Une semaine en Algarve (sud du Portugal) : mon carnet de voyage

Une plage en Algarve au lever du soleil

L’Algarve et ses belles plages

L’Algarve est une région du sud du Portugal qui mérite d’être découverte et visitée sur une période de l’ordre d’une semaine. J’avais en tête de l’Algarve sa côte escarpée avec ses belles plages dans de beaux paysages, mais j’ai découvert également d’autres aspects de cette région.

Je reviens dans cet article sur ma semaine en Algarve. Une semaine entre Faro et Lagos, en passant par de petits villages et les zones côtières incontournables. J’indique également mon ressenti sur mon itinéraire, et comment je l’ai construit. Ainsi que des conseils pratiques pour préparer son séjour en Algarve.

Ma visite de l’Algarve en une semaine (7 jours)

Afin de préciser un peu plus la durée, mon séjour en Algarve s’étalait du samedi au samedi. Avec une arrivée en début de soirée à l’aéroport de Faro, et un départ la semaine suivante en début d’après-midi.

Nous avons récupéré la voiture de location, et pris la direction du centre-ville de Faro pour rejoindre notre logement. Un logement dans lequel nous avons passé 3 nuits. Je reviens sur cet aspect du logement et de la location de voiture en Algarve plus loin dans l’article.

Jour 1 : Tavira et ses alentours

Le pont romain de Tavira

Tavira et son pont romain

En cette première journée nous avons pris la direction de la petite ville de Tavira, à l’Est de l’Algarve. Celle-ci se trouve à une quarantaine de kilomètres de Faro.

Tavira est un port de pêche, car elle est traversée par la rivière Gilão qui la relie à l’océan Atlantique. Mais elle est surtout une jolie ville, aux façades blanches et colorées, avec des églises. Ainsi qu’un ancien château duquel on dispose d’un panorama sur Tavira et ses alentours.

Tavira a subi plusieurs influences durant son histoire, de l’époque romaine à l’époque portugaise, en passant par l’occupation des Maures jusqu’au XIIIème siècle. Une ville très agréable à parcourir à pieds, et qui met bien dans l’ambiance de l’Algarve, avec à la fois ce côté port de pêche, mais aussi les petites ruelles et maisons colorées que l’on a retrouvé un peu partout durant notre séjour.

Sur la plage de Cacela Velha

Sur la plage de Cacela Velha

Sur les conseils du responsable du restaurant dans lequel nous avons déjeuné ce midi-là, nous avons terminé notre après-midi dans les deux lieux suivants :

  • le (tout) petit village de Cacela Velha, qui comporte une forteresse, et une plage. Son côté surélevé permet de disposer d’une belle vue sur la Ria Formosa (j’indique plus bas ce qu’est la Ria Formosa 😉 ).
  • Santa Luzia, un quartier de Tavira à 5 km au sud. Là encore un village de pêcheurs, dont la spécialité est la pêche au poulpe. Pour les amateurs, on trouve d’ailleurs des restaurants de cuisine portugaise mettant en avant le poulpe (comme la Casa do Polvo).

J’ai dédié un article complet sur le blog à ma visite de Tavira et ses environs. Vous pouvez le consulter pour y obtenir davantage d’informations.

Jour 2 : Faro et la Ria Formosa

Faro est la ville principale de l’Algarve et elle est souvent associée à son aéroport. Mais elle est plus que cela, puisqu’elle abrite une vieille-ville, qui elle aussi a été influencée par différentes cultures.

La vieille-ville de Faro

Une porte dans la vieille ville de Faro

Une porte dans la vieille ville de Faro

Cette vieille-ville de Faro abrite des remparts, de petites ruelles, des églises et une cathédrale dont l’imposante tour date de l’époque où le Portugal était occupé par les musulmans. Celle-ci se visite, et la visite inclue la montée au sommet de cette tour, l’occasion de profiter de la vue sur Faro et ses alentours.

Nous n’en avons pas profité mais Faro abrite également quelques musées parmi lesquels :

  • un musée archéologique, qui se trouve dans la vieille-ville
  • le musée régional, dédié à l’Algarve
  • un musée maritime, dédié comme son nom l’indique au milieu de la mer.

Cette journée fut pour nous l’occasion de déambuler dans Faro, et notamment cette vieille-ville, avec la visite de la cathédrale. Mais elle fut surtout aussi pour nous l’objet d’une excursion en bateau dans la Ria Formosa.

La Ria Formosa

Les oiseaux migrateurs dans la Ria Formosa

Les oiseaux migrateurs dans la Ria Formosa

J’ai mentionné la Ria Formosa plusieurs fois déjà depuis le début de cet article. Il s’agit en fait d’un ensemble d’îlots qui forment une barrière naturelle entre le continent et l’océan.

Ces îlots sont séparés par des bras de mer, qui vivent au gré des marais, faisant ainsi varier le niveau de l’eau.

Ce niveau d’eau bougeant, cela fait apparaître de jolies nuances de bleu, que l’on perçoit très bien depuis le ciel (ne ratez pas ce paysage si vous avez l’occasion d’atterrir ou de décoller de Faro en journée). Mais cela influe également sur la présence de mollusques et de coquillages.

La Ria Formosa vue du ciel

La Ria Formosa vue du ciel

Ce lieu est ainsi un vivier pour les oiseaux migrateurs qui y trouvent les conditions adéquates pour séjourner durant les phases migratoires du printemps et de l’automne.

Se rendre dans la Ria Formosa en bateau est l’une des attractions de cette région de l’Algarve. Nous avons donc réservé nos billets, et l’avons découverte durant une sortie en bateau qui a duré 5 heures. Celle-ci incluait la navigation dans les eaux et l’observation des oiseaux, mais passait surtout par la découverte de 4 îles qui se trouvent au cœur de cette lagune.

Une belle excursion sur laquelle je reviens plus en détails dans l’article du blog que j’ai dédié à la Ria Formosa.

Je recommande cette excursion en bateau car elle permet de découvrir un visage différent de l’Algarve. Vous pouvez la réserver sur cette page.

Jour 3 : Silves et les plages de Lagos

L’église d’Almancil

L'église d'Almancil en Algarve

L’église d’Almancil et ses murs intérieurs couverts d’azulejos

Avant de prendre la direction de Silves dont je parle juste après, nous avons fait un détour par le village d’Almancil, situé à quelques kilomètres seulement de Faro. Non pas pour parcourir le village en tant que tel, mais pour visiter son église.

Celle-ci est en effet une attraction à elle toute seule : ses murs intérieurs (et son plafond) sont quasiment totalement recouverts d’azulejos bleus. Les azulejos sont le nom que l’on donne aux carrelages qui habillent certains murs, en extérieur ou intérieur, au Portugal.

Attention, cette église est fermée le dimanche. Il faut compter 2 € par personne pour la visiter. Point décevant (mais compréhensible) : les photos ne sont pas autorisées. Je n’ai donc pas de photo de l’intérieur à vous partager, juste une photo d’extérieur.

La visite de Silves

Sur les remparts du château de Silves en Algarve

Sur les remparts du château de Silves

Silves est une petite ville au cœur de l’Algarve, dont la visite est incontournable. Elle est d’ailleurs l’ancienne capitale de l’Algarve.

Parmi les points caractéristiques à voir ou visiter à Silves, et par lesquels nous sommes passés :

  • le château, sur les hauteurs de la ville. Il est très bien conservé avec ses remparts sur lesquels on peut se promener, et donnant ainsi une jolie vue sur le centre-ville de Silves et les alentours. Ainsi qu’une ancienne citerne, immense, et à laquelle on accède en descendant quelques marches. La visite de ce château ne coûte que quelques euros.
  • Vue sur Silves depuis son pont romain

    Vue sur Silves depuis son pont romain

    le pont médiéval, piéton, que l’on peut traverser pour profiter d’une jolie vue sur Silves. Avec le pont au premier plan, et Silves derrière.

  • la cathédrale, dont la construction date initialement du XIIIème siècle, du temps de l’occupation de l’Algarve par les Maures. Mais qui a été adapté plus tard dans un style gothique au XVème siècle. Compter quelques euros également pour la visiter de l’intérieur.
  • le marché couvert, près de la route principale.

Silves est une ville médiévale de l’Algarve plutôt touristique du fait de son côté authentique, et de la bonne conservation de son château et ses murailles. De ce fait, elle est fréquentée et animée.

Quelques plages de Lagos

La plage do Camilo à Lagos

La plage do Camilo

Après cette visite de Silves nous avons pris la direction de l’ouest de l’Algarve, pour la ville de Lagos (une demie-heure de route environ). C’est dans cette ville balnéaire que j’avais choisi de séjourner pour les 4 nuits restantes. Elle combine plusieurs aspects :

  • un centre-ville historique, avec notamment une forteresse, des églises, petites ruelles et jolies places.
  • un port, point de départ d’excursions en bateau pour découvrir les environs depuis l’océan.
  • de jolies plages, avec des paysages qui sortent de l’ordinaire. A savoir des plages accessibles en descendant des escaliers de bois, petits tunnels creusés dans la roche, formations rocheuses dans l’eau, falaises, le tout dans des tonalités tirant vers le jaune – orange.
Les falaises du Ponta da Piedade à Lagos

Les falaises du Ponta da Piedade

Les clés de notre appartement récupérées, nous avons profité des proches alentours afin de découvrir un autre aspect de l’Algarve : les jolies plages et côtes escarpées. Nous nous sommes ainsi rendu dans les endroits suivants durant cette fin d’après-midi :

  • la plage do Camilo (« praia do Camilo » en portugais).
  • la praia Dona Ana (juste à côté de notre résidence pour le coup)
  • le Ponta da Piedade, ses falaises abruptes et ses formations rocheuses.

Le Ponta da Piedade est la pointe sud de Lagos, ce qui en fait un lieu exposé à la fois vers l’Est et vers l’Ouest. Un endroit propice donc pour l’observation des levers et couchers de soleil. Cette pointe abrite un phare, et il est possible de suivre un chemin de randonnée permettant de longer la côte (sur des planches de bois, et des rambardes sécurisées). Cette promenade est propice à réaliser avant le coucher de soleil.

Jour 4 : Lagos et les plages caractéristiques de l’Algarve

Le centre-ville historique de Lagos

La visite de Lagos avec son fort historique

La visite de Lagos : son centre-ville historique et ses belles plages

Je l’ai dit plus haut, il ne faut pas résumer Lagos à une simple station balnéaire. Cette ville est avant tout une ancienne ville fortifiée, dont on se rend encore pleinement compte dans son centre-ville historique.

Notre visite de Lagos est passée par :

  • sa forteresse (Forte da Ponta da Bandeira en portugais) en bordure d’océan. Sa visite est rapide (elle coûte 2 €), et permet de prendre un peu de hauteur.
  • ses ruelles colorées et vivantes, malgré le fait que nous étions début février.
  • ses églises, son marché municipal.

La ville abrite également quelques musées, mais nous n’en avons pas profité. J’ai dédié un article sur le blog à ce que l’on peut visiter et faire à Lagos et ses alentours. Que ce soit son centre-ville historique, ses plages incontournables, les sorties en bateau. Mais aussi les villes alentours, ainsi que les aspects pratiques pour y préparer sa visite.

A deux pas du centre-ville de Lagos se trouve la plage des « étudiants » (« praia des estudentes » en portugais. A ne pas rater également, car un pont de pierre l’enjambe, à l’extrémité de deux formations rocheuses. Un endroit particulièrement photogénique, qui ne nécessite quasiment aucun détour car on y va à pieds.

Quelques plages caractéristiques de l’Algarve

L'arche de Albandeira en Algarve

L’arche de Albandeira en Algarve

On a tous en tête des clichés de l’Algarve, sur sa côte, avec de belles plages mais surtout des rochers et falaises caractéristiques de cette région. J’avais repéré un certain nombre d’endroits de ce type, et nous avons dédié cette après-midi à en parcourir quelques uns. Nous avons complété encore avec d’autres le surlendemain, et j’en parle donc plus bas.

Les plages et points de vue où nous nous sommes rendus sont :

  • l’arche de Albandeira (arco da Albandeira). Une très grande arche naturelle posée sur l’eau.
  • la plage de Benagil, et surtout le point de vue sur la célèbre « cave de Benagil ». Il s’agit d’une petite plage située dans une cave (une sorte de grotte), à laquelle on ne peut uniquement y accéder par la mer. Au « plafond » se trouve un gros trou (un puits de lumière), faisant de ce lieu l’un des clichés de l’Algarve. En revanche, vu du dessus (ce fameux trou), on ne voit rien du tout car l’accès est protégé par sécurité : déception ! Pour s’y rendre il faut donc passer par une sortie en bateau, comme celle-ci au départ de Portimao, celle-ci au départ d’Albufeira, ou celle-là au départ de Lagos.
  • la plage de Carvalho (praia do Carvalho)

Jour 5 : Monchique, Aljezur et Sagres

Ce 5ème jour devait être pour nous l’occasion de faire une sortie en mer, depuis Lagos, durant la matinée. J’avais réservé une sortie en bateau dans les caves naturelles, mais celle-ci a été annulée car l’océan Atlantique était déchaîné ce jour-là. Celle-ci et les autres d’ailleurs, ainsi que les bateaux de pêche qui sont restés au port : trop dangereux de prendre la mer !

Nous nous sommes faits facilement rembourser, et avons changé nos plans pour prendre la direction du village de Monchique.

Monchique

Dans les rues de Monchique en Algarve

Dans les rues de Monchique

Un village dans les hauteurs de l’Algarve, niché au cœur de paysages très vallonnés, très différents de ce que nous avons pu voir par ailleurs durant notre séjour.

Au-delà du village de Monchique en lui-même, la route y menant, ainsi que celle qui mène à Aljezur (notre visite suivante), sont très belles. Les envies de s’arrêter pour prendre des photos ont été multiples 🙂 .

Et Monchique en lui-même est un beau village également, plutôt petit mais qui respecte la logique de la région. De jolies couleurs sur les façades, des églises et des ruelles en pente. Une particularité ici est de pouvoir accéder (en montant à pieds) aux ruines d’un ancien monastère. Sur place, l’habitant qui vit à côté propose de rentrer à l’intérieur pour voir les ruines de plus près, contre 1 €.

Nous avons déjeuné à Monchique, dans le petit restaurant « A Charette » que je conseille au passage.

Aljezur

Ruelle pentue à Aljezur

Ruelle pentue à Aljezur

Le village d’Aljezur se trouve globalement sur la route pour rejoindre l’océan, et descendre ensuite vers Sagres. Nous y avons donc fait un arrêt car il est connu pour son château.

Nous nous sommes garés dans le bas du village, et l’avons traversé en remontant vers ce fameux château. La visite de celui-ci est gratuite, car on parle plutôt de vestiges. Sa visite permet de disposer d’un panorama sur Aljezur en contre-bas et les alentours.

Aljezur est un petit village agréable à parcourir à pieds, toujours avec cette signature de ruelles pavées et maisons colorées. Il est connu aussi pour se trouver non loin de jolies plages de la côte Atlantique, dont certaines sont réputées pour être des spots de surf.

Nous nous sommes rendus sur l’une d’elles : la plage do Amado. Au-delà de la plage immense et des grosses vagues, les falaises qui bordent l’océan sont très belles à cet endroit. Les paysages qui s’offrent comportent une multitude de couleurs avec les couleurs ocres et orangées des falaises.

Sagres

Le Cap Saint Vincent à Sagres

Le Cap Saint Vincent à Sagres

Sagres est la pointe qui se trouve à l’extrême sud du Portugal. On peut y découvrir deux endroits caractéristiques, par lesquels nous sommes passé :

  • la pointe de Sagres au bout de laquelle se dresse une forteresse (la Fortaleza de Sagres). Elle se visite (compter 4 €).
  • le Cap Saint Vincent, à l’extrême ouest du Portugal par la même occasion. On y trouve un phare (le phare de São Vicente), et l’on peut se balader pour profiter des paysages. Par son exposition à l’ouest, cet endroit est propice à l’observation des couchers de soleil.

Ces deux points de Sagres sont séparés de quelques kilomètres. Si vous ne devez en sélectionner qu’un seul, je conseille le Cap Saint Vincent.

Jour 6 : Ferragudo, plages et Loulé

Le village de pêcheurs de Ferragudo

Ferragudo en Algarve

Vue sur Ferragudo

Ferragudo est l’un des rares points de la côte de l’Algarve situé dans cette zone qui a gardé son authenticité. Ce village de pêcheurs, en bord de mer donc, n’est en effet pas bordé d’hôtels comme dans les villes voisines.

Encore une fois, un village avec des ruelles pavées, parfois en pente, une petites église, et de jolies couleurs. Sur son petit port, on trouve quelques restaurants à base essentiellement de poissons et de fruits de mer, pêchés localement. Mais aussi une vue sur le village à ne pas rater : celle non loin du parking (gratuit) au nord du bras de mer et qui fait face à Ferragudo.

Nous avons déjeuné sur la place principale, en terrasse, avant de reprendre la route. Nous avons donc passé environ 2 heures à Ferragudo, ce n’est pas énorme mais le village n’est pas très grand.

Points de vue sur la côte

La Double Arche près de la plage de Marinha

La Double Arche près de la plage de Marinha

Nous sommes retournés en bord de mer pour profiter une dernier fois de paysages, et un peu de la plage. Direction cette-fois la plage de Marinha. C’est une plage par laquelle nous n’étions pas passé l’avant-veille par manque de temps, mais qui se trouve dans la même zone.

Au-delà de la plage, à laquelle on accède en descendant un grand escalier, cet endroit permet de disposer de jolis points de vue. Points de vue en haut des falaises bien sûr. Cet endroit abrite en effet une double-arche juste au-dessus le l’eau.

En fonction de là où l’on se situe, on peut même s’amuser à se servir de ces deux arches pour former un cœur sur ses photos ! Cet endroit est même carrément nommé « Heart Rocks » sur Google Maps… La photo qui illustre ce paragraphe parlera d’elle-même 🙂 .

Loulé

Le marché couvert de Loulé

Le marché couvert de Loulé

Notre séjour arrivait à sa fin, et nous n’avions pas vu encore la petite ville de Loulé. Plutôt que de la réserver pour le lendemain matin (ce qui était possible et plus adapté car sur notre route de retour vers Faro), nous l’avons visité en cette fin d’après-midi.

Là aussi c’est son centre-ville qui est intéressant à visiter. Avec notamment un grand marché couvert ouvert tous les jours sauf le dimanche. On y trouve des produits locaux, essentiellement des produits frais.

La visite de Loulé passe aussi par de petites ruelles, places, églises, etc… Finalement, nous n’avons pas accroché plus que ça avec cette ville.

Jour 7 : retour sur Faro

Une journée plutôt anecdotique. Ayant fait le choix de séjourner sur Lagos sur la seconde partie du voyage, nous devions revenir sur Faro. Environ 1 heure de route jusqu’à l’aéroport. Si comme nous vous devez rendre votre véhicule avec le plein d’essence, il existe une station juste avant l’aéroport.

A noter que se rendre à Loulé durant la matinée aurait pu être une option. En effet le samedi matin se tient le marché des gitans, ce qui donne une animation supplémentaire au centre-ville. Et surtout Loulé est sur la route pour rejoindre Faro. Mais notre timing était finalement trop serré.

Visiter l’Algarve : en pratique

Choisir son logement : où dormir ?

Carte de points d'intérêt en Algarve

Carte de points d’intérêt en Algarve mentionnés dans cet article

La région de l’Algarve se trouve dans le sud du Portugal. Entre Sagres et Tavira, quasiment aux extrémités, la distance est d’environ 150 km, soit 1h30 de route. Cette distance peut rester acceptable pour visiter l’Algarve si l’on prend un logement plus ou moins au centre (vers Albufeira par exemple).

Compte-tenu des distances à parcourir, je considère que le mode de voyage de type road trip n’est pas nécessaire en Algarve.

J’avais fait le choix pour ma part de prendre deux logements différents durant ma semaine de vacances. Un à Faro et un à Lagos. Une solution qui, avec le recul, me paraît vraiment adéquate. Pour une semaine en Algarve cela permet en effet :

  • d’éviter de faire de trop longues distances durant une partie du séjour. Ce point est valable bien sûr si l’on veut bien sillonner la région.
  • de ne pas trop bouger non plus. Prendre seulement deux logements différents sur une semaine lève la contrainte de devoir défaire et refaire les valises trop souvent.
Appartement Villa Doris Suite à Lagos

Appartement de la Villa Doris Suite avec vue sur l’océan (crédit photo : Booking.com)

Je vous recommande au passage les logements dans lesquels j’ai séjourné :

  • à Faro : l’hôtel Best Western Hotel Dom Bernardo, au bon rapport qualité / prix. Je l’avais choisi pour 3 raisons : sa proximité avec le centre-ville (on peut tout faire à pieds), son parking gratuit, et le fait qu’il soit ouvert 24h/24 (notre avion atterrissait en fin de soirée).
  • à Lagos : un appartement dans la Villa Doris Suites, à une quinzaine de minutes à pieds du centre-ville. Un appartement bien équipé, moderne, situé juste à côté de la plage de Dona Ana et de son parking (gratuit).

J’ai dédié un article complet sur le blog sur la question du où dormir en Algarve. J’y aborde plus largement qu’ici les différentes villes où il faut loger dans cette région, en me basant sur les contraintes associées.

Louer une voiture

Lever de soleil sur le praia Dona Ana à Lagos

Lever de soleil sur le praia Dona Ana

Les locations de voiture au Portugal sont en général à des prix abordables, du moins inférieurs aux prix constatés dans d’autres pays européens. On peut en effet trouver des voitures de type Polo pour une 100 – 150 € la semaine, à l’aéroport de Faro.

Comme toujours, je passe par un site comparateur de loueurs (Rental Cars en l’occurrence), afin d’obtenir les locations au meilleur prix. Au-delà de comparer les prix, ce comparateur négocie les tarifs directement avec les loueurs, proposant ainsi souvent des prix inférieurs qu’en louant directement avec le loueur.

Vous constaterez lors de la réservation de la location de la voiture qu’il est souvent mentionné qu’il faudra présenter une carte de « crédit » au loueur. Ce point est souvent la hantise des voyageurs lors de la location d’une voiture, car en France les banques donnent des cartes de « débit ». Mais en pratique, les loueurs au Portugal (du moins les plus connus comme Sixt, Hertz, etc…) acceptent les deux, donc pas de panique. Je le précise car ce n’est pas toujours le cas (mention spéciale à l’aéroport de Dublin…).

Bilan sur mon séjour en Algarve

Je pense que la description de mon séjour, et les photos qui illustrent cet article, parlent d’elles-mêmes… Nous avons vraiment apprécié ce séjour en Algarve. En voici les principales raisons :

La diversité des choses à faire et voir

Dans les rues de Loulé en Algarve au Portugal

Dans les rues de Loulé

Il ne faut surtout pas résumer l’Algarve à ses côtes sauvages et ses belles plages. Même si se rendre dans ces endroits est clairement incontournable, il ne faut à mon sens pas passer à côté des villes de Faro et Tavira. Ainsi que de Silves, Ferragudo, et d’autres comme Monchique ou Aljezur si votre timing le permet. Ces lieux sont en effet restés typiques, avec leurs ruelles dans lesquelles il fait bon de se promener.

Le côté maritime de l’Algarve permet aussi de réaliser des sorties en mer, comme dans la Ria Formosa, mais aussi dans les grottes et caves de la région, notamment du côté de Lagos. Des activités certes « touristiques », mais qui permettent d’une part de prendre l’air (appréciable l’été), mais aussi de voir et faire des choses différentes.

Le climat

Cigognes en Algarve

Les cigognes sont très présentes en Algarve

Bien sûr l’Algarve avec ses plages est une destination prisée durant les mois d’été, et même de la fin du printemps au début de l’automne. Mais elle peut représenter également une destination agréable en dehors de cette haute-saison.

C’est d’ailleurs de cette manière que nous l’avons découverte, en nous y rendant début février. Nous avons eu du beau temps tous les jours, et une température aux alentours de 20°C.

Certes un peu frais pour aller se baigner, mais si comme nous, se baigner n’est pas dans vos priorités, l’Algarve est une destination à prendre en compte en toute saison.

Ce climat propice fait de l’Algarve un point de chute pour de nombreuses cigognes. On en voit énormément dans cette région, notamment dans les villes de Faro et Silves. Ainsi que sur la route menant à Monchique où nous avons vu des nids de cigognes un peu partout sur les bords de la route.

Le coût de la vie

Exemple de tapas en Algarve

Les tapas à des prix abordables

Les prix sont globalement bas, que ce soit pour les logements, la location de voiture, ou la vie sur place. Bien sûr cela va dépendre du lieu (si très touristique ou pas), et de la saison, mais on peut trouver des restaurants vraiment pas chers. Je n’ai personnellement jamais vu en France des restaurants proposant un expresso à 80 centimes, en zone touristique ou pas…

A titre indicatif nous avons loué un appartement tout équipé pour 4 personnes à Lagos (celui-ci), en bordure de plage, pour environ 70 € la nuit (hors-saison).

La durée du séjour en Algarve

Scène de rue en Algarve

Une scène de rue

J’ai passé une semaine en Algarve, et j’ai trouvé cette durée parfaitement adaptée. Je ne suis pas revenu d’Algarve avec un sentiment d’inachevé, et à l’inverse mes journées ont été bien remplies.

Passer davantage de temps en Algarve permettrait de se reposer davantage que nous (profiter de la plage, de la piscine, etc…).

On peut également envisager de partir moins d’une semaine en Algarve. Je conseille dans ce cas de visiter moins de villages, mais de garder tout de même a minima : Tavira, Faro et la Ria Formosa, Silves, et Lagos et ses belles plages.

Pour connaître la durée la plus adéquate pour son séjour en Algarve, le prix des vols jusque Faro est un critère également. Pour obtenir les meilleurs prix, je conseille bien sûr de passer par un site comparateur de vols. J’utilise pour ma part toujours Skyscanner, pour son côté facile d’utilisation.

L’accueil des portugais

J’avais déjà eu l’occasion de me rendre compte de l’accueil que réservent les portugais aux touristes lors d’un précédent voyage au Portugal, et j’ai eu l’occasion à nouveau de m’en rendre compte. L’accueil est plutôt chaleureux de manière général, et l’on arrive assez facilement à se faire comprendre.

Si vous projetez de visiter l’Algarve, pour une semaine ou autre, j’espère avoir pu vous donner des conseils utiles avec ce carnet de voyage. Et je vous souhaite un bon séjour en Algarve 😉 .

Plage do Amado en Algarve

Sur la plage do Amado

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire