Visiter Pise en une demie-journée : suffisant pour découvrir l’essentiel

Visiter Pise : la vue sur la Piazza del Duomo depuis la tour de Pise

Visiter Pise en une demie-journée

La tour penchée de Pise est l’un des symboles de l’Italie ! Ayant comme projet de me rendre en Toscane, j’ai donc inclus cette étape pour voir cette fameuse tour de mes yeux. Pise fut ainsi la première étape de mon roadtrip en Toscane.

Tout juste sortis de l’avion nous prenions donc la direction du centre-ville de Pise, pour une après-midi de visite. Je décris dans cet article comment visiter Pise en une demi-journée, durée suffisante selon moi. Car autant le dire, même s’il est possible d’aller se promener le long du fleuve Arno ou de déambuler dans ses rues, l’attrait de Pise se résume essentiellement à la visite de la Piazza del Duomo, et des monuments qui la composent.

Se rendre dans le centre-ville de Pise

Pise : ville de Toscane !

La vue sur le centre-ville de Pise depuis le haut de la tour

La vue sur le centre-ville de Pise depuis le haut de la tour

L’aéroport de Pise est desservi notamment par les compagnies aériennes Low Cost. Il est donc pratique d’inclure Pise lors d’un séjour dans cette région de l’Italie, soit en arrivant, soit en repartant. Dans mon cas, nous avions atterri à Pise en fin de matinée, mangé sur le pouce à l’aéroport, et visité cette ville dans l’après-midi.

Mais il est possible aussi d’inclure la visite de Pise en tant qu’excursion, notamment depuis Florence. Les 2 villes ne sont séparées que par une petite centaine de kilomètres. La voiture de location est donc une solution, mais le train aussi ! J’en parle plus bas.

Dans mon cas, j’avais donc réservé une voiture à l’aéroport, en passant par un site comparateur de loueurs de voitures (en l’occurrence Rental Cars). En quelques instants je sais quel est le loueur le plus avantageux pour le type de véhicule que je recherche. Et pour le coup ici j’avais eu une Fiat 500X, Italie oblige 🙂 .

Visiter Pise : les parkings à Pise

Les 3 parkings gratuits du centre-ville de Pise situés par rapport à la Piazza del Duomo

Pour se rendre dans Pise depuis l’aéroport, il faut compter une dizaine de minutes.

Se garer dans Pise

Pour le parking, il en existe plusieurs gratuits :

  • un grand parking, via Paparelli, dans le nord de la ville, à une vingtaine de minutes à pieds de la Piazza del Duomo.
  • un parking, un peu plus petit, via di Pratal, à quelques centaines de mètres du précédent. Donc à environ 25 minutes à pieds de la Piazza.
  • un grand parking, au nord de la Pietrasantina, à environ 15 minutes à pieds de la Piazza.

Il existe également des parkings payants, plus proches de la zone touristique, notamment via Vecchia di Barbaricina. Ou encore tout simplement des places le long de la route avec l’utilisation des horodateurs : prévoir alors de la monnaie. Nous avions pris cette option, par facilité, en nous garant du côté de la Via Risorgimento, à une dizaine de minutes à pieds de la Piazza del Duomo.

Aller à Pise en train

C’est une solution plutôt pratique, surtout si vous venez d’une grande ville comme Florence. En fonction des horaires des trains, le temps de trajet fluctue entre une petite heure et 1h30. A titre indicatif, depuis Florence, l’aller-retour coûte une vingtaine d’euros par personne.

Il existe 2 gares à Pise : la station Pisa S. Rossore et la station Pisa Centrale, la plus desservie étant la Centrale. La gare Centrale se trouve à environ 2 kilomètres de la Piazza del Duomo, au sud du fleuve Arno. La station Pisa S. Rossore est un peu plus proche, à l’ouest.

Les monuments de la Piazza del Duomo

Visiter Pise : la Piazza del Duomo ou "Place des miracles"

La Piazza del Duomo. Du premier au dernier plan : le baptistère, la basilique et le campanile

La place des Miracles

Cette place contient 3 monuments de taille en son centre : la cathédrale Notre Dame de l’Assomption, le baptistère, et le campanile de la cathédrale : la célèbre tour de Pise ! 

A noter également un quatrième bâtiment impressionnant sur le côté : le cimetière Camposanto Monumentale.

La beauté de cette place et l’originalité de ses monuments font qu’elle est inscrite au patrimoine de l’UNESCO depuis 1987.

Du fait de ces caractéristiques cette place porte d’ailleurs également un autre nom : la Piazza dei Miracoli ou place des miracles ! A noter qu’elle est entièrement piétonne.

Visiter Pise - dans la cathédrale

Dans la belle cathédrale de la Piazza del Duomo à Pise

Le baptistère

Le baptistère (bâtiment chrétien dédié à réalisation des baptêmes) fut construit du XIIème au XIVème siècle. Il présente à la fois les styles roman et gothique et comporte ainsi un bassin.

La cathédrale

La cathédrale, d’architecture romane, fut quant à elle construite entre 1063 et 1118, en forme de croix latine. L’intérieur de cette cathédrale vaut le détour : marbre, mosaïques et impressionnantes nefs d’une centaine de mètres.

La tour de Pise

Visiter Pise : la tour penchée

Le campanile : la fameuse tour de Pise !

Son histoire

La tour de Pise est donc le campanile de la cathédrale située juste à côté. Sa construction a eu lieu après celle de la cathédrale et s’étala sur près de 2 siècles.

Cette tour de 56 mètres de haut est penchée depuis sa phase de construction et ce phénomène est dû à un défaut au niveau des fondations. Elle est en effet fondée au-dessus d’une nappe phréatique !

De la fin des années 90 et jusqu’en 2001, des travaux ont été effectués pour la stabiliser pour au moins une centaine d’années. On peut donc à nouveau la visiter et se rendre au sommet, ce qui n’était plus possible depuis 1990.

L’inclinaison de la tour de Pise a varié au cours du temps : de l’ordre de 1.5° au XIVème siècle, jusqu’à 5.6° courant des années 1990 ! Les travaux effectués récemment ont permis de la « redresser » un peu portant l’inclinaison à 4.2°…

La visite de la tour

La tour de Pise entre les arbres

La tour de Pise entre les arbres

La visite de la tour consiste à avoir une explication en bas sur sa construction, son histoire et les problématiques liées à son inclinaison. Ensuite nous sommes libres de grimper les 293 marches en colimaçon jusqu’à son sommet.

L’intérêt réside donc surtout dans cette seconde partie, pour pouvoir profiter de la vue sur la Piazza dei Miracoli. Et pouvoir se dire : « je suis monté en haut de la tour de Pise » 🙂 .

On peut accéder à la tour de Pise tous les jours de l’année. Mais pour les horaires d’ouverture, cela dépend de la période dans l’année, afin de coller aux heures d’ensoleillement. Globalement l’hiver c’est 10h-17h, et l’été 8h30-20h, voire même jusque 22h durant les mois de juillet et août. Je ne vais pas détailler ici les horaires, le plus simple est de consulter le site de réservation des billets coupe-file.

Acheter ses billets pour la tour de Pise

Façade de la cathédrale de Pise

Façade de la cathédrale de Pise

Les visites des monuments cités dans cet article sont payantes. Si vous achetez vos billets sur place, il existe différents packages. Mais dans tous les cas, la visite de la tour de Pise coûte une vingtaine d’euros par personne ! Pour les autres monuments, c’est moins cher : de l’ordre de 5 euros par personne.

Un point important : les visites de la tour sont programmées et durent environ une demie-heure. Pour obtenir ses billets, il existe 2 solutions :

  • soit les acheter sur place, après avoir fait la queue (compter une vingtaine d’euros). Pise étant ultra-touristique, la file d’attente peut être très longue. On doit alors choisir au guichet l’heure à laquelle on montera dans la tour, car seules 30 personnes peuvent monter à son sommet à la fois.
  • soit les acheter par avance. Il suffit alors de les imprimer à l’avance ou bien de présenter son smartphone. Cette option coûte 24 €, et elle inclue la tour et la cathédrale (vous pouvez réserver ici). C’est quelques euros de plus que de faire la queue, mais ça les vaut. Cette solution nécessite de définir à l’avance son horaire de visite de la tour. Je préconise cette solution en haute-saison.

Attention : les enfants de moins de 8 ans ne sont pas autorisés à monter dans la tour de Pise !

Monter dans la tour de Pise vaut-il le coup ?

L'intérieur de la tour de Pise, vu d'en bas

L’intérieur de la tour de Pise, vu d’en bas

Une question se pose néanmoins : au vu du tarif, monter dans la tour vaut-il le coup ? Je répondrai à cette question en en posant une autre : est-ce que j’aurais regretté de ne pas l’avoir fait ? Pour ma part je pense que oui… Je peux maintenant me dire que je suis monté au sommet de la tour de Pise !

Pour ceux qui chercheraient à faire des économies sur leur budget, j’avoue que l’intérêt du monument réside surtout dans son observation depuis l’extérieur… Néanmoins, le panorama dont on dispose depuis le sommet est plutôt joli, avec la vue sur le centre-ville de Pise, mais également juste devant : la cathédrale et le baptistère.

Dans tous les cas je vous rassure : se faire photographier en faisant semblant de retenir la tour pour ne pas qu’elle tombe est gratuit 😉 .

Dormir à Pise

Passer une nuit dans la ville de Pise permet de disposer de plusieurs avantages :

  • pouvoir profiter du site de la tour de Pise en soirée, ou éventuellement tôt le matin. Il y a forcément moins de monde, et pour les amateurs de photo, les couleurs seront plus belles qu’en journée !
  • disposer d’un peu plus de temps pour découvrir la ville. Même si l’essentiel de Pise peut se résumer à la Piazza del Duomo, il est également possible de déambuler dans d’autres quartiers. Je pense au centre-ville, mais aussi le long du fleuve Arno qui traverse la ville. Les couleurs du soleil couchant ou levant viennent faire refléter les façades des maisons et bâtiments sur le fleuve.

Voici une sélection de logements, tous bien notés sur les sites de réservation en ligne :

L'inclinaison de la tour de Pise, vu d'en bas

Vu d’en bas, on se rend également compte de l’inclinaison de la tour !

  • un appartement dans le centre-ville, à une dizaine de minutes à pieds de la tour.
  • l’hôtel Bologna, à proximité du fleuve Arno, et à une vingtaine de minutes à pieds de la tour de Pise. Le prix est variable en fonction de la saison, entre 100 et 150 € la nuit.
  • l’hôtel My Bnb Pisa, à proximité de l’aéroport. Du fait de son côté excentré du centre-ville, les chambres sont un peu moins chères. Cet hôtel peut être un bon compromis si vous arrivez à Pise en début de soirée, avec l’intention de visiter la ville le lendemain : vous pourrez gagner une journée de voiture de location !

Pour ma part, ayant inclus la visite de Pise lors d’un road trip en Toscane, j’avais concentré ma visite uniquement sur les monuments de la Piazza del Duomo. J’avais ensuite repris la route en direction de l’étape suivante de mon séjour, à savoir le petit village de Volterra. J’avais séjourné dans un très bon gîte dont je vous partage le lien au passage : l’Il Portone Apartments !

Mes conseils pour visiter Pise

  • Je conseille de visiter Pise lors d’un séjour en Toscane, en-dehors d’un week-end exclusivement dédié à cette ville donc. En effet, Pise n’est pas Florence, Rome ou Venise : à mon sens pas grand intérêt d’y rester plus d’une journée.
  • Si vous souhaitez faire la visite de la tour en achetant vos billets sur place : aller acheter les billets au guichet, ce qui définira un horaire de visite, et visiter entre-temps la cathédrale.
  • Les horaires de visite des différents monuments, dont la tour de Pise, dépendent de la saison. L’été, si vous logez dans Pise, vous pouvez donc profiter des horaires du matin et du soir pour visiter ce site : en principe il y aura moins de monde.

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. L’été dernier je n’ai pu passer que quelques heures à Pise – une soirée et une matinée pour être plus précise – et finalement, je suis repartie en ayant l’impression d’avoir effectivement vu le principal…

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire