Visiter Cobh : petite ville colorée du sud de l’Irlande

Visiter Cobh : la petite ville colorée au bord de l'eau

Visiter Cobh : la petite ville colorée au bord de l’eau !

Cobh est une petite ville du sud de l’Irlande. Elle présente plusieurs caractéristiques : maisons colorées, cathédrale magistrale, et côté portuaire. Autre point : ce fut la dernière étape du Titanic avant de traverser l’Atlantique et subir le destin qu’on lui connaît.

La visite de Cobh s’est inscrite dans mon programme de découverte de l’Irlande : une semaine dans l’ouest du pays. Je décris dans cet article les points d’intérêt à découvrir à Cobh. Ainsi que mon retour d’expérience !

Visiter Cobh : les points d’intérêt

La cathédrale Saint Colman

L'intérieur de la cathédrale de Cobh

L’intérieur de la cathédrale

Je commence par là, non pas que je sois friand de cathédrales ou églises, mais parce que celle de Cobh est pour moi très caractéristique ! Elle est (ou semble 🙂 ) en effet immense, et vous la voyez de partout depuis la ville. Et notamment lorsque vous arrivez sur Cobh en voiture. Bref on ne peut pas la rater.

La construction de cette cathédrale date de la fin du XIXème siècle. Au départ Cobh était un petit village de pêcheurs en pleine expansion. Mais à la fin du XIXème siècle, de par sa situation géographique, elle devint un lieu de passage pour tous les immigrés en partance vers les Etats-Unis. La construction de cet édifice avait donc pour objectif de pouvoir accueillir les fidèles, de plus en plus nombreux !

Son cloché culmine à près de 90 mètres. A titre de comparaison, la cathédrale de Notre-Dame de Paris culmine à « seulement » 70 mètres. A noter que cette cathédrale comporte également l’un des plus grands carillons d’Europe.

Cette cathédrale se visite, et comme pour la plupart des églises l’entrée est gratuite.

Le Titanic Experience

Je l’ai évoqué en introduction : Cobh a été la dernière étape du Titanic, avant de partir rejoindre New-York. Ceci après être parti de Southampton en Angleterre et d’avoir fait escale également à Cherbourg en France. Cobh est donc liée à l’histoire de ce navire qui a coulé en 1912.

La visite

Les restes du dernier ponton encore debout et ayant permis d'accéder au Titanic

Les restes du dernier ponton encore debout et ayant permis d’accéder au Titanic

Pour cette raison il existe un musée à Cobh qui lui est dédié. Il s’agit d’ailleurs d’un musée de type « Experience », à savoir qu’il est agrémenté de certaines interactions. La visite est intéressante et on apprend beaucoup de choses sur le Titanic. Notamment sur les différentes classes qui ont embarqué sur le navire. Mais aussi via des reconstitutions de chambres, ou des copies de documents d’époque. Le tout agrémenté de petites vidéos et d’explications du guide.

Néanmoins mon avis reste mitigé car la visite guidée est en anglais, il faut donc être bien concentré pour suivre. Perso je n’ai pas tout compris. Un audio-guide avec sélection de la langue serait plus approprié je pense… Néanmoins, la dernière partie de la visite est davantage un musée, avec des écrans diffusant des informations. Et cette fois-ci on peut sélectionner le français 🙂 .

Infos pratiques

Une vitrine de magasin à Cobh

Les vitrines des magasins du centre-ville de Cobh rappellent le lien avec le Titanic !

La première partie de la visite étant guidée il faut donc suivre certaines horaires. Vous pouvez réserver vos billets d’entrée sur place au guichet. Vous serez alors convié à une prochaine visite programmée, dans la journée en principe. Pour notre part c’était une petite heure d’attente, ce qui nous a permis de remonter vers la cathédrale pour la visiter de l’intérieur.

Pour les horaires, d’avril à septembre c’est 9h-18h, mais la dernière visite a lieu à 17h15. L’hiver c’est 10h-17h30. La visite dure une petite heure. Pour le prix, compter une dizaine d’euros par adulte, et 7 euros pour les 4-16 ans. Vous pouvez retrouver toutes les infos nécessaires sur le site officiel du Titanic Experience de Cobh.

Le port

La vue depuis le port de Cobh

La vue depuis le port de Cobh

Il représente le cœur de cette petite ville. Quelques pubs et restaurants sur la rue qui longe le port : la West Beach. Et notamment dans le renfoncement en face du musée du Titanic Experience.

Encore une fois, de la couleur sur les façades des maisons un peu partout. Le point de vue que j’ai apprécié se trouve sur le ponton (à côté du Titanic Experience) : quelques bateaux en premier plan, et la ville derrière. On perçoit bien le fait qu’elle est en pente !

Nous avons marché vers l’Est en suivant la West Beach. Et nous avons fait demi-tour quand nous avons senti que l’on commençait à quitter le centre-ville, assez rapidement finalement.

Le memorial au navire Luftania à Cobh

Le memorial au navire Luftania

Mais l’on peut continuer de s’aventurer plus loin pour pousser jusqu’au « Titanic Memorial Garden« . Encore un endroit dédié au Titanic, mais il s’agit ici d’un jardin avec quelques informations sur le navire. Il faut marcher un peu plus d’un kilomètre pour s’y rendre.

Vous trouverez également près du port une statue en hommage aux membres du navire du Lusitania. Il s’agit d’un navire qui a été torpillé en 1915 par un sous-marin allemand près de Cobh. On compta alors près de 1200 morts ! Et vous verrez également mention au Carpathia. Il s’agit ici du navire qui est venu en aide aux 705 rescapés lors du naufrage du Titanic. Son histoire s’est malheureusement mal terminée également puisqu’il fut torpillé en 1918. Décidément…

Bonus : Le cliché carte postale de Cobh

La vue sur la cathédrale de Cobh avec les maisons colorées de la ville en premier plan

La vue sur la cathédrale de Cobh avec les maisons colorées de la ville en premier plan

Pour photographier la cathédrale, comme elle est perchée à mi-hauteur de la ville, elle apparaît dans le paysage lorsqu’on se situe au niveau du port. Mais elle apparaît également en contre-bas de certaines rues, et notamment la rue de « West View » et ses maisons colorées.

Pour avoir cette vue (celle de la photo ci-jointe), vous pouvez vous rendre à mi-hauteur de la West View. Il y a un petit parc permettant de prendre un peu de recul et voir cette composition de maisons colorées au premier plan et la cathédrale derrière.

Mais ce n’est pas là que j’ai fait ma photo (pas assez de recul, ou manque d’un objectif grand angle) : je l’ai faîte depuis la rue du dessus : la Spy Hill. En revanche, cette rue est bordée d’un mur, et clairement on ne voit rien : j’ai donc fait ma photo en posant mon appareil sur le mur. Et en projetant le rendu sur mon écran afin de pouvoir cadrer… Bref, rien de très naturel pour prendre une photo, mais le résultat est là… Et si vous trouvez mieux une fois sur place, n’hésitez pas à le partager en commentaire 😉

Mais aussi

J’évoque ici 2 autres points d’intérêt de Cobh, que je n’ai volontairement pas visité :

  • le musée du  Cobh Heritage Centre
  • la visite de Spike Island

J’ai écarté ces activités de mon programme pour 2 raisons. Par manque de temps d’une part (je n’avais réservé qu’une après-midi à la visite de Cobh). Et surtout parce que nous voyageons avec un enfant en bas-âge : ce n’est (je pense) pas le type d’activité qu’il apprécierait. La visite du Titanic Experience était déjà limite…

Les façades colorées des maisons dans la ville de Cobh

Les façades parfois très colorées !

Le Cobh Heritage Centre

Il s’agit d’un musée dédié à l’histoire de l’émigration irlandaise. Il se trouve dans l’ancienne gare victorienne de Cobh, ce qui en fait sa particularité.

Pour le prix, compter une dizaine d’euros par adulte, et la moitié pour les enfants. Il se situe à l’ouest du port, le long de la Westbourne Pl, à environ 400 mètres du Titanic Experience. Vous pouvez trouver les informations nécessaires sur le site officiel du Cobh Heritage Centre.

Spike Island

Les façades colorées de Cobh dans une rue très pentue

Façades colorées et rues très pentues parfois dans Cobh !

Il s’agit d’une île située un peu au sud de Cobh. Elle abrite notamment le Fort Mitchel, datant du milieu du XIXème siècle. C’est l’un des plus grands forts au monde. Il servait de ligne de défense pour les attaques ennemies. Le début de sa construction date de 1804, lorsque la menace d’invasion par Napoléon devint réelle.

Le fort fut ensuite transformé en prison. puis servit de base pour la marine britannique durant une grande partie du XXème siècle. Aujourd’hui il se visite.

Il faut prendre le ferry pour se rendre sur Spike Island (à heure fixe donc). L’embarquement se fait au niveau du port de Cobh, près du ponton. Pour le prix, compter une vingtaine d’euros par adulte, moitié prix pour les enfants. Vous pouvez trouver les informations sur le site officiel des visites de Spike Island.

Se rendre à Cobh

Plan et points d'intérêts pour visiter Cobh

Plan de Cobh et les lieux mentionnés dans cet article

Cobh se trouve dans le sud de l’Irlande, à une petite trentaine de kilomètres au Sud-Est de la ville de Cork. Pour ma part Cobh représentait la première étape de mon séjour en Irlande. En venant de Dublin, via l’autoroute M8, il faut sortir pour emprunter la nationale N25. Puis prendre la sortie 3 en direction de Cobh, et suivre la R624.

Pour se garer c’est plutôt simple, il existe un grand parking près de la cathédrale. Il est gratuit. Vous pouvez y entrer par 2 endroits. Soit depuis le croisement entre la John O’Connell Street et la Thomas Kent Street, soit depuis le nord de la Cathedral Pl. Ce parking est fléché, donc plutôt facile à trouver.

Il est également possible de se rendre à Cobh en train, depuis Cork. Compter une vingtaine de minutes de trajet, pour une dizaine d’euros l’aller-retour. La compagnie ferroviaire en Irlande est l’Irish Rail.

A noter que Cobh n’a pas toujours porté ce nom. Au départ elle s’appelait bien Cobh, mais en 1849 la Reine Victoria, suite à sa visite, décida de la renommer en Queenstown. Lorsque l’Irlande gagna sa souveraineté en 1922, le nom d’origine de Cobh lui fut redonné !

Mon conseil

1. Nous avons passé une petite après-midi à Cobh pour notre programme (balade dans la ville, visite de la cathédrale, et musée du Titanic Experience). Une bonne après-midi suffit donc pour visiter Cobh en y ajoutant également le Cobh Heritage Centre. En revanche, pour inclure la visite de Spike Island, il faut à mon sens planifier sur 2 jours. Ou alors le faire dès le matin, mais ça me semble tendu vu les horaires des ferries…

La vue sur Cobh et sa cathédrale depuis le jardin public de la West View

La vue sur Cobh et sa cathédrale depuis le jardin public de la West View

Vous avez aimer cet article ? Vous pouvez le partager sur :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *