Visiter San Francisco : mes 5 incontournables !

Mes 5 incontournables pour visiter San Francisco

Mes 5 incontournables pour visiter San Francisco : le panorama depuis l’Ouest de la ville, en se dirigeant vers le Golden Gate

San Francisco est une ville emblématique de l’Ouest Américain, et souvent une étape lors d’un roadtrip dans cette région des Etats-Unis. J’ai réalisé la visite de San Francisco sur 2 jours, les 2 premiers jours de mon roadtrip. Ils ont été suffisants pour découvrir ce que je considère comme mes 5 incontournables.

Je reviens dans cet article sur ces endroits et activités. J’évoque également dans la seconde partie ce que je pensais être des “must-see”, et qui finalement ne l’ont pas été pour moi !

Mes 5 incontournables à visiter à San Francisco

1. Le pont du Golden Gate

Louer des vélos à San Francisco : la traversée du pont du Golden Gate !

Louer des vélos à San Francisco : la traversée du pont du Golden Gate !

Evidemment ! Et je le mets en numéro 1 car il est LE symbole de San Francisco. Aller voir ce pont (et le traverser d’ailleurs) fut notre première activité à San Francisco, le lendemain de notre arrivée. On était impatient de voir de nos yeux ce pont, tellement vu dans des films ou séries 🙂

Un des points particulièrement sympathique concernant le Golden Gate, c’est qu’il est facilement possible de louer des vélos pour le traverser. C’est une activité touristique relativement répandue même. Et plutôt bien encadrée. L’idée est de louer des vélos à la journée, partir vers l’ouest de la ville en longeant la baie, traverser le pont. Puis revenir en bateau par la baie avec la vue sur la ville. Une activité qui nous a occupé une bonne partie de la journée, et que je recommande !

J’ai dédié un article complet sur le blog à cette location de vélos à San Francisco, en indiquant tous les détails.

2. Les “Seven Painted Ladies”

Les "Seven Painted Ladies" d'Alamo Square à San Francisco

Les “Seven Painted Ladies” d’Alamo Square

Il s’agit d’un ensemble de 7 maisons colorées, situées dans une rue des hauteurs de San Francisco. Elles sont plus précisément situées aux abords du parc Alamo Square, entre les numéros 710 et 720 de la Steiner Street. Petite précision : elles sont habitées donc ne se visitent pas !

L’expression “painted ladies” concerne des maisons d’architecture victorienne, dont les façades sont particulièrement colorées. L’objectif est de peindre la façade sous 3 tonalités de couleurs minium, afin de faire ressortir les détails architecturaux. De nombreuses maisons de ce type ont été bâties à San Francisco à la fin du XIXème siècle et début du XXème. Et donc ici, il y en a 7 situées les unes à côté des autres. Précision également : les couleurs des façades de ces “7 painted ladies” tirent plutôt vers des tons pastels, et non “flashis”.

Mon conseil photo : si l’on prend le recul nécessaire dans Alamo Square, on dispose d’un point de vue présentant ces “7 painted ladies” au premier plan, et les buildings de San Francisco en arrière-plan.

3. Le Pier 39 pour voir des otaries

Les otaries du Pier 39 : une attraction à San Francisco

Les otaries du Pier 39 : une attraction à San Francisco !

C’est un endroit également devenu touristique à San Francisco, et pour cause ! Il s’agit d’un lieu de rassemblement d’otaries. Un lieu naturel je précise.

Il se trouve donc au Pier 39, Pier signifiant “jetée” en français. Les quais de San Francisco disposent d’un certain nombre de Pier, tous numérotés. Ici on parle donc du numéro 39, situé dans le quartier du Fisherman’s Wharf. Cette jetée présente un certain nombre de restaurants, quelques boutiques, mais aussi l’ “Aquarium of the Bay”, l’aquarium de San Francisco. Il est donc un lieu très fréquenté.

Mais ce qui est surtout intéressant dans cet endroit, c’est de se rendre derrière, au niveau du ponton. Car on peut y observer des dizaines d’otaries, ou “lions de mer” : les fameux “sea lions”.

L’origine supposée de la présence de ces otaries à cet endroit est la suivante. En 1989 San Francisco fut touchée par un tremblement de terre, ayant eu, semble-t-il pour effet secondaire de provoquer le déplacement des otaries. Celles-ci étaient au préalable basées au niveau du Seal Rock, à l’Ouest de San Francisco, et en dehors de la baie. Ces otaries sont alors progressivement venues s’installer dans la marina du Pier 39 au fil des mois qui ont suivi. Quelques mois plus tard, on comptait déjà plus de 300 otaries. Depuis leur nombre a beaucoup fluctué. A noter tout de même un pic de plus de 1700 otaries dénombrées en novembre 2009 !

4. La prison d’Alcatraz

La visite de la prison d'Alcatraz

La visite de la prison d’Alcatraz

On peut difficilement rater la prison d’Alcatraz lorsque l’on visite San Francisco. Car comme pour le Golden Gate, elle est visible de loin. En effet, cette prison se situe sur une petite île, “le rocher” comme on dit, à l’intérieur de la baie de San Francisco. On l’aperçoit donc lorsque l’on se balade sur les quais, ou tout simplement encore depuis le Golden Gate.

J’ai dédié un article complet sur le blog sur la visite de la prison d’Alcatraz. Avec les informations essentielles, son histoire, ainsi que mon retour d’expérience. Je n’en dis donc pas plus ici 😉

5. La Lombard Street

Elle est un symbole également de San Francisco, car elle représente bien l’image de cette ville construite sur des collines. En effet, San Francisco fourmille de rues en pente qui en font son charme. La Lombard Street est l’une d’entre elles, mais elle présente une particularité, c’est qu’elle est sinueuse !

En fait la Lombard Street est l’une des rues principales de San Francisco. Et c’est seulement une partie, une petite partie même, qui est composée de lacets très rapprochés. C’est donc de cette portion de la rue dont je parle ici. Une autre particularité, c’est qu’elle est également remplie de parterres de fleurs, parsemés entre ces lacets, qui en font un lieu plutôt photogénique. Cette rue attire donc les touristes.

Vue depuis le haut de la Lombard Street à San Francisco

Vue depuis le haut de la Lombard Street à San Francisco

Je n’ai pas réussi à faire de belles photos de cette rue, car je me suis rendu au mauvais moment de la journée ! Pour bien, il faut se rendre au bas de la rue tôt le matin. Elle sera alors éclairée de face par le soleil.

Si vous y allez suffisamment tôt également, vous éviterez qu’elle soit parcourue par des voitures, ce qui peut dénaturer vos photos en fonction du type de voiture qui se trouve dans le champ… Pour ma part, j’y étais en fin d’après-midi, donc le soleil pleine face en bas de la rue, et des voitures en file indienne qui la descendaient. A éviter donc !

Néanmoins, depuis le haut de la rue, on se rend bien compte de la pente. Et son orientation Est-Ouest donne un panorama sur l’Est de la ville de San Francisco. Pour info, le haut de cette portion de la Lombard Street se situe au croisement de la Hyde Street. Et le bas au croisement de la Leavenworth Street.

Pourquoi pas d’autres incontournables ?

Pour ceux qui lisent cet article en connaissant d’autres endroits de San Francisco que l’on peut considérer comme incontournables également, je tiens à indiquer les quelques activités ou lieux que j’ai volontairement écartés de ma liste. J’indique pourquoi.

Le cable-cars

Le célèbre cable-car de San Francisco : des tramways tirés par un câble

Le célèbre cable-car de San Francisco : des tramways tirés par un câble

Il s’agit du tramway historique de San Francisco. Sa caractéristique est qu’il s’agit d’un réseau de tramways à traction par câble. Il existe 3 lignes de ce type dans San Francisco.

Le principe est simple : le tramway vient s’accrocher à un câble, qui le tire. Ce sont les câbles qui sont en mouvement, entraînant les tramways qui y sont accrochés. Pas de moteur dans les tramways donc ! Ce système est particulièrement adapté au fait que les rues de San Francisco sont souvent en pente.

Faire un trajet en cable-car est donc devenu aujourd’hui une attraction touristique lorsque l’on visite San Francisco. Nous avons fait cette expérience en profitant du fait que notre hôtel se situait du côté de l’Union Square, et que l’une des lignes du cable-car ne passait pas très loin.

Nous avons ainsi pris ce tramway à l’arrêt du Powell-Hyde, le terminus de l’une des 3 lignes. On a donc eu l’occasion d’observer le manège du tramway qui fait demi-tour. Pour cela il vient se positionner sur une plateforme circulaire, sur laquelle il y a un rail donc, et qui tourne ensuite sur elle-même pour faire faire demi-tour au tramway. Mais disons que nous avons surtout passé beaucoup de temps à attendre le tramway, pour au final juste quelques minutes de trajet. Pour le prix, compter 7 dollars par personne.

Disons que si la durée de votre séjour à San Francisco vous le permet, vous pouvez envisager parcourir une ligne de cable-cars de bout en bout. Vous profiterez alors d’une petite visite de la ville à bord de ce tramway mythique. Mais sinon, il n’y a pas grand intérêt à monter dedans j’ai trouvé…

Le quartier de Haight-Ashbury

Le street art est très présent dans le quartier de Haight Ashbury à San Francisco

Le street art est très présent dans le quartier de Haight Ashbury

Ce quartier de San Francisco tient son nom du fait qu’il contient en son centre le croisement des 2 rues de Haight Street et de Ashbury Street. Et il s’agit du quartier hippie de San Francisco !

On ressent donc dans ce quartier en effet cette ambiance hippie, notamment par la présence de couleurs flashies sur les façades des maisons. Mais également la présence de street-art partout dans les rues, avec souvent d’ailleurs des connotations à la drogue… On y trouve aussi quelques boutiques atypiques, et quelques bars.

Nous avons fait une balade dans ce quartier, fait quelques photos des façades. Mais également pris un verre dans un bar à bières. Mais disons que ce n’est pas ce quartier qui a marqué ma visite de San Francisco. En revanche, les amateurs de ce type d’ambiance apprécieront. Et notamment les amateurs de street art qui devraient être comblés !

Mes conseils pour visiter San Francisco

  • J’ai visité San Francisco sur 2 jours, et j’ai pu y insérer les 5 activités incontournables que je mentionne dans cet article. Je n’ai pas eu la sensation que ces 2 jours étaient insuffisants. A l’inverse un jour aurait été trop court. Je recommande donc de passer 2 jours à San Francisco, surtout si comme moi, vous l’incluez dans un roadtrip dans l’ouest-américain.
  • San Francisco est une ville dont les rues sont parfois très pentues. De plus, le réseau de tramway / métro n’est pas particulièrement adéquat je trouve pour se rendre d’un endroit à un autre rapidement. Bref vous marcherez beaucoup. Donc équipez-vous d’une bonne paire de chaussures 😉
Carte de mes 5 incontournables à San Francisco

Carte de mes 5 incontournables à San Francisco

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire