Visiter Séville en 1 jour : mon retour d’expérience

Place d'Espagne de Séville

Place d’Espagne de Séville

Séville est la ville principale de l’Andalousie. Elle est en général un incontournable lors d’un séjour dans cette région du sud de l’Espagne, notamment parce qu’elle comporte un aéroport (comme Malaga). Visiter Séville s’impose donc logiquement dans le cadre d’un voyage en Andalousie.

Je reviens dans cet article sur ma visite de Séville, visite réalisée pendant 1 jour, en indiquant ce que j’ai fait et comment optimiser sa journée de visite. Car un jour peut sembler peu pour visiter une ville de la taille de Séville, mais j’avais fait ce choix lors de mon road trip en Andalousie. J’explique pourquoi plus loin.

Visiter Séville en 1 jour : mon programme

L’Alcazar

Visiter l'alcazar de Séville et sa Cour des Demoiselles

Cour des demoiselle dans l’alcazar de Séville

Parmi les visites que nous avons réalisées (l’alcazar et la cathédrale dont je parle après), nous avons commencé par ce site.

Il s’agit d’un palais royal, construit par des chrétiens castillans sur l’ancien site d’une forteresse résidentielle d’architecture musulmane. Celle-ci fut détruite lors de la conquête de Séville par les chrétiens, et par la suite différents styles architecturaux sont venus l’agrémenter, en faisant un bâtiment riche en architecture.

Ce palais, ainsi que la cathédrale et le bâtiment des Archives Générales des Indes, ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987.

Un bassin dans les jardins de l'alcazar de Séville

Un bassin dans les jardins de l’alcazar

Cet alcazar et les bâtiments (ou palais) et jardins qui le composent sont vraiment magnifiques. On peut citer par exemple le Palacio Mudéjar et son patio (la cour des demoiselles), ou le pavillon de Charles Quint. La visite dure environ 2 heures, c’est du moins le temps que nous y avons passé en prenant notre temps.

Pour les horaires : d’octobre à mars, c’est de 9h30 à 17h. Et en dehors (d’avril à septembre), c’est 9h30 – 19h. Vous pouvez vous procurer le billet par avance (coupe-file) en :

  • réservant sur ce site. Il est proposé à 12,50 € (et quelques frais de réservation éventuels).
  • faisant la visite accompagnée d’un guide francophone : celle-ci dure 1h30 et coûte une trentaine d’euros (vous pouvez la réserver ici). Cette alternative permet de gagner du temps finalement car le guide connaît bien les lieux et fournit les informations essentielles.

J’ai dédié un article complet sur le blog à la visite de l’alcazar de Séville. Vous pouvez le consulter pour davantage de détails.

La cathédrale et sa Giralda

L'ancien minaret de la cathédrale-mosquée de Cordoue

L’ancien minaret de la cathédrale-mosquée de Cordoue

Cette cathédrale présente une particularité notable : son architecture allie à la fois des touches gothiques et musulmanes. Sa construction date du XVème siècle, et elle a été bâtie à l’emplacement d’une ancienne mosquée dont le minaret a été gardé dans l’édifice (la tour Giralda).

La cathédrale de Séville est la plus grande cathédrale d’Espagne, avec une nef centrale de plus de 40m de long. Un autre point intéressant à connaître : Christophe Colomb est enterré dans l’une de ses chapelles !

Les horaires d’ouverture sont : 11h-15h30 le lundi, 11h-17h du mardi au samedi, et 14h30-18h le dimanche. En pratique, la visite de cette cathédrale permet entre autres de :

  • découvrir la tombe de Christophe Colomb
  • se promener dans la Cour des Orangers (Patio de los Naranjos)
  • monter au sommet de la Giralda et profiter de la vue sur les hauteurs de Séville

Pour la visite, il faut compter 9 €, incluant l’audio-guide. Si vous avez pris le pass Séville (dont je reparle un peu plus bas), ce billet est inclus, donc pas de file d’attente à prévoir. Sinon vous pouvez acheter sur place ou les obtenir par avance (sur cette page). Le principe de réservation implique de sélectionner l’horaire où l’on compte s’y rendre. Malgré le surcoût des frais de réservation, le prix proposé ici est plus avantageux que sur les sites classiques de GetYourGuide ou Viator (où il est proposé à 18 €).

Pour davantage d’informations, vous pouvez consulter également l’article du blog que j’ai consacré à la visite de la cathédrale de Séville.

