Le Canyon de Chelly : une belle halte dans l’Ouest Américain !

Canyon de Chelly

Le Canyon de Chelly : contraste entre les couleurs orangées des falaises et la vallée verdoyante

Nous avons inscrit le canyon de Chelly, ou plus précisément le Monument National du Canyon de Chelly, dans notre roadtrip dans l’Ouest Américain. Nous avons été agréablement surpris par ce canyon verdoyant ! Il présente également des vestiges d’anciennes habitations pueblos, accrochées sur les parois rocheuses.

Situation géographique du Canyon de Chelly

Situation du Canyon de Chelly

Situation géographique du Canyon de Chelly

Pour être franc, nous ne connaissions pas ce parc avant les préparatifs de notre roadtrip… Il ne faisait donc pas parti de nos “must do” de l’Ouest Américain ! Il s’est ajouté dans le circuit pour une raison simple. Nous avions en effet décidé de nous rendre jusque dans l’Utah, plus précisément au niveau des parcs des Arches et du Canyonlands. Nous devions ensuite terminer notre boucle, et il restait le Grand Canyon, incontournable selon nous au moment des préparatifs. Le Canyon de Chelly nous a ainsi permis d’inscrire une étape en fin de séjour, entre l’Utah et la descente vers Flagstaff, au sud-ouest. Nous reprenions ensuite l’avion de Las Vegas.

La canyon de Chelly se situe dans l’Arizona, du côté de la ville de Chinle. Nous avons passé une nuit dans cette petite ville où l’on trouve quelques motels et de quoi se restaurer. L’accès au parc se fait par la route 191, puis en tournant sur la route 7 à Chinle.

Ce parc se situe au sud-est de la Monument Valley, à environ 2 heures de route. Il appartient d’ailleurs également aux Navajos, peuple amérindien d’Amérique du Nord.

L’histoire du Canyon et des Pueblos

Le canyon de Chelly

Le canyon de Chelly

Le canyon de Chelly a été occupé par différentes tribus au fil des siècles. Les “Anasazis” dans un premier temps, puis les Navajos.

La tribu des Anasazis

L’histoire du peuplement de ce canyon démarre donc avec la tribu d’Amérindiens des “Anasazis”. Anasazis signifie “ancien” en langue Navajo, et c’est ainsi que les Navajos les nommèrent du fait qu’ils s’étaient installé dans le canyon quelques siècles avant eux.

Les Anasazis occupèrent le canyon du début de notre ère chrétienne jusqu’à environ 1300. Leur population s’élevait alors à un millier d’individus répartis dans plusieurs villages du canyon. Les Anasazis maîtrisaient notamment les techniques d’irrigation, du tissage et de la céramique. A partir de 1300 ces Anasazis quittèrent le canyon de Chelly pour rejoindre d’autres terres, à une centaine de kilomètres à l’Ouest. Les raisons supposées de ce départ sont les problèmes de sécheresse, ainsi que des conflits internes (guerres).

Le peuple des Navajos

Ensuite, 400 ans plus tard environ, les Navajos s’installèrent à leur tour dans le canyon. Leur mode de vie était davantage axée sur l’agriculture et l’élevage. Mais en 1805, un conflit les opposa aux colons espagnols, et ils furent en partie massacrés.

La trace de la tuerie de 1805 est encore visible de nos jours. Elle a eu lieu dans une grotte dans laquelle les Navajos s’étaient réfugiés. Cette grotte s’appelle de nos jours la “Massacre Cave”, et l’on y voit encore les impacts de balles.

Dans le courant du XIXème siècle, le général américain James Henry Carleton décida de mener une campagne afin d’éliminer les Navajos. Cette campagne le mena en janvier 1864 jusqu’au Canyon de Chelly où il y dévasta villages, stocks de nourriture et vergers. La plupart des Navajos furent alors déportés. Mais environ 200 d’entre eux, guidés par leur chef Manuelito, réussirent à se réfugier dans les montagnes. En 1866, le territoire Navajo fut finalement reconnu par le gouvernement américain. Les Navajos purent alors revenir au Canyon, où tout était à reconstruire.

Les types d’habitations

Les pueblos du Canyon de Chelly

Les pueblos du Canyon de Chelly, habitations accrochées à la falaise

Les premiers villages ont hémergé au VIIIème siècle, du temps des Anasazis donc. Ces villages, nommés “pueblos” étaient constitués de plusieurs pièces contiguës, parfois sur plusieurs étages. “Pueblo” est le terme espagnol qui signifie “village”. Ce mot a été désigné par les conquistadors lors de leur conquête de l’Amérique.

Certaines de ces habitations sont nichées dans les falaises. Certaines de ces falaises pouvant atteindre 300 mètres de haut.

Il y eut également d’autres types d’habitations au sein du canyon. Les agriculteurs sédentaires creusaient des fosses dans leurs champs et les recouvraient de branches et de feuillage. Et les nomades vivaient eux des dans grottes ou des huttes.

La visite du Canyon de Chelly

Le Spider Rock du Canyon de Chelly

Le Spider Rock, rocher emblématique du Canyon de Chelly

Principe de la visite

La visite consiste davantage à la découverte de différents panoramas, et notamment sur les ruines des pueblos qui subsistent au niveau des falaises. En effet le Canyon de Chelly est administré par les Navajos, et ceux-ci n’autorisent l’accès au fond du canyon qu’avec des guides indiens.

Ces panoramas sont accessibles via 2 routes à l’entrée du parc : la South Rim Drive et la North Rim Drive. A noter que l’entrée dans ce parc est gratuite. Pas besoin de vous arrêter au Visitor Center donc. Le principe est de suivre ces routes du début à la fin, et de s’arrêter aux différents points de vue indiqués.

En bout de route, le demi-tour est de mise pour parcourir le chemin dans l’autre sens. Pour notre part nous nous sommes contentés de la South Rim Drive, pour plusieurs raisons. D’une part parce que j’avais lu qu’en priorité il valait mieux se consacrer sur cette partie. D’autre part parce que sur place cela nous a en effet semblé suffisant. Et pour appuyer notre décision la pluie commençait à tomber de plus en plus fort ce matin-là…

Il est tout de même possible de se rendre dans le fond du canyon, accompagné d’un guide donc. Les excursions proposées peuvent être à pied ou à cheval, et elles sont payantes. Vous pouvez vous renseigner au Visitor Center à l’entrée du parc, ou directement sur le site du National Park Service.

Les 2 “scenic drive”

La North Rim Drive permet de longer le Canyon del Muero. Aller-retour, compter une soixantaine de kilomètres et 4 points de vue (ou “overlook”), dont un sur des ruines d’habitations pueblos ainsi que sur la “Massacre Cave”. Nous n’avons donc pas suivi cette route.

La South Rim Drive permet quant à elle de longer le Canyon de Chelly. Aller-retour, compter ici une cinquantaine de kilomètres, avec 7 overlooks en chemin. Cette route panoramique permet de profiter de beaux points de vue sur le canyon, et notamment sur le “Spider Rock”, rocher emblématique de ce parc. Elle permet également d’apercevoir les fameux pueblos, notamment un village perché sur une corniche.

Focus sur le Spider Rock

Le Spider Rock , ou “rocher de l’araignée”, est une aiguille rocheuse de 250 mètres de haut qui se dresse depuis le fond du Canyon de Chelly. Il doit son nom à la “femme-araignée”, qui selon une légende Navajo serait à l’origine du monde. Elle vivrait de plus au sommet de ce rocher !

Ce serait notamment cette déesse qui aurait enseigné aux Navajos l’art du tissage. Elle aurait permis également, selon une autre légende, de sauver un groupe de Navajos qui fuyaient l’ennemi. Alors que ce groupe cherchait refuge, elle lui aurait lancé une corde de soie afin que ces Navajos puissent monter jusqu’à son sommet.

Une autre légende également que l’on raconte aux jeunes enfants Navajos quand ils ne sont pas sages… La femme-araignée pourrait alors descendre de son rocher pour aller les kidnapper. Elle les rémènerait ensuite jusqu’à son domicile pour les dévorer… C’est tout de suite moins drôle 😉

Mes 2 conseils

1. Si vous avez un choix à faire, privilégier la South Rim Drive. Elle permet de disposer de beaux points de vue, notamment sur des pueblos, et sur le fameux Spider Rock.

2. Pour la South Rim Drive ainsi que les quelques arrêts aux différents “overlooks”, compter environ 2 heures. Pour notre part, nous avions logé sur Chinle, effectuer la visite du canyon dans la matinée. Puis nous avions repris la route en direction de Flagstaff.

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire