Visiter Florence : guide pratique, conseils & retour d’expérience sur 2 jours

Visiter Florence et ses beaux panoramas sur la ville

Panorama sur Florence

Lors d’un séjour en Toscane, visiter Florence s’impose naturellement, que ce soit lors d’un séjour itinérant, ou un week-end exclusivement dédié à cette ville. La ville de Florence est en effet la capitale de la Toscane, et elle abrite de nombreuses richesses à la fois architecturales et culturelles.

Ayant visité Florence pendant 2 jours je reviens dans cet article ce que l’on peut y faire et y voir pendant une durée de ce type. Je partage également quelques conseils pratiques pour y organiser son séjour. Le tout basé sur mon retour d’expérience sur place.

Que faire à Florence (en 2 jours) ?

Visiter Florence en 2 jours amène évidemment la contrainte de ne pas pouvoir parcourir et visiter la ville de fond en comble. Mais je rassure, 2 jours permettent déjà de bien s’en imprégner, et d’en découvrir l’essentiel !

La cathédrale de Florence : incontournable

Vue sur la cathédrale de Florence depuis le campanile

Vue sur la cathédrale de Florence depuis le campanile

Je commence par cette cathédrale Santa Maria del Fiore car elle est sûrement le symbole de Florence. Et visiter Florence passe forcément par cette cathédrale et la place sur laquelle elle se trouve : la Piazza del Duomo.

Cette cathédrale fut construite à partir du XIIIème siècle avec comme objectif de remplacer la précédente, vieillissante, et qui ne représentait pas assez la grandeur de Florence. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982, et dispose notamment d’un dôme (ou d’une coupole) de près de 45 mètres de diamètre, construit au XVème siècle. Cette coupole est la plus grande jamais construite en maçonnerie !

Visite de la cathédrale de Florence

Comme souvent pour les monuments religieux, l’entrée à la cathédrale de Florence est gratuite. En revanche, les accès à la crypte, et surtout au sommet de la coupole (le point le plus marquant de la visite), sont quant à eux payant. J’en parle plus loin.

La visite de cette cathédrale est ainsi l’occasion de découvrir son architecture gothique. Elle semble immense de l’intérieur, et ses décorations murales sont plutôt austères. On notera néanmoins la présence de tableaux, fresques, avec notamment ce tableau d’une grande horloge décorée, du peintre florentin Paolo Uccello. Mais aussi, et surtout, en levant les yeux : cette grande fresque du Jugement dernier, sous le dôme !

Peintures sous la coupole de la cathédrale de Florence

Peintures sous la coupole de la cathédrale

En dehors, il existe deux autres points d’intérêt dans cette cathédrale :

  • la crypte, dans laquelle on peut voir des vestiges d’anciennes maisons romaines et des fondations de l’ancienne cathédrale. Mais aussi, et surtout, le tombeau de l’architecte Brunelleschi qui a conçu le dôme de la cathédrale, et qui lui a d’ailleurs donné son nom.
  • le dôme (ou la coupole) Brunelleschi : à mon sens le point fort de la visite de la cathédrale. Il faut monter un peu plus de 400 marches pour accéder au sommet. L’occasion de voir d’en haut à la fois l’intérieur de la cathédrale et de disposer d’une belle vue sur les toits de Florence !

Dans tous les cas, compte-tenu de l’accès limité (espace restreint dans les escaliers et au sommet), l’accès à la coupole se réserve à l’avance.

Les tickets d’entrée

Coupole de la cathédrale de Florence

Coupole de la cathédrale de Florence

Au-delà de juste entrer dans la cathédrale (sans accéder à la crypte et à la coupole), il existe plusieurs alternatives :

  • comme indiqué plus haut, juste entrer dans la cathédrale est gratuit.
  • le Pass de la Piazza del Duomo, incluant les accès à tous les monuments de cette place. A savoir la cathédrale bien sûr, avec l’accès à sa coupole et sa crypte, le campanile (clocher) dont je parle plus bas, le baptistère, et le musée de l’Opéra qui abrite des œuvres d’art issues de la cathédrale. Il coûte 25 € et il est valable durant 72 heures (3 jours).
  • disposer du Pass de Florence, qui inclue l’accès au dome, mais aussi le billet à la Galerie des Offices, le transfert en aller-retour jusqu’à son logement depuis l’aéroport, et le bus touristique en illimité pendant 24h. Il coûte 93 €.
  • la visite guidée (avec billet d’accès coupe-file donc). Pour cette visite guidée, je conseille celle-ci. Elle est en effet réalisée avec un guide francophone et moins chère que d’autres (comparé à celle-là par exemple). Elle coûte 40 € et dure 1 heure.

Il n’existe pas de tickets indépendants qui permettent de visiter au choix ces monuments le la Piazza del Duomo. Pour les visites payantes, il faut passer par le combiné. Vous trouverez par ailleurs les horaires d’ouverture de ces différents monuments sur sa page d’achat. La définition de l’horaire pour l’accès au dôme se fait ensuite par mail.

Monter dans le campanile de Giotto

Un campanile en Toscane est une tour dans laquelle se trouvent les cloches servant à appeler les fidèles à la prière. Il se situe en général à proximité d’une cathédrale ou d’une église. Le plus célèbre de ces campaniles en Toscane est bien sûr la tour de Pise. Mais le campanile de Florence vaut aussi le détour !

Le campanile de Giotto à Florence

Le campanile de Giotto

Ce campanile de Giotto se trouve donc à côté de la cathédrale, sur la place Piazza del Duomo. Il date du début du XIVème siècle, et il recouvert de magnifiques marbres de différentes couleurs, tirées vers le vert, le blanc et le rouge. Ceci afin de rappeler certaines couleurs également de la cathédrale de Florence qui se trouve à côté.

D’extérieur ce campanile est déjà très beau à observer, et vu sa taille (un peu plus de 100 mètres) on peut difficilement le rater !

Pour la visite, l’intérêt de ce campanile est de monter à son sommet, auquel on accède par un escalier d’un peu plus de 400 marches. Monter dans ce campanile permet de disposer d’une belle vue :

  • sur Florence. C’est globalement le même que celui du dôme de la cathédrale.
  • sur la cathédrale de Florence. On peut alors avoir une visibilité de la cathédrale, vu d’en haut, et surtout sa coupole. L’occasion de la voir « de près » en extérieur.

Comme indiqué plus haut, pour pouvoir y monter, il faut disposer du combiné des tickets d’accès aux monuments de la place del Duomo.

Se promener le long du fleuve Arno

Le fleuve

Le fleuve Arno mesure environ 240 km, et il traverse la Toscane. Au-delà de traverser Florence, il traverse également la ville de Pise.

Visiter Florence passe également par une promenade en ville, promenade qui peut donc passer par ce fleuve. C’est surtout au niveau de la partie nord du fleuve Arno qu’on peut le longer et profiter de belles vues. Comme par exemple en remontant depuis le Musée des Offices vers le Ponte Santa Trinita.

Le Ponte Vecchio

Ponte Vecchio de Florence

Le Ponte Vecchio en fin d’après-midi

Ce Ponte Vecchio est le pont le plus célèbre de Florence (et l’un des plus célèbres d’Italie également). Le meilleur point de vue sur ce pont est depuis le Ponte Santa Trinita, situé en face.

L’idéal est par ailleurs de s’y rendre en fin de journée, peu de temps avant le coucher du soleil : le Ponte Vecchio (côté ouest) est alors éclairé par les derniers rayons du soleil, lui donnant de jolies couleurs.

Ponte Vecchio signifie « vieux pont » en italien. Il date en effet du XIVème siècle, et ce nom vient donc du fait que c’est le pont le plus ancien de Florence ! Sa particularité est qu’il est bordé de petits bâtiments car il abritait autrefois boucheries et tanneries.

Ce Ponte Vecchio est également l’un des symboles de Florence. Et le traverser fait parti des incontournables lors d’une promenade dans Florence.

A la fin du XVIème siècle, à la demande de Ferdinand Ier, les tanneries ont été remplacées par des joailleries et bijouteries. Celles-ci persistent, faisant de ce lieu un endroit touristique où l’on peut acheter un bijou en souvenir de son séjour à Florence.

La Galerie de l’Académie

Le David de Michel-Ange

Le David de Michel Ange dans la Galerie de l'Académie à Florence

Le David de Michel Ange dans la Galerie de l’Académie

Cette Galerie de l’Académie (ou Galleria dell’Accademia) abrite la célèbre statue du David de Michel-Ange, sculptée au tout début du XVIème siècle. Là-aussi, cette statue, de plus de 5 mètres de haut, représente à elle-seule l’un des symboles de Florence.

Cette statue de David avait pour objectif initial de décorer l’extérieur de la cathédrale. Mais elle est devenue un symbole de Florence pour son indépendance et la chute des Médicis à la fin du XVème siècle. Elle représente en effet parfaitement le courage, la vigueur et l’énergie des hommes.

Cette galerie abrite néanmoins d’autres œuvres d’art, et notamment des statues et peintures datant des périodes allant du XIIIème au XIXème siècles.

Les billets d’entrée

Réplique de la statue de David à Florence

Réplique de la statue de David dans les rues de Florence

Pour le billet d’entrée à la galerie de l’Académie, là encore plusieurs options :

  • acheter son billet sur place, après avoir fait la queue. Je déconseille vraiment cette option, car pouvoir admirer la statue de David attire beaucoup de touristes.
  • disposer de son ticket à l’avance. Il faut alors définir un horaire de visite lors de l’achat.
  • disposer du Pass de Florence dont j’ai parlé plus haut, et choisir ce musée plutôt que l’accès à la coupole de la cathédrale. Ce pass comprend en effet les deux, mais c’est au choix l’un ou l’autre.
  • disposer de la Firenze Card, une carte permettant d’accéder à une large sélection de musées et sites de Florence, pendant 72 heures. Elle est utile pour visiter Florence en profondeur.
  • disposer du Medici Bundle, qui inclut les tickets d’entrée aux galeries de l’Académie, des Offices, et le bus touristique.

A noter qu’au détour de sa promenade dans Florence, on peut voir une réplique, en plus petit, de ce David de Michel-Ange. Celle-ci se situe sur la Piazza della Signoria, non loin du Musée des Offices.

Le musée de la Galerie des Offices

Peinture du baptême du Christ dans la galerie des Offices à Florence

Peinture du baptême du Christ dans la galerie des Offices

La Galerie des Offices (ou musée des Offices, ou encore « Galleria degli Uffizi ») est dédiée à la Renaissance. Ce musée est considéré comme l’un des plus beaux musées d’Italie.

On y trouve notamment des œuvres de Michel-Ange et de Léonard De Vinci. Et parmi les tableaux célèbres, on peut noter « Le Baptême du Christ » commencé par le peintre Verrocchio et terminé par De Vinci, ou encore « Le Printemps » et « La Naissance de Vénus » de Botticelli.

Pour les tickets d’entrée, là encore plusieurs options :

  • se les procurer sur place, ou les acheter par avance sur cette page, pour éviter la file d’attente.
  • disposer du Pass de Florence qui l’inclut. J’en reparle plus bas.
  • disposer du Medici Bundle, qui inclut également le billet d’entrée à la Galerie de l’Académie et le bus touristique.
  • disposer de la Firenze Card.
  • le visiter via une visite guidée, en français. Celle-ci dure environ 2 heures et coûte une soixantaine d’euros.

Le point de vue depuis la Piazzale Michelangelo

La Piazzale Michelangelo et son point de vue sur Florence

La Piazzale Michelangelo et son point de vue sur Florence

Clairement, ce point de vue est à ne pas rater ! Cette vue sur la ville est en effet l’un des points marquants que l’on retient lors d’un séjour à Florence. Elle permet d’avoir en visu notamment la cathédrale, la basilique de Santa Croce, le Palais Vecchio (l’hôtel de ville de Florence), mais aussi le fleuve Arno et le Ponte Vecchio qui l’enjambe.

L’idéal est de s’y rendre en fin d’après-midi, une heure avant le coucher du soleil, pour avoir les couleurs du soleil rasant sur les bâtiments. Mais la vue de nuit vaut également le détour puisque les principaux monuments sont illuminés. Bref, je conseille de s’y rendre deux fois, et c’est ce que j’avais fait. Pour cela, une solution peut être de loger dans ce coin-là, ou d’y aller deux fois dans la même soirée. Une fois avant et après le dîner.

Un point à noter tout de même : cette place est sur une colline de la ville, donc son accès se mérite un peu 🙂 . En venant du centre-ville, il faut monter des marches en partant de la Piazza Poggi, et suivre un chemin en pente. L’autre alternative est de s’y rendre en bus, via la ligne 12 (arrêt Piazza Michelangelo).

Visiter Florence : en pratique

Se déplacer à Florence

Basilique Santa Maria Novella de Florence

La basilique Santa Maria Novella

Florence est une ville historique, et plutôt dense dans sa construction, avec de nombreuses petites ruelles notamment. De ce fait, il n’existe pas de réseau de métro et tramway. Les alternatives pour se déplacer dans Florence sont donc à pieds, en bus ou en taxi.

Pour le centre-ville, on peut assez facilement tout faire à pieds. C’est du moins ce que j’ai fait : Florence est une ville qui se prête bien pour être découverte à pieds, du moins si l’on organise bien son séjour afin de minimiser les déplacements. Et pour  le complément, on peut emprunter le bus.

Pour le bus, vous pouvez trouver les horaires et les lignes sur le site internet de l’ATAF (en anglais), la principale société de transport public à Florence. Un ticket de bus coûte de l’ordre de 2 euros.

Une autre alternative pour le bus est d’emprunter le bus touristique de Florence (dit « hop-on hop-off »). Au-delà d’être un moyen de visite de Florence (ce bus empruntant un chemin passant par les principaux lieux et monuments), il est également un moyen de se déplacer rapidement et facilement dans Florence. Cette ligne de bus touristique comporte en effet une quarantaine d’arrêts.

Dormir à Florence

Hôtel Corte Guelfa à Florence

Une chambre de l’hôtel Corte Guelfa (crédit photo : booking.com)

Compte-tenu du nombre de choses à faire à Florence, il est difficilement concevable d’y passer moins de deux jours. Et donc d’y passer au moins une nuit.

Le côté (très) touristique de cette ville amène les deux conséquences habituelles : les prix sont tirés vers le haut, et il faut s’y prendre au plus tôt pour trouver un logement adapté à son budget et ses envies.

Même s’il existe des lignes de bus qui permettent de s’éloigner un peu du centre-ville, je préconise de cibler un logement dans le centre, ou à proximité. Parmi les hôtels et appartements, je conseille :


Booking.com

Manger à Florence

Manger un tiramisu à Florence

Manger un tiramisu à Florence

On retrouve à Florence les mêmes spécialités qu’en Toscane (plateaux de fromage, charcuterie, vin de Chianti, etc…), ou même plus généralement, qu’en Italie. Mais l’on trouve également quelques spécialités locales comme :

  • le Lampredotto, des tripes tranchées et cuites. On peut les trouver servies en assiette, ou en sandwitch. En général on les mange « sur le pouce ».
  • des soupes, comme la ribolitta ou la pappa al pomodoro.

Parmi les adresses que je recommande à Florence :

  • la pizzeria GustaPizza, au sud du fleuve Arno. Nous avons logé dans cette zone, et y avons dîné un soir : leurs pizzas sont vraiment très bonnes.
  • le restaurant italien La Bussola et ses fameux tiramisu. Ils sont en effet très bon !

Disposer d’un city-pass pour visiter Florence ?

Il existe différents city-pass permettant de visiter Florence à moindre coût. Et qui permettent également de gagner du temps avec l’achat des billets pour les visites. Ces city-pass (ou combinés de tickets) sont :

Le Florence City Pass

Florence City Pass

Florence City Pass

Ce Pass de Florence est un package de tickets reçus à l’avance par mail, et il comporte :

  • le billet d’entrée à la Galerie des Offices
  • le billet d’entrée à la Galerie de l’Académie ou au dôme de la cathédrale.
  • un transfert entre l’aéroport de Florence et son logement dans le centre-ville.
  • le bus touristique (dit « hop-on hop-off ») en illimité pendant 24 heures.
  • une réduction de 20% sur les tickets pour d’autres visites à Florence. Ce city-pass étant proposé par Ticketbar, ces réductions sont valables bien sûr en réservant sur ce même site.

Avec ce city-pass, il n’est pas besoin de récupérer des tickets ou une carte à Florence : tout est reçu par mail, ce qui est plutôt pratique pour s’organiser. Il coûte 93 € par adulte, 44 € pour les enfants de 3 à 12 ans, et gratuit en dessous.

Concernant les visites (les deux galeries, ou la Galerie des Offices et la coupole), les horaires doivent être définies pour obtenir ses billets coupe-file. L’échange sur ces horaires se fait alors par mail également.

Le Medici Bundle

Ponte Vecchio de Florence de nuit

Le Ponte Vecchio de nuit

Il existe un combiné nommé Medici Bundle qui comporte les tickets d’entrée aux :

  • galerie de l’Académie (Galleria dell’Accademia)
  • galerie des Offices (Galleria degli Uffizi)
  • le bus touristique, en illimité durant 24h, 48h ou 72h. Le prix de ce combiné dépend du nombre de jours sélectionnés pour l’utilisation de ce bus.

Comme pour le combiné précédent, on reçoit tous ses billets par mail. Il coûte entre 68 € et 78 € par adulte en fonction du nombre de jours pour l’utilisation du bus, et entre 24 € et 29 € pour les enfants de 5 à 15 ans.

La Firenze Card : idéale pour visiter Florence en profondeur

Firenze Card

Firenze Card

Cette Firenze Card est une carte physique, servant de city-pass, et permettant l’accès (en coupe-file) à de nombreux musées et sites de Florence, parmi lesquels :

  • les galeries de l’Académie et des Offices
  • la basilique Santa Maria Novella
  • les musées de Bargello, Galilée
  • le palais Vecchio

Vous trouverez la liste complète des lieux inclus sur cette page (ainsi que leurs horaires d’ouverture).

Ce city-pass peut s’acheter sur place à Florence, ou par avance. Mais dans tous les cas, s’agissant d’une carte physique, il faut la récupérer quelque part (dans certains musées et offices du tourisme de la ville). Il coûte 85 €, et est valable pendant 72 h.

Ce pass est destiné aux voyageurs souhaitant visiter Florence et ses musées à fond. Mais il comporte également un autre avantage intéressant ! Il permet en effet aux enfants (moins de 18 ans) accompagnant leur famille, de bénéficier des entrées gratuites aux différents musées et sites couverts par cette Carte Firenze.

Pour davantage de détails vous pouvez consulter l’article du blog que j’ai dédié aux city-pass de Florence. J’y partage des éléments pour faire son choix, et indique dans quels contextes ils sont intéressants.

Mes conseils et avis sur la visite de Florence

Bilan de mon séjour

Coucher de soleil à Florence

Coucher de soleil à Florence

Le bilan de ma visite de Florence est plutôt positif : j’ai trouvé cette ville très belle. Je retiens néanmoins tout de même que Florence est victime de son succès. Le tourisme s’y est en effet fortement développé. On retrouve donc les habituelles conséquences pour ce type de ville : beaucoup de monde dans les rues, dans les monuments et musées.

J’ai passé 2 jours à visiter Florence, et j’ai trouvé ce timing suffisant. En effet, même si Florence est indéniablement une belle ville, s’y attarder davantage signifie surtout de visiter davantage de musées, ce que je ne recherchais pas forcément. Lors d’un séjour en Toscane, varier ses visites est selon moi important (villes, villages, randonnées).

Mais pour les amateurs de musées, ou tout simplement pour ceux qui aiment prendre leur temps en voyage, on peut évidemment consacrer davantage de temps à visiter Florence 😉 .

Déroulement de mes 2 jours à Florence

Palais Vecchio de Florence

Palais Vecchio

Voici comment j’ai organisé pour ma part mes 2 journées de visite à Florence :

  • Jour 1 : la place del Duomo et les différents monuments (cathédrale avec accès au sommet de la coupole, baptistère, campanile). Et une promenade dans la ville, en passant par la basilique Santa Maria Novellale, le palais Vecchio, ou encore le Ponte Vecchio. Le tout nous menant en fin d’après-midi à la Piazzale Michelangelo. Une belle place où nous sommes également retournés plus tard en soirée, afin de profiter de la vue sur Florence de nuit cette-fois !
  • Jour 2 : visite des musées de la Galerie des Offices et de l’Académie. Avec une fin d’après-midi du côté du Ponte Vecchio pour assister au coucher du soleil.

Pour mes visites, j’avais acheté un combiné de la place del Duomo pour la cathédrale (avec sa coupole et sa crypte), le baptistère, et le campanile. J’ai dû faire abstraction du musée de l’Opéra (ou musée dell’Opera del Duomo), en travaux à l’époque de ma visite de Florence. Pour gagner du temps, j’avais également acheté mes tickets en avance pour la Galerie de l’Académie et celle des Offices.

Dernier point : ma visite de Florence s’est inscrite dans un road trip en Toscane. Après la visite de Pise et quelques petits villages de Toscane, nous avons donc visité Florence. Et l’étape suivante fut Venise, en prenant le train depuis Florence (2 heures de trajet environ). Ces deux villes sont en effet relativement proche, et même si Venise n’est pas en Toscane, il est facilement faisable de regrouper ces deux destinations, le temps d’un week-end de 4 jours par exemple.

En espérant avoir pu vous aider si vous projetez de visiter Florence. Et si vous êtes dans vos préparatifs de voyage en Toscane, je vous souhaite un bon séjour !

Carte de points d'intérêt à Florence

Carte de points d’intérêt à Florence mentionnés dans cet article

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire