Visiter Madrid en 4 jours : que faire & guide pratique

Visite de Madrid et ses alentours en 4 jours

Visiter Madrid et ses alentours en 4 jours

Visiter Madrid en 4 jours permet en effet à la fois de profiter de la culture espagnole, mais également de beaux monuments et musées. Destination touristique prisée en tant que capitale de l’Espagne, elle bénéficie également de belles surprises dans ses alentours, avec de petites villes historiques qui valent clairement le détour.

Je reviens dans cet article sur mes 4 jours à Madrid, avec la ville en elle-même, mais également ses environs. J’aborde les principales choses à faire et voir, et partage comment j’ai planifié mon séjour, avec comme habituellement sur ce blog des conseils pratiques pour préparer son séjour.

Que faire à Madrid ? Les points d’intérêt principaux

Visiter Madrid via une promenade

La place Mayor de Madrid

La place Mayor de Madrid et sa statue du roi Philippe II

Avant de partager plus loin les différents points d’intérêt à visiter à Madrid, voici une sélection de choses à voir dans le cadre d’une promenade en ville.

L’hyper-centre

La Plaza Mayor

Cet hyper-centre se trouve dans les alentours de la plaza Mayor, la principale place de Madrid.

Celle-ci est caractéristique, et représente souvent la capitale espagnole : une grande place animée, bordée de bâtiments dans les tons rouges. Et une statue du roi d’Espagne Philippe II sur un cheval !

La Puerta del Sol
Statue de l'ours à Madrid

Statue de l’ours et de l’arbousier : symboles de Madrid

Cette grande place a la forme d’un arc de cercle. Les rues qui s’en éloignent représentent les rayons du soleil (« Sol » signifie soleil en espagnol).

On parle de « porte » car au XVème siècle Madrid était entourée de remparts, et l’on pouvait y entrer par celle-ci. 

Au-delà de sa forme et son côté très animé (c’est sur cette place que se réunissent les madrilènes pour célébrer le Nouvel An), la Puerta del Sol comporte deux particularités :

  • la statue de l’ours et l’arbousier. Il s’agit d’un ours qui se tient debout avec les pattes avant posées sur l’arbre. Cette grande statue de bronze date du XXème siècle, et elle représente l’un des symboles de Madrid !
  • une plaque symbolique, par terre, qui matérialise de centre symbolique de l’Espagne et le « kilomètre zéro » des routes espagnoles. Il est de coutume de venir poser son pied dessus (et se prendre en photo dans cette position apparemment….). Il faut savoir qu’en réalité, le centre symbolique de l’Espagne ne se trouve pas ici.
Le marché couvert de San Miguel
Le marché couvert de San Miguel à Madrid

Le marché couvert de San Miguel

Ce marché traditionnel est l’un des plus anciens de Madrid. Ses origines remontent au début du XXème siècle. On y trouve des produits frais, mais il est devenu surtout un marché de tapas.

Il est ainsi possible d’y manger sur le pouce, via les différents stands où l’on peut acheter ces tapas.

Les produits y sont néanmoins un peu plus chers que dans d’autres marchés, à cause notamment du coût de location des différents stands. Ce marché s’est par ailleurs beaucoup tourné vers le tourisme, et il est devenu de moins en moins authentique. Bref, les locaux le délaissent finalement de plus en plus au profit d’autres marchés de la ville.

Vous pouvez obtenir davantage d’informations sur son site internet (en espagnol).

La plaza del Callao
La place de Callao à Madrid

La place de Callao et ses enseignes publicitaires

Cette place de Callao (plaza del Callao en espagnol) est un peu comme le Times Square de New-York. Une grande partie est piétonne, et elle est bordée de quelques immeubles avec de grands écrans publicitaires.

On peut citer par exemple le Carrion Building, de forme triangulaire à l’angle des rues Gran Via et Calle de Jacometrezo. Il est caractérisé également par sa publicité pour Schweppes tout en haut.

La comparaison ne s’arrête pas là puisque ce quartier comporte également quelques théâtres dans lesquels des comédies musicales, ou plus largement des spectacles, sont produits. Ces théâtres se trouvent notamment le long de la Gran Via.

Ce quartier de la place de Callao est par ailleurs commerçant. On peut citer les Calle de Preciados et Calle del Postigo de San Martín, deux rues piétonnes bordées de boutiques, et qui débouchent sur cette place.

On y trouve également quelques hôtels, comme le Vincci Capitol. Ou des appartements comme celui-ci qui dispose d’un balcon avec vue sur le quartier.

Une visite guidée ?

La place de la Puerta del Sol à Madrid

La place de la Puerta del Sol

Nous avons découvert le centre historique par le biais une visite guidée à pieds de 2 heures (avec un guide francophone). L’occasion de se laisser guider, et d’apprendre des choses sur Madrid, dans un contexte interactif.

Il s’agissait de celle-ci, dont le principe est de ne rien payer à l’avance, mais juste sous forme de pourboire à la fin (en général on laisse une dizaine d’euros par personne). Je la conseille au passage si elle peut correspondre avec votre planning.

Dans mon cas, nous en avons profité un dimanche matin, le lendemain de notre arrivée à Madrid : parfait pour se faire une idée de la ville et débuter son séjour !

Le Musée du Prado

Tableau Las Meninas de Velazquez exposé au Musée du Prado de Madrid

Tableau Las Meninas de Velazquez (crédit photo : museodelprado.es)

Ce musée du Prado est le principal musée d’art de la capitale, et plus largement d’Espagne. Il fait clairement partie des principaux points d’intérêt, car il est considéré comme un incontournable pour visiter Madrid.

Le Musée du Prado est d’ailleurs inclus, d’une manière ou d’une autre, dans tous les pass touristiques de Madrid.

Ce musée est consacré essentiellement à l’art espagnol et européen, et il comporte plus d’un millier d’œuvres à découvrir.

Parmi celles-ci on peut citer des œuvres de Goya, Velázquez, ou encore Paul Rubens. La plus connue étant la peinture Las Meninas (Les « demoiselles d’honneur ») de Velázquez.

Pour le prix, il faut compter une quinzaine d’euros par adulte (billet disponible sur cette page). La visite dure au moins 2 heures, mais elle peut bien évidemment se prolonger davantage pour les amateurs d’art.

J’ai dédié un article complet sur le blog à la visite du Musée du Prado. J’y aborde les différents aspects pratiques, et y partage mon retour d’expérience.

Visiter le Palais Royal de Madrid

Une salle dans le Palais Royal de Madrid en Espagne

Une salle et ses belles décorations

Le Palais Royal est le deuxième incontournable à visiter à Madrid. Au constat de la file d’attente pour acheter les billets sur place, je dirais même qu’il est probablement considéré comme le « must-do » !

Ce palais est immense et comporte plus de 3000 pièces pour une superficie de plus de 130 000 m².

Seule une partie de ce palais est donc ouvert au public, et notamment les appartements du roi Charles III qui vécut dans ce palais courant du XVIIIème siècle.

Visite du Palais Royal de Madrid en Espagne

Visite du Palais Royal de Madrid

Ce palais est magnifique, et le « circuit » qui permet d’en découvrir certaines pièces est plutôt bien fait. Il n’y a pas à se poser la question du où aller.

Il faut compter également une quinzaine d’euros pour le billet d’entrée (on peut l’acheter en avance sur cette page). La visite dure entre 1h et 2h, en fonction de son rythme.

Pour davantage d’informations, vous pouvez consulter l’article que j’ai dédié à la visite du Palais Royal de Madrid. J’y partage les éléments à connaître (notamment sur l’achat des billets en avance, que je recommande vivement ici), ainsi que mon retour d’expérience.

Voir un spectacle de flamenco

Danseuse de flamenco

Danseuse de flamenco dans sa robe

Au-delà des musées et des lieux, assister à un spectacle de flamenco est une activité que l’on peut planifier durant une visite de Madrid.

Certes, l’origine de cet art est l’Andalousie, mais cet art s’est répandue à travers l’Espagne, et notamment ici.

On y trouve ainsi quelques tablaos (terme pour désigner le lieu où se tiennent les représentations). Ceux-ci se sont développés dans les années 1960, et permettent d’assister à de très beaux spectacles !

Guitare pendant un spectacle de flamenco

Guitare pendant un spectacle de flamenco

Un spectacle dure environ 1 heure, et coûte entre 30 et 50 € (c’est un peu plus cher qu’en Andalousie).

Ils ont lieu en soirée (en général une séance vers 19h et une autre vers 21h). Et s’agissant d’un spectacle, il faut acheter ses places en avance, et le plus tôt est le mieux car les salles ne sont pas très grandes.

J’ai dédié un article complet aux alternatives pour assister à un spectacle de flamenco à Madrid, en me basant sur mon expérience dans celui-ci. Une expérience très positive, et un spectacle que je recommande d’ailleurs. Il était de qualité, avec un très bon guitariste, de bons danseurs, de beaux costumes, et une belle maîtrise : j’ai pu faire plein de belles photos 🙂 .

Visiter le stade Bernabeu du Real de Madrid

Pelouse du stade Bernabeu à Madrid

La pelouse du stade Bernabeu

Ce stade de foot n’est pas forcément un incontournable, et d’autant moins pour ceux qui n’ont aucun intérêt pour le football.

Néanmoins, cela permet de diversifier sa visite de Madrid, et en l’occurrence dans un stade mythique. Il est en effet l’un des principaux stades d’Europe, et il est celui de l’équipe du Real.

Dans un contexte de séjour à Madrid en famille, cette activité plaît potentiellement davantage que des musées d’art 😉 .

Pour davantage de détails sur ce à quoi consiste la visite du stade Bernabeu, vous pouvez consulter l’article que je lui ai dédiée.

Maillots de joueurs du Real de Madrid

Maillots de joueurs du Real de Madrid

En synthèse, on peut dire que :

  • elle passe par des parties de type musée consacrées à l’équipe du Real à travers son histoire. Avec notamment de nombreux trophées exposés, des vidéos de moments importants du club, d’anciens ballons, chaussures ou maillots, etc…
  • ainsi que dans quelques parties à l’intérieur du stade (vestiaires, salle de conférence de presse, etc…).
  • on accède aux gradins, et au bord de la pelouse.
  • pour le prix, il faut compter 25 € par adulte, 18 €pour les 5-14 ans, et gratuit en dessous (billets disponibles sur cette page).

Les autres musées

Tableau Guernica de Picasso

Tableau Guernica de Picasso

Sans vouloir citer tous les musées de la ville, on peut noter tout de même deux autres musées d’art important. Il s’agit des musées :

  • Reina Sofia, dans lequel sont exposées des peintures d’artistes espagnols (Dali, Picasso entre autres). C’est au musée Reina Sofia que l’on peut découvrir le célèbre tableau Guernica de Picasso.
  • National Thyssen-Bornemisza, où l’on peut découvrir des peintures d’artistes de nationalités différentes (italiens, flamands, etc…), et de différentes époques.
Madrid Pass Museum

Madrid Pass Museum

Avec celui du Prado, ces deux autres musées forment un « Triangle d’Or » de musées d’art à Madrid. Ils sont par ailleurs situés plus ou moins dans le même secteur géographique, à l’Est du centre.

Et pour ceux qui sont intéressés par ces musées, il existe un pass qui leur est dédié : le Paseo del Arte (disponible sur cette page). Il permet à la fois d’avoir ses billets en avance, mais aussi de faire une économie financière au global !

Par manque de temps, et d’intérêt j’avoue, je n’ai visité aucun de ces deux musées durant mon séjour dans la capitale.

Les alentours de Madrid : de belles surprises !

Visiter Madrid en 4 jours ne doit pas se résumer à découvrir uniquement la capitale. Une durée de cet ordre permet d’inclure un passage par au moins une des belles villes historiques des alentours. A savoir Ségovie et Tolède, qui sont situées toutes deux à environ 1 heure de trajet.

Ségovie

Point de vue sur l'alcazar de Ségovie

Point de vue sur l’alcazar de Ségovie

Ségovie est une ville historique aux influences romaines et médiévales. Son centre historique a été inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1985. Elle comporte de nombreux points d’intérêt parmi lesquels les plus notables sont :

  • un aqueduc romain de plus de 800 mètres de long en tout, dont une partie à près de 28 mètres de haut, passant juste à côté d’une des places principales de Ségovie. Magnifique !
  • une très belle cathédrale gothique, datant du XVIème siècle.
  • un alcazar particulièrement bien conservé. Ce château a servi de modèle, entre autres, à Walt Disney pour le Château de la Belle au Bois Dormant ! Il se visite et permet de découvrir de très belles pièces et des objets médiévaux.
Aqueduc romain de Ségovie en Espagne

Aqueduc romain de Ségovie

Ségovie est ainsi très typique, globalement entourée de remparts, avec de petites ruelles, des églises, de belles places. Bref, elle est très agréable à parcourir.

Au-delà de sa découverte en elle-même, on peut aussi en profiter depuis l’extérieur avec différents points de vue.

Durant ma visite de Madrid en 4 jours, j’ai ainsi consacré une journée complète (et une nuit) à visiter Ségovie. Vous pouvez consulter l’article du blog que je lui ai dédiée, j’y partage davantage d’informations (et de photos).

Tolède

Tolède se situe au sud-Est, et comme Ségovie elle est chargée d’histoire.

Tolède était en effet le principal lieu de la cour de Charles Quint. Et elle a par ailleurs connu différentes influences culturelles à travers le temps, avec des influences chrétiennes, musulmanes et juives.

Parmi les points d’intérêt notables à découvrir à Tolède :

  • la cathédrale Sainte-Marie-de-Tolède, gothique et datant du XIIIème siècle. Elle était également autrefois la mosquée, la dotant ainsi également de caractéristiques de style mudéjar.
  • l’imposant alcazar qui servait de forteresse. Ce palais fortifié date du XVIème siècle. Il est désormais transformé en musée militaire, un musée qui présente diverses expositions sur l’armée espagnole.

Une autre caractéristique de Tolède est le fait qu’elle soit construite sur une colline. Elle est ainsi particulièrement belle à observer de loin, le point de vue le plus connu étant celui du « Mirador del Valle », au sud de la ville.

Alternatives pour se rendre à Ségovie et Tolède

La cathédrale de Ségovie

La cathédrale de Ségovie

Que ce soit pour Ségovie ou Tolède, il existe plusieurs alternatives pour s’y rendre, à savoir :

  • via la location d’une voiture. C’est la manière la plus souple, et c’est ainsi que j’ai procédé. Pour l’aspect pratique je conseille de louer sa voiture directement à l’aéroport.
  • en train. Par leur aspect historique, les gares de Ségovie et Tolède sont situées en dehors de la ville, à quelques kilomètres. Une fois à la gare il faut donc prendre une navette pour rejoindre le centre. Vous pouvez consulter les horaires des trains et leur prix sur le site de la RENFE.
  • en excursion à la journée. C’est la solution la moins souple en terme d’organisation, mais qui permet en contrepartie de ne pas se préoccuper de la logistique. Je conseille ainsi celle-ci, qui inclut Tolède le matin et Ségovie l’après-midi avec la visite de son alcazar.

Visiter Madrid : en pratique

Où séjourner ?

Bâtiment coloré dans le centre-ville de Madrid

Bâtiment coloré dans le centre-ville de Madrid

On trouve de nombreux logements où dormir à Madrid, à différents prix. Néanmoins, étant touristique plus ou moins tout au long de l’année grâce à son climat souvent agréable, les hôtels et appartements au meilleur rapport qualité / prix partent vite en général.

L’hyper-centre ne représente pas l’essentiel lors d’une visite de la capitale espagnole. Les points d’intérêt du Palais Royal, du Musée du Prado (et autres musées), ou encore du stade Bernabeu sont à l’extérieur de celui-ci. Ils nécessitent de toute manière de prendre le métro (ou de marcher un peu).

L’idéal pour visiter Madrid en elle-même est donc de trouver un logement dans le centre, mais pas nécessairement dans l’hyper-centre.

Parmi les alternatives de logement on peut noter :

  • les hôtels du Petit Palace Posada del Peine ou du B&B Hotel Madrid Centro Plaza Mayor, dans l’hyper centre, à proximité de la Puerta del Sol et de la place Mayor. Pour ceux qui aiment profiter pleinement des animations en soirée (restaurants, bars), c’est cette zone qu’il faut cibler pour son logement.
  • des appartements un peu plus excentrés, mais néanmoins à quelques stations à peine, ou une vingtaine de minutes à pieds. Comme par exemple du côté du quartier La Latina, vers le sud.

J’ai pour ma part passé 3 nuits dans un appart’hôtel dans le quartier de la Latina, et ne regrette pas cette option. Le métro était accessible en quelques minutes, et les prix un peu plus abordables que dans l’hyper-centre. Il s’agissait du L&H La Latina, dans un appartement au bon rapport qualité / prix. Seul bémol : le manque d’équipements dans la kitchenette…

Disposer d’un pass touristique pour visiter Madrid

Madrid City Pass

Madrid City Pass

Comme pour la plupart des villes touristiques, il existe différents pass permettant de visiter Madrid.

Ceux-ci permettent à la fois de faire des économies, mais aussi en général pour disposer de ses billets en avance afin d’éviter la file d’attente pour les acheter.

J’ai dédié un article complet aux différentes alternatives de city pass à Madrid, en indiquant en quoi ils consistent et dans quel contexte ils sont avantageux.

Mais en synthèse, voici leur description et les liens pour se les procurer :

Nom du Pass et lienAvantage
Combiné de TiqetsCombiné de billets coupe-file, avec le Musée du Prado, le Palais Royal et le bus touristique. Ainsi qu'un guide audio à télécharger pour visiter Madrid et une réduction de 10% sur toutes les autres attractions disponibles.
Pass Museum (ou Paseo del Arte)Carte d'accès aux 3 principaux musées de Madrid : le musée du Prado, le musée National Thyssen-Bornemisza, et le musée Reina Sofia.
Explorer PassPermet d'accéder à une quinzaine de visites et activités dans Madrid. Le prix du pass dépend du nombre d'activités sélectionnées (3, 4, 5 ou 7), lors de l'achat.

Concrètement, ce que l’on peut en retenir, c’est que :

  • pour une visite de Madrid similaire à la mienne, à savoir incluant a minima le Musée du Prado, le stade Bernabeu et un spectacle de flamenco (dans le même tablao), le Madrid Pass Explorer permet de réaliser une économie non négligeable.
  • le seul qui comporte l’entrée au Palais Royal est celui-ci. Il s’agit d’un combiné de billets.

Manger à Madrid

Dans une taverne à Madrid

Dans une taverne

Comme un peu partout en Espagne, on retrouve ici les typiques tapas. On en trouve dans de nombreux restaurants, ou « tavernes ». Attention néanmoins : l’appellation « tapas » désigne parfois des plats bien consistants !

Mais visiter Madrid peut passer également par la découverte d’autres spécialités culinaires.

L’une des plus caractéristiques est peut-être le sandwich de calamars. A savoir des calamars frits que l’on fourre dans un morceau de baguette.

On en trouve notamment au marché San Miguel dont j’ai parlé plus haut, et plus globalement dans les alentours de la place Mayor. Il faut compter 3 €, voire un peu moins, pour ce repas sur le pouce.

Churros et chocolat chaud

Churros et chocolat chaud : un classique à Madrid !

Elle comporte également quelques spécialités sucrées, parmi lesquelles on peut citer :

  • le bartolillo, une pâtisserie de pâte feuilletée frit à l’huile d’olive, et fourrée de crème pâtissière. Concrètement, on en trouve par exemple chez El Riojano, à proximité de la Puerta del Sol.
  • les churros, avec la spécificité locale d’être accompagnés d’une sauce de chocolat chaud, plutôt compacte. L’endroit le plus célèbre pour en déguster est la Chocolaterie San Ginés, située non loin de la place Mayor. Elle a plus d’un siècle d’existence, et a la particularité d’être ouverte 7 jours / 7, et 24 h / 27 !

Se déplacer

Carte du métro de Madrid

Carte du métro de Madrid

La ville est dotée d’un réseau de métro qui permet de se déplacer facilement. Elle compte en effet 12 lignes de métro, et 3 lignes de tramway.

En revanche, ce n’est pas forcément simple de comprendre la logique des tarifications quand on n’est pas madrilène…

En gros, pris unitairement le ticket de métro coûte entre 1,50 € et 2 € par trajet, en fonction du nombre de stations. Et le système le plus avantageux, si l’on compte prendre au moins 10 fois le métro pendant son séjour (même à plusieurs), est la carte de 10 trajets.

Cette carte coûte une quinzaine d’euros en tout, avec 10 trajets inclus. On peut continuer de la recharger si besoin, sans avoir à repayer la carte en elle-même.

Si l’on organise bien sa visite de Madrid, les déplacements en métro sont néanmoins plutôt limités. Les points d’intérêt sont plus ou moins regroupés par zone, ce qui permet ainsi d’éviter de devoir emprunter trop souvent le métro.

Rejoindre le centre depuis l’aéroport

Taxis blancs dans Madrid

Les taxis blancs de Madrid

L’aéroport principal, Adolfo Suárez de Madrid-Barajas, se trouve à quelques kilomètres au nord-Est.

Pour rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport de Madrid il existe deux alternatives : le métro, et le taxi (ou chauffeur privé).

Pour info, j’ai testé les deux alternatives pour ce trajet. J’ai ainsi :

  • pris le service d’un chauffeur privé à l’aller (nous sommes arrivés tard en soirée et n’avions pas envie de nous fatiguer davantage). Nous avons mis une vingtaine de minutes, pour une prestation d’une quarantaine d’euros.
  • emprunté le métro au retour (pour aller récupérer notre voiture de location à l’aéroport et continuer notre visite de Madrid à l’extérieur). Il faut compter plus d’une heure en tout, entre le temps pour rejoindre son terminal et la station de métro, le temps de trajet en métro (avec les changements), et le trajet à pieds. Mais c’est 5 € par personne.

Les deux solutions ont leurs avantages : l’une est plus économique, l’autre plus pratique et rapide. Je les détaille dans les paragraphes suivant :

En métro

Bornes pour le métro à l'aéroport de Madrid

Bornes pour le métro à l’aéroport de Madrid

Les terminaux de l’aéroport T1 à T4 sont reliés par la ligne 8 du métro, ce qui est plutôt pratique.

Ce qui est moins pratique, c’est que cette ligne 8 ne rejoint pas l’hyper-centre. Il faut donc en général la coupler avec une autre (voire deux) pour constituer son trajet.

De ce fait, un trajet standard en métro entre l’aéroport et le centre-ville dure environ une heure.

Pour le prix, il existe une différence entre un trajet en métro dans Madrid et ce trajet. Il faut en effet compter 5 € (par personne) pour ce trajet de métro. Cette différence se fait au moment de l’achat, aux bornes des stations de métro.

Les terminaux T1, T2, T3 sont desservis par le même arrêt. Le terminal T4 est un peu plus loin, mais il est bien desservi également.

En taxi ou chauffeur privé

Exemple de réservation d'un chauffeur privé à l'aéroport de Madrid

Exemple de réservation d’un chauffeur privé à l’aéroport de Madrid

Cette solution amène les avantages habituels. Le temps de trajet est (beaucoup) plus court, et l’on est déposé devant son logement : pratique quand on est chargé, que l’on a des enfants, ou tout simplement si l’on arrive tard le soir.

Au-delà des taxis que l’on peut prendre à la sortie du Terminal, il existe aussi l’alternative du chauffeur réservé à l’avance. Je procède souvent ainsi désormais quand je m’oriente sur ce type de transport. Ceci afin de connaître exactement le prix à l’avance, avoir déjà payé, et être sûr de ne pas avoir à attendre une fois sur place.

Pour mon trajet de l’aéroport vers mon logement dans le centre de Madrid, j’avais ainsi réservé cette prestation. Elle coûte une quarantaine d’euros. Pour le mode de fonctionnement, on indique la date et son numéro de vol lors de la réservation, et le chauffeur vous attend à la sortie avec une pancarte à votre nom. En cas de retard du vol, il le sait, donc pas de souci à se faire !

Mon programme pour visiter Madrid en 4 jours

J’ai cité plus haut les principaux points d’intérêt à découvrir selon moi pour visiter Madrid, et ses alentours. Voici concrètement comment je me suis organisé :

Jour 1 : centre-ville et musée du Prado

Je précise que ce Jour 1 est une journée pleine, étant arrivés en avion la veille tard en soirée.

Visite guidée dans Madrid

Comme indiqué plus haut, nous avons débuté notre séjour par une visite guidée. J’avais repérée celle-ci, et nous l’avons appréciée !

Un point de vue de Madrid

Un point de vue de Madrid avec la cathédrale et le palais royal

Elle nous a permis de nous familiariser avec le cœur historique, et d’en découvrir l’essentiel. Ce qui est d’autant plus appréciable pour une visite de Madrid relativement courte, en l’occurrence 2 jours pleins pour la ville en elle-même.

Nous essayons de plus en plus en voyage de profiter de ce type de prestation, afin de dynamiser nos découvertes et apprendre des choses. Il est clair que c’est nettement plus agréable avec un guide, qu’en avançant avec un guide papier dans les mains, que l’on parcoure à peine d’ailleurs la plupart du temps…

Sur les conseils de notre guide, nous avons déjeuné dans la taverne de « Malaspina », située non loin de la plazza del Sol. On y mange des « tapas » pour pas trop cher, et plutôt bons. Attention en revanche aux quantités : je mets « tapas » entre guillemets, car les portions sont conséquentes : pas besoin d’en prendre 2 par personne 😉 .

Musée du Prado et ses alentours

Palais de Cristal à Madrid

Le Palais de Cristal dans le parc du Retiro

L’objectif de l’après-midi était de se rendre au musée du Prado. Mais nous avons agrémenté cette après-midi par la découverte d’autres points d’intérêt des alentours. De la manière suivante :

  • nous nous sommes rendus à pieds vers cette zone du musée du Prado (vers l’Est) à pieds, en passant voir en chemin le mur végétal situé sur la Plaza de Caixaforum. Ce mur fait environ 25 mètres de haut et se trouve à environ 500 mètres au sud du musée du Prado. C’est une petite curiosité à découvrir !
  • le musée du Prado, pendant environ 2 heures.
  • promenade dans le parc du Retiro, le plus grand parc de Madrid. Ce parc abrite de nombreux chemins pour se promener, des espaces de verdure, un étang où l’on peut pratiquer du bateau (bateau à rames, pédalo, etc…), ou découvrir le Palais de Cristal, un lieu d’exposition.

Malgré la présence dans cette zone des musées Reina Sofia et Thyssen-Bornemisza, nous ne les avons pas visités.

Jour 2 : stade Bernabeu, Palais Royal et Flamenco

Visite du stade de foot

Nous avons consacré la matinée de ce deuxième jour de visite de Madrid au stade Bernabeu. Sa situation, vers le nord de la ville, implique clairement de prendre le métro.

Nous avons déjeuné à proximité dans l’un des fast-foods qui se trouvent le long de l’Avenida de Concha Espina. Cette avenue qui longe un côté du stade (celui où se trouve l’entrée) en comporte quelques-uns (Burger King, Taco Bell, etc…). Puis nous avons pris la direction du palais Royal, via le métro (ligne 10), en descendant à l’arrêt Plaza de Espana.

Le palais Royal et ses alentours

Temple de Debod à Madrid

Le Temple de Debod

Avec nos billets achetés en avance sur internet, nous avons évité la longue file d’attente. Le Palais Royal nous a pris environ 1h30. Nous avons ensuite enchaîné sur :

  • la cathédrale, située juste à côté du palais. Celle-ci est date du XXème siècle, et sa visite est gratuite (seule une donation de 1 € est souhaitée).
  • une pause dans la boutique du « Market Old Madrid », en face de l’entrée de la cathédrale quasiment. Il s’agit de base d’un petit magasin où l’on trouve des produits locaux, mais ils vendent également des pâtisseries, et notamment les fameux churros accompagnés de chocolat ! Avec une salle à l’arrière pour déguster tout ça et prendre un café.
  • le parc de la Montana, quelques centaines de mètres au nord du palais royal. Ce parc, sur les hauteurs, permet de profiter d’un beau point de vue, mais sa particularité est qu’il abrite également un temple égyptien ! Il s’agit du temple d’Amon (encore nommé « temple de Debod »), et il date du IIème siècle avant JC. Ce temple a été déplacé et reconstruit ici à Madrid dans les années 1970.

Après cette après-midi du côté du Palais Royal et de ses alentours, nous nous sommes rendus au spectacle de flamenco que j’avais réservé (celui mentionné plus haut, dans le tablao Torres Bermejas). Ceci, à pieds, en passant notamment par la place de Callao et les rues commerçantes alentours.

Jour 3 : direction Ségovie

En cette 3ème journée, nous avons quitté Madrid pour rejoindre Ségovie. J’avais choisi d’y consacrer une journée complète, et donc d’y dormir.

Dans le centre-ville historique de Ségovie

Dans le centre-ville historique de Ségovie

Afin de me laisser de la souplesse, et de pouvoir en profiter pleinement, j’ai pris l’option de louer une voiture à l’aéroport. La location de voiture n’est pas beaucoup plus chère que le train si l’on voyage à plusieurs.

Comme d’habitude, pour obtenir ma location au meilleur prix, j’étais passé par un comparateur de loueurs (en l’occurrence celui de Rental Cars).

La matinée fut donc consacrée à rejoindre Ségovie. A savoir : nous rendre en métro jusqu’à l’aéroport, récupérer la voiture, et faire la route (environ 1 heure).

Pour cette après-midi à Ségovie, nous avons :

  • découvert son cœur historique, en démarrant notre promenade à partir de l’aqueduc romain.
  • visité la cathédrale, l’alcazar, et déambulé dans ses ruelles.

Pour info, nous logions dans un petit appartement à 5 minutes à pieds seulement de l’aqueduc et une dizaine de minutes à peine de la place principale. Il s’agissait de l’Hotel Apartamentos Aralso, et je le recommande au passage en tous points !

Jour 4 : visite de Ségovie et retour sur Madrid

Notre vol de retour était au milieu de l’après-midi. Cette journée fut donc réduite à une dernière matinée à Ségovie, et au retour sur Madrid en début d’après-midi.

Cette dernière matinée fut ainsi consacrée à :

  • profiter des points de vue sur Ségovie et son imposant alcazar.
  • visiter quelques derniers points d’intérêt.

Pour avoir une visibilité plus détaillée sur mon programme de visite de Ségovie, vous pouvez consulter l’article que je lui ai dédié. Il est complet 🙂 .

Avis et conseils pour la visite de Madrid

Mon ressenti

Etang du parc du Retiro à Madrid

Etang du parc du Retiro

J’avais entendu différents sons de cloche sur Madrid avant de préparer mon séjour. Certains positifs, d’autres plutôt négatifs.

Mon séjour se faisant sur 4 jours, j’ai ainsi cherché à réduire mon temps de visite de la capitale en elle-même afin de varier mon programme. Avec Ségovie donc. Et clairement je ne regrette pas ce choix ! Je considère que 4 jours dédiés exclusivement à Madrid auraient été de trop.

Concernant la capitale espagnole en elle-même, j’ai trouvé que :

  • 2 jours étaient adéquats pour découvrir la ville, avec ses principaux points d’intérêt. Ceux qui apprécient les musées d’art pourront néanmoins y passer davantage de temps. Notamment pour inclure les musées Reina Sofia et Thyssen-Bornemisza.
  • mon programme était varié, avec le palais, un musée d’art, le stade, des promenades, et le spectacle de flamenco. Par cette diversité, nous l’avons apprécié.
  • le centre est agréable et vivant, à l’image des autres villes d’Espagne.

Quelques conseils pour visiter Madrid

File d'attente pour visiter le Palais Royal de Madrid

File d’attente pour visiter le Palais Royal de Madrid

Comme indiqué dans l’article, je conseille d’élargir son séjour à Madrid avec ses alentours.

J’ai fait le choix de Ségovie, mais l’alternative de Tolède est intéressante également, même si personnellement Ségovie m’a davantage attiré.

Et pour ceux qui n’ont pas envie de s’embarquer dans une location de voiture, ou de prendre le train et la navette, l’alternative des excursions à la journée a le mérite d’exister.

Concernant les visites dans Madrid, je conseille d’acheter en avance ses billets pour le Palais Royal. Ce Palais est magnifique, il serait dommage de ne pas s’y rendre à cause de la file d’attente qui doit clairement en dérouter plus d’un !

J’espère avoir pu vous éclairer avec cet article si vous projetez de visiter Madrid en 4 jours, ou sur une durée plus courte ou plus longue d’ailleurs. Je vous souhaite dans tous les cas un bon séjour dans la capitale espagnole !

Carte de points d'intérêt pour visiter Madrid

Points d’intérêt évoqués dans cet article