La promenade dans la ville

La cathédrale et la giralda de Séville

La cathédrale et la giralda de Séville

Passer une journée (ou plus) à Séville passe évidemment par une promenade dans la ville afin d’en découvrir les lieux principaux. Parmi ceux-ci, les lieux essentiels à ne pas rater sont :

La place d’Espagne (Plaza de España)

C’est LE symbole de Séville ! Cette place est un immense demi-cercle, avec des bâtiments (essentiellement gouvernementaux aujourd’hui) tout autour. Le tout accessible par des ponts passant au-dessus de points d’eau.

Au début du XXème siècle cette place était à l’origine destinée à présenter les expositions de l’industrie et de la technologie espagnoles. Elle comporte également une fontaine en son centre et des alcôves.

Le Metropol Parasol

Le Metropol Parasol à Séville

Le Metropol Parasol à Séville

Il s’agit d’une structure particulièrement moderne, et sur laquelle nous sommes tombés un peu par hasard à vrai dire. Elle se trouve sur la place de La Encarnación, et on ne peut pas la rater…

Cette structure de bois, mesure près de 150 mètres de long, sur 26 mètres de haut. Il est possible de se promener à son sommet afin de prendre de la hauteur sur la ville, et même y prendre un verre. L’accès au sommet est payant (3 € par personne).

Longer le Guadalquivir

Le Guadalquivir est le fleuve qui traverse Séville et une partie de l’Espagne. Ce fleuve peut être emprunté par les bateaux, et de ce fait il est possible de réaliser de petites croisières au départ de Séville. Mais on peut juste profiter d’une promenade, notamment du côté de la Tour de l’Or, une ancienne tour de défense, un monument emblématique de Séville également.

Bon plan pour les visites

Combiné Séville pour la visite de l'Alcazar, la cathédrale et le bus touristique

Combiné Séville pour la visite de l’Alcazar, la cathédrale et le bus touristique (crédit photo : ticketbar.eu)

Il existe un combiné proposé par Ticketbar permettant de disposer de billets coupe-file pour la cathédrale et l’alcazar. Ainsi qu’un accès illimité au bus touristique dit «hop on-hop off». Celui-ci dessert un ensemble de lieux caractéristiques dans le centre-ville de Séville, pratique pour aller d’un point à un autre.

J’ai dédié un article sur le blog aux différents city-pass pour visiter Séville. Vous pouvez le consulter pour vous aider à faire votre choix parmi ceux existants.

En soirée

Prendre un verre en terrasse

Les fins d’après-midi, ou début de soirée, sont plutôt animés dans les rues de Séville. Les habitants sortent prendre un verre dans les bars ou sur les terrasses débordantes jusque dans la rue lorsque les beaux jours sont là. Il est donc agréable d’en faire de même afin de se baigner dans cette culture andalouse.

Avant de repartir à l’hôtel le soir, nous avons pris quelques tapas dans un bar à tapas (le Antigüedades). Il est situé non loin de la cathédrale, et je le recommande.

Assister à un spectacle de flamenco

Guitare dans un spectacle de flamenco

La guitare : incontournable pour un spectacle de flamenco

Séville est connue aussi pour être la capitale du flamenco, et il est possible d’assister en soirée à des spectacles, dans de petites salles. Nous avions déjà assisté à un spectacle de flamenco en Andalousie dans la ville de Grenade quelques jours plus tôt, donc nous n’avons pas réitéré à Séville.

C’est un pan de la culture andalouse qu’il faut selon moi absolument découvrir, à Séville ou ailleurs. Les prix sont globalement similaires pour les spectacles, de l’ordre de la trentaine d’euros par personne.

Pour Séville, les principales alternatives de spectacles de flamenco sont dans :

  • le Museo del Baile, au cœur du quartier historique de Santa Cruz. Celui-ci dure 1 heure, et au-delà du spectacle de flamenco qui y est donné, il est également l’occasion d’entrer dans ce bâtiment construit au sommet d’un temple romain. La salle ne peut accueillir que quelques dizaines de spectateurs : un côté intimiste pour ce spectacle, qui nécessite en contre-partie de réserver ses places à l’avance. Compte-tenu de son rapport qualité / prix, c’est le spectacle de flamenco le plus apprécié de Séville. 
  • le Tablao Flamenco El Arenal, considéré comme l’un des meilleurs bars de flamenco d’Andalousie. Le spectacle dure plus longtemps que le premier (plus d’1h30), et il inclue une boisson. Il est de ce fait plus cher : vous pouvez le réserver ici, via le site de Viator.

J’ai dédié un article sur le blog aux spectacles de flamenco en Andalousie, en partageant notamment mon expérience sur le spectacle auquel j’ai assisté à Grenade. Vous pouvez le consulter pour obtenir davantage d’informations et vous aider à faire votre choix si vous souhaitez assister à un spectacle, à Séville ou ailleurs en Andalousie.

Séville en pratique

Dormir à Séville

Difficile de concevoir de visiter Séville sans y passer au moins une nuit. Nous y avons pour notre part dormi une nuit après notre journée de visite, et avant de quitter l’Andalousie (depuis l’aéroport de Séville donc).

Dans un studio du Palacio Mármoles à Séville

Dans un studio du Palacio Mármoles (crédit photo : Booking.com)

Parmi les logements à Séville, on peut citer :

  • l’Hotel Simon, en plein centre-ville (près de la cathédrale), mais à un bon rapport qualité / prix.
  • un studio dans le Palacio Mármoles, très apprécié et bien situé.

Pour ma part j’avais fait le choix de dormir dans un hôtel à l’extérieur du centre-ville, afin de pouvoir facilement m’y garer.

Il s’agissait de l’hôtel Novotel, à deux pas de l’arrêt de métro Nervión (ligne 1) reliant notamment l’arrêt Puerta Jerez à proximité de l’alcazar. Je le conseille si vous cherchez un hôtel un peu à l’écart du centre-ville.

Manger à Séville

Carte de points d'intérêt pour visiter Séville en 1 jour

Carte des points d’intérêt de Séville évoqués dans cet article

Comme souvent en Andalousie, le repas du soir peut consister à prendre un verre et manger quelques tapas. Ceux-ci se vendent en général en « petite » portion (de l’ordre de 3 € la portion), ou au plat (de l’ordre de la dizaine d’euros).

Lors de notre séjour en Andalousie nous avons souvent pratiqué ce type de « repas » en soirée. D’une part parce que c’est plus convivial qu’à table dans un restaurant classique, mais aussi parce que cela permet de manger des plats typiquement espagnols. Et pas trop cher.

Concrètement, et je l’ai dit plus haut, nous avons mangé dans le bar à tapas le Antigüedades. Je le conseille au passage si vous êtes dans les parages. Sinon avisez sur place, il y en a un peu partout dans le centre-ville 😉 .

Se déplacer à Séville

Le tramway à Séville

Le tramway à Séville

Au-delà du bus touristique que j’ai mentionné plus haut, Séville est dotée d’un réseaux de bus classiques et tramway. Le tramway sert surtout à s’éloigner du centre-ville, pour rejoindre son hôtel par exemple si l’on a fait le choix de s’excentrer un peu.

Pour le plan du métro, vous pouvez consulter cette page du site du métro de Séville (en anglais). La société qui gère les transports en bus et tramway est Tussam : elle propose notamment une carte pour emprunter les transports en illimité. A la journée elle coûte 5 € et 10 € pour 3 jours (plus d’informations sur cette page, en espagnol).

Nous avions fait le choix de prendre un hôtel à l’écart du centre-ville de Séville (mais dans Séville tout de même). Le métro nous a servi dans ce contexte (une fois en aller-retour donc). Dans ce contexte, le pass bus / tramway illimité à la journée n’a pas d’intérêt.

Mon avis sur cette visite de Séville

Clocher de la giralda de la cathédrale de Séville

Clocher de la giralda de la cathédrale

J’avais fait le choix de ne consacrer qu’une seule journée à Séville lors de mon voyage en Andalousie. Le dernier jour en l’occurrence, avant de reprendre l’avion le lendemain matin.

Une question de temps forcément, afin de diversifier mon séjour et inclure également la visite des villes de Malaga, Grenade et Cordoue. Avec le recul je pense que passer 2 jours à Séville pour la visiter est une durée plus adéquate. Une journée supplémentaire permettrait de déambuler davantage dans ses rues et ruelles, découvrir ses églises, faire une petite croisière sur le Guadalquivir. Et visiter quelques musées parmi lesquels :

  • le musée du flamenco
  • les archives générales des Indes (dont le bâtiment est classé également par l’UNESCO)
  • le musée des beaux-arts de Séville

Mais une journée permet aussi d’en découvrir l’essentiel, si tant est que l’on ne passe pas son temps dans les files d’attente des principaux monuments de la ville (cathédrale et alcazar). Le pass combiné Séville, ou les billets coupe-file seuls, permettent ainsi de gagner du temps. Bref, une journée à Séville permet d’en découvrir l’essentiel, mais pas s’en imprégner pleinement.

Si vous projetez de visiter Séville, je vous souhaite un bon séjour dans cette ville que j’ai trouvée belle et très vivante !

La vue depuis la cathédrale de Séville

La vue depuis la cathédrale de Séville

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire