canyon Overview Trail qui mène au point de vue saisissant sur la vallée !

Le Zion National Park est un parc verdoyant, entouré de parois rocheuses. Il propose ainsi à la fois des randonnées dans la vallée (à l’ombre donc, ça fait du bien…), mais aussi en prenant un peu de hauteur. Je pense à la randonnée de The Narrows qui suit une rivière et pour laquelle il faudra mouiller les pieds. Ou encore à l’Overview Trail qui permet de disposer d’une superbe vue !

Nous avons passé une petite journée seulement à Zion, mais c’était suffisant pour moi. J’ai eu l’impression d’en découvrir l’essentiel.

Pour la fin de journée nous nous sommes rendus au Bryce Canyon, situé à une petite heure de route. L’objectif : assister au coucher de soleil depuis ce lieu exceptionnel !

Nous avons ensuite passé la nuit à Hurricane, à proximité du Bryce Canyon.

Jour 9 : Bryce Canyon

Un panorama sur les hoodoos de Bryce Canyon

Bryce Canyon et ses superbes panoramas

Après les couleurs du coucher de soleil de la veille, notre objectif ici était de réaliser une randonnée au cœur des «hoodoos» qui caractérisent ce lieu.

Nous avons ainsi parcouru l’une des deux randonnées emblématiques du parc : le Queen’s garden Trail. L’idée était de la combiner avec la Navajo Loop. Mais pour cause d’éboulement et de chemin fermé, nous avons été contraints de faire demi-tour en route. Dommage !

Après cette petite matinée de marche nous avons pris la direction de la ville de Page, située près du lac Powell (environ 3 heures de route). Cette ville présente plusieurs points d’intérêts immanquables selon moi pour une découverte de l’ouest américain : les Antelope Canyon et le panorama du Horseshoe Bend !

En cette fin d’après-midi nous nous sommes donc rendu au Horseshoe Bend. Il est situé non loin de la route. Il faut marcher une dizaine de minutes à peine depuis le parking pour atteindre le point de vue.

Nuit sur Page donc, dans un motel. A noter que Page est située à un carrefour intéressant de l’ouest américain, et qu’elle présente des sites naturels d’exception, bien connus. Pensez-donc à vous y prendre à l’avance pour les réservations d’hôtel. Vous pouvez réserver un logement ici.

Jour 10 : Antelope Canyon et Monument Valley

Lower Antelope Canyon

Lower Antelope Canyon</center

Nous avons donc consacré le début de la matinée au Lower Antelope Canyon. Les Antelope Canyon (Lower et Upper) sont des canyons formés par le phénomène d’érosion couplé aux phases de pluie et de gel. Ces canyons sont donc relativement étroits, colorés par des teintes tirant vers l’orange. Et dont les parois sont façonnées par les phénomènes mentionnés.

Nous y étions un peu avant l’ouverture histoire d’être dans les premiers à passer. La visite se fait en groupe et accompagnée d’un guide.

Nous avons fait le choix de ne pas nous rendre au Upper Antelope Canyon, et avons pris la route vers la Monument Valley, à 2 heures de route.

Cette fin d’après-midi a donc été consacrée à la Monument Valley, et en particulier la Valley Drive qui nous emmène au cœur des mesas. Compter environ 3 heures pour suivre cette piste et s’arrêter régulièrement pour faire des photos.

Un des paysages que l'on découvre en parcourant la Valley Drive dans la Monument Valley

Un des paysages que l’on découvre en parcourant la Valley Drive dans la Monument Valley

Une fois la balade terminée, il était temps de se poser au niveau du parking et d’observer le panorama aux couleurs du soleil couchant. Les 3 mesas les plus caractéristiques de ce site (et qui le représentent souvent sur les photos…) sont alors éclairés de rouge. Superbe spectacle !

Après cette journée déjà chargée, nous avions encore de la route vers la ville de Monticello où nous passions juste la nuit. L’objectif était de monter déjà un bout de chemin vers le nord, car l’étape suivante se trouvait du côté de Moab. La ville de Moab est en effet située à proximité de 2 très beaux parcs : le Arches National Park et Canyonlands.

Jour 11 : Canyonlands

Mesa Arch à Canyonlands

La Mesa Arch à Canyonlands : une arche qui surplombe le canyon

Ce parc national est très grand, et comporte plusieurs parties, auxquelles on accède par des points d’entrée différents. Nous nous sommes contentés ici de découvrir la partie «Island in the sky», la plus facile d’accès. Mais également la plus populaire par rapport aux points de vue qu’elle propose !

Cette partie du parc permet de randonner sur le haut d’un canyon. Avec des paysages à couper le souffle : des mesas, le Colorado, mais aussi une très belle arche surplombant le vide. Contrairement au Grand Canyon, il faut réaliser des randonnées, plus ou moins longues, afin d’accéder à ces points de vue.

Jour 12 : Arches National Park

Delicate Arch - Arches National Park

Delicate Arch – Arches National Park

Seconde journée dans la région de Moab pour découvrir cette fois le parc des arches. Plutôt méconnu, mais qui représente bien l’Utah, et qui vaut vraiment qu’on s’y attarde au moins une journée.

Le Arches National Park contient plus de 2000 arches naturelles, dont la plus célèbre et qui représente le symbole de l’Utah : la “Delicate Arch”. Il s’agit d’une arche posée au bord du vide, accessible via une randonnée. L’incontournable de ce parc.

Nous avons ainsi passé la journée complète dans ce parc. Au programme la “Delicate Arch” donc, mais également la “Landscape Arch”, plus grande arche naturelle du monde. Mais aussi plein d’autres !

Nous avons repris la route en fin d’après-midi vers le sud. Il n’y avait alors plus qu’un seul point d’intérêt restant pour notre fin de séjour : le Grand Canyon ! Celui-ci se situe dans l’Arizona, à “proximité” de Las Vegas, plutôt loin du parc des Arches. J’ai donc inclus une étape supplémentaire afin de couper la route restante vers l’Arizona : le Canyon de Chelly.

Direction donc la petite ville de Chinle, plein sud, pour cette fin de journée. Plus de 3 heures de route tout de même pour une arrivée en soirée.

Jour 13 : Canyon de Chelly et direction le Grand Canyon

Le Spider Rock du Canyon de Chelly

Le Spider Rock, rocher emblématique du Canyon de Chelly

Clairement je ne connaissais pas du tout ce parc du Canyon de Chelly avant de préparer mon roadtrip. Et je ne le connaîtrais peut-être toujours pas si je n’avais pas cherché sur une carte où faire étape entre Arches NP et le Grand Canyon… Mais il fut tout de même une bonne surprise.

Nous y avons passé la matinée, à longer en voiture le haut du canyon, et en s’arrêtant aux différents points de vue. Ces points de vue permettent de profiter à la fois des vestiges des anciennes populations qui vécurent dans ce canyon, mais aussi bien sûr de paysages. Avec notamment le “Spider Rock”, clou de la visite ! Il s’agit d’un rocher sortant du sol au fond du canyon.

Ce canyon présente des falaises de couleur tirant vers l’orange, mais avec des touches de verdure. Cela ressemble plus ou moins à ce que l’on peut trouver comme coloris du côté de Zion.

En fin de matinée nous avons pris la route vers le Grand Canyon, et en l’occurrence la ville de Flagstaff pour notre prochaine étape. Environ 3 heures de route depuis Chinle. La ville de Flagstaff se situe “à proximité” du Grand Canyon, à environ 1h30 de route tout de même. Mais il s’agit d’une des grandes villes les plus proches, l’autre alternative étant la ville de Williams, plus à l’ouest de Flagstaff.

Jour 14 :  le Grand Canyon

Le Grand Canyon

Un des points de vue de la South Rim du Grand Canyon

J’avais prévu une journée complète pour la visite de ce site emblématique de l’ouest américain.

Direction donc le Grand Canyon dès le matin. Clairement on ressent que ce parc est très fréquenté. Je pense que c’est lié à 2 choses : d’une part il est très connu, et représente un emblème de l’ouest américain. Et d’autre part il reste proche de Las Vegas, même si c’est relatif bien sûr…

Il s’agit d’un parc national donc l’accès est gratuit avec le pass “America the Beautiful”. Le principe est le suivant : on se gare au parking près de l’entrée, et ensuite on se rend aux différents points de vue, soit à pieds, soit par le biais de navettes gratuites.

Ce site est impressionnant, mais pour ma part je n’ai pas ressenti le sentiment d’être à l’apogée de mon séjour, chose que j’imaginais de ce lieu en ayant préparé mon roadtrip. Je pense que c’est surtout lié au fait que j’avais vu d’autres canyons avant, et notamment le Canyonlands, tout aussi impressionnant à mes yeux. J’ai dédié un article sur le blog à cette comparaison entre Canyonlands et le Grand Canyon.

Retour sur Flagstaff en fin de journée pour y passer notre seconde nuit. A noter que le Grand Canyon est propice à l’observation de couchers de soleil : les rayons du soleil viennent alors éclairer le canyon, accentuant ses couleurs rougeâtres.

Jour 15 : retour sur Las Vegas

Je ne m’attarde pas forcément sur cette dernière journée qui avait pour seul but de nous faire revenir sur Las Vegas afin de rendre la voiture de location à l’aéroport et de repartir bien sûr. Environ 4 heures de route.

A noter que sur ce tronçon, il y a la possibilité de s’écarter légèrement de la route principale pour emprunter un bout de la Route 66. Je ne l’ai pas fait car n’avait pas forcément le temps. Et franchement je ne voyais pas vraiment l’intérêt non plus…

Mon bilan sur ce roadtrip dans l’ouest américain

La route qui traverse la Valley of Fire

La route qui traverse la Valley of Fire : des paysages magnifiques !

Je ne regrette rien de ce roadtrip et ne suis pas revenu en me disant que j’aurais pu faire les choses différemment. Mais j’ai ce sentiment surtout parce qu’il s’agissait de notre premier roadtrip dans l’ouest américain, et qu’il avait ainsi pour nous vocation à nous faire découvrir une partie de ses lieux emblématiques.

Avec le recul je me rends compte qu’il était tout de même dense, avec de nombreux kilomètres parcourus. Et quasiment tous les jours. Lors d’un futur roadtrip dans l’ouest américain (car je compte bien y retourner un jour…), j’espacerai certaines étapes pour 2 raisons :

  • profiter davantage de certains parcs en y passant davantage de temps. Je pense par exemple à Yosemite ou le parc des Arches.
  • se poser un peu plus entre les différentes étapes.

Dans tous les cas, ce roadtrip nous a amené au moins une claque par jour, du début à la fin. Et les routes parcourues, en traversant ces grands espaces, étaient agréables à la conduite. Pour cette raison, ce voyage est l’un de mes préférés. D’autant qu’au-delà de l’aspect nature indéniable, il nous a permis de découvrir 2 villes emblématiques des Etats-Unis : San Francisco et Las Vegas.

Mes conseils

Les transports

  • Lors de votre voyage en avion vers les Etats-Unis, attention si vous devez transiter par un autre aéroport américain ! En effet le contrôle d’identité se fera dans ce premier aéroport. Vous devrez donc récupérer vos bagages et faire la queue pour les contrôles, qui peuvent être très longs. Dans mon cas, nous faisions escale à Chicago, et nous avons carrément raté notre correspondance pour San Francisco. Correspondance pourtant proposée par la compagnie aérienne lors de l’achat des billets (en l’occurrence c’était American Airlines). En revanche, c’est assumé par les compagnies aériennes, et on vous fait prendre le prochain vol, sans frais… Nous avons même repris 2 vols : un Chicago – Los Angeles, puis un Los Angeles – San Francisco. Nous sommes bien sûr arrivés plus tard que prévu !
  • Le prix des locations de voiture n’est pas excessif aux Etats-Unis. N’hésitez pas à prendre un modèle type SUV quitte à payer quelques dizaines d’euros de plus. Vous ne le regretterez pas vu le nombre de kilomètres que vous parcourrez. Pour ma part j’étais passé par Autoeurope, un site comparatif de loueurs de voiture : en une recherche on sait tout de suite lequel est le plus avantageux !

Les logements

Même si les grands espaces peuvent se prêter au camping, ce n’est pas ce mode de logement que je pratique en général. Il existe de nombreux campings dans l’ouest américain, où l’emplacement coûte seulement une dizaine de dollars par nuit. Il est même permis dans certains parcs de faire du camping “sauvage”, du moment que vous prévenez les rangers à l’entrée.

J’avais donc réservé un par un tous les hôtels ou motels dans lesquels j’ai séjourné. Même s’il est je pense possible de partir à l’aventure, certaines zones restent toujours prisées, surtout en haute saison. Je pense par exemple à un hébergement dans la vallée de Yosemite, ou bien encore du côté de Page ou Moab, villes plutôt petites mais avec des points d’intérêt autour. Réserver à l’avance est donc nécessaire pour éviter de se trouver en galère de recherche sur place le moment venu !

Dans les parcs

  • Attention à la chaleur dans certains parcs. Ne négligez pas les possibilités d’insolation ou de déshydratation. Donc pensez au chapeau, à toujours avoir de l’eau avec vous (si possible fraîche bien sûr). Pour notre part, nous avions acheté une glacière au départ de notre roadtrip dans un supermarché. Vous pouvez en trouver des compactes, mais il en existe aussi des “temporaires”, en polystyrène, vendues dans les supermarchés comme Wallmart par exemple. Nous avions pris une glacière de ce type, et elle a tenu la durée de notre séjour. Il faut juste acheter des pains de glace tous les jours, mais ça se trouve très facilement dans cette région, que ce soit à l’extérieur des supermarchés, ou même dans les motels en libre service parfois !
  • La plupart des parcs mentionnés dans cet article sont des parcs nationaux. Vous pouvez retrouver toutes les informations nécessaires pour programmer vos visites sur le site officiel des parcs nationaux américains.
Canyonlands : Island in the sky

Les formes particulières du canyon dans la partie Island in the Sky de Canyonlands

Afin de pouvoir faire vivre le blog HashtagVoyage, certains liens proposés dans cet article me permettent de toucher une commission sur les réservations effectuées.

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire