Carnet de voyage en Andalousie : 7 jours pour découvrir l’essentiel

Dans les rues de Grenade en Andalousie

Les façades blanches, typiquement andalouses. Ici dans les rues de Grenade

Je partage dans cet article mon carnet de voyage en Andalousie. Notre voyage consistait en un séjour d’une semaine, au mois d’avril, et avait pour objectif de découvrir la région andalouse et sa culture.

L’Andalousie se résumait pour moi essentiellement à ses villes emblématiques : Grenade, Cordoue et Séville. Mais également à ses petits villages aux façades blanches, et à sa culture festive typiquement espagnole.

Nous avons donc orienté notre roadtrip en Andalousie en ce sens, en axant principalement notre séjour autour de ces 3 villes. Et en parcourant les kilomètres entre celles-ci en voiture, afin de découvrir au passage des coins un peu plus reculés.

Itinéraire de mon roadtrip en Andalousie

Carnet de voyage en Andalousie : mon itinéraire sur une semaine

Carnet de voyage en Andalousie : mon itinéraire sur une semaine

Afin d’optimiser notre voyage en Andalousie, nous avions pris l’option d’arriver et de repartir d’aéroports différents. En fonction des dates et des prix, nous avons ainsi atterri à Malaga et sommes repartis de Séville. Certes nous l’avons sûrement payé en “frais d’abandon” en rendant la voiture dans un aéroport différent, mais le prix de la location était tellement bas que ça ne m’a pas marqué. Moins de 150 € la semaine pour une citadine 5 portes ! J’étais passé par Autoeurope, un site de comparaison de prix des locations de voiture pour trouver quel loueur était le plus avantageux. Ce site permet également d’annuler sa réservation jusqu’à la veille.

Les grandes étapes de notre roadtrip en Andalousie ont été les suivantes :

  • Malaga, qui représentait la première étape. Nous y avons passé une journée et 2 nuits.
  • Trajet entre Malaga et Grenade, en passant par Antequera et le parc aux formations karstiques d’ El Torcal
  • Grenade : 2 jours / 2 nuits incluant notamment la visite de la célèbre et magnifique Alhambra
  • Trajet entre Grenade et Cordoue, en passant par la forteresse de la Mota
  • Cordoue : 2 jours / 2 nuits
  • Séville : 1 jour / 1 nuit dans la capitale de l’Andalousie

Malaga  : la ville de naissance de Picasso

La corrida, une tradition en Andalousie

La corrida, une tradition en Andalousie

Malaga était donc la première étape de notre roadtrip en Andalousie. Nous avons passé le nuit dans le centre-ville, non loin de la plaza de la Constitución, le long de la rivière Guadalmedina. Attention, ne cherchez pas l’eau de la rivière dans Malaga, cette portion est le plus souvent à sec. Il s’agit donc plutôt d’un bassin vide. Pour la vue on repassera…

Le quartier du côté de la plaza de la Constitución est plutôt animé en soirée et dispose de petits restaurants. Et notamment un resto de tapas dans lequel nous avons dîner, près de la calle Especiera. Nous étions déjà dans l’ambiance andalouse : des tapas et un petit restaurant bondé 🙂 .

J’ai dédié un récit complet sur le blog de la journée que nous avons passé à visiter Malaga. Vous y découvrirez notre programme : l’alcazaba et sa magnifique vue sur le port de Malaga. Le musée Picasso, car n’oublions pas que Malaga est la ville de naissance du célèbre peintre ! Puis une corrida en fin de journée, non pas à Malaga mais à Marbella. Le hasard a fait que nous avons pu assister à cette corrida sans faire trop de route. C’était pour nous l’occasion de nous rendre compte de cette tradition espagnole. Nous n’en gardons finalement pas un souvenir exceptionnel, mais avons pu au moins nous faire notre propre opinion !

Grenade et l’Alhambra : un site incontournable

Après avoir quitté Malaga, nous avons fait route vers Grenade. Pour cela nous n’avons pas pris la route principale, à savoir prendre l’A7 vers l’Est et remonter via l’A44 vers Grenade. Nous avons opté pour l’A7075 partant vers le Nord, afin de passer par la petite ville d’Antequera et le parc d’El Torcal. Ce parc aux paysages rocailleux nous a permis de faire une petite randonnée. Et d’inclure ainsi une part de nature durant notre voyage en Andalousie, essentiellement urbain.

La vue sur l'Alhambra depuis le Mirador de San Nicolás , dans Grenade

La vue sur l’Alhambra depuis le Mirador de San Nicolás , dans Grenade

Le point de vue de la plaza Mirador de  San Nicolás

Nous sommes donc arrivé en début d’après-midi sur Grenade, et sommes repartis le surlendemain. Notre première journée fut surtout l’occasion de déambuler dans cette ville de Grenade. Et notamment nous rendre au superbe point de vue de la plaza Mirador de San Nicolás. Cette petite place se situe dans les hauteurs de la ville, face à l’Alhambra. La vue sur ce site, avec la chaîne de montagne de la Sierra Nevada en arrière plan est juste magnifique ! A ne pas rater si vous vous rendez à Grenade.

L’Alhambra

Dans les palais Nasrides, dans l'Alhambra à Grenade

Dans les palais Nasrides, dans l’Alhambra

Notre seconde journée à Grenade fut essentiellement consacrée à la visite de l’Alhambra. L’Alhambra est un ensemble de palais, vestiges de l’architecture islamique, témoin de la présence musulmane en Andalousie du VIIIème au XVème siècle.

Ce site est le site le plus visité d’Espagne. Même s’il existe des guichets à l’entrée du site, il vaut mieux réserver ses billets à l’avance sur internet. Les billets sont alors à retirer sur place sur des bornes prévues à cet effet. Compter une quinzaine d’euros par personne pour la visite en journée (visite “diurne”).

Une autre possibilité est de faire la visite accompagné d’un guide. Vous pouvez réserver ce type de prestation par exemple ici.

Horaires de visite : durant la saison “estivale” (de mi-mars à mi-octobre), c’est 8h30-14h et 14h-20h. Pour le reste de l’année, c’est jusque 18h. A noter qu’il y a également la possibilité de visiter l’Alhambra le soir (visite “nocturne”). Et que lors de la réservation vous devrez définir l’heure à laquelle vous souhaitez visiter les palais Nasrides. Leur accès y est en effet limité pour ne pas les encombrer !

Bons plans dans Grenade

Nous avons apprécié le quartier au niveau de la Plaza Nueva. Celui-ci se trouve en contre-bas de l’Alhambra. On peut ainsi à accéder à pieds au site en empruntant la Cuesta de Gomérez, puis la Calle Real de la Alhambra. Ce quartier dispose de nombreux petits restos de tapas, notamment dans les rues adjacentes. Nous avons mangé un soir dans l’un de ces bars à tapas, en terrasse. En commandant une boisson et une grosse assiette de tapas à 12 € pour deux !

Ce quartier dispose également de bars dans lesquels ont lieu des représentations de flamenco en fin d’après-midi ou en soirée. Nous avons assisté à l’un de ces spectacles, dans une petite salle plutôt intimiste (nous étions une vingtaine, pas plus). Nous avions réservé sur place au préalable, le billet d’entrée étant de l’ordre d’une quinzaine d’euros par personne.

Cordoue :  l’alcazar et la cathédrale

La forteresse de la Mota, sur la route entre Grenade et Cordoue

La forteresse de la Mota, sur la route entre Grenade et Cordoue

En route : la forteresse de la Mota

Nous avons quitté Grenade, direction Cordoue, en incluant une étape supplémentaire en chemin : la forteresse de la Mota. Cette forteresse, datant du XIIIème siècle, est située dans le village d’Alcalá la Real. La visite, à l’audio-guide en français, est intéressante car ce site est très bien conservé. Il y avait également nettement moins de monde que lors de nos précédentes visites dans Malaga et Grenade, ce qui fut appréciable. Nous y avons passé 2 bonnes heures.

Compter 6 € par adulte. Pour les horaires, d’avril à mi-octobre, c’est du lundi au dimanche 10h30-19h30. En dehors, c’est 10h-17h30, et la forteresse est fermée le dimanche.

La visite de Cordoue en 2 jours

Notre séjour sur Cordoue s’est essentiellement axé autour de 2 sites : l’alcazar et la cathédrale. L’alcazar de Cordoue, appelé “alcazar des rois chrétiens”, date de l’époque chrétienne. Nous en avons surtout retenu ses jardins magnifiques avec fontaines, fleurs, sculptures et arbustes taillés à la perfection.

Dans les rues fleuries de Cordoue

Dans les rues fleuries de Cordoue

La cathédrale est située non loin de là. Elle était à l’origine un temple romain, qui fut transformée en église, puis en mosquée. Et enfin, quand Cordoue fut reprise aux musulmans au XIIIème siècle, celle-ci fut à nouveau transformée en cathédrale ! Ce qui en fait un site particulièrement atypique de par ces multiples héritages. L’intérieur de l’édifice est à la fois immense et magnifique.

Un autre aspect de la ville de Cordoue : ses petites ruelles dans le centre-ville. Celles-ci sont parfois bordées de pots de fleurs, de couleur bleue. Et notamment la célèbre Calleja de las Flores (rue des fleurs), très photogénique, et où il fait bon de déambuler 🙂 .

Séville : la capitale de l’Andalousie

La vue depuis la cathédrale de Séville

La vue depuis la cathédrale de Séville

Un voyage en Andalousie serait incomplet sans un détour par sa capitale ! Nous avons donc terminé notre séjour par cette ville, mais n’y avons passé qu’une journée, faute de temps. Séville mérite que l’on y passe au moins une journée supplémentaire pour la découvrir davantage et mieux s’en imprégner.

Nous avons ainsi visité son très bel alcazar, magnifiquement conservé et disposant de jardins. Ainsi que la cathédrale, et la Giralda située juste à côté. La Giralda est un ancien minaret, vestige également de l’époque musulmane en Andalousie. Il exerce désormais la fonction de campanile de la cathédrale, et l’on peut monter au sommet jusqu’au clocher, à près de 70 mètres de haut ! On dispose alors d’une superbe vue sur Séville et notamment sur l’alcazar ou encore les arènes.

Bilan de mon voyage en Andalousie

Dans les jardins de l'alcazar de Cordoue

Dans les jardins de l’alcazar de Cordoue

La durée du séjour

Un séjour d’une semaine est selon moi suffisant pour découvrir l’essentiel des villes principales andalouses, à savoir Grenade, Cordoue et Séville. Néanmoins, comme indiqué plus haut, nous aurions apprécié passer une journée de plus à Séville, d’autant que notre semaine était plutôt intensive. Je suis reparti de Séville avec un sentiment d’inachevé.

Je pense que si l’on a le temps, on peut envisager passer une dizaine de jours en Andalousie. Ce laps de temps supplémentaire peut permettre également de découvrir d’autres coins, comme par exemple la ville de Cadix, en bord de mer. Ou encore se rendre au Caminito del Rey pour y faire la randonnée le long de la falaise surplombant les gorges d’El Chorro.

Les logements

Pour ce séjour j’avais réservé des hôtels situés en général dans les centre-ville. En revanche l’Andalousie est très touristique, donc pensez à réserver vos nuits, notamment pour les destinations les plus prisées (Cordoue, Grenade, Séville). J’avais réservé pour ma part sur le site de Booking. Il présente l’intérêt de pouvoir annuler quasiment jusqu’au dernier moment, notamment si l’on trouve moins cher ailleurs. Vous pouvez également comparer les prix via un site tel que Trivago.

Si vous restez plusieurs nuits sur place, vous pouvez également réserver un logement ou un appartement (sur des sites type Airbnb par exemple).

Et si c’était à refaire…

Si je fais le bilan de ce roadtrip, les alcazars, palais et alcazaba que nous avons visité, ont finis par nous lasser un peu à la fin du séjour. Du moins on ne s’en émerveillait plus… Et ceci malgré leur beauté architecturale et artistique indéniable ! En revanche, les amateurs d’histoire et d’architecture en redemanderont sûrement 🙂 .

Et si je devais le refaire, avec la contrainte de la durée d’une semaine, je pense que j’enlèverais la journée à Malaga. Ainsi qu’une journée à Grenade, pour laquelle seule l’Alhambra est réellement un “must-see”. Et je profiterais des 2 journées gagnées pour ajouter une journée à Séville et intégrer une coupure supplémentaire en dehors des villes de Grenade, Cordoue et Séville.

Dernière précision : il peut faire très chaud en Andalousie. Au mois d’avril à Cordoue, les températures atteignaient déjà facilement 35°C l’après-midi !

La ville d'Antequera en Andalousie

La petite ville typique d’Antequera, à quelques kilomètres d’El Torcal

Afin de pouvoir faire vivre le blog HashtagVoyage, certains liens proposés dans cet article me permettent de toucher une commission sur les réservations effectuées.

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire