Road trip en Irlande : mes conseils pour bien préparer son séjour !

Préparer son road trip en Irlande, avec ici la Skyroad

Préparer son road trip en Irlande !

L’Irlande est un pays, ou plutôt une île, qui se prête bien à une découverte par le mode du road trip. Les points d’intérêt sont multiples, en général près des côtes, et la taille de l’île y est adaptée. Le road trip est même à mon sens le moyen le plus adapté pour découvrir l’Irlande ! Cette île est en effet :

  • ni trop petite pour pouvoir la découvrir en séjournant dans un endroit et en rayonnant en étoile
  • ni trop grande pour être repoussé par de grandes distances éventuelles à parcourir

Ayant préparé et réalisé un road trip en Irlande, je reviens dans cet article sur les éléments qu’il faut prendre en compte pour préparer son road trip. Je reviens sur les informations principales à connaître, et partage mes conseils. Le tout basé sur mon retour d’expérience sur place bien sûr 🙂 .

Les points d’intérêt principaux en Irlande

Moutons en Irlande

Les moutons font parti du paysage en Irlande

Avant de se lancer dans des préparatifs sur un road trip en Irlande, il faut déjà s’assurer que cette île nous attire et corresponde à nos attentes. J’avais évidemment inclus cette étape avant de me lancer dans mes réservations, et vous partage ici la liste des points d’intérêt notables.

Cette liste est bien sûr subjective, mais elle donne déjà un ordre d’idée. Je partage également au passage les liens des articles de ce blog que j’ai dédié à certains lieux que j’évoque ici, et dans lesquels je me suis rendu ! Vous pouvez les consulter pour davantage de détails (et de photos 🙂 ).

La région du Connemara

La vue sur Pines Island, dans le Connemara en Irlande

La vue sur Pines Island, dans le Connemara

Le Connemara est une magnifique région de l’ouest de l’Irlande. Elle comporte bien sûr un certain nombre de lacs (les célèbres lacs du Connemara…). Mais elle est aussi montagneuse. Cette zone comporte donc de petites routes qui permettent de :

  • traverser des vallées, notamment du côté de  la chaîne de montagnes des Twelve Bens.
  • longer la côte, avec entre autres la Sky Road à ne pas rater, qui permet de disposer d’un superbe point de vue sur l’océan Atlantique.
  • se rendre dans le parc national du Connemara, dans lequel on peut réaliser 3 randonnées de niveaux différents. La plus longue, mais celle disposant de la meilleure vue, est la randonnée qui permet d’accéder au sommet du Diamond Hill.
  • accéder à l’abbaye de Kylemore, au cœur de la forêt mais visible depuis la route, au bord d’un petit lac. Elle est superbe !

Galway

Visiter Galway, ville d'Irlande au bord du fleuve Corrib

Visiter Galway, ville d’Irlande au bord du fleuve Corrib

La ville de Galway se trouve à proximité de la région du Connemara et peut d’ailleurs à cette occasion servir de point de chute pour plusieurs jours.

Galway est une petite ville, qui se parcoure facilement à pieds. Elle est plutôt festive, avec de nombreux musiciens (solo, chanteurs, groupes) qui se produisent dans les rues ! Et en particulier dans la rue principale : la High Street / Quay Street.

Les points d’intérêt principaux sont ces fameuses rues animées, les façades colorées, les pubs, la cathédrale, et le point de vue dit du « Nimo’s Pier ». On y dispose d’une vue sur le fleuve Corrib au premier plan et une rue colorée longeant ce fleuve à l’arrière-plan. Pour davantage d’informations sur cette ville, vous pouvez consulter l’article du blog consacré à la visite de Galway.

Le Burren

Le dolmen de Poulnabrone en Irlande

Le dolmen de Poulnabrone

La région du Burren se trouve au sud de Galway, à environ 1 heure de route. C’est une zone assez caractéristique car elle est composée de superpositions de couches de sédiments, lui donnant un aspect très rocailleux. Le Burren peut se résumer à ces étendues de rochers gris, sur le sol, donnant un caractère particulier aux paysages !

Le Burren abrite deux sites touristiques irlandais majeurs :

  • le dolmen de Poulnabrone, un tombeau datant de plusieurs millénaires, constitué de grosses pierres.
  • les falaises de Moher, des falaises impressionnantes, dont certaines s’élèvent à près de 200 mètres au-dessus du niveau de la mer ! Il est possible de se balader en haut de ces falaises.

Le Ring of Kerry

Le point du vue du Ladies View sur le Ring of Kerry

Le point de vue du Ladies View

Le Ring of Kerry est une route du sud-ouest de l’Irlande, formant une boucle, que l’on peut parcourir en voiture. Son parcours présente différents points d’intérêt comme :

  • la cascade de Torc
  • le point de vue dit du « Ladies View », sur le parc national de Killarney
  • les nombreuses vues sur la côte, et notamment du côté des falaises de Kerry
  • la proximité avec le Gap of Dunloe, magnifique vallée au cœur des montagnes

Au-delà de ces points d’intérêt à proximité de la route, il est également possible de se rendre (en excursion, et en bateau) sur les îles Skellig. Elles sont devenues célèbres depuis qu’elles ont servi de lieu de tournage pour les derniers Star Wars !

Les châteaux emblématiques

Le Rock of Cashel en Irlande

Le Rock of Cashel au sommet d’une colline de verdure

L’Irlande abrite de nombreux châteaux, et ce n’est pas le but ici de tous les lister. En voici une liste de quelques uns des plus connus :

  • le Rock of Cashel, sûrement le plus connu de tous. Il faut dire qu’il est superbe, perché sur sa colline ! Je précise au passage d’ailleurs qu’il ne s’agit pas en fait d’un château mais d’un site médiéval comportant plusieurs bâtiments, dont un château.
  • le château de Blarney, surtout connu pour sa « pierre de l’éloquence » située au sommet de l’une des tours du château. La légende raconte que le talent de l’éloquence revient à quiconque embrasse cette pierre !
  • le château de Ross, forteresse datant du XVème siècle. Il se trouve au bord d’un lac, près de la ville de Killarney (du côté du Ring of Kerry donc).

Si vous avez envie de découvrir un château en Irlande, je vous conseille de tracer votre itinéraire sans se préoccuper de ce point. Puis de regarder où sont situés les principaux châteaux d’Irlande, et d’étudier la possibilité de faire un petit détour pour aller en voir un (et pourquoi pas le visiter). C’est comme cela que j’ai procédé, et que j’ai du coup visité le Rock of Cashel, sur la route entre Dublin et Cobh !

Dublin

Quelques façades colorées dans Dublin

Quelques façades colorées dans Dublin

Dublin est la capitale de l’Irlande. Il ne faut d’ailleurs pas confondre Dublin, la capitale de la République d’Irlande, un pays à part entière. Et Belfast la capitale de l’Irlande du Nord qui fait partie du Royaume-Uni. La visite de Dublin peut passer par :

  • le Trinity College, l’université de Dublin : c’est l’un des principaux monuments de la ville.
  • le centre-ville avec ses rues pavées, et ses bars ! Le plus célèbre d’entre eux étant le « Temple Bar » avec sa devanture d’un rouge vif.
  • l’ancienne prison de Kilmainham Goal, datant de la fin du XVIIIème siècle.
  • le Ha’Penny Bridge, le pont le plus célèbre de Dublin. Il date du début du XIXème siècle et tient sont nom du fait qu’il fallait donner un demi-penny pour pouvoir le traverser (« half penny »).

Pour info, même si nous avons atterri à l’aéroport de Dublin, nous l’avons écarté de notre programme, préférant nous focaliser sur l’aspect nature de l’Irlande. Il faut savoir faire des choix 🙂 . Nous y avons tout de même passé quelques heures le dernier jour avant de repartir, mais pas suffisamment pour se faire un avis sur cette ville.

Le nord de l’île

Petit chemin dans la région du Ring of Kerry

Petit chemin dans la région du Ring of Kerry

Cette région comporte les points d’intérêt suivant :

  • la ville de Belfast, la capitale de l’Irlande du Nord, avec entre autres son marché Saint-George, sa cathédrale ou encore son jardin botanique.
  • le pont de corde de Carrick-a-Rede. Ce pont, situé à une trentaine de mètres de hauteur au-dessus des rochers, relie le continent à la petite île de Carrickarede. Sa configuration en fait un lieu très touristique.
  • la Chaussée des géants, LE point emblématique de l’Irlande du nord ! Il s’agit de dizaines de milliers de colonnes de basalte, de forme géométrique, et situées au bord d’une falaise. Un endroit très mystérieux et très photogénique.
  • l’allée des Dark Hedges. La visite de ce lieu est très rapide car il s’agit d’une route bordée d’arbres. Mais ces arbres (des hêtres), de par leur forme tentaculaire, forment une sorte de tunnel au-dessus de la route. On les a notamment aperçu dans la série américaine « Game of Thrones » !
  • le parc national de Glenveagh, dans le comté de Donegal.
  • le Downpatrick Head, un ensemble de falaises de pierres sombres. Dont un énorme rocher qui jaillit de l’eau, ou plutôt un morceau de falaise qui s’est détaché par les effets de l’érosion. Impressionnant !

Préparer un road trip en Irlande

La durée du road trip

Petite route dans la région du Connemara

Petite route dans la région du Connemara

On le voit avec la carte des points d’intérêt que j’ai cités plus haut (et que j’ai incorporée en fin d’article). Ceux-ci se répartissent plus ou moins aux quatre coins de l’île. Avec une exception tout de même pour l’Est où seuls Dublin et Belfast sont notables. Et encore 🙂 .

Une semaine est la durée minimale à mon sens pour réaliser un road trip significatif. Elle permettra de découvrir une bonne partie de l’Irlande, mais en devant faire des concessions sur des points d’intérêt et en éliminant totalement une région géographique. C’est ce que j’ai fait en me focalisant sur l’ouest de l’île, et en éliminant entre autres les îles d’Aran, de Skellig, ainsi que la découverte de Dublin. Vous pouvez d’ailleurs consulter sur le blog mon itinéraire de voyage en Irlande.

Pour pouvoir bien découvrir l’Irlande, je recommande donc de prévoir au moins deux semaines. Cela permettra d’inclure un certain nombre de points d’intérêt complémentaires dans l’ouest du pays. Mais aussi de prendre la direction du nord de l’île, et d’inclure les visites de Dublin et de Belfast.

Les logements

La vue sur la cathédrale de Cobh avec les maisons colorées de la ville en premier plan

La vue sur la cathédrale de Cobh avec les maisons colorées de la ville en premier plan

Le road trip est l’occasion de changer régulièrement de logement, tout en ayant la possibilité parfois de rester 2 nuits, voire plus, au même endroit. En fonction de la saison, et de l’emplacement, les prix des logements varient.

Pour se loger en Irlande, on trouve essentiellement des hôtels, mais également des guest-houses. Une guest-house est une maison d’hôte, ou un Bed & Breakfast. En général elles incluent donc le petit-déjeuner, ce qui n’est pas toujours le cas d’un hôtel où il peut être en complément.

Un point également à prendre en compte est l’aspect touristique de cette destination qui se traduit par des établissements complets dans certaines régions, notamment durant les mois d’été. Je pense par exemple aux villes de Galway ou Killarney, pour lesquelles les logements aux meilleurs rapports qualité / prix partent rapidement. Bref, réservez à l’avance si vous le pouvez.

Pour les réservations de logements, je passe en général par le site internet de Booking. Au-delà des hôtels, on y trouve également beaucoup de guest-houses et d’appartements. Il propose également la possibilité d’annuler quasiment jusqu’au dernier moment, ce qui est pratique si l’on trouve moins cher (ou mieux) entre-temps. Ou tout simplement si l’on souhaite adapter son road trip.

A titre indicatif, et si vous vous rendez dans ces régions également, je vous partage mes 2 guest-houses « coup de cœur » d’Irlande de l’Ouest :

La voiture

La location

Ma voiture de location lors de mon road trip en Irlande

Ma voiture de location dans un paysage du Connemara !

On trouve les loueurs habituels dans les aéroports. Un point important à connaître, et j’en parle plus bas : la distinction entre carte de débit et carte de crédit. A avoir en tête dans le cadre d’une location de voiture ! Ne ratez pas ce point.

Pour trouver le loueur qui correspond le plus à vos attentes, je recommande de passer par un site internet comparateur de loueurs de voitures. J’utilise en général le site Rental Cars, et le recommande au passage. Il est facile d’utilisation et synthétise bien les résultats. Il permet aussi de disposer de l’avis des internautes sur les différents loueurs, ce qui est très pratique. Pour ma part, il n’y a pas que le prix qui compte quand je cherche une location de voitures…

Les falaises de Moher dans l'ouest de l'Irlande

Les falaises de Moher dans l’ouest de l’Irlande

A titre personnel j’étais passé par Thrifty (aéroport de Dublin), et je ne les recommande pas. Un accueil très froid, aucune volonté de faire un effort sur la compréhension de la langue. Et visiblement la personne à l’accueil ne savait pas comment se rendre au parking des voitures : on nous a indiqué le mauvais chemin…

Un autre point important à noter : si vous envisagez de louer votre voiture à l’aéroport de Dublin et la rendre à celui de Belfast (ou l’inverse), vous aurez des « frais d’abandon » à payer. Ceux-ci varient en fonction des loueurs, mais sont tout de même de l’ordre de 150 €. A prendre en compte dans votre budget !

Par ailleurs, il faut 23 ans minimum pour pouvoir louer une voiture en Irlande. Vous pouvez le constater sur les sites de réservation : en dessous de 23 ans, il n’est pas possible d’accéder à la liste des véhicules…

La solution de l’auto-tour

Dans la baie de Dingle en Irlande

Dans la baie de Dingle

Pour éviter cette phase de réservation de voiture de location, mais également de logements, il existe des solutions de voyage en auto-tour. Le principe est de passer par une agence de voyage, qui s’occupe de réserver voitures, logements, et de proposer un parcours.

Si vous vous orientez sur ce type de séjour, je recommande de passer par l’agence de voyages Evaneos. Elle présente l’avantage d’être à l’écoute et de pouvoir adapter les circuits selon les envies, loin du tourisme en groupe impersonnel. Les demandes de devis sont gratuites.

La conduite à gauche

Une route principale dans l'ouest de l'Irlande

Une route principale dans l’ouest de l’Irlande

En Irlande (aussi bien la République d’Irlande que l’Irlande du Nord), on roule à gauche. Donc deux options se présentent :

  • vous êtes venus en Irlande avec votre propre voiture (j’en parle plus bas). La difficulté va résider dans l’emplacement du conducteur par rapport à la route. Celui-ci n’est pas approprié, et cela va gêner dans le cas de dépassements.
  • on loue une voiture et on dispose donc du volant à droite, et surtout du levier de vitesse à utiliser avec la main gauche. C’est ce point qui m’aura dérangé jusqu’au bout du séjour 🙂 .

Néanmoins, pas de panique, on s’y fait : les deux points d’attention sont surtout sur la prise des ronds-points (à prendre par la gauche donc), et se réinsérer à une intersection (sur la voie de gauche). Cela semble peut-être évident, mais les automatismes reviennent vite si on ne fait pas attention 🙂 .

Les limitations de vitesse

Des vaches sur la route en Irlande

Des vaches sur la route parfois…

Dernier point à prendre en compte : le système de mesure des distances, car il y a une subtilité… En effet, en République d’Irlande, c’est le système métrique qui est utilisé, donc on n’est pas perdu (les panneaux de limitation de vitesse sont en km/h).

En revanche en Irlande du nord, c’est le système britannique qui est utilisé (n’oublions pas que l’on se trouve au Royaume-Uni). Il faut donc convertir les miles en kilomètres… Si vous louez une voiture à Belfast, le compteur sera en miles / h, et si vous la louez à Dublin il sera en km / h. Si vous vous rendez dans les deux pays, il faudra donc forcément convertir à un moment donné. Une conversion par forcément évidente car rappelons qu’un mile vaut environ 1,6 km !

Par ailleurs, si l’on se rend dans les deux parties de l’Irlande, il faut passer une frontière. En général les loueurs incluent ce fait, plutôt répandu (et c’est inscrit au contrat).

Les péages

La cascade de Torc dans le Killarney National Park, en bordure du Ring of Kerry

La cascade de Torc dans le Killarney National Park

Que ce soit en Irlande du Nord ou dans la République d’Irlande, les autoroutes sont signalées par la lettre « M » (pour Motorway). Celles-ci peuvent être soumises au péage en République d’Irlande, mais pas en Irlande du Nord.

Pour payer cela se passera de manière générale à un poste de péage. Pour éviter les frais bancaires, je vous conseille d’avoir de la monnaie.

Une subtilité tout de même, indiquée sur certains panneaux, et que le loueur de voiture avait tenté de m’expliquer (sans que je n’y comprenne grand chose) : la M50. La M50 est l’autoroute périphérique de Dublin, et elle ne comporte pas de péage. Depuis l’aéroport, on la prend forcément pour se rendre dans le sud ou dans l’ouest.

Le principe du paiement pour la M50 se fait via un système qui photographie et scanne les plaques d’immatriculation des voitures. En voiture de location, le lien est fait avec le loueur et l’on est prélevé de la somme automatiquement sur son compte. Mais si l’on se rend en Irlande avec sa propre voiture (j’en parle plus bas), il faut se rendre sur le site internet de l’eFlow pour payer (avant 20h le lendemain, sous peine de sanction).

Se rendre en Irlande

Par avion

Le bas de la Quay Street, rue animée de Galway

Le bas de la Quay Street, rue animée de Galway

L’avion est la solution la plus rapide et à laquelle on pense en premier pour se rendre en Irlande. Malgré la taille de l’île, il existe plusieurs alternatives pour l’aéroport de destination :

  • Dublin, le plus connu.
  • Cork, dans le sud de l’île
  • Belfast, en Irlande du nord.

Les aéroports de Dublin et Belfast sont desservis entre autres par certaines compagnies low-cost (type Easy Jet ou Ryanair). Pour pouvoir comparer facilement les prix et les alternatives en fonction de vos dates, je vous recommande de passer par un site internet comparateur de vol comme Skyscanner.

En voiture

On n’y pense pas forcément car l’Irlande est une île, mais il est tout à fait possible de s’y rendre en voiture. Et c’est une option à étudier lorsque l’on prépare son road trip !

Directement depuis la France
La vue sur Puffin Island depuis le haut des falaises de Kerry

La vue sur Puffin Island depuis le haut des falaises

Le ferry est en effet une alternative envisageable, avec les possibilités de liaisons directes depuis la France :

  • Cherbourg – Rosslare, dans le Sud-Est.
  • Roscoff – Cork, au sud de l’île.
  • Cherbourg – Dublin. Dublin étant à l’Est, mais plus au nord que les deux autres villes. Ce trajet est donc plus long que les deux autres.

Il faut avoir en tête que ces liaisons durent une quinzaine d’heures, voie même 20 pour la liaison jusque Dublin ! Beaucoup plus long qu’en avion donc, mais cela dépend aussi des économies que l’on souhaite éventuellement faire et du temps dont on dispose pour son séjour.

Un aller-retour de ce type coûte de l’ordre de 500 €. Le prix variera en fonction du type de voiture, du nombre de passagers, et surtout de la période de l’année concernée ! Les prix sont plus élevés durant l’été, mais l’ordre de grandeur reste le même. Ce point est à étudier notamment dans le cas où l’on voyage en famille, à 4 par exemple : entre le prix des billets d’avion, du parking à l’aéroport, et de la voiture de location en Irlande, le calcul peut être vite fait 🙂 .

Dans les deux cas, les options sont les compagnies de ferries : Stena Line, Irish Ferries, et Brittany Ferries. Si vous envisagez ce moyen de transport pour vous rendre en Irlande, je vous conseille de passer par le site internet de Direct Ferries. Il permet de comparer facilement les prix des différentes compagnies en fonction des dates. Je ne l’ai pas utilisé pour aller en Irlande, car je m’y suis rendu en avion, mais j’ai déjà eu l’occasion de m’en servir pour me rendre en Angleterre : c’est très pratique.

En passant par le Royaume-Uni
Les sommets de Valentia Island au bord du Ring of Kerry

Les cimes des montagnes sous les nuages sur Valentia Island

Il existe en effet d’autres alternatives pour le ferry, en intercalant une étape supplémentaire au Royaume-Uni. Ceci peut intéresser notamment les habitants du nord de la France. Il faudra alors passer par une liaison entre la France et le Royaume-Uni donc (en ferry ou via l’Eurotunnel), rouler en Angleterre, et reprendre un second ferry jusque l’Irlande. Les alternatives sont alors les suivantes :

  • Liverpool – Dublin
  • Fishguard – Rosslare
  • Pembrock – Rosslare

Encore une fois, l’avantage du prix, mais aussi ici un temps beaucoup plus restreint à bord du ferry. En contre-partie il faut prévoir de la route en plus en Angleterre / Pays-de Galle. Ce qui peut permettre pourquoi pas de réaliser d’ailleurs un petit road trip au Royaume-Uni. Pour m’y être déjà rendu, le sud de l’Angleterre vaut également le détour 🙂 . Bref, pas de solution miracle, mais il faut savoir que ces alternatives existent !

A prévoir avant de partir en Irlande

Afin d’être complet sur les préparatifs d’un road trip en Irlande, je termine cet article par les choses essentielles à prévoir avant de partir.

La météo

Les murs de pierres, caractéristiques de la région du Burren

Les murs de pierres, caractéristiques de cette région du Burren

Je parle rapidement de ce point, car il est important de savoir quels vêtements emporter 🙂 . Evidemment la météo varie en fonction de la saison, mais globalement il fait rarement très chaud en Irlande. Donc même en été prévoyez des vêtements longs, avec pulls et manteaux…

Dans mon cas, au mois d’août, j’ai eu une météo plutôt grise, avec peu de soleil, mais très peu de pluie également. Dans certains endroits (en bord de mer notamment), lorsque le vent soufflait, on ressentait clairement le froid !

Bref, quelque soit la saison, prévoyez davantage de vêtements chauds que de T-shirt et de shorts. Mais prévoyez-en tout de même un peu : lorsque le soleil tape, il peut tout de même faire chaud l’été 😉 .

La monnaie

La musique omni-présente dans le centre-ville de Galway

La musique omni-présente dans le centre-ville de Galway

Cela dépend de la partie de l’Irlande dans laquelle on se rend !

Dans la République d’Irlande (la partie sud), la monnaie est l’euro, il n’y a donc rien à prévoir. Je vous recommande tout de même de retirer de l’argent avant de partir afin de limiter les frais bancaires une fois sur place.

En revanche, pour l’Irlande du Nord, la monnaie est la livre sterling, comme pour le Royaume-Uni. Je vous recommande donc de prévoir du change avant de partir, en échangeant par exemple dans un centre comme Travelex.

La carte bancaire

Cartes de crédit

Crédit photo : Pixabay.com : distinction importante à faire entre carte de crédit et de débit

Carte de crédit ou de débit ?

Je ne vais pas mettre tout ce paragraphe en gras, mais je pourrais car ce point est très important 🙂 . Le point d’attention dont je veux parler ici est la distinction entre une carte de crédit et une carte de débit. Je m’explique.

En fait, en France (et dans beaucoup d’autres pays), on parle de « carte de crédit » alors qu’en fait on devrait parler de « carte de débit ». Une carte de débit (la carte la plus répandue en France) est reliée directement à son compte courant : quand on paye on débite la somme de son compte bancaire. Alors qu’une carte de crédit est reliée à une réserve d’argent renouvelable : la somme associée est fixe et l’on peut déduire de l’argent dessus, ou à l’inverse en verser. C’est grosso-modo le principe d’un compte Paypal, mais avec une carte.

Moutons au bord de la route en Irlande

Les routes d’Irlande de l’ouest, entre lacs et montagnes

La franchise pour la location de la voiture

Bref, en Irlande on utilise davantage des cartes de crédit. Et même si notre carte bancaire va passer à peu près partout, il existe des exceptions ! Je pense ici aux locations de voiture… Car même si la location est payée d’avance, il reste l’histoire de la franchise qui se règle en général chez le loueur à l’aéroport (de l’ordre de 1500 €). Celui-ci vérifie que vous êtes solvable pour payer cette franchise au cas-où il vous arriverait un accident responsable. Et c’est là que la « carte de crédit » est obligatoire !

Si vous n’en avez pas (ce qui était donc mon cas), vous devez trouver une solution alternative. A savoir prendre l’option zéro franchise en rajoutant plusieurs dizaines d’euros d’assurance par jour (que le loueur saura associer cette fois à votre réservation déjà prépayée). Je ne peux donc que vous recommander de vous renseigner auprès de votre banque bien avant de partir. Ceci afin d’étudier avec eux ce qu’ils proposent en terme de carte de crédit (il existe notamment des cartes de crédit Mastercard).

J’ai un peu l’impression que cette affaire est une arnaque, et je vous partage ce point car je me suis fait avoir. Et je sais maintenant que je suis loin d’être le seul !

Au quotidien

L'abbaye de Kylemore dans le Connemara, au bord du lac Pollacapall

L’abbaye de Kylemore au bord du lac de Pollacapall

Ci-dessous une liste des choses à prévoir avant de partir en road trip en Irlande.

L’élément le plus important à ne pas oublier d’emporter, ce sont les adaptateurs pour les prises de courant. Je parle au pluriel car je préconise d’en avoir au moins deux, par commodité. Vous pouvez en trouver sur Amazon (cela ne coûte que quelques euros).

Le deuxième élément à prévoir est le GPS, ou plutôt la carte pour le GPS. Cela fait bien longtemps maintenant que j’utilise mon smartphone comme GPS, via l’application Google Maps. Si vous ne connaissez pas le principe, j’ai dédié un article sur le blog à l’utilisation de Google Maps en voyage. Le seul point à prévoir avant de partir est donc de télécharger la (ou les) zone(s) hors-connexion dont on a besoin pour son road trip. A ne pas oublier donc 😉 .

S’agissant d’un road trip, et si vous êtes réfractaire au GPS, vous pouvez vous rabattre sur une carte routière de l’Irlande. Je vous recommande celle-ci.

Dernier point : pour les visites et apprendre des informations essentielles sur la culture irlandaise, je vous recommande d’emporter avec vous un guide papier. Le guide de Guide Evasion est plutôt bien écrit et illustré, et il regroupe à la fois la République d’Irlande et l’Irlande du Nord.

Avec ou sans tous mes conseils, je vous souhaite un bon séjour en Irlande 😉 .

Carte des points d'intérêt principaux lors d'un road trip en Irlande

Les points d’intérêt principaux évoqués dans cet article

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. mylittlepipedream dit :

    Super cet article! Effectivement, je me disais que 2 semaines pour un road trip en Irlande c’était déjà pas mal pour voir les incontournables. C’est fou, cette histoire de carte de crédit/débit ça nous est arrivé en Slovénie cet été, et on a pas pu avoir la voiture pour laquelle on avait payé (un break), ils nous ont refilé une Fiat Punto à la place à cause des histoires d’assurances, la loose!
    Ça donne bien envie de partir visiter l’Irlande en tout cas, et je ne savais pas qu’on pouvait partir de Roscoff, ça nous ferait l’occasion de voir quelques paysages bretons en passant, pourquoi pas :)!

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire