Visiter Londres en 3 jours : mon retour d’expérience

Visiter Londres

Visiter Londres : ses points caractéristiques

Londres, capitale britannique, fait partie de ces grandes villes où l’on peut se rendre en city trip aisément sur plusieurs jours. Visiter Londres comme il se doit ne peut donc pas se faire sur 1 ou 2 jours. Je reviens dans cet article sur ma visite de Londres en 3 jours, en indiquant ce que j’ai fait (et pourquoi), mes conseils et informations pratiques.

Mon programme sur 3 jours à Londres : les points d’intérêt

Visiter Londres en 3 jours passe forcément par une sélection des lieux à voir ou se rendre, tant cette ville comporte de richesses culturelles et activités. Néanmoins, et vous le découvrirez plus loin, passer 3 jours à Londres permet déjà de bien s’en imprégner et faire des visites variées. Et en dehors des sentiers battus parfois même 😉 .

Je vais décrire les points d’intérêt par lesquels je suis passé et les mentionne dans cet article dans la description de mes 3 jours de visite à Londres.

Je précise que la durée de 3 jours est issue de contraintes de budget sur les billets d’Eurostar, le moyen le plus pratique (de très loin) pour me rendre à Londres. Les prix sont en effet tirés fortement vers le haut les week-ends et vendredi-lundi, m’orientant ainsi sur un séjour de 3 jours à Londres, complets, du lundi soir au jeudi soir.

Jour 1

Logeant dans le centre de Londres, dans le quartier de Marylebone, nous avons choisi de faire nos premiers déplacements à pieds pour nous imprégner de la ville et passer par quelques lieux symboliques.

Ainsi direction le quartier de Big Ben, le Parlement et l’Abbaye de Westminster en passant par les points d’intérêt ci-dessous.

Quelques grands magasins

Parmi ces magasins, nous sommes entrés un grand magasin sur la Oxford Street, ainsi que chez Hamley’s (un grand magasin de jouets sur plusieurs niveaux). Le tout en descendant la Regent Street, la rue des grands magasins et menant à un point singulier de Londres : Picadilly Circus.

Picadilly Circus

Picadilly Circus

Picadilly Circus

C’est en gros une zone circulaire, avec de beaux bâtiments tirant vers le blanc, des enseignes publicitaires lumineuses, dans un cadre où circulent voitures, bus et taxis londoniens.

Cela ressemble grosso modo au Times Square de New-York, en beaucoup plus petit tout de même. Autre lien avec Times Square, c’est que l’on trouve dans ses alentours des théâtres pour assister notamment à des comédies musicales. J’en reparle plus bas.

A noter des magasins ludiques également dans ce secteur des magasins :

  • Lego, avec de grandes réalisations sur les thématiques de Londres ou Harry Potter.
  • M&M’s, idem avec de grandes figurines aux couleurs de l’Angleterre. L’occasion de repartir avec de grands sachets de M&M’s 😉 .

Trafalgar Square

Trafalgar Square à Londres

Trafalgar Square

Un peu plus au sud encore, mais toujours sur le chemin : Trafalgar Square. Il s’agit d’une très grande place, avec fontaines et statues (notamment une imposante statue avec des chevaux et une grande colonne).

Le tout faisant face à la National Gallery, un important musée d’art. Nous avons déjeuné dans les alentours.

10 Downing Street

En continuant vers le sud en suivant l’avenue de Whitehall, on passe devant le 10 Downing Street (sur la droite). Il s’agit su lieu de résidence du (ou de la) Premier Ministre britannique. Rien d’exceptionnel…

Cet endroit est bien protégé donc quelques gardes devant et des touristes qui font des photos. Ne faîtes pas un détour pour ça 😉 .

Le Parlement et Big Ben

Big Ben à Londres

Big Ben en travaux !

On arrive maintenant dans le cœur des bâtiments historiques, avec le parlement, la tour Big Ben, et non loin l’abbaye de Westminster. Ce parlement se visite, et les billets s’achètent soit sur place, en face du bâtiment (de l’autre côté de la route, côte Est), soit à l’avance (pour éviter de faire la queue et payer directement en euros). Pour info, de tous les monuments dont j’ai pu voir les files d’attente, c’est celui où elle était la plus faible (quasiment personne).

Grosse déception pour Big Ben qui était en travaux, avec ses façades complètement recouvertes de bâches et d’échafaudages… Pour faire des photos potables il faudra que j’y retourne…

Un conseil tout de même : le spot photo à ne pas rater pour Big Ben est de l’autre côté de la Tamise. Il existe un petit tunnel qui passe sous le pont avec une arche dans laquelle Big Ben se dresse (la photo parle d’elle même).

L’abbaye de Westminster

L’abbaye de Westminster est une grande église qui se trouve à côté du palais du même nom (siège du parlement britannique), et de Big Ben donc. Cette église est connue pour être le lieu traditionnel de couronnement et d’inhumation des monarques britanniques. Ou encore le lieu des mariages princiers.

Cloître de l'abbaye de Westminster

Cloître de l’abbaye de Westminster

C’est notamment dans cette abbaye qu’ont eu lieu les obsèques de la princesse Diana en 1997, ou encore le mariage du prince William et Catherine Middleton en 2011. Une messe quotidienne est d’ailleurs donnée le midi.

Ce monument est l’un des plus emblématiques de Londres, et durant la haute saison (avril à septembre), il y a foule pour le visiter. Mieux vaut dans ce cas y aller tôt le matin. Dans mon cas, en semaine, et hors saison, j’ai constaté peu de monde dans la file d’attente.

Pour la visite il est possible d’acheter ses billets :

  • sur place (compter 22 £ par adulte, soit 25 €)
  • en avance pour 20 £, soit 23 € (c’est moins cher donc)

Il est en théorie possible de réserver des tickets coupe-file sur le site internet de l’abbaye de Westminster, en sélectionnant une date. Mais celui-ci indique de se rendre au guichet… Bref le système a dû être abandonné.

Je recommande donc d’acheter ses tickets par avance sur le site de GetYourGuide, afin de les payer moins cher donc (20 £, soit environ 23 € par adulte), et surtout en euros.

L’audio-guide est fourni à l’entrée (il fait parti du prix). Les photos ne sont pas autorisées à l’intérieur. J’illustre donc ce paragraphe avec une photo que j’ai prise dans le cloître 😉 .

London Eye

Le London Eye à Londres

Le London Eye

Une attraction purement touristique ici puisque le London Eye est cette grande roue située au bord de la Tamise, non loin de Big Ben, de l’autre côté fleuve.

Elle permet de prendre de la hauteur sur la ville (135 m au sommet). Dans le champ de vision notamment : la Tamise bien sûr, Big Ben, le palais et l’abbaye de Westminster. Nous ne sommes pas monté dedans parce que je ne suis pas fan des grandes roues (sensation de vertige)… Mais si n’avez pas peur, et que votre budget le permet, allez-y. Le London Eye est l’une des attractions les plus appréciées à Londres. Elle attire chaque année près de 4 millions de visiteurs !

Il y a donc foule en général pour y accéder (le débit est forcément freiné par le fait qu’il faut faire monter et descendre les gens lorsque les cabines sont en bas). Le billet coupe-file permet d’y accéder directement en ayant sélectionner une horaire (réserver ici).

Nous avons terminé notre après-midi pour le « tea-time » dans ce salon de thé / boulangerie : GAIL’s Bakery Southbank, situé à deux pas du London Eye. Une adresse que je recommande au passage si vous êtes dans le secteur.

Jour 2

Dans Hyde Park à Londres

Dans Hyde Park

Direction Hyde Park pour cette journée ensoleillée. La météo était en effet clémente et passer par ce grand parc, poumon de Londres, pour rejoindre son centre, était l’occasion pour nous de voir une facette différente de cette ville.

Hyde Park

Ce grand parc, dans le centre-ville de Londres (un peu comme Manhattan à New-York) s’étend sur une superficie de 140 hectares.

Il est boisé par endroits, comporte des allées, mais également un grand lac au bord duquel il est agréable de se promener. Nous l’avons traversé en déambulant, avec l’objectif de faire un arrêt au bord du lac, et d’atteindre le Buckingham Palace.

Notre promenade dans Hyde Park, fin octobre, nous a permis de le découvrir sous les couleurs de  l’automne.

Buckingham Palace

Relève de la Garde à Buckingham Palace

Relève de la Garde à Buckingham Palace

C’est le palais où vit la famille royale et il se trouve non loin de Hyde Park. Bien sûr on n’entre pas dans ce palais, mais au-delà de juste s’y rendre pour le voir, on peut assister à quelque chose d’assez singulier : la relève de la garde royale !

Cette relève a lieu tous les jours vers 11h30, et elle est très cadrée car de nombreux touristes viennent y assister. En effet, celle-ci consiste en une boucle à pieds ou à cheval de la garde. Celle-ci part du palais (au niveau d’un grand rond-point) et fait un chemin sous forme de boucle. Le tout en fanfare. L’occasion donc de les voir de près. Tout est cadré avec des policiers, et il est plutôt difficile de se faire une bonne place pour voir tant il y a du monde un peu partout.

Bref, si vous prêtez un intérêt fort pour cette relève, prévoyez d’y être un peu en avance pour bien vous placer. Je précise qu’assister à cette relève est gratuit.

Malgré le côté touristique de la chose, nous avons apprécié ce moment, et recommande de s’organiser pour le voir au moins une fois durant son séjour.

Balade le long de la Tamise

Après le déjeuner, direction la rive sud de la Tamise, après avoir emprunté le Golden Jubilee Bridge, un pont réservé aux piétons. Nous sommes ainsi remonté à pieds le long de la Tamise jusqu’à la grande tour de The Shard. En cours de route, quelques points notables :

  • le Millennium Bridge, un pont piéton également, qui fait face à la cathédrale Saint Paul. Une très belle perspective !
  • le marché du Borough Market, un grand marché alimentaire en partie couvert. Même si nous n’y avons passé que quelques minutes pour le traverser nous avons apprécié son ambiance. On peut y manger ou boire quelques bons produits sur le pouce.

The Shard

Vue depuis le sommet de The Shard à Londres

Vue depuis le sommet de The Shard

Difficile de passer à côté de ce nouveau symbole moderne de Londres. The Shard est une grande tour de verre, de forme triangulaire, et située non loin de la Tamise. Comme la plupart des tours de ce type, on peut se rendre à son sommet en empruntant un ascenseur rapide.

Son inauguration date de 2012, et il mesure en tout (en comptant son antenne) près de 310 mètres de haut.

Lorsque l’on accède à l’étage d’observation (à 240 m de hauteur), on dispose d’une très belle vue sur Londres. Avec notamment le Tower Bridge, la Tour de Londres, la cathédrale Saint Paul, ou encore plus loin le London Eye. Pour avoir de belles couleurs, je recommande d’y aller en fin d’après-midi.

L’accès se fait par un principe de tickets, à acheter sur place ou à réserver à l’avance. Pour cette visite je recommande d’acheter ses billets à l’avance (réserver ici) pour deux raisons :

  • ils sont coupe-file, donc pas besoin de faire la queue. Cela dépend de la saison, mais c’est utile en principe si vous visitez les week-end ou pendant la haute saison. Dans mon cas, vers la fin d’après-midi, en semaine et hors saison, il n’y avait pas grand monde.
  • il est plus avantageux financièrement de les acheter jusqu’à la veille. En effet, (bizarrement), on paye plus cher son ticket en l’achetant sur place qu’en le réservant à l’avance. Une économie de 15% sur le prix, non négligeable.

Le Tower Bridge

Sur le Tower Bridge à Londres

Sur le Tower Bridge, sous la pluie

The Shard se trouve à proximité du Tower Bridge, le pont le plus célèbre de Londres (et le plus photogénique à mon sens). L’occasion de s’en rapprocher, notamment au niveau de l’espace moderne près de l’hôtel de ville.

Il s’agit d’une grande esplanade avec des marches, des fontaines, et la mairie de Londres à l’architecture moderne (une espèce de dôme incliné). Le tout en bord de Tamise, et à deux pas du Tower Bridge donc.

La promenade le long de la Tamise permet d’arriver à ce Tower Bridge. Je recommande de pousser la promenade un peu plus loin encore, de l’autre côté, jusqu’à la petite rue de Shad Tames sur laquelle nous sommes tombés par hasard. Elle ressemble à un décors de film avec ses pavés, son côté étroit, ses grandes bâtisses de briques rouges / marron, et ses passerelles qui traversent la rue. L’occasion encore de bifurquer vers la Tamise à quelques mètres, et d’observer le Tower Bridge sous un autre angle encore.

Nous sommes ensuite reparti dans le centre-ville en transport, afin de rejoindre les abords du quartier de Picadilly Circus.

Une comédie musicale

Comme à New-York (et son fameux quartier de Times Square et Brodway), Londres est réputée pour la production de comédies musicales au sein de ses théâtres. Ceux-ci se trouvent du côté de Picadilly Circus et ses environs.

Parmi les comédies musicales connues, on peut citer Mamma Mia, Les Misérables, Le Fantôme de l’Opéra, Aladdin, et bien sûr le Roi Lion, la plus célèbre. Nous avions vu Mamma Mia lors de notre séjour à New-York, faute d’avoir pu assister au Roi Lion par manque d’anticipation. Nous nous sommes rattrapés ici, billets réservés bien à l’avance (ils coûtent moins cher en s’y prenant à l’avance en principe).

Les représentations du spectacle du Roi Lion ont lieu dans le Lyceum Theatre. Pour la réservation je recommande de passer par le comparateur de Tourscanner (cette page pour le Roi Lion). Elle permet de comparer les prix des différents vendeurs, permettant de bénéficier d’offres occasionnelles. Dans notre cas, on s’en était sorti à une soixantaine d’euros la place (c’était hors saison).

Un point à noter : photographier et filmer n’est pas autorisé pendant le spectacle.

Jour 3

Une journée pluvieuse qui nous a orienté vers des activités en intérieur. Notre objectif premier était d’aller mettre en consigne nos bagages, près de la gare de Saint Pancras. J’ai découvert pour cela l’application Stasher, qui permet de déposer ses bagages pour la journée dans des endroits partenaires (des hôtels en général), pour quelques euros. Je vous la partage au passage.

La gare King’s Cross

L'intérieur de la gare King's Cross à Londres

L’intérieur de la gare King’s Cross

Bagage déposé près de Saint Pancras, nous nous sommes rendus dans le hall de la gare King’s Cross située juste à côté. Cette gare est désormais connue pour être le point de départ (factice) du train menant Harry Potter à son école des sorciers…

Pour ceux qui ont lu les romans (ou vu les films), il est question d’un quai auquel seuls les sorciers peuvent accéder. On parle du quai 9 3/4… Du coup ce quai factice a été mis en scène dans la gare, et il est possible de venir se prendre en photo devant le mur qui permet d’y accéder. Une attraction touristique, avec matériel fourni (fausse valise et écharpe), et photographe officiel, moyennant quelques euros bien sûr.

Je ne voyais pas l’intérêt de faire la queue pour cette photo, et me suis juste amusé quelques instants à regarder les gens faire leurs photos. Ce qui m’a surtout marqué dans cette gare c’est son architecture intérieure, avec ce grand maillage blanc qui monte jusqu’au plafond. Très caractéristique.

Le musée de Madame Tussauds

Ce « musée » comporte des statues de cire de célébrités, avec notamment la Famille Royale. Le musée de Madame Tussauds est en quelque sorte l’équivalent du musée Grévin de Paris. Une visite plutôt ludique donc.

Nous nous sommes dit, compte-tenu de la météo ce jour-là, qu’il était une bonne idée de visite, d’autant qu’il se trouve non loin de la gare de Saint Pancras. Mais la file d’attente devant le musée nous a dissuadé… Je ne sais pas si c’était la météo ou l’horaire (courant de la matinée), mais il y avait foule jusque dans la rue pour acheter les billets. Sur plusieurs dizaines de mètres…

Bref, la prochaine fois que nous irons à Londres, nous prendrons nos billets par avance pour le visiter. Le ticket d’entrée coûte une trentaine d’euros (réserver ici). Si vous n’aimez pas les statues de cire, passez votre chemin : il est vrai que ce type de musée est un peu particulier…

Neal’s Yard

Neal's Yard à Londres

La petite place de Neal’s Yard

La pluie a diminué, nous avons continué notre promenade dans Londres avec l’objectif de nous rendre au Covent Garden dont je parle plus loin.

En cours de route, après un passage devant le British Museum (nous n’avons pas cherché à le visiter, mais sachez qu’il est dans ce secteur), nous nous sommes attardés quelques minutes dans la petite rue de Neal’s Yard.

Celle-ci est piétonne et comporte une toute petite place. Ce qui en fait sa particularité, ce sont les couleurs très prononcées des façades des maisons et boutiques qui bordent cette petite place. Mais aussi sa végétation, avec de gros pots, et quelques bancs pour s’asseoir.

Cet endroit est très photogénique, et hormis les boutiques qu’elle comporte (surtout orienté produits diététiques, cafés et restaurants), on ne s’y attarde que quelques minutes.

Le Covent Garden

L'intérieur du Covent Garden à Londres

L’intérieur du Covent Garden

Covent Garden est à l’origine le nom d’un quartier de Londres. Mais il a donné son nom également à un ancien marché aux fruits et légumes couvert de la place centrale, qui est devenu par la suite un endroit regroupant de petits magasins (bijoux, jouets, thé, etc…), bars et restaurants. C’est de cet endroit dont je parle ici.

Ce marché couvert est un endroit vivant, à l’architecture particulièrement belle, avec ses structures de couleur verte. Et la verrière centrale qui apporte de la luminosité au lieu.

On peut juste y passer et déambuler dans ses allées. Mais l’on peut aussi y prendre un verre, ou y prendre une glace. Cet endroit abrite un certain nombre de glaciers artisanaux. Pour info, nous avons testé le Morelli’s Gelato, et il est très bien.

La Cathédrale Saint Paul

Cette cathédrale Saint-Paul de Londres fut notre dernière visite. On l’a souvent aperçu durant notre séjour : il était temps pour nous de découvrir son intérieur.

Vue sur la cathédrale Saint Paul

Vue sur la cathédrale Saint Paul depuis le One New Change

Les photos sont interdites à l’intérieur, à la fois pour la préservation des lieux, mais aussi je pense pour éviter qu’il y ait des chutes d’objets depuis l’accès au dôme. Je n’ai donc pas de photos à vous partager, si ce n’est celle du magasin de souvenirs en sortie…

Cette visite permet de découvrir cette cathédrale anglicane, avec ses chapelles, sa crypte, et son dôme imposant. L’accès aux étages supérieurs du dôme permettent de découvrir différentes galeries : la galerie des murmures, la galerie de pierres et la galerie dorée. Celles-ci offrent également des panoramas sur la ville de Londres.

En cette après-midi (peu de temps avant 16h, heure de fermeture pour les entrées), j’ai trouvé qu’il y avait peu de monde pour la visiter. Nous avons donc acheté nos billets sur place, mais j’ai découvert que c’était comme pour The Shard : il est plus avantageux de les acheter par avance… Sur place c’est 20 Livres par adulte (près de 23 €), contre 18 € en les achetant par avance (réserver ici). La conversion en euro dépend bien sûr du taux de la Livre, mais globalement ça vaut le coup, surtout si l’on est à plusieurs.

En sortie de la cathédrale (ou avant d’y aller), ne ratez pas le point de vue depuis les toits de la galerie marchande qui se trouve à côté. Il s’agit du « One New Change », et il suffit d’emprunter l’ascenseur jusqu’au dernier étage. Il est accessible depuis l’intérieur de la galerie et ouvert à toute heure (c’est gratuit).

Visiter Londres en pratique

Dormir à Londres

C’est un sujet à part entière et souvent un casse tête pour trouver un compromis entre l’emplacement et le prix. L’emplacement pour visiter Londres est important, d’autant plus pour un court séjour où l’on cherche à optimiser ses journées.

Baker Street Apartment

Baker Street Apartment (crédit photo : Booking.com)

Un logement à une heure de transport du centre-ville de Londres sera en principe à un prix plus attractif mais il sera éloigné en contre-partie. Par ailleurs, loger dans un appartement permet également de réaliser des économies sur les repas (petit-déjeuner et repas du soir) : c’est vers ce type de logement que nous nous sommes orienté.

Pour la partie nord de la Tamise, les quartiers du centre-ville à cibler font parti de Marylebone, Mayfair, Covent Garden ou Westminster. Et au sud de la Tamise, on peut s’orienter vers les quartiers de Newington ou Kipling Estate.

Parmi les logements à Londres, je conseille :

  • le Baker Street Apartment, un appartement au nord de Hyde Park. C’est dans cet appartement que j’ai séjourné et l’ai apprécié. Il est situé à 200 mètres à pieds de l’arrêt de métro d’Edgware Road.
  • l’hôtel Z Hotel Tottenham Court Road, au nord de Picadilly Circus. Dans l’hyper-centre, et à un prix abordable pour Londres.
  • l’hôtel Chiswick Rooms, à l’ouest du centre-ville de Londres. Moins cher en contre-partie, et juste à côté d’un arrêt de métro. Un bon compromis entre le prix, et l’emplacement compensé par la proximité immédiate d’un arrêt de métro.

Se déplacer à Londres

Station de métro à Londres

L’entrée de la station de métro de Picadilly Circus

Londres est une grande ville, il est donc difficilement envisageable de réaliser tous ses déplacements à pieds. Même si en théorie c’est possible, on perd pas mal de temps à traverser des quartiers pas forcément très intéressant.

Pour le métro, il faut savoir que les tickets unitaires coûtent cher. Traduit en euro, un ticket vaut environ 5 €, soit 10 € pour un aller-retour. Donc pour 2 personnes, rien que prendre le métro le matin pour rejoindre l’hyper-centre et revenir le soir, coûte déjà 20 €, ce qui est non-négligeable…

En réalité cela fonctionne par zone, et lorsque l’on achète son ticket de métro il faut indiquer la station où l’on va et d’où l’on part. Le prix est calculé en fonction. Mais pour le centre-ville de Londres, on est dans les zones les plus chères (zones 1 et 2).

Si l’on ne prend pas beaucoup le métro ou les transports en commun de manière générale, il n’y a pas de possibilité d’économie. En revanche, pour un emprunt régulier des transports durant son séjour, il existe trois cartes permettant de réaliser des économies : l’Oyster Card (à acheter sur place), la Visitor Oyster card et la Travel Card (qui peuvent se réserver à l’avance). Vous pouvez consulter cette page du site de Visit Britain pour savoir laquelle est la plus avantageuse dans quelles conditions (c’est un vrai casse-tête…). Dans tous les cas ces cartes sont avantageuses si l’on compte prendre le métro plus de 2 fois par jour.

Manger à Londres

Tea Time à Londres

Tea Time

On mange bien sûr dans le quartier dans lequel on se trouve quand on visite. Globalement on trouve tous types de restaurants : des brasseries, restaurants plus raffinés, petits restaurants pour manger sur le pouce, et fast food.

Nous avons toujours improvisé sur place, en regardant les avis sur Google des restaurants alentours. En général il y a du choix pour peu que l’on se trouve dans des quartiers vivants.

Ce qu’il faut surtout savoir pour les restaurants à Londres (ou en Angleterre de manière générale), c’est que le service n’est pas forcément compris dans le prix. Il faut donc ajouter (en gros) 10% du montant en plus au moment de payer. Si vous payez par carte bancaire, on vous laisse saisir le montant vous-mêmes sur le lecteur de cartes, afin de vous laisser le choix de ce « pourboire » (qui n’en est pas un en fait). Ce principe s’applique surtout pour les restaurants où il y a un service à table. Dans les fast food, ou endroits où l’on commande quelque chose au comptoir, cela ne s’applique pas.

Mon avis sur mon séjour de 3 jours à Londres

3 jours sont-ils suffisant pour découvrir Londres ?

J’ai trouvé que 3 jours de visite étaient suffisant pour s’imprégner de la ville et faire les visites des monuments que je voulais voir. Même si notre programme fut bien rempli, nous avons réalisé nos déplacements en journée surtout à pieds, et déambuler. Avec une optimisation des temps de trajet, on peut envisager facilement faire encore davantage de visites sur 3 jours.

Avec plus de temps

Mais pour visiter d’autres lieux emblématiques et dont je n’ai pas forcément parlé ici, 3 jours seront insuffisants ou alors il faudra faire l’impasse sur d’autres choses. Parmi les sites que je n’ai pas cité je pense :

  • aux studios de tournage des films Harry Potter. Il s’agit des studios Warner Bros, et ils se trouvent à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Londres. La visite de ces studios passe par une excursion incluant les billets d’entrée et le transport jusqu’au site, sur la journée (réserver ici). Ce site est devenu très fréquenté et il est considéré par beaucoup comme incontournable… Il faut être fan des Harry Potter néanmoins, ce qui n’est pas forcément notre cas.
  • à la visite guidée du stade de Wembley. Une activité plutôt destiné aux fans de football. La visite guidée dure un peu plus d’une heure, mais il faut se rendre au stade situé à la périphérie de Londres (au nord-ouest).
  • au château de Windsor (réserver ses billets coupe-file ici), à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Londres. Au-delà de son architecture particulièrement magnifique, il est surtout connu pour être l’une des résidences de la famille royale. On peut s’y rendre assez facilement en train.

Inclure en plus Stonehenge ?

Visiter Stonehenge en Angleterre et son célèbre cercle de pierres

Visiter Stonehenge et son célèbre cercle de pierres

On pourrait élargir aussi sa visite de Londres avec d’autres lieux ou villes davantage à l’écart de Londres. Je pense par exemple à Stonehenge, ou les villes d’Oxford ou Bath. Lors d’un précédent voyage en Angleterre (un séjour dans le sud du pays) je les ai visité. Il est plutôt facile d’inclure la visite de ces sites depuis Londres, que ce soit par soi-même via la location d’une voiture, en train, ou via des excursions.

J’ai dédié un article sur le blog à la visite de Stonehenge. Vous y trouverez les informations nécessaires si la visite de ce site vous intéresse. En synthèse, depuis Londres, en ce qui concerne les excursions :

  • l’aller-retour sur la demie-journée incluant le transport, le billet d’entrée à Stonehenge, et la fourniture d’un audio-guide en français coûte une soixantaine d’euros par personne. Vous pouvez réserver cette excursion ici.
  • il est possible d’élargir la visite en incluant également la jolie ville de Bath, célèbre pour ses anciens termes romains particulièrement bien conservés. Ayant apprécié cette ville et la visite de ces thermes, je recommande de la visiter, d’autant que le coût n’est pas beaucoup plus élevé que Stonehenge seul. Vous pouvez la réserver ici.

Stonehenge en soit est un site très connu (et touristique en conséquence). J’ai apprécié la visite de Stonehenge et le fait de voir ce site de mes yeux. Je recommande (si votre timing le permet) de vous rendre voir un jour cet endroit particulièrement mystérieux et emblématique.

A prévoir avant de partir à Londres

Les billets d’entrée à réserver à l’avance

Si parmi les endroits que j’ai cité dans cette article vous prévoyez d’en visiter certains, mon avis est qu’il n’est pas forcément utile de tout réserver à l’avance. En revanche pour les visites suivantes, je recommande de le faire :

  • The Shard (réserver ici), et la Cathédrale Saint Paul (réserver ici). Au-delà de gagner du temps avec le principe du coupe-file, ces billets sont surtout moins cher que si on les achète directement sur place (de l’ordre de 15% d’économie, non négligeable).
  • La grande roue du London Eye (réserver ici) et le Musée Tussauds (réserver ici). Ce sont ceux où j’ai pu constater les files d’attente les plus importantes, surtout pour le London Eye et le musée Tussauds dans mon cas (en semaine et hors saison).

Les éléments pratiques essentiels

L'hôtel de ville de Londres

L’hôtel de ville de Londres

Londres est en Angleterre, donc cela implique plus généralement de :

  • devoir payer en Livres Sterling. Prévoyez donc d’en prévoir avant de partir afin d’éviter de payer des frais de retrait sur place. Vous pouvez par exemple en obtenir via Travelex, ou bien commander une carte de type Revolut. Cette carte permet de payer sans frais en voyage, et le compte associé se « recharge » via une application mobile. C’est le procédé que j’utilise désormais (elle coûte 10 € à l’achat et c’est tout).
  • disposer d’un (ou plusieurs) adaptateur électrique. Vous pouvez en commander sur cette page du site d’Amazon, cela ne coûte que quelques euros.

Comme toujours avant mes voyages à l’étranger, je télécharge également sur l’application de Google Maps la zone hors connexion me permettant d’utiliser le GPS. C’est d’autant plus pratique pour une grande ville comme Londres que de pouvoir s’orienter avec son smartphone.

Bilan de ma visite de Londres

Un bilan très positif pour cette ville dont j’avais toujours reporté la découverte, pour différentes raisons. J’ai apprécié son côté photogénique, avec notamment le London Bridge, The Shard, et la cathédrale Saint Paul. Déception pour Big Ben bien sûr, mais c’est comme ça…

Pour les amateurs de photographie, il y a de quoi faire à Londres comme on dit. Je me suis rendu deux fois dans le centre-ville de Londres au petit matin (au lever du soleil) pour faire quelques photos (certaines illustrent cet article). J’ai apprécié au passage le côté calme de la ville, loin de la foule que l’on croise en journée.

Les 3 jours à Londres m’ont semblé suffisant pour découvrir la ville. Bien sûr, pour visiter un maximum de musées, monuments et lieux, c’est largement insuffisant. Mais entre le coût du logement, des transports, et des billets d’entrée, c’est un compromis à trouver également sur le plan financier.

Si vous projetez de vous rendre à Londres pour visiter cette ville, je vous souhaite un bon séjour 😉 . Et n’hésitez pas à venir poser des questions en commentaire ou partager des conseils aux autres lecteurs, le blog est fait pour ça.

Carte de points d'intérêt à Londres

Points d’intérêt de Londres mentionnés dans cet article

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. La parenthèse psy dit :

    J’adore ton programme ! J’avais été quelques jours à Londres et j’avais à peu près celui là aussi à quelques détails près ! J’ai adoré ce séjour et j’y retournerai bien d’ailleurs 😀

    A bientôt,
    Line de https://la-parenthese-psy.com/

  2. Emma dit :

    Wouaw c’est un article très complet pour visiter Londres 🙂 Je rajouterais peut-être le quartier de Camden et son marché alternatif! C’est un de mes lieux préférés à Londres.

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire