L’abbaye de Kylemore : la visite culturelle dans le Connemara !

L'abbaye de Kylemore dans le Connemara : un incontournable à visiter

L’abbaye de Kylemore dans le Connemara

L’abbaye de Kylemore est un site touristique d’Irlande, situé dans la région du Connemara. Elle est même l’un des sites touristiques incontournables de cette région. Et pour cause, on ne peut pas la rater lorsque l’on passe sur la route principale : un monument aux pierres blanches qui vient se réfléchir dans un lac juste devant. Le tout dans un cadre montagneux et arboré !

Je reviens dans cet article sur la visite de cette abbaye, une bonne surprise lors de mon séjour en Irlande.

Situation géographique de l’abbaye de Kylemore

Carte d'accès à l'abbaye de Kylemore

Carte des lieux mentionnés dans cet article

L’abbaye de Kylemore, ou Kylemore Abbey en anglais, se situe dans l’ouest de l’Irlande. Plus précisément dans la région du Connemara, et dans le comté de Galway. Elle est même située quasiment à côté de l’entrée du parc national du Connemara. A seulement 5 km à l’Est en suivant la N59. Et elle est quasiment sur le bord de la route, au bord du lac Pollacapall. On l’aperçoit bien depuis la N59 au niveau du pont qui traverse ce lac, sur la gauche en venant de l’Ouest.

Elle se trouve également à environ 80 km de la ville de Galway. En fait, en venant de Galway on pourrait en théorie suivre toujours la N59 et vous y arriverez. Néanmoins ce ne sera pas l’accès le plus direct, car la N59 forme une boucle ! Je conseille d’ailleurs au passage fortement de réaliser cette boucle (pour aller à l’abbaye de Kylemore ou à un autre moment de votre séjour), et de pousser vers la « Sky Road » pour l’agrandir encore : le paysage en bout de la péninsule est magnifique !

Sinon, en venant de Galway, vous pourrez couper pour y arriver plus vite en passant à travers les « Twelve Bens » :

  • soit par la R336 (c’est d’ailleurs ce qu’indiquent les panneaux sur la route)
  • soit par la R344. C’est en principe légèrement plus court.

Dans les deux cas ces routes sont très belles ! Si vous le pouvez emprunter l’une à l’aller et l’autre au retour. Je précise qu’il ne s’agit pas de routes de montagne : on reste dans la vallée. Attention néanmoins aux moutons 🙂 .

L’histoire de l’abbaye de Kylemore

La famille Henry

Le clocher de l'église de Kylemore qui dépasse de la fôret

Le clocher de l’église de Kylemore qui dépasse de la fôret

En fait Kylemore est le nom de la région dans laquelle se situe l’abbaye. L’histoire de celle-ci débute en 1849 lorsqu’un médecin londonien (Mitchell Henry) et son épouse (Margaret) se sont rendus dans cette région pour leur lune de miel. Quelques années plus tard, après avoir hérité d’une petite fortune et enchantés par la région, ils décidèrent de venir s’y installer et d’y construire une demeure.

La construction de cette demeure débuta en 1867, et on parle en fait ici d’un château. Celui-ci contenait en effet près de 70 pièces, et possédait également des jardins ! Et sa construction a pris près de 4 ans.

En 1874 une tragédie arriva à la famille Henry. Alors qu’ils étaient en voyage en Egypte, en famille (ils avaient 9 enfants) et avec des amis, Margaret mourut après avoir développé une infection intestinale. Son corps fut rapatrié à Kylemore pour y être enterré dans un mausolée dans le parc du château. En son souvenir, Mitchell Henry fit également bâtir une église gothique dans le parc. Celle-ci fut achevée en 1881. Mitchell Henry est mort quant à lui en 1910.

La reprise par les religieuses

L'abbaye de Kylemore dans le Connemara, au bord du lac Pollacapall

L’abbaye de Kylemore au bord du lac de Pollacapall

En 1920 le château fut acheté par une communauté de religieuses de l’ordre des Bénédictins. Celles-ci avaient fui la ville d’Ypres, en Belgique, durant la Première Guerre Mondiale. C’est à cette occasion que le château devint une abbaye ! Et dès 1921 les religieuses en firent une école catholique ainsi qu’un internat international pour filles. Le bâtiment servait également occasionnellement de maison d’hôte.

En 1959 un incendie détruisit une grande partie de l’intérieur de l’abbaye et de l’école. Elle fut ensuite réaménagée en école et monastère lors de sa reconstruction, la partie maison d’hôte étant abandonnée.

L'église de l'abbaye de Kylemore

L’église qui se réfléchit sur l’eau

Aujourd’hui

En 1993 l’entrée principale de l’abbaye, ainsi que quelques pièces furent restaurées afin d’être ouvertes au public. En 1995 le Visitor Centre ouvrit ses portes, ainsi que l’église gothique, et les travaux pour réaménager les jardins victoriens débutèrent. Ceux-ci furent ouverts au public également en 1999, et dans la foulée les restaurants et magasins de souvenir.

Même si elle est désormais clairement tournée vers le tourisme, l’abbaye est toujours la propriété des religieuses. Ce sont elles qui gèrent ce site autonome, et continuent toujours l’éducation religieuse.

J’ajoute également qu’en 2017 ce site est à nouveau en rénovation, notamment la partie extérieure.

La visite du site

Celle-ci se compose de 3 temps : l’abbaye, l’église (et le mausolée) et les jardins. Il n’y a pas d’ordre défini, c’est comme on veut, mais l’abbaye et l’église se situent vers l’Est, alors que les jardins vers l’Ouest.

Pour ma part, nous avons marché jusque l’église et le mausolée, puis sommes revenus sur nos pas pour visiter l’abbaye, puis les jardins en dernier.

L’accès au site

L'accès en mini-bus jusqu'aux jardins de l'abbaye de Kylemore

L’accès en mini-bus jusqu’aux jardins

Le site comporte un grand parking. Il est gratuit : seule la visite est payante. Dans ces conditions on peut même envisager venir s’y garer pour aller faire uniquement des photos de l’abbaye… Mais ce serait dommage, car la visite vaut le coup !

On achète ensuite ses tickets d’entrée au guichet, sur le chemin. C’est 13 euros par adulte, gratuit pour les enfants de moins de 10 ans. Un petit guide (en français) est distribué avec quelques informations intéressantes sur les différentes parties de la visite. Il faut ensuite continuer son chemin le long du lac pour réellement arriver au petit Visitor Center qui sert de contrôle des billets pour pourvoir faire la visite.

En fonction de la période de l’année, les horaires d’accès au site varient (en fonction de l’ensoleillement). Pour info en juillet-août c’est 9h-19h. Vous pouvez retrouver davantage d’informations sur le site officiel de l’abbaye de Kylemore.

L’église

L'église néo-gothique de l'abbaye de Kylemore

La visite de l’église néo-gothique

Lorsque l’on emprunte le chemin menant à cette église depuis l’abbaye, on devine son sommet qui dépasse de la masse d’arbres et de verdure. Très joli ! J’ai déjà mentionné son histoire un peu plus haut. Il s’agit ici d’une église néo-gothique, avec la particularité notamment de disposer de statues d’anges en hauteur, plutôt que de gargouilles habituelles.

Il faut marcher environ 500 mètres pour arriver jusqu’à l’église. Quelques dizaines de mètres plus loin on trouve le mausolée où fut enterrée Margaret Henry. Les cendres de son mari Mitchell y sont également présentes : elles ont été rapportées d’Angleterre pour y être déposées après sa mort.

A noter que quelques dizaines de mètres encore plus loin se trouve une grosse pierre sur le bord du chemin. Elle a la forme d’un gros fer à repasser, et il y a une histoire de vœu que l’on peut faire en jetant un caillou. Le genre d’histoire auquel je ne crois pas, mais les amateurs s’en amuseront 😉 .

L’abbaye

L'intérieur de l'abbaye de Kylemore

L’intérieur de l’abbaye de Kylemore

En fait on visite ici davantage la demeure des Mitchell, en suivant un petit circuit à l’intérieur. On passe ainsi dans la salle à manger, un salon, etc… Le tout avec quelques panneaux explicatifs (en anglais toujours) qui nous en disent un peu plus sur cette famille et la construction du château.

Cet intérieur est d’époque, et forcément d’un aspect très cosy avec de beaux meubles et une belle décoration. On en fait néanmoins relativement vite le tour : de l’ordre du quart d’heure.

Les jardins

Ils se situent à l’ouest de l’abbaye, à environ 1,6 km. Il est possible de s’y rendre à pieds, mais il existe également un système de navettes permettant de nous y amener en moins de 5 minutes… Celles-ci passent toutes les 10 minutes environ. Une fois passé l’entrée du Visitor Center, le point de départ de ces navettes se trouve sur la gauche.

Les jardins de l'abbaye de Kylemore

Les jardins de l’abbaye de Kylemore

On parle ici de jardins muraux (Walled Garden en anglais) et victoriens. Ils furent à l’origine développés en même temps que la construction du château, à la fin du XIXème siècle donc. Mais ils tombèrent au fur et à mesure en déclin. Un programme de restauration a été entrepris en 1995.

Ces mûrs ont vocation à abriter les jardins, notamment contre le vent mais aussi les moutons. Les briques rouges qui constituent ces mûrs servent également à absorber la chaleur des rayons du soleil en journée, pour la diffuser lentement en soirée.

Le principe de la visite des jardins consiste simplement à se balader dans les allées. On y découvre notamment des fleurs, des serres, un verger, mais également des parties où l’on cultive les légumes. Le tout agrémenté de petits bâtiments tels que l’entrepôt à outils, ou encore le maison du jardinier. Des panneaux explicatifs sont disposés tout le long du parcours. Cette visite est agréable !

Mes 3 conseils

1. Prévoir un parapluie ! La météo en Irlande est parfois changeante… Même s’il s’agit d’une abbaye, on marche beaucoup en extérieur, notamment pour se rendre à l’église. Et surtout pour la visite des jardins.

2. Il est possible de se restaurer directement sur le site. Au niveau de l’entrée se trouve un restaurant type cafétéria. Mais on trouve également une « Tea House » près de l’arrêt de bus au niveau des jardins. Nous avons pris cette option finalement vu l’heure qui tournait (visite en matinée). Il s’agit ici davantage d’un endroit où l’on peut prendre un thé / café / dessert. Mais ils servent également des plats chauds type quiche, à des prix abordables. Nous avons apprécié de pouvoir manger là avant de visiter les jardins.

3. Le temps à passer sur place n’est pas si négligeable que ça. Je m’attendais y faire un passage rapide, de l’ordre d’une heure, mais nous y avons passé plus de temps que ça. Entre la marche jusque l’église, en aller-retour, la visite des jardins, l’attente des bus, les visites de l’abbaye et de l’église, le déjeuner… Sans oublier les photos avec le pied 🙂 . Bref il faut compter au moins 2 heures sur place.

L'abbaye de Kylemore au bord du lac de Pollacapall

L’abbaye de Kylemore au bord du lac de Pollacapall

Vous avez aimer cet article ? Vous pouvez le partager sur :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *