Visiter Prague en 3 jours : guide pratique & retour d’expérience

Visiter Prague passe par la découverte de sa vieille-ville et son château

Level de soleil sur le Château de Prague

Prague est la capitale de la République Tchèque, et elle est devenue au fil des années une destination touristique très prisée. Et pour cause : visiter Prague passe à la fois par des aspects culturels, mais aussi par des promenades au cœur de cette très belle ville !

Je reviens dans cet article sur ma visite de Prague en 3 jours, avec ce que j’ai fait, et comment j’ai planifié mon séjour. J’aborde également quelques aspects pratiques pour y organiser son voyage.

Le Pont Charles

Le symbole de Prague

Le Pont Charles de Prague

Le Pont Charles de Prague

Ce pont Charles (ou « Karlův Most » en tchèque) est l’un des emblèmes de Prague, si ce n’est le principal symbole de cette ville.

Il est donc difficile de visiter Prague sans avoir emprunté au moins une fois ce pont !

Le Pont Charles enjambe le fleuve Vltava, le plus long fleuve de République Tchèque. Ce fleuve traverse Prague dans un axe qui laisse la Vieille-Ville vers l’Est du fleuve, et le quartier du Château et ses contre-bas vers l’Ouest.

Pont Charles de Prague au lever de soleil

Pont Charles de Prague au lever de soleil

Le Pont Charles est entièrement piéton, et son côté touristique amène à deux situations différentes au fil de la journée :

  • le matin très tôt, il fait l’objet de « décors » naturel aux photos de mariage. C’est du moins ce que j’ai constaté, avec de nombreux couples en tenue de mariés, en train de se photographier à cette heure matinale. Les raisons sont la lumière propice aux belles photos, mais aussi au « calme » du matin.
  • en journée, de nombreux peintres s’installent sur les côtés de ce pont, afin de vendre leurs œuvres. Et le calme du matin est bien loin 🙂 .

Pour la photo souvenir, ne ratez pas sur la rive Ouest l’endroit nommé « Naplavka » sur Google Maps. Il se situe en direction du nord, le long du fleuve. Ce lieu présente la particularité de voir de nombreux canards et cygnes venir patauger. Dans le cadre, on a donc les cygnes, le pont Charles et la Vieille-ville de Prague !

Les tours

Vue sur Prague depuis une tour du Pont Charles

Vue sur Prague depuis une tour du Pont Charles

Le Pont Charles est bordé de chaque côté, Est et Ouest, d’une tour. Ces tours servaient historiquement à la défense, et aujourd’hui elles se visitent.

L’objectif de la visite passe surtout par le fait d’emprunter les escaliers de bois permettant d’accéder au sommet. Puis de disposer d’un beau point de vue sur le Pont Charles, ainsi que sur la vieille-ville de Prague. Mais on découvre également au passage quelques informations sur l’histoire des tours (en anglais).

Au passage, que ce soit par le biais de cette tour ou une autre, visiter Prague passe forcément à un moment ou un autre par une prise de hauteur pour profiter de la ville vue d’en haut 😉 . Prague est vraiment très belle, et il serait dommage de se priver de ces panoramas lors de sa visite !

Pont Charles de Prague et sa tour rive ouest

Le pont Charles et sa tour rive ouest

Concernant ces tours du Pont Charles, il n’est en revanche à mon sens pas forcément utile d’accéder aux sommets des deux tours. J’ai pour ma part choisi de visiter celle côté rive Ouest.

En quelques mots, pour choisir dans quelle tour éventuellement monter :

  • celle côté Ouest est à privilégier en fin de journée (du moins par beau temps). La Vieille-ville de Prague est alors éclairée par les couleurs du soleil couchant.
  • celle côté Est permet de profiter du coucher de soleil sur Prague, derrière le pont. En revanche, au moment du coucher de soleil, il faut se frayer un chemin car cette tour est prise d’assaut par les photographes 😉 .

Visiter le Château de Prague

Points d’intérêt principaux

Intérieur de la cathédrale Saint-Guy du Château de Prague

Intérieur de la cathédrale Saint-Guy

Ce château est sans conteste un incontournable à Prague ! Incontournable car on peut difficilement le rater sur sa colline surplombant la ville et ses alentours. Mais aussi par sa visite car cette enceinte comporte plusieurs points d’intérêt notables parmi lesquels :

  • la cathédrale Saint-Guy
  • l’ancien Palais Royal et sa très belle architecture, avec notamment son immense salle Vladislav.
  • l’allée d’or (ou ruelle d’or) : une petite rue bordée de jolies maisons typiques, dont certaines ont la façade colorée. On peut entrer à l’intérieur de certaines de ces maisons pour découvrir des objets relatifs à l’armurerie médiévale, ou encore des reconstitutions d’habitations.
  • la basilique Saint-Georges

A noter qu’il est possible également de se rendre au sommet de la cathédrale Saint-Guy. Cette visite n’est pas incluse de base dans les circuits « standards » et coûte 200 CZK (environ 8 €) supplémentaires. Je conseille néanmoins de le faire si votre budget le permet, car la vue depuis son sommet est très belle !

Il existe également des visites guidées pour le Château de Prague. Si vous êtes à la recherche de ce type de visite, plutôt adaptée pour un lieu comme celui-ci d’ailleurs, je conseille celle-ci proposée par Civitatis. Elle est accompagnée d’un guide francophone, et dure 3h30.

Infos pratiques

L'intérieur de l'une des maisons à visiter dans la Ruelle d'Or du Château de Prague

L’intérieur de l’une des maisons de la Ruelle d’Or du Château de Prague

Le mode de fonctionnement des billets d’entrée pour la visite du Château de Prague est plutôt complexe, car il en existe 3 types.

En réalité on parle de « circuits » : A, B et C. Les 4 points d’intérêt principaux, et que je viens de citer, sont dans le Circuit B, et il coûte 250 CZK (environ 10 €). C’est celui-ci que j’ai fait.

Ces billets d’entrée s’achètent à différents endroits à l’intérieur de l’enceinte du Château, près des lieux à visiter (comme par exemple près de l’entrée de la ruelle d’or), ou bien en ligne. Compte-tenu de la fréquentation de ce site, avoir ses billets par avance est plutôt un bon plan, d’autant qu’il n’est pas toujours possible de payer par carte bancaire partout à Prague (j’en reparle plus bas).

Vous pouvez obtenir par ailleurs davantage de détails sur la visite du Château de Prague sur cette page.

Compte-tenu de son éloignement du centre-ville, le moyen le plus pratique pour se rendre au château est d’emprunter le tramway (ligne 22 ou 23, arrêt « Pražský hrad »). Mais il existe d’autres entrées. L’accès à l’intérieur de l’enceinte du Château se fait dans tous les cas après un passage par des portiques de sécurité (qui peuvent prendre un peu de temps…).

La place de la Vieille-Ville

Place de la Vieille-Ville à Prague

Place de la Vieille-Ville

Cette place est incontestablement le point central de Prague par lequel on passe forcément lors d’une visite de Prague.

Sur la place

D’une part cette place est très grande, et relaye ainsi plusieurs rues et quartiers de Prague. Mais elle est surtout bordée de bâtiments et maisons particulièrement superbes. Elle abrite également occasionnellement, à Pâques et à Noël, un marché. Lors de ma visite de Prague, j’ai eu le droit à celui de Pâques 😉 .

Parmi les bâtiments notables de cette place : l’ancien hôtel de ville, la tour de l’horloge astronomique, l’église de Notre-Dame de Týn. Mais aussi des bâtisses colorées.

L’ancien hôtel de ville et son horloge astronomique

Les apôtres de l'horloge astronomique de Prague

Les apôtres de l’horloge astronomique

Cet ancien hôtel de ville se visite et comporte plusieurs éléments à voir, avec :

  • sa tour gothique (ou beffroi) au sommet de laquelle on peut accéder afin de profiter d’une très belle vue sur Prague, et cette place de la Vieille-Ville en contre-bas.
  • des salles d’honneur au premier étage du bâtiment.
  • l’intérieur de l’horloge astronomique. On la voit surtout de l’extérieur avec ses jolies couleurs. Mais elle est connue aussi pour sa mise en scène toutes les heures avec son animation qui consiste en un défilement de petits apôtres. Il y a d’ailleurs foule en général à ces heures pour pouvoir observer ce « spectacle ». La visite de l’hôtel de ville permet de découvrir ce mécanisme, avec ces 12 apôtres qui tournent.
  • une chapelle gothique dédiée à la Vierge Marie.
Souterrains dans l'ancien hôtel de ville de Prague

Souterrains dans l’ancien hôtel de ville de Prague

La visite peut passer également par celle des souterrains médiévaux. Ceux-ci sont en revanche accessibles uniquement en visite guidée !

Pour les avoir visité, cette partie de la visite est vraiment intéressante et permet de découvrir de petites salles, tunnels, puits, etc… Cet accès est compris dans le prix : il suffit juste de s’inscrire sur place à la visite avec un guide de la langue de son choix (elle existe en français).

Pour le prix, compter une dizaine d’euros. On peut acheter ses billets sur place, ou les réserver par avance pour payer en euros.

Entre l’accès au sommet de la tour, la visite des salles d’honneur, l’arrière de l’horloge astronomique, et les souterrains, ce lieu est intéressant et riche en découvertes.

Visiter les bibliothèques anciennes

Une bibliothèque n’est pas forcément quelque chose à laquelle on pense dans le cadre d’une visite d’une ville. Mais Prague dispose de deux bâtiments comportant chacun une superbe bibliothèque que l’on peut clairement inclure à son programme : le Clementinum et le monastère de Strahov.

Le Clementinum

Vue sur Prague depuis la tour astronomique du Clementinum

Vue sur Prague depuis la tour astronomique du Clementinum

Il s’agit d’un ensemble de bâtiments qui abritaient plusieurs bibliothèques, dont la bibliothèque Nationale.

On peut visiter une partie de ces bâtiments, en visite guidée. L’occasion de :

  • monter dans la tour astronomique qui permet de disposer (à nouveau) d’un beau panorama sur Prague.
  • découvrir d’anciens appareils de mesure, mais aussi des appareils astronomiques d’époque.
  • la magnifique bibliothèque de style baroque, avec ses fresques sur le thème des sciences et des arts, ainsi que des globes terrestres. Afin de la préserver au maximum, on ne peut l’observer que depuis la porte, sans entrer à l’intérieur. Mais aussi sans pouvoir la photographier : le guide veille à ce point.

Pour la visite, il faut se rendre sur place pour réserver sa visite guidée. Cela peut être tout de suite, ou pour plus tard dans la journée en fonction des disponibilités. Le Clementinum est situé dans l’hyper-centre de Prague, ce qui laisse la possibilité de facilement s’organiser si l’on doit revenir.

Le monastère de Strahov

Ce monastère se situe sur les hauteurs de Prague, sur la colline de Strahov, dans le prolongement de la colline de Petrin. Le plus simple pour s’y rendre étant d’emprunter la ligne 22 du tramway, et de descendre à l’arrêt Pohořelec.

Une bibliothèque du Monastère de Strahov de Prague

Une bibliothèque du Monastère de Strahov

Une partie de ce monastère de Strahov se visite, avec notamment :

  • la salle philosophique, l’une des bibliothèques, haute de deux étages.
  • la salle théologique, une très belle bibliothèque avec ses globes, fresques et voûtes.
  • des anciens ouvrages en exposition dans le couloir menant à ces deux bibliothèques.

Pour pouvoir faire des photos de la bibliothèque de la salle théologique, il faut en faire la demande à l’accueil lors de l’achat des billets (moyennant un petit complément financier…).

Vous pouvez obtenir davantage d’informations sur le monastère de Strahov sur son site internet (en anglais).

Le quartier juif et ses synagogues

Cimetière juif à Prague

Cimetière juif

Ce quartier juif (Josefov) se situe vers le nord de la Vieille-Ville. Ses origines remontent au Xème siècle, mais il fut largement démoli vers le début du XXème siècle pour être reconstruit ensuite.

De l’époque ancienne, ne restent que des synagogues, un ancien cimetière, et l’ancien hôtel de ville juif. On les retrouve désormais sous la dénomination commune de « Musée Juif de Prague ».

J’ai pour ma part visité la synagogue de Pinka, l’une des principales, et son cimetière. La visite se fait avec un audio-guide.

Plus globalement, il est possible également de réaliser une visite guidée de ce quartier juif, avec un guide francophone. Celle-ci dure 3h30, et inclus un passage par les 4 synagogues.

Les balades dans Prague

La Maison Dansante à Prague

La Maison Dansante

Prague est incontestablement une très belle ville ! Je dirais même que parmi les villes européennes que j’ai visitées, c’est l’une des plus belles que j’ai vues.

Les photos qui illustrent cet article parleront sûrement d’elles-mêmes, mais si vous êtes photographe amateur, vous devriez prendre plaisir à vous promener dans vieille-ville de Prague. Dans tous les cas, photo ou pas photo, voici une liste d’endroits par lesquels je conseille de passer durant votre visite de Prague.

La maison dansante

Cette « maison dansante » est l’un des nouveaux symboles de la ville de Prague. Un symbole d’architecture moderne avec un bâtiment construit de manière ondulé. Et avec une partie de verre posée sur des piliers courbés. Le tout situé à un coin de rue.

Ce bâtiment a été construit durant les années 1990, et abrite des bureaux. De ce fait il ne se visite pas.

Escalier de la maison à la Vierge Noire à Prague

Escalier de la maison à la Vierge Noire

Cette maison dansante se trouve sur la rive Est, vers le sud du centre-ville. On peut s’y rendre à pieds ou prendre le tramway (lignes 5 et 17). On la trouve également sous sa dénomination tchèque : Tančící dům.

Clairement ce bâtiment n’est pas incontournable si vous n’êtes pas féru d’architecture, ou de photo. On peut par ailleurs l’apercevoir au loin après (ou avant) la visite du Château de Prague, au niveau de la sortie Ouest (au point de vue de la place de la statue de Tomáš Garrigue Masaryk).

La maison à la Vierge Noire

Cette maison est « particulière » pour deux raisons :

  • son architecture cubiste, et notamment cette statue de vierge noire au niveau du premier étage, dans l’angle des deux rues.
  • un escalier circulaire, qui permet d’accéder aux différents étages. Celui-ci est très particulier, et vaut le coup d’œil, avec sa forme d’ampoule ! La photo qui illustre ce paragraphe parlera d’elle-même.

Elle abrite également le musée du cubisme tchèque.

Ce mouvement « cubiste » date du début du XXème siècle, et s’exprimait essentiellement dans la peinture et la sculpture. Dans l’ancienne Tchécoslovaquie, ce mouvement s’est également exprimé au travers de l’architecture, des meubles et objets.

Mur de John Lennon à Prague

Mur en hommage à John Lennon

N’hésitez pas à rentrer dans ce bâtiment pour aller voir l’escalier. L’accès au musée du cubisme dans les étages supérieurs est payant, mais l’accès au bas de l’escalier est lui gratuit.

Le mur de John Lennon

Ce mur se trouve au détours du quartier de Malá Strana, dans l’ouest de la ville, non loin du Pont Charles. Il est un symbole de Prague depuis 1980, année de la mort de John Lennon.

En réalité John Lennon ne s’est jamais rendu à Prague, mais le lendemain de sa mort, un artiste est venu réaliser un dessin sur ce mur, en son honneur. Ce principe de dessin sur ce mur fut ensuite repris, notamment par les étudiants en signe de contestation envers le pouvoir communiste.

Sur le marché Saint-Gall à Prague

Sur le marché Saint-Gall

Aujourd’hui ce mur continue d’être régulièrement alimenté en dessins, et l’on peut parler de street-art éphémère. Il est ainsi devenu un arrêt photo classique lors d’une visite de Prague !

Le Marché Saint-Gall

Ce marché (« Havelské tržiště » en tchèque) est l’un des plus anciens marchés historiques de Prague. Celui-ci date en effet du XIIIème siècle et il était initialement tourné vers la vente de fruits, légumes, artisanat, etc…

Aujourd’hui il continue d’exister, et ce marché à ciel ouvert se tient tous les jours. En revanche on y trouve de plus en plus de stands tournés vers le tourisme, avec bijoux, objets de toutes sortes, cartes postales, souvenirs, etc…

Il est néanmoins agréable d’y faire un petit détour, d’autant que celui-ci se trouve non loin de l’hyper-centre de Prague.

Tour de Petrin à Prague

La Tour de Petrin et ses allures de Tour Eiffel !

La colline de Petrin

Encore une colline qui domine Prague ! Ce qui la caractérise est notamment sa grande tour métallique à son sommet, petite sœur de la Tour Eiffel. Cette tour fut construite à la fin du XIXème siècle.

On peut se rendre au sommet de la colline de Petrin à pieds ou en téléphérique. Dans mon cas, nous y avons accédé à pieds après la visite du monastère de Strahov, situé dans les contre-bas. L’occasion notamment de traverser les vergers du monastère, et de parcourir ce grand parc.

Au printemps cette colline est d’ailleurs parée de couleurs blanches et roses, du fait de la présence de nombreux arbres en fleurs. Avec ces couleurs le printemps est d’ailleurs globalement une belle période pour visiter Prague.

Visiter Prague : en pratique

Se loger à Prague

Une chambre du Grandior Hotel de Prague

Une chambre du Grandior Hotel de Prague (crédit photo : booking.com)

La ville de Prague est devenue très touristique. On y trouve de ce fait de nombreux logements, que ce soit des hôtels ou des appartements à la location.

Dans tous les cas, cette popularité amène les constats habituels pour ce type de destination : les prix sont tirés vers le haut, et les logements aux meilleurs rapports qualité-prix partent vite.

Parmi les alternatives de logement dans Prague on peut noter :

Dans tous les cas, hyper-centre de Prague ou pas, la ville est dotée d’un réseau de métro et tramways qui permettent de se déplacer relativement facilement.


Booking.com

J’ai pour ma part logé durant 3 jours (et 4 nuits) dans l’appartement Apartment on Smečkách, vers l’Est du centre-ville. Il était situé non loin de la station de métro Muzeum (lignes A et C). En ayant été satisfait, je vous le recommande au passage.

Prague Card

La Prague Card : city-pass de Prague

Le city-pass pour visiter Prague

Comme pour la plupart des grandes villes, il existe des city-pass pour visiter Prague à moindre coût. Le plus commun est la Prague Card. Il convient à ceux qui souhaitent profiter d’un maximum d’activités à Prague.

Son principe est d’accéder à une soixantaine de visites et activités dans Prague, pendant une période de 2, 3 ou 4 jours. Le prix de cette carte dépend du nombre de jours de couverture.

Mais il en existe également d’autres. J’ai dédié un article complet sur le blog à ces différents city-pass de Prague. Je reviens sur leurs principes et dans quels cas ils sont avantageux. En synthèse :

Nom du PassAvantageLien
Prague CardPermet d'accéder à une soixantaine de visites et activités dans Prague, pendant 2, 3 ou 4 jours. Le prix du pass dépend du nombre de jours couverts.Acheter ici
Prague City PassAccès à 4 attractions : Château de Prague, Musée Juif, tour en bus touristique, croisière sur le fleuve Vltava. Ainsi que 25% de réduction sur de nombreuses autres activités. Il est valable 30 jours.Acheter ici
Prague Welcome CardPermet d'accéder pendant 3 jours à un nombre important de musées et sites de Prague, en dehors des principaux.Acheter ici
Carte TransportsAccès en illimité aux transports en commun pendant 3 jours, ainsi qu'un transfert privé entre l'aéroport et son logement.Acheter ici

Rejoindre Prague depuis l’aéroport

Tramway à Prague

Tramway à Prague

Pour rejoindre Prague depuis son aéroport (nommé aéroport Vaclav Havel), il n’existe que deux alternatives : la navette en bus et le taxi. Pas de métro donc, ou de train.

Pour le bus, il existe :

  • une navette « Airport Express » (AE) qui relie l’aéroport et la gare Centrale de Prague. Depuis la gare on peut ensuite emprunter la ligne C du métro pour se déplacer dans Prague. Cette navette passe toutes les 30 minutes, de 5h30 à 21h dans le sens aéroport vers Prague, et de 6h30 à 22h (vérifiez néanmoins ces horaires sur cette page, au cas où ils changeraient).
  • le bus public, via les lignes 100 et 119, permettant de rejoindre un arrêt de la station Nádraží Veleslavín de la ligne A du métro. Vous trouverez des détails sur cette page (horaires, prix, etc…).
Chauffeurs de navettes privées à l'aéroport de Prague

Chauffeurs de navettes privées à l’aéroport de Prague

Ces deux options du bus permettent de profiter d’un tarif bas (de l’ordre de 3 € le trajet par personne). Si vous êtes à la recherche d’économie, c’est la solution la plus rentable.

L’autre solution est le taxi, ou Uber, ou la navette réservée à l’avance. J’avais opté pour cette dernière option, pour les raisons suivantes :

  • nous arrivions en fin de soirée, et n’avions pas forcément envie d’attendre de bus, et prendre des transports, marcher en ville, etc…
  • contrairement au taxi ou Uber, on paye en avance, et on connaît le prix. Quelqu’un attend à l’aéroport avec une pancarte, et on part tout de suite, y compris si le vol a du retard (on précise le numéro du vol au moment de la réservation).

Pour cette prestation il faut compter une petite dizaine d’euros par personne.

Manger à Prague

Le trdelnícky de Prague

Le trdelnícky, pâtisserie incontournable à manger à Prague

La ville de Prague dispose de plusieurs spécialités culinaires, que ce soit sucrées ou salées. Visiter Prague peut donc aussi passer par ces découvertes. Parmi celles-ci, et que j’ai goûtées, on peut noter :

  • le goulash, un plat typique de Prague, mais plus largement également de l’Europe de l’Est. Il s’agit de morceaux de bœuf mijotés dans une sauce à base notamment de légumes et de bière. Le tout servi avec des quenelles (« knedliks »).
  • d’autres plats servis avec ces quenelles, comme la cuisse de canard. Souvent accompagnée également de chou rouge.

En sucré, il est facile de trouver des trdelnícky, une pâtisserie que l’on retrouve quasiment à tous les coins de rue dans Prague ! Il s’agit d’un espèce de pâte feuilletée circulaire et creuse, cuite sur une brochette que l’on tourne. Elle est agrémentée de sucre ou de chocolat. L’été elle est en général fourrée d’une boule de glace !

Bière verte à Prague

La bière verte brassée pour Pâques

Et si vous vous rendez à Prague comme moi, vers Pâques, vous pourrez trouver de la « bière verte » !

Cette bière est brassée une fois par an, à cette occasion. Elle fait référence au « Jeudi Saint », appelé « Jeudi vert » en République Tchèque, car avant le XIIIème siècle les prêtres portaient des vêtements verts pour célébrer la messe.

Dernier point important : à Prague le service au restaurant n’est pas compris dans le prix ! Ce n’est pas forcément toujours très clair, mais le pourboire est de mise, comme en Angleterre par exemple. Pour le montant à laisser en plus, il n’y a pas réellement de règle, mais l’usage est de laisser environ 10%.

Se déplacer dans Prague

Le cœur de la vieille-ville de Prague se visite clairement à pieds. D’une part il n’est pas très grand, et d’autre part il est agréable de s’y promener.

Tramway dans la Vieille-ville de Prague

Tramway dans la Vieille-ville de Prague

Pour les autres déplacements permettant de visiter Prague, comme pour rejoindre son logement ou s’éloigner vers l’Ouest de la ville (château de Prague, monastère de Strahov, colline de Petrin), je conseille tout de même d’emprunter les transports en commun. D’autant que cette partie de la ville est construite sur des collines !

Pour cela il existe un réseau de tramways et de métro :

  • le réseau de métro compte 3 lignes : A, B, et C, représentées également par les couleurs verte, jaune, et rouge. Il circule tous les jours de 5h à minuit.
  • le réseau de tramway à Prague compte 22 lignes de jour et 9 lignes de nuit (lignes 51 à 59). Ces tramways sont en général colorés, souvent rouges. Les tramways de jour circulent de 4h30 à minuit.

Pour le prix d’un ticket de transport il faut compter une trentaine de couronnes CZK, soit environ 1,50 €.

Mes conseils pour visiter Prague

Mon programme pour visiter Prague en 3 jours

Tour de l'ancien hôtel de ville de Prague

Tour de l’ancien hôtel de ville

J’ai évoqué dans cet article les points d’intérêt que j’ai inclus à ma visite de Prague. Concrètement, voici comment j’ai organisé cette visite de Prague en 3 jours :

  • Jour 1 : visite du Château de Prague en matinée et début d’après-midi. Nous avons déjeuné sur place sur le pouce, dans l’une des cours du château avec ses nombreuses « cabanes ». Dans l’après-midi nous avons regagné le centre-ville en redescendant par le quartier de Malá Strana, et notamment par le Mur dédié à John Lennon.
  • Jour 2 : visite de l’ancien hôtel de ville au matin avec l’accès au sommet de la tour de l’horloge. Après déjeuner, nous avons réalisé la visite guidée en français des souterrains (réservée sur place le matin). Puis visité le Clementinum.
  • Jour 3 : visite de la Synagogue de Pinka dans le quartier juif le matin. En début d’après-midi direction le monastère de Strahov, puis balade sur la colline de Petrin, tout en redescendant à pieds jusque dans le centre-ville. Nous avons terminé l’après-midi par la une promenade sur la rive Ouest du Pont Charles, et monter dans l’une des tours de ce pont.

Ce programme peut bien sûr s’adapter, notamment en fonction de la météo. Par mauvais temps, on peut visiter les bibliothèques ainsi que l’ancien hôtel de ville.

Faire des photos de Prague

Lever de soleil sur le Pont Charles de Prague

Lever de soleil sur le Pont Charles

Si vous êtes photographe amateur et que vous souhaitez revenir de Prague avec de belles photos, une règle est à appliquer de base : faire ses photos tôt le matin.

Au-delà du fait que la lumière est meilleure le matin, la raison principale est le fait que la ville est beaucoup plus calme qu’en journée.

Et par calme j’entends surtout « moins encombré ». Bref, pour faire des photos tranquillement, sans avoir une foule dans le champ, faire ses photos en dehors de la journée est essentiel.

Ce point est à avoir en tête avant de visiter Prague. Cette ville est en effet très fréquentée par les touristes, et cela se ressent bien dans le centre-ville, que ce soit dans les rues ou dans les différents sites.

Si comme moi vous partez faire des photos au lever de soleil, vous verrez d’ailleurs qu’il y a déjà du monde sur le Pont Charles tôt le matin !

Le fleuve Vltava au lever de soleil

Le fleuve Vltava au lever de soleil

Pour info, je m’y suis rendu en avril (le soleil se lève vers 6h…), et il y avait déjà du monde : des joggeurs certes, mais également des touristes venus chercher le calme, et faire des photos comme moi.

Prague est également illuminée la nuit, l’occasion également de faire des photos de nuit. Dans ce cas, pensez bien sûr au trépied.

D’ailleurs, si vous vous rendez à Prague en décembre (pendant la période de l’Avent), vous aurez également l’occasion de voir l’allumeur de réverbères allumer en costume d’époque les réverbères à gaz qui bordent le Pont Charles !

Monnaie et carte bancaire

Une ruelle dans Prague

Une ruelle dans Prague

Un point à connaître pour visiter Prague, et plus largement la République Tchèque : même si ce pays fait partie de l’Union Européenne, l’Euro n’est pas la monnaie officielle.

A Prague, on paye donc en Couronnes Tchèques (CZK). Le taux de conversion avec l’euro varie bien sûr constamment, mais on peut considérer que l’ordre de grandeur est 100 CZK pour 4 euros.

Même si la plupart des achats peuvent se faire par carte bancaire, certains non. C’est d’ailleurs le cas sur certains sites touristiques où seul le cash est accepté (j’ai eu le cas au Château de Prague…).

Dans ce cas, deux options :

  • avoir de la monnaie. Pour cela on peut en retirer à l’aéroport ou en ville dans un distributeur. Attention néanmoins : en fonction de sa banque des frais peuvent être appliqués. J’ai pour ma part une carte bancaire pour voyager sans frais (une Revolut en l’occurrence), mais malgré cela j’ai eu du mal à trouver dans Prague un distributeur où des frais n’étaient pas appliqués pour retirer de l’argent !
  • avoir acheté à l’avance ses billets pour les différentes activités.

Combien de jours pour visiter Prague ?

Vue depuis une tour du Pont Charles de Prague

Vue depuis une tour du Pont Charles

La réponse dépend évidemment de son rythme de visite, et des points d’intérêt que l’on souhaite inclure.

Personnellement j’ai donc visité Prague en 3 jours, 3 journées pleines, avec 4 nuits sur place. Et j’ai trouvé cette durée adéquate pour les raisons suivantes :

  • j’ai pu inclure les visites dans Prague que je souhaitais réaliser. A savoir notamment le Château, l’ancien hôtel de ville, les bibliothèques, la synagogue, une tour près du Pont Charles, tout en laissant une bonne part pour les promenades en ville.
  • nous ne sommes pas particulièrement attirés par les musées, du moins pas en trop grand nombre. Visiter Prague en plus de 3 jours passera notamment par l’inclusion d’autres musées, comme par exemple ceux du Kampa, Kafka, le musée national de Prague, le musée juif, etc…

Bref, pour une découverte de Prague, je considère que 3 jours est un bon compromis. Deux journées sont trop courtes pour visiter l’essentiel, et 4 jours ou plus permettent d’inclure davantage de musées.

En espérant avoir pu vous éclairer si vous êtes dans vos préparatifs pour visiter Prague, ou si vous vous renseignez sur ce que l’on peut y faire et y voir. Dans tous les cas, si vous projetez vous y rendre, je vous souhaite un bon séjour dans cette belle ville 😉 .

Carte de points d'intérêt pour visiter Prague en 3 jours

Carte de points d’intérêt évoqués dans cet article

Attendez...

Vous aimerez peut-être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *