Bryce Canyon : la belle surprise de l’ouest américain !

Un panorama sur les hoodoos de Bryce Canyon

Bryce Canyon et ses superbes panoramas

On connaît souvent quelques clichés de l’ouest américain, et en général Bryce Canyon n’en fait pas parti. Je faisais parti de ceux qui n’en avait jamais entendu parler avant de préparer mon séjour dans l’ouest américain. Et pourtant Bryce Canyon est clairement un lieu immanquable lors d’un roadtrip dans cette partie des Etats-Unis !

Un paysage composé d’une vallée aux couleurs tirant vers l’orange, en passant par le jaune et le rouge. Le tout constitué de milliers de formations rocheuses qui viennent sortir du sol et se dresser : les fameux “hoodoos”.

Je reviens dans cet article sur ma visite de Bryce Canyon, en indiquant ce que l’on peut y faire. Ainsi que mon retour d’expérience sur le temps à passer sur ce site, et à quel moment de la journée.

Les formations rocheuses : explications !

Les hoodoos de Bryce Canyon

Les formations rocheuses caractéristiques de Bryce Canyon : les hoodoos

Je commence d’abord par donner quelques explications sur ce site plutôt singulier. Les images parlent d’elles-mêmes sur son contenu, mais l’explication du pourquoi ces formations rocheuses l’est moins…

Ces formations, dîtes “hoodoos” ont été formées au fil du temps (des millions d’années) par les intempéries. Ce “travail” est en effet le résultat de l’écoulement de la pluie, mêlée à des phases de gel. Ce gel est lié au fait que ce canyon se situe à une altitude supérieure à 2000 mètres, et que les amplitudes de température entre le jour et la nuit sont souvent élevées. L’hiver il fait donc froid à Bryce Canyon, et la neige est régulièrement présente. A noter qu’on définit parfois ces hoodoos de “cheminées de fées” !

Vous trouverez d’ailleurs des photos des hoodoos dont le sommet est enneigé : un superbe spectacle apparemment ! Encore faut-il y aller l’hiver, ce qui n’est pas forcément la saison adéquate pour découvrir l’ouest américain…

Où se trouve Bryce Canyon ?

Carte de Bryce Canyon

Bryce Canyon, non loin du Zion National Park

Bryce Canyon se situe dans le sud-ouest de l’Utah, non loin d’un autre parc national célèbre : Zion National Park. Je l’indique car cette proximité permet de coupler ces 2 parcs assez facilement, “Seulement” une bonne heure de route les sépare.

En venant de l’ouest, on emprunte en principe l’Interstate 15 (I15) qui passe notamment par Las Vegas (Nevada) et Salt Lake City (Utah). Ensuite il faut suivre l’UT 9 puis continuer sur l’UT 89. Le parc est quant à lui traverser par l’UT12, dans sa partie nord. Mais pour se rendre dans le centre du parc, là où se situe les amphithéâtres de hoodoos, il faut prendre la Highway 63, encore appelée Bryce Canyon Scenic Drive. Il s’agit d’une route touristique qu’il faut suivre pour ensuite pouvoir se garer et accéder aux différents points de vue.

Points de vue et randonnées

Le principe de la visite de Bryce Canyon réside donc essentiellement à se déplacer (en voiture, en navette ou à pieds) entre les différents points de vue, et d’admirer ces paysages. Mais il est également possible de descendre sur le plateau et de marcher au milieu des hoodoos.

Les sunrise et sunset points

Bryce Canyon aux couleurs du soleil couchant

Bryce Canyon aux couleurs du soleil couchant

Comme leur nom l’indiquent ce sont des points de vue appréciés pour les lever et coucher de soleil. Dans tous les cas, le Rim (chemin qui longe les amphithéâtres) est orienté vers l’Est. donc pour le lever de soleil, vous aurez bien le soleil qui va se lever dans le champ. En revanche pour le coucher de soleil, il ne faut pas le voir comme un coucher de soleil sur l’horizon. Mais comme une lumière rasante qui vient éclairer de biais les hoodoos, donnant ainsi des teintes tirant davantage vers le rouge.

Je n’ai pas profité du lever de soleil, mais uniquement du coucher. En fait il ne faut pas attendre le coucher du soleil mais y être au moins une heure avant, sinon le canyon n’est quasiment plus éclairé !

Les autres points de vue

Il y a bien sûr d’autres points de vue sur les amphithéâtres et les hoodoos. Je ne les décrirais pas ici, car le principe est simple. On se gare, ou on descend de la navette, et on se rend au bord du Rim pour marcher un peu et contempler le paysage. Ils portent tous des noms. On peut noter par exemple le Bryce Point, l’Inspiration Point, le Fairyland Point ou encore le Natural Bridge, une arche naturelle formée également par l’érosion.

Les trails (randonnées)

Le départ du Queen's Garden Trail à Bryce Canyon

Le départ du Queen’s Garden Trail à Bryce Canyon

Il y en a plusieurs, mais le plus caractéristique est le Queen’s Garden Trail combiné à la Navajo Loop.

Le Queen’s Garden Trail permet de descendre au cœur des hoodoos, et de prendre pleinement conscience de ce qu’ils sont réellement en les voyant de près. Cette randonnée n’est pas difficile, il faut seulement descendre au départ, et remonter au retour donc. Prévoyez tout de même des tennis qui accrochent un minimum, car le terrain est sec, un peu sableux et caillouteux. Au-delà des hoodoos vous verrez aussi quelques animaux comme des écureuils ou des lézards. Si vous parcourez uniquement le Queen’s Garden Trail, compter environ 3 km aller-retour.

La Navajo Loop vaut également apparemment le détour. Je dis “apparemment” car nous n’avons pas pu la faire lors de notre passage à Bryce Canyon : elle était fermée à cause d’éboulements ! Dommage, car la combinaison entre la Navajo Loop et le Queen’s Gardent Trail (les 2 peuvent s’enchaîner pour former une grosse boucle de 5km) est le must-do de ce parc. La Navajo Loop inclut notamment un passage où l’on descend dans le canyon en suivant une route en lacets.

Informations pratiques pour visiter Bryce Canyon

Se déplacer dans Bryce Canyon

Un arbre dans Bryce Canyon

La végétation reste malgré tout présente à Bryce Canyon

Une fois à l’intérieur, il est possible d’emprunter une navette pour relier les différents points d’intérêt. Celle-ci est gratuite (comme dans la plupart des parcs nationaux américains qui proposent ce mode de transport interne). Il est conseillé pour la préservation de l’environnement d’utiliser ces navettes en laissant son propre véhicule à l’entrée du parc. Néanmoins vous pouvez vous rendre dans les différents points de vue avec votre véhicule, mais les parkings sont vite remplis, notamment l’été.

Horaires et prix d’entrée

Pour les horaires, le parc est quasiment toujours ouvert (toute l’année sauf les jours fériés, et toute la journée). Ceci permet donc de pouvoir profiter pleinement des belles heures de lever et coucher de soleil. En revanche le Visitor Center lui ouvre à partir de 8h, et ferme plus ou moins tôt en fonction de la saison. Pour info, l’été (de mai à septembre), il est ouvert jusque 20h.

Bryce Canyon est un parc national. Vous pouvez donc utiliser le pass America The Beautiful pour entrer. L’entrée se fait sur cette Highway 63, via des portiques auxquels il faut payer ou présenter son pass. Si vous n’avez pas le pass, comptez une trentaine de dollars par véhicule.

Se loger

Il est possible de camper dans Bryce Canyon, mais il faut demander un permis au ranger au Visitor Center. Cela coûte 5 $ par personne.

Il existe également un hôtel, ou plutôt un lodge situé dans le parc, mais il est souvent plein.

Si vous n’êtes pas un campeur sauvage (comme moi), il faudra donc vous rabattre sur des motels à l’extérieur du parc. Pour info j’ai logé dans un motel du côté de la petite ville de Panguitch, à une trentaine de minutes de Bryce Canyon.

Vous pouvez retrouver toutes les informations nécessaires sur le site officiel du parc national de Bryce Canyon.

Mes conseils

1. Si vous prévoyez de faire une randonnée, essayez de la planifier le matin, avant que les températures ne soient trop élevées. Ou en fin d’après-midi. Prévoyez également des chaussures adéquates (car la descente dans le canyon est plutôt raide). Et prévoir de l’eau pour vous hydrater bien sûr.

2. Je me suis rendu à Bryce Canyon sur 2 jours. J’ai d’abord passé une fin d’après-midi à Bryce Canyon, en me rendant à différents points de vue, et notamment au Sunset Point au soleil couchant. Et j’y suis retourné le lendemain matin pour faire un trail : le Queen’s Garden Trail donc (je n’ai découvert que sur place que la Navajo Loop était fermée…). J’estime que c’est suffisant. Certes ce site est magnifique, mais une journée de hoodoos reste néanmoins à mon sens suffisante 🙂 .

3. Profitez d’un lever et/ou d’un coucher de soleil. J’ai profité du coucher, mais je regrette de ne pas avoir essayer de profiter du lever. Les couleurs du lever de soleil couplées aux couleurs des hoodoos donnent apparemment un très beau spectacle !

Les hoodoos ou cheminées de fée de Bryce Canyon

Les hoodoos ou cheminées de fée de Bryce Canyon

Afin de pouvoir faire vivre le blog HashtagVoyage, certains liens proposés dans cet article me permettent de toucher une commission sur les réservations effectuées.

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire