Visiter Saint-Malo et ses alentours : que faire & guide pratique

Visiter Saint-Malo et sa vieille-ville

Visiter la vieille-ville de Saint-Malo et ses alentours

La ville de Saint-Malo représente régulièrement la Bretagne, et en particulier la Côte d’Émeraude. Cette ville fortifiée au bord de la mer est en effet particulièrement belle à découvrir, et visiter Saint-Malo (ou St Malo) est de ce fait un incontournable dans cette région.

Ayant visité Saint-Malo et ses alentours durant mon séjour sur la Côte d’Émeraude, je reviens dans cet article sur ce que l’on peut faire et voir à Saint-Malo et ses environs. Je partage également quelques conseils pratiques pour y organiser son séjour.

La vieille-ville et ses remparts

Saint-Malo est une ville relativement étendue, mais visiter Saint-Malo consiste surtout à découvrir sa vieille-ville entourée de remparts, et au bord de la mer. Elle comporte quelques points d’intérêt incontournables à découvrir.

Les remparts de Saint-Malo

Remparts de Saint-Malo

Remparts de Saint-Malo

Je commence par ces remparts car en faire le tour permet de bien s’imprégner de Saint-Malo. Il faut compter environ 2 km pour réaliser cette boucle. Cette promenade sur les remparts permet de :

  • profiter de belles vues sur l’horizon sur les façades ouest et nord. Avec notamment : les plages, les îles du Petit et du Grand Bé, et le Fort National (j’en reparle plus bas).
  • longer de belles bâtisses qui constituent et représentent bien cette vieille-ville de Saint-Malo.

On peut accéder à ce chemin des remparts depuis différents endroits, en empruntant des escaliers permettant d’accéder en haut de la muraille. J’avais pour ma part démarré ma boucle au niveau de la porte Saint-Thomas, vers le nord-est de la ville fortifiée.

Visiter une demeure de corsaire

Saint-Malo est souvent désignée par la dénomination de « Cité Corsaire ». Ceci vient du fait qu’elle a abrité dans son port pendant plusieurs siècles des navires de corsaires.

On appelait « corsaire » un membre d’équipage d’un navire civil armé qui avait pour mission (donnée par les autorités) d’attaquer les bateaux ennemis. L’un des corsaires les plus connus ayant vécu à Saint-Malo était Robert Surcouf (fin du XVIIIème, début du XIXème siècle).

Afin de découvrir cette part importante de l’histoire de Saint-Malo, il est possible de visiter une ancienne maison de corsaire. Il s’agit de la Demeure de Corsaire, un hôtel particulier construit pour le corsaire François-Auguste Magon de la Lande, qui officiait sous Louis XIV, et aujourd’hui transformé en musée. On la trouve sous la dénomination d’Hôtel Magon, ou encore de Maison d’Asfeld en référence à sa situation dans la rue du même nom.

Pour les amateurs d’histoire, il existe cet appartement Airbnb situé dans une bâtisse historique ayant appartenu à la famille du corsaire Robert Surcouf. Au-delà de ce point, il est également bien situé pour visiter Saint-Malo.

Le château

Château de Saint-Malo

Château de Saint-Malo

Ce château de Saint-Malo, construit par les ducs de Bretagne, se situe juste à l’entrée de la ville fortifiée. A l’extrême Nord-Est. Il se trouve aux abords de la place Chateaubriand, bordée de bars, restaurants, et hôtels (l’Hotel De France et Chateaubriand justement, avec vue sur le château).

On peut le contempler et en faire le tour depuis les remparts et la vieille-ville (ce château abrite d’ailleurs notamment aujourd’hui la mairie de Saint-Malo).

Il abrite également un musée dans son Grand Donjon : le « Musée d’histoire de Saint-Malo et du pays Malouin ». Comme son nom l’indique, celui-ci retrace l’histoire de Saint-Malo et de sa région, et permet donc de découvrir ce château de l’intérieur.

D’autres points d’intérêt de la vieille-ville

Vieille-ville de Saint-Malo

Dans la vieille-ville de Saint-Malo

La visite de cette vieille-ville de Saint-Malo passe surtout par une promenade intra-muros qui permet de découvrir son ambiance particulière. Une vieille-ville constituée de petites ruelles, places, et bordée de belles bâtisses de granit.

Parmi les points d’intérêt que l’on peut découvrir dans cette vieille-ville on peut citer :

  • la cathédrale Saint-Vincent, dont la construction a démarré au XIIème siècle. Elle abrite notamment la tombe de Jacques Cartier, un célèbre explorateur du XVIème siècle, né à Saint-Malo. Comme la plupart des cathédrales on peut bien sûr entrer à l’intérieur pour la visiter.
  • la maison de Robert Surcouf, le corsaire dont j’ai parlé plus haut. Celle-ci se situe au 2 rue Saint-Philippe, mais ne se visite pas.
  • les petites rues commerçantes et piétonnes, dans lesquelles on trouve des boutiques diverses dans une ambiance animée. Parmi celles-ci on peut noter la rue Porcon de la Barbinais, la rue Broussais, ou encore la rue Saint-Vincent.

Se promener sur les plages

Au-delà de la promenade sur les remparts qui permet de profiter de belles vues sur les alentours de Saint-Malo, on peut égaler profiter de ses plages. Mais aussi s’en éloigner, à marée basse, afin de découvrir d’autres points d’intérêt incontournables de Saint-Malo.

Les plages principales de Saint-Malo

Plage du Bon-Secours à Saint-Malo

Plage du Bon-Secours

Se promener sur les plages est une chose, mais en profiter pour s’y poser aussi. Saint-Malo abrite pour cela plusieurs plages de sable fin, dont  les principales sont :

La plage du Bon-Secours

Cette plage du Bon-Secours se situe à l’ouest de Saint-Malo, aux pieds des remparts de la vieille-ville. Au-delà de la plage en elle-même, on dispose aussi d’une belle vue sur l’île du Grand Bé, ainsi que sur la ville de Dinard de l’autre côté de l’estuaire.

Elle abrite également une « piscine » naturelle qui se remplit d’eau de mer à marée haute.

La Grande-Plage du Sillon

Plage du Sillon à Saint-Malo

Plage du Sillon

Cette plage se trouve au nord. C’est clairement la plus grande et la plus « familiale » des plages de Saint-Malo. Elle est bordée d’une digue (la digue de Rochebonne) sur laquelle on peut se promener.

Cette digue est bordée par de belles villas, quelques restaurants et bars. Mais aussi, par son emplacement en bord de mer, d’hôtels (comme celui de l’Adresse ou de l’Ibis Saint-Malo Plage) et de résidences qui abritent notamment des Airbnb (comme cet appartement avec vue sur la mer, ou encore celui-ci).

Cette plage démarre en gros en face du fort de Saint-Malo et s’étend sur plusieurs kilomètres jusque dans le nord de la ville (quartier de Paramé).

Les îles du Grand et du Petite Bé

Ile du Grand-Bé à Saint-Malo

Ile du Grand-Bé

Ces deux îles font clairement partie du paysage lorsque l’on visite Saint-Malo. Elles se situent au large, au nord-ouest de la vieille-ville.

Leur particularité, même si l’on parle d’île, est qu’on peut les rejoindre à pieds à marée basse. C’est même la manière la plus naturelle pour s’y rendre compte-tenu de leur proximité avec Saint-Malo (quelques centaines de mètres pour le Grand Bé).

Au-delà de s’y rendre pour s’y promener et profiter des vues que l’on dispose sur Saint-Malo depuis celles-ci, elles abritent les points d’intérêt suivant :

  • sur l’île du Grande Bé : des vestiges de bunkers allemands de la Seconde Guerre Mondiale, installé pour protéger la baie. Mais également la tombe de l’écrivain Chateaubriand. Celui-ci est en effet né à Saint-Malo en 1768 et a souhaité y être enterré.
  • sur l’île du Petit Bé : un fort construit au XVIIème siècle (selon les plans du célèbre architecte Vauban) pour protéger la ville de Saint-Malo. Il est possible de le visiter, via une visite guidée (infos sur cette page).

Le point de départ pour se rendre sur le Grand Bé se trouve sur la plage du Bon-Secours. Il suffit de joindre le sentier aménagé sur une partie du chemin. Et l’île du Petit Bé se situe juste derrière celle du Grand Bé.

Le plus important à retenir pour se rendre sur ces îles reste les horaires des marées, car il ne faut pas se faire avoir avec la rapide montée des eaux (pour le retour). Si c’est le cas, il faut attendre plusieurs heures sur l’île que la marée redescende. Et apparemment il est fréquent que certains se fassent « piéger » ! Pour cela, vous trouverez les horaires des marées à Saint-Malo sur cette page.

Visiter le fort national de Saint-Malo

Fort National de Saint-Malo

Fort National de Saint-Malo

Difficile de rater ce fort lorsque l’on fait le tour des remparts de Saint-Malo. Celui-ci se situe en effet au nord de Saint-Malo, sur une petite île au large que l’on rejoint également à pieds à marée basse. On le voit très bien depuis la plage du Sillon.

La construction de ce fort remonte à la fin du XVIIème siècle, selon des plans définis également par Vauban. Il avait un rôle défensif pour protéger la ville. Au temps de Louis XIV, ce fort était même appelé « Fort Royal ».

Vous pouvez obtenir davantage d’informations sur sa visite sur cette page. Notamment sur le prix (de l’ordre de 5 € par adulte), et les jours et horaires d’ouverture (qui dépendent de la marée évidemment).

Le phare Môle des Noires

Jetée de Saint-Malo

Jetée de Saint-Malo (crédit photo : pixabay.com)

J’évoque ce phare en tant que point d’intérêt associé aux plages de Saint-Malo. Il se situe en effet au bout d’une grande jetée (500 mètres de long environ) dont le point de départ se trouve sur la plage du Môle, au niveau de la porte de Dinan.

Ce phare marque l’entrée du port de Saint-Malo. L’origine de son nom est parfois donnée à la couleur des rochers sur lequel il a été construit. Et parfois en référence au fait que les femmes des marins, habillées de noir, y guettaient leur retour.

Pas de phénomène de marée en revanche ici qui pourrait venir perturber la promenade. Cette jetée en hauteur et bétonnée, permet de profiter de jolies vues. Avec la vue sur la vieille-ville de Saint-Malo derrière, mais aussi Dinard en face, les îles du Grand et du Petit Bé, et la mer bien sûr.

Le port de Saint-Malo

Port de plaisance de Saint-Malo

Port de plaisance de Saint-Malo

Difficile de visiter Saint-Malo sans se rendre compte de son côté portuaire. On y trouve en effet à la fois un port de commerce et des ports de plaisance.

Pour les ports de plaisance, ceux-ci se trouvent derrière la vieille-ville (à l’Est), et au sud. Le plus facile d’accès à pieds est celui situé le long du quai Saint-Louis, à côté des remparts. Et au-delà des petits bateaux de plaisance que l’on peut y voir amarrés, on peut également y visiter le navire de l’Etoile du Roy.

Ce navire est une réplique d’un navire de corsaires du XVIIIème siècle, et fait office de musée. Il permet de découvrir l’univers des marins de cette époque.

Carte de points d'intérêt à visiter à Saint-Malo

Carte des points d’intérêt à visiter à Saint-Malo mentionnés dans cet article

Que faire dans les alentours de Saint-Malo ?

Visiter Saint-Malo le temps d’un week-end peut se résumer à Saint-Malo intra-muros. Mais l’on peut élargir avec ses environs, dans un rayon de quelques kilomètres seulement.

Je partage quelques points d’intérêt dans les alentours de Saint-Malo, à moins de 20 km. Des lieux que j’ai pour la plupart intégré durant mon séjour dans cette région.

La ville de Dinard

Plage de l'Ecluse à Dinard

Plage de l’Ecluse à Dinard

Dinard est une station balnéaire qui se situe juste à côté de Saint-Malo. Et même en face car elle se trouve de l’autre côté de l’embouchure de La Rance.

La ville de Dinard est bordée par la mer au nord, et par l’estuaire de La Rance à l’Est. Son principal attrait est donc ce bord de mer avec ses plages (plages du Prieuré, de l’Ecluse, et Saint-Enogat), restaurants, hôtels. Ainsi qu’un casino comme souvent dans les stations balnéaires, et de belles villas datant de la « Belle Epoque » (fin du XIXème et début du XXème siècle).

Mais au-delà de profiter de la plage et son petit centre-ville, il est également possible de se promener le long de sa côte escarpée. On parle de la « promenade du Clair-de-Lune ».

Promenade du Clair de Lune à Dinard

Promenade du Clair de Lune à Dinard

Ce chemin aménagé dans les années 1930 permet de rejoindre les plages du Prieuré (au sud) et de Saint-Enogat (au nord-ouest). Le tout en faisant le tour de la Pointe du Moulinet et de celle de la Malouine.

Elle permet de découvrir également de belles villas, souvent perchées sur le haut des falaises, et dont certaines ont été aménagées en hôtel (comme le célèbre hôtel du Castelbrac).

Cette promenade du Clair de Lune permet de disposer de beaux points de vue sur la mer, mais également la côte escarpée avec ses falaises. Mais aussi sur Saint-Malo en face. Bref, pour ceux qui apprécient les balades en bord de mer, je conseille de passer par Dinard et cette promenade lors d’une visite de Saint-Malo et ses environs.

Se rendre à Cancale

Cancale

Cancale

Cancale se situe à une petite vingtaine de kilomètres à l’Est de Saint-Malo. Au-delà d’être en bord de mer et de bénéficier d’un joli front de mer (avec de belles bâtisses bretonnes) cette ville est surtout connue pour la culture des huîtres.

J’en garde le souvenir de nombreux parcs ostréicoles dans la baie. A marée basse on peut clairement les voir, avec les parcs en eux-mêmes, mais aussi parfois les ostréiculteurs qui se déplacent en tracteur.

Et pour les amateurs d’huîtres, on peut évidemment en déguster le long de la jetée. Que ce soit au restaurant, dans l’un des établissements qui longent la plage (spécialités de fruits de mer et huîtres). Ou carrément au niveau des petites cabanes sur le quai (lieu dit du Marché aux Huîtres de Cancale).

Parcs d'ostréiculture à Cancale

Parcs d’ostréiculture à Cancale

A noter que compte-tenu de son exposition, à l’extrémité ouest de la baie du Mont Saint-Michel, se promener sur le front de mer à Cancale permet de disposer d’une vue sur le Mont Saint-Michel au loin !

Et pour ceux qui n’aiment pas les huîtres, on peut tout à fait profiter de Cancale uniquement pour son bord de mer et son ambiance au niveau des quais. Et même déjeuner ou dîner dans un restaurant autre que de fruits de mer, comme une crêperie (ce que nous avons fait 🙂 ).

La Pointe du Grouin

Pointe du Grouin

Pointe du Grouin

Cette pointe se situe au nord de Cancale, et permet de se promener dans un beau cadre. Avec la côte escarpée d’une part, et la vue sur l’horizon, l’île des Landes et le phare de Herpin sur son rocher au milieu de l’eau.

Le phare de Herpin indique pour les navires l’entrée de la baie du Mont Saint-Michel.

Ce site est aménagé d’un parking, et il est possible de se promener en réalisant une petite boucle. L’occasion, plus ou moins, de faire le tour de la Pointe et d’observer la mer et l’horizon côté Est, Nord et Ouest. Le tout en suivant un chemin de terre.

Par sa proximité avec Cancale, j’ai personnellement couplé les deux visites avec Cancale l’après-midi et la Pointe du Grouin en fin d’après-midi. Et un restaurant sur Cancale en fin de journée.

Le village de Saint-Suliac

Dans le village de Saint-Suliac

Dans le village de Saint-Suliac

Saint-Suliac se situe à une quinzaine de kilomètres au sud de Saint-Malo, en bordure de l’estuaire de la Rance. Par son côté authentique, ses belles maisons typiquement bretonnes, et son petit port, il est considéré comme l’un des plus beaux villages de France.

L’intérêt de sa visite consiste surtout à se promener dans ses jolies rues et ruelles, bordées de maisons en granit. Une particularité est la présence de quelques touches de couleurs sur les portes et les volets (bleu ou rouge en général), ainsi que des filets de pêche pendus sur les façades. L’occasion de rappeler également que Saint-Suliac est un ancien village de pêcheurs.

Pas d’itinéraire particulier pour découvrir Saint-Suliac. Mais l’on peut citer entre autres la « Grande Rue » qui remonte jusqu’au « Quai de la Rance » avec son ponton et les bateaux amarrés, le tout en passant par l’église du village. Mais aussi les rues adjacentes (rue de l’Hôpital ou du Puits Lingeard par exemple).

Le bord de mer de Saint-Briac

Bateaux à Saint-Briac sur mer

Bateaux à Saint-Briac sur mer

La commune de Saint-Briac sur Mer se trouve à une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Saint-Malo. Elle se situe au bord de la mer, et plus précisément au niveau de l’estuaire du fleuve du Frémur.

Ce qui en fait son charme est son bord de mer dans une espèce de baie. Avec ses petits bateaux, plages, et la côte.

Il est notamment agréable de s’y promener du côté de la plage du Bechay avec ses petites cabanes colorées et alignées en arc de cercle, et la presqu’île menant au château du Nessay (aujourd’hui transformé en hôtel Le Nessay). Mais aussi de l’autre côté de cette presqu’île, sur la plage de la Grande Salinette, ou plus au nord encore sur la plage du Perron.

La pointe du Décollé

Pointe du Décollé à Saint-Lunaire

Pointe du Décollé à Saint-Lunaire

Encore une pointe, mais cette fois-ci de l’autre côté à l’ouest. Cette pointe du Décollé se situe sur la commune de Saint-Lunaire, entre Saint-Briac sur Mer et Dinard.

Se rendre au bout de celle-ci permet de découvrir un joli panorama. Avec dans le paysage : la baie de Saint-Malo à l’Est, et d’autres caps de cette côte bretonne vers l’ouest (pointe de Saint-Cast-le-Guido, fort la Latte, et le cap Fréhel).

Une particularité de cette pointe est que l’on y trouve une grande croix en granit. Celle-ci fut érigée à la fin du XIXème siècle en hommage aux marins disparus en mer.

Visiter l’aquarium de Saint-Malo

En dehors des bords de mer et des promenades dans les environs de Saint-Malo on peut inclure également la visite de son aquarium. Dans les faits il n’est pas vraiment dans les environs de Saint-Malo, car il se situe dans Saint-Malo-même. Mais en dehors de la vieille-ville (à 4 km environ), tout au sud.

Cet aquarium est l’un des plus grands de France. Il compte une dizaine d’univers différents et plusieurs centaines d’espèces. Pour le prix, il faut compter un peu plus d’une quinzaine d’euros par adulte, et 12 € pour les enfants de 4 à 12 ans (billets disponibles sur cette page).

Personnellement, lors de ma visite de Saint-Malo, je ne m’y suis pas rendu. Il s’agit essentiellement d’une activité familiale.

Visiter Saint-Malo : en pratique

Où dormir à Saint-Malo ?

Par son côté touristique indéniable et sa taille, la ville de Saint-Malo abrite de nombreux hébergements. On trouve en effet des hôtels dans Saint-Malo, mais également des logements de type Airbnb.

Vue sur la vieille-ville de Saint-Malo

Vue sur la vieille-ville (crédit photo : pixabay.com)

L’idéal, pour un week-end consacré à visiter Saint-Malo et ses alentours, est de cibler la vieille-ville ou ses alentours. Celle-ci contient en effet la plupart des points d’intérêt à découvrir à Saint-Malo et elle se situe en bord de mer. Ceci permet ainsi de coupler à la fois un emplacement géographique idéal et le côté maritime pour ceux qui y sont attachés.

Parmi les hébergements à Saint-Malo on peut noter :

  • les hôtels de l’Adresse ou de l’Ibis Saint-Malo Plage, avec vue sur la mer et à quelques centaines de mètres seulement de la ville fortifiée.
  • en bord de mer également mais en Airbnb : cet appartement, ou celui-ci, tous deux du côté de la digue de Rochebonne.
  • intra-muros dans la vieille ville, l’hôtel De France et Chateaubriand avec vue sur le château. Ou encore le Golden Tulip, au cœur de la cité.
  • cet appartement Airbnb dans la vieille ville également, ou encore celui-ci. Ils disposent tous deux d’un emplacement de parking. Pratique si l’on dispose d’une voiture !

Et au-delà de la ville de Saint-Malo en elle-même, on peut bien sûr élargir son choix d’hébergement avec le reste de la côte d’Émeraude. Avec notamment la station balnéaire de Dinard en face.



Booking.com

Pour davantage de conseils sur la sélection d’un Airbnb à Saint-Malo, vous pouvez consulter l’article que j’ai dédié à ce sujet. J’y évoque les quartiers à cibler pour un séjour à Saint-Malo, en partageant une sélection d’hébergements, dont certains sont atypiques.

Se rendre à Saint-Malo

Vue sur le fort de Saint-Malo

Vue sur le fort de Saint-Malo

En train, Saint-Malo est séparée de Rennes d’environ 1 heure de trajet. Et la gare de Saint-Malo est située à 2 km seulement de la vieille-ville. Visiter Saint-Malo peut donc facilement se planifier en train si l’on ne dispose pas de voiture.

Si l’on s’y rend en voiture (ce qui était mon cas), il n’est pas recommandé de se rendre directement dans la vieille-ville, à moins de disposer d’un hébergement qui possède d’une place de parking (j’en ai cité quelques-uns plus haut). Il faut donc cibler les parkings à proximité comme :

  • ceux à l’Est de la vieille-ville, globalement près du quai Saint-Louis et de la plage du Sillon (parkings couverts ou en extérieur, payants).
  • celui à l’écart du centre-ville, pratique pour trouver de la place, à savoir le parking Feval P14 (rue Paul Feval). Le ticket de parking (qui coûte moins de 5 € à la journée) permet d’emprunter un bus qui mène à la vieille-ville en seulement quelques minutes. C’est dans ce parking que je m’étais garé et n’ai pas rencontré de difficultés pour trouver de la place (c’était en plein mois d’août).

Conseils pour visiter Saint-Malo et ses environs

Goéland à Saint-Malo

Goéland à Saint-Malo

Compte-tenu de ses points d’intérêt et de sa vieille-ville où il fait bon flâner, on peut facilement consacrer deux journées à la visite de Saint-Malo. Avec ses proches alentours, on peut compléter son séjour avec d’autres belles découvertes en bord de mer.

Je n’ai pas parlé dans cet article du Mont-Saint-Michel, site incontournable de cette région mais qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres de Saint-Malo. Si l’on dispose d’une voiture et de suffisamment de temps, on peut évidemment inclure sa visite à son séjour. C’est ce que j’avais fait d’ailleurs.

Personnellement j’ai consacré une journée pleine à la visite de Saint-Malo, par faute de temps. J’ai découvert sa vieille-ville, sa cathédrale, fait le tour des remparts et profiter de la plage. Mon absence d’anticipation sur les marées m’a empêché de me rendre sur l’île du Grand Bé et au fort. Afin de se rendre sur ces sites et profiter pleinement de Saint-Malo, il faut donc organiser sa journée (ou son séjour) à Saint-Malo en fonction des marées. C’est essentiel.

Dernier point : j’avais repéré également durant mes préparatifs la plage du Nord-Est de Saint-Malo abritant des rochers sculptés. Je ne m’y suis pas rendu par faute de temps et d’intérêt, mais les amateurs apprécieront. Celle-ci se trouve dans le quartier de Rothéneuf, et compte-tenu de son éloignement avec la vieille-ville (environ 8 km), il faut s’y rendre en voiture (parking payant).

J’espère avoir pu vous aider avec cet article si vous projetez de visiter Saint-Malo et ses alentours. Je vous souhaite dans tous les cas un bon séjour à Saint-Malo, et plus largement sur les côtes bretonnes 🙂 .

Carte de points d'intérêt à visiter dans les alentours de Saint-Malo

Points d’intérêt à visiter dans les alentours de Saint-Malo et évoqués dans cet article

Cet article vous a été utile ? Merci de l'évaluer

Attendez...

Vous aimerez peut-être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *