Croisière sur le Nil en Egypte : mes conseils pour bien choisir

Croisière sur le Nil en Egypte

Croisière sur le Nil en Egypte

Faire une croisière sur le Nil en Egypte est une manière particulièrement dépaysante pour visiter certains monuments caractéristiques de ce pays. Tout en profitant des avantages de la croisière.

Réaliser un voyage en Egypte était un vieux rêve pour nous. Et nous avons fait le choix de la croisière sur le Nil lors de notre tout premier voyage à l’étranger. De ce retour d’expérience je reviens dans cet article sur les éléments à savoir pour réaliser une croisière sur le Nil, ce que l’on peut y découvrir, et mes conseils pour vous aider à choisir si vous êtes dans l’optique d’en réaliser une également.

En quoi consiste une croisière sur le Nil ?

Dunes de sable au bord du Nil

Dunes de sable au bord du Nil

Répondre à cette question est essentiel pour bien comprendre ce que l’on peut découvrir durant une croisière sur le Nil.

Il faut tout d’abord savoir que le Nil est un fleuve africain, d’environ 6500 km, qui traverse l’Egypte mais aussi d’autres pays africains. Onze en tout pour être précis ! Parmi ceux-ci on peut citer le Kenya, la Tanzanie, le Soudan, ou encore l’Ethiopie. Bref, réaliser une croisière sur le Nil se traduit en fait par « réaliser une croisière sur une petite partie du Nil. « 

Par ailleurs les croisières ont lieu, pour des raisons de sécurité, entre Louxor et Assouan, ou un peu plus au sud encore vers le site de Abou Simbel, sur les bords du lac Nasser. Celles-ci ne passent donc pas par Le Caire. Et Le Caire, au-delà d’être la capitale du pays, est la ville située à quelques kilomètres des célèbres pyramides !

J’y reviens plus bas, mais une croisière sur le Nil, sans la combiner avec un détour par le nord du pays, ne permet donc pas de voir ces sites ! Ce point est important : pour ma part il était difficilement concevable d’aller en Egypte sans voir les pyramides…

Mes conseils pour choisir sa croisière en Egypte

Pour faire un choix, il faut définir un certain nombre de critères. Ces critères pour une croisière en Egypte sur le Nil ne sont pas très nombreux, mais essentiels !

Les sites d’Egypte que l’on souhaite découvrir

L’Egypte dispose de sites tellement magnifiques et grandioses que c’est selon moi le plus important. Savoir les sites que l’on veut voir, ou du moins en avoir une idée, est le premier élément. Si vous n’avez trop d’idées sur cet aspect je vais essayer de vous éclairer 🙂 .

Entre Louxor et Assouan

Le temple de Philae en Egypte

Le temple de Philae en Egypte

Les croisières les plus « standards », du moins celles les plus fréquentées et aux prix les plus attractifs, consistent à faire la descente sur le Nil entre Louxor et Assouan.

Entre ces deux points, des sites plus ou moins proches du Nil, dans lesquels on se rendra en bus ou en voiture privée. Ou même à pieds directement (exemples de Louxor ou de Kom Ombo).

Parmi ces sites, on trouve :

  • les temples de Karnak et Louxor
  • la vallée des rois et des reines, dans la nécropole de Thèbes, ainsi que les célèbres colosses de Memnon.
  • Edfou et son temple dédié au dieu Horus.
  • le temple de Kom Ombo, en bordure de Nil
  • le temple de Philae, dédié à Isis. Il se situe près d’Assouan, et fut déplacé lors de la construction du barrage d’Assouan dans les années 1960.

Le temple d’Abou Simbel

Statues de l'un des temples d'Abou Simbel en Egypte

Statues de l’un des temples d’Abou Simbel

C’est l’un des joyaux de l’Egypte, et difficile de concevoir également de se rendre dans se pays sans se rendre à Abou Simbel ! A noter qu’on parle en réalité de « temples » d’Abou Simbel car il y en a plusieurs.

Comme pour celui de Philae dont j’ai parlé plus haut, il a été déplacé également dans les années 1960 pour la construction du barrage d’Assouan. Il se trouve désormais sur les bords du lac Nasser. Sans ce déplacement il aurait été enseveli par la montée des eaux…

Le problème c’est qu’il se situe à environ 3 heures de route au sud d’Assouan, et que pour s’y rendre il faut s’adapter à des alternatives très cadrées :

  • arriver par le petit aéroport local qui se trouve à quelques kilomètres seulement du site d’Abou Simbel.
  • partir de Louxor en convoi (voiture taxi, bus, navette, etc…). Ce voyage par la route est très réglementé, et se fait donc sous forme de convoi à heures fixes. C’est la solution la plus répandue et que les agences de voyage proposent en général.
  • par bateau, puisqu’il se situe en bord du lac Nasser, qui est traversé par le Nil, donc accessible par certaines croisières.
L'un des temples d'Abou Simbel en Egypte

L’un des temples d’Abou Simbel

En général on s’y rend en convoi, via l’aller-retour sur la journée. L’option de la croisière est certes la plus « logique », mais elle est longue et pas forcément optimisée. Comme indiqué plus haut, l’essentiel des sites archéologiques se trouve sur la zone entre Louxor et Assouan.

Un aller-retour par bateau à Abou Simbel ajoute beaucoup de trajet à la croisière. Cela multiplie en effet par deux en gros sa longueur, ce qui n’est pas optimum en terme de temps ! Cela reste néanmoins faisable et certaines agences le proposent.

Les pyramides d’Egypte

Le plateau de Gyzeh en Egypte

Le plateau de Gyzeh

C’est le point le plus important à retenir de ce paragraphe : les pyramides (et le Sphynx) du plateau de Gizeh, que tout le monde connaît, se trouvent à proximité du Caire. Soit au nord de l’Egypte, à près de 650 km de Louxor, et inaccessible en croisière.

Pour se rendre sur ce site, ce qui personnellement me semblait une évidence pour un voyage en Egypte, il faut s’orienter sur une croisière permettant de combiner ce détour. Les agences le proposent en général avec différentes alternatives, en début ou fin de croisière. Et avec un acheminement en train, en bus, ou en avion.

Dans le cas de mon expérience personnelle, c’était en début de séjour. Nous avons pris ensuite un vol interne entre Le Caire et Louxor.

Alexandrie

La citadelle Qaitbay à Alexandrie

La citadelle Qaitbay à Alexandrie

Le fait de réaliser un « combiné » croisière et visite du Caire et des environs, permet aussi d’inclure parfois la visite de la ville d’Alexandrie. Cette ville est située tout au nord de l’Egypte, au bord de la mer Méditerranée.

Je l’ai visité durant une journée, et pour être franc je n’en ai pas gardé un souvenir exceptionnel. La visite d’Alexandrie permet de passer par :

  • la citadelle de Qaitbay, en bord de mer, et construite à l’emplacement de l’ancien « Phare d’Alexandrie ». Ce phare est connu pour avoir été l’une des 7 merveilles du Monde.
  • les vestiges d’un site gallo-romain avec notamment un théâtre bien conservé.
  • la bibliothèque moderne.

La période pour partir en Egypte

Croisière ou pas croisière, il est important de connaître les périodes de l’année les plus propices à un voyage en Egypte.

Pour la partie croisière les meilleures périodes pour se rendre en Egypte sont de novembre à mars. On peut bien sûr s’y rendre en dehors de cette période mais en contre-partie il fera plus chaud. La vallée du Nil est connue pour connaître des températures parfois au-delà de 40°C l’été. A noter tout de même que durant ces mois d’hiver les journées sont plus courtes.

Pour le nord du pays (région du Caire et du delta du Nil), la période la plus propice est similaire : il faut éviter les mois d’été où la chaleur peut être suffocante. D’autant que Le Caire est réputée (et je confirme) pour être très polluée !

Le bateau de croisière

Bateaux de croisière sur le Nil

Bateaux de croisière sur le Nil

Je parle du bateau de croisière, mais cela pourrait s’élargir à la « qualité » de la prestation. Néanmoins c’est surtout le bateau, et les services rendus à bord bien sûr, qui peuvent relever du critère de sélection. En effet, les guides sont en général compétents et passionnés. De toutes les personnes que j’ai côtoyées et qui ont fait un voyage en Egypte avec un guide, en ont été satisfait. Et ceci quelque soit l’agence de voyages.

Il existe plusieurs alternatives de croisières, dont l’une est plus standard que les autres et que j’ai moi-même pratiquée. Je les évoque toutes néanmoins.

La croisière à bord d’un bateau à moteur

Le plus standard est de réaliser cette descente sur le Nil avec un bateau de « grande » taille, à moteur. On y trouve tout le nécessaire à bord, à savoir de quoi manger, des chambres individuelles, etc…

Les bateaux de croisière sont plus ou moins récents, mais restent malgré tout plutôt similaires d’aspect extérieur. Du moins dans l’ensemble. La différence va venir surtout de la manière dont ils sont aménagés à l’intérieur et sur le pont, ainsi que les prestations qui sont proposées. Je pense à la nourriture, aux « animations » en soirée, ou encore à l’aspect all-inclusive ou non pour les boissons par exemple.

Il existe également des bateaux de croisière à moteur, plus petit ou plus luxueux.

La croisière sur un bateau à voile

Felouque sur le Nil

Felouque sur le Nil

Il existe l’alternative de réaliser ces croisières en felouque, un bateau à voile d’une dizaine de mètres. Ou un équivalent comme le « dahabeya » ou le « sandal ».

Ce moyen de transport est donc plus intimiste, mais moins confortable en contre-partie. Il est davantage destiné aux voyageurs à la recherche d’authenticité et éloigné de la foule.

Certaines agences le proposent, et je citerai un exemple de croisière de ce type plus loin.

De manière générale

Dans tous les cas, quelque soit le type de croisière, il est à noter que :

  • il ne faut pas boire l’eau du robinet mais uniquement de l’eau minérale en bouteille. De la même manière : pas de glaçons, éviter les crudités, et se laver les dents avec de l’eau en bouteille.
  • le pourboire au personnel fait parti de la culture en Egypte. A prendre en compte auprès du personnel dans les bateaux, les chauffeurs et le guide. Quelque soit le prix de votre séjour, ce point est en complément.

Ces points sont à connaître, et il n’est donc pas la peine de chercher à faire une sélection de croisière par rapport à ces critères.

Les alternatives de croisières sur le Nil

Une fois ces critères connus, je vous partage quelques alternatives. Je me base notamment sur la croisière que j’ai réalisée, à savoir sur un bateau à moteur, mais cite également un cas de croisière sur un bateau à voile.

La croisière entre Louxor et Assouan, et avec Abou Simbel

Le temple de Louxor vu depuis le bateau de croisière sur le Nil

Le temple de Louxor vu depuis le bateau de croisière

Un séjour de ce type permet de profiter de l’aspect croisière, de visiter les principaux temples sur le parcours, et surtout d’inclure également la visite des temples d’Abou Simbel, au sud de l’Egypte.

De par son aspect relativement standard, ce type de croisière est abordable, de l’ordre de 1000 € par personne pour un séjour d’une semaine, tout compris. L’agence Nouvelles Frontières propose ce circuit (via TUI), pour cet ordre de prix (qui varie un peu en fonction de la saison). Ce prix inclue à la fois la croisière, les visites, et le vol jusqu’en Egypte.

Si vous rêvez de faire un voyage en Egypte, avec un budget restreint, sans pour autant tomber dans le low-cost, ce séjour est un bon compromis. L’agence Nouvelles Frontières est réputée pour proposer des prestations correctes.

Le séjour en Egypte personnalisé incluant la croisière

Exemple d'avion en Egypte pour un vol intérieur

L’avion que j’avais pris entre Le Caire et Louxor

Pour un séjour plus personnalisé, de type « combiné » comme j’en ai parlé plus haut, il faut s’orienter davantage sur des prestations « à la carte ». Certaines agences de voyage comme Evaneos, qui travaillent directement avec des agences locales, proposent ce type de séjours optimisés.

De par mon expérience le séjour le plus approprié est combinant à la fois les pyramides de Gizeh, la croisière entre Louxor et Assouan en passant par les sites incontournables. Et en incluant également Abou Simbel.

C’est ce type de séjour que j’ai réalisé (à l’exception d’une journée supplémentaire dans mon cas à Alexandrie, que j’ai trouvée anecdotique). Je trouve cette manière de découvrir l’Egypte parfaitement adaptée pour :

  • découvrir la culture de l’ancienne Egypte
  • voir les sites incontournables d’Abou Simbel, et surtout des pyramides de Gizeh
  • profiter d’une croisière, moyen très agréable de voyager
Le passage d'une écluse sur le Nil

Le passage d’une écluse sur le Nil

Ce type de séjour est de ce fait plus coûteux que juste une croisière. Il inclut en effet des transports complémentaires (en l’occurrence des vols intérieurs supplémentaires entre Le Caire et Louxor, et entre Assouan et Le Caire). Ainsi que des nuits d’hôtels supplémentaires. Attention, se focalisant uniquement sur la partie séjour sur place en tant que telle, le vol international jusqu’au Caire n’est pas inclus. Cela permet de s’adapter pleinement aux souhaits de dates de séjour, sans avoir à imposer des partenariats avec telle ou telle compagnie aérienne.

Quelques exemples de croisières

Vous pouvez consulter ces itinéraires proposés par l’agence Evaneos et demander un devis gratuitement sur :

  • la croisière en bateau à moteur. Concernant cette croisière, s’agissant d’une agence permettant la création de séjours à la carte, vous pouvez échanger avec eux pour ajouter des prestations ou des contraintes. Comme par exemple un bateau davantage orienté luxe (comme sur le « Amwaj » par exemple).
  • la croisière sur un bateau à voile. De par son côté plus atypique et intimiste, elle est de ce fait en principe plus chère que la première.

Vous pouvez également consulter les autres propositions de séjour sur cette page, mais considère d’expérience que le combiné du type : Le Caire, Pyramides, croisière entre Louxor et Assoun, et Abou Simbel, est un très bon programme. Si votre budget le permet je vous recommande de procéder ainsi.

Mon avis sur ma croisière sur le Nil

Cela transparaît déjà sûrement au travers de cet article mais nous avons vraiment apprécié ce séjour en Egypte. Afin d’être factuel je vous indique pourquoi.

Un voyage organisé par une agence

Coucher de soleil sur le Nil

Coucher de soleil sur le Nil

Je commence tout de suite par éliminer l’aspect « voyage organisé » en tant que contrainte. Nous avons l’habitude désormais d’organiser la plupart de nos séjours par nous-mêmes, et surtout de tout faire par nous-mêmes (locations de logements, de la voiture, visites, etc….). Mais nous restons pragmatiques et considérons que certains types de séjour s’y prêtent moins.

Je considérais que l’Egypte était clairement ce type de pays qu’il convient de visiter accompagnés d’un bon guide. Et mon expérience sur le terrain le confirme : tous les temples et lieux que nous avons visité étaient chargés d’histoire et de culture. Les explications de notre guide étaient vraiment très précieux. Nous n’aurions pas eu du tout les mêmes informations si nous avions parcourus tous ces temples par nous-mêmes avec un bouquin à la main…

Le fait d’éviter de se prendre la tête avec la conduite, particulièrement chaotique en Egypte (et je pèse mes mots…), les contrôles de police, et la barrière de la langue, est très appréciable également.

Le plaisir de la croisière au fil de l’eau

Le temple Gebel el Silsila

Le temple Gebel el Silsila, au bord du Nil

L’aspect croisière sur le Nil est un vrai plus. Certains diront que les bateaux sont nombreux sur le Nil, qu’ils se suivent à la chaîne, etc… Et bien oui il y a des bateaux mais il ne faut pas exagérer non plus… Cela n’empêche pas d’observer les paysages, les temples, les couchers de soleil, le tout sous une température agréable. N’oublions pas que l’on est en Egypte et qu’il y fait chaud. Etre sur le pont de son bateau en soirée et naviguer sur le Nil est particulièrement plaisant.

Au-delà des visites de temples, cette croisière est donc aussi l’occasion :

  • d’observer les couchers de soleil depuis le bateau
  • de vivre l’expérience de passage d’une écluse
  • de contempler les paysages qui défilent tranquillement, comme par exemple le temple de Gebel el Silsila, au bord de l’eau.

Les seuls points un peu décevant que je retiens de ma croisière concernent la nourriture à bord. Une cuisine pas forcément exceptionnelle, et pas très locale non plus. Néanmoins, à bord d’un bateau de ce type, j’imagine qu’il ne doit pas être évident de cuisiner !

Est-ce dangereux de faire une croisière en Egypte ?

Il n’y a bien sûr pas de réponse toute faîte à cette question… Afin de vous donner quelques éléments pour vous aider à faire votre choix sur un séjour en Egypte ou pas, voici quelques informations sur cet aspect.

Contexte politique

Les colosses de Memnon

Les colosses de Memnon

Ce contexte est en général globalement tendu en Egypte. Il est d’ailleurs recommandé d’éviter de discuter d’aspects politiques avec les égyptiens. Et il est par ailleurs déconseillé, voire interdit, de photographier ou filmer certains lieux comme les ambassades, les ministères, aéroports, etc…

Ensuite, on a tous en tête des attentats qui ont frappé ce pays. Ils sont en revanche plutôt rares : on en compte une dizaine durant ces 30 dernières années. Je ne vais pas les citer ici, ce n’est pas le but.

Les zones à risques en Egypte

Pour avoir beaucoup plus de détails sur cette question de la sécurité en Egypte, qui est tout à fait légitime de se poser, je vous recommande de lire cette page du site de France Diplomatie. Il est régulièrement mis à jour, et indique notamment sur une carte du pays les zones à risques. Cet article est très complet et devrait répondre à toutes vos questions sur ces aspects.

Carte de l'Egypte et des points principaux pour préparer une croisière sur le Nil

Points principaux évoqués dans cet article pour se représenter les distances

Au moment où je rédige cet article, la zone de croisière (entre Louxor et Abou Simbel), sont en zone de vigilance renforcée. Ces zones sont soumises à des contrôles policiers renforcés aux abords des sites touristiques et dans les hôtels. Il est recommandé également de conduire sur les routes égyptiennes avec un accompagnateur connaissant les itinéraires et sachant parler arabe. Ce qui est donc le cas dans le cadre d’une croisière gérée par une agence de voyages.

On constate sur la carte du site internet que j’ai mentionné, que la partie du Nil au nord de Louxor, et vers Le Caire, est déconseillée. C’est pour cette raison que depuis des années les croisières se limitent au sud de Louxor !

Bilan

Je recommande clairement de voyager en Egypte pour découvrir ce pays. L’aspect croisière est un plus que nous avons apprécié, mais bien sûr cela se traduit par passer par une agence. Ce qui peut dérouter certains voyageurs qui souhaitent être libres de leurs mouvements.

Il est clair que si vous ne supportez pas faire des visites sur des horaires fixées, ou ne pas pouvoir adapter votre parcours une fois sur place, passez votre chemin sur ce mode de voyage…

Dans tous les cas, si vous envisagez de vous rendre en Egypte, n’hésitez pas, ce pays comporte des sites magnifiques ! Et je vous souhaite dans ce cas un bon voyage 🙂 .

Felouque sur le Nil près d'Assouan

Felouque sur le Nil près d’Assouan

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

2 réponses

  1. BECKER BERNARD dit :

    POUVEZ VOUS ME CONSEILLER UNE AGENCE POUR 1) voir les pyramides et le musée, 2)faire la croisiere jusqu’à Abou-Simbel MERCI D’avance

    • Bonjour,
      désolé je n’en connais pas, et il est possible qu’un circuit de ce type nécessite une organisation « sur mesure ».
      Vous pouvez trouver des agences proposant une croisière sur le lac Nasser, au départ d’Assouan, et passant donc par Abou Simbel. Il en existe également qui font la croisière de Louxor au lac Nasser. Ajouter la composante du Caire peut se faire à part, par vous-mêmes avant la croisière ou après, ou en discutant avec l’agence si elle propose d’adapter ses circuits.
      Dans tous les cas, il n’y a pas de croisière au départ des environs du Caire, et à destination de Louxor et du lac Nasser.
      N’hésitez pas à venir partager votre retour d’expérience en commentaire si vous trouvez une agence qui propose un séjour de ce type 😉 .

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire