Le Rock of Cashel : site emblématique d’Irlande

Le Rock of Cashel en Irlande

Le Rock of Cashel au sommet d’une colline de verdure

Le Rock of Cashel est un site médiéval d’Irlande, dressé sur un rocher. Il est l’un des emblèmes du pays, et rassemble chaque année un grand nombre de touristes. Et pour cause, il impressionne de loin et il est particulièrement photogénique !

Je reviens dans cet article sur ma visite du Rock of Cashel, visite réalisée lors de mon roadtrip en Irlande. J’y partage en quoi elle consiste, les infos utiles, ainsi que mon retour d’expérience.

Visiter le Rock of Cashel

L’histoire du site

Une croix de Saint-Patrick au Rock of Cashel en Irllande

Une croix de Saint-Patrick

Avant tout je précise que le Rock of Cashel n’est pas un château ! Il est vrai que lorsqu’on le voit en photo, c’est tout de suite à un château que l’on pense, mais en réalité c’est un peu plus « compliqué » que ça…

Il s’agit en fait d’un site comportant à l’origine divers bâtiments dont une tour ronde, une chapelle romane, une cathédrale, un cimetière, et un château. Les fouilles archéologiques ont révélé des traces de construction datant du IXème siècle, mais la majorité des bâtiments visibles aujourd’hui date du XIIème au XVème siècles.

Il est dit que ce site aurait servi de résidence à certains rois de l’ancien royaume de Munster. Il serait également le lieu de la conversion de l’un d’entre eux à la religion chrétienne, par Saint-Patrick (saint Patron de l’Irlande). De ce fait le Rock of Cashel est également connu sous les dénominations de « Cashel of the Kings » (rocher des rois), ou encore le « St Patrick’s Rock« . Et bien sûr en français on peut le nommer « Rocher de Cashel » 😉 .

La visite

La tour ronde du Rock of Cashel, et la chapelle attenante

La tour ronde du Rock of Cashel, et la chapelle attenante

Visiter le Rock of Cashel consiste essentiellement à marcher sur le site et en découvrir les différents monuments. Il s’agit surtout de ruines, plus ou moins bien conservées, mais une visite en extérieur donc.

Pour la visite deux alternatives :

  • seul (avec un guide papier éventuellement), ce que nous avons fait. Il est possible de se procurer un petit guide papier en français à l’accueil, moyennant 50 centimes d’euros.
  • avec un vrai guide. Des visites guidées sont en effet possible (avec un guide anglais), et gratuitement. Elles sont à horaire régulière (du moins en haute saison) et durent environ 1 heure. Je n’ai pas de retour d’expérience mais je suppose qu’il faut bien comprendre l’anglais pour apprécier pleinement cette visite…

Parmi les monuments à découvrir sur le site, on peut citer la tour ronde. Elle mesure près d’une trentaine de mètres de haut, et l’on peut accéder à son sommet pour profiter de la vue.

On peut visiter également la cathédrale, en ruines, datant du XIIIème siècle, et qui est le monument le plus imposant du site. Ainsi que le cimetière juste derrière avec les fameuses croix celtes, dont une croix dite de Saint Patrick !

Les ruines de la cathédrale du Rock of Cashel

Les restes de la cathédrale, plutôt bien conservée

Autre point de la visite : la chapelle, plutôt bien conservée, dans laquelle on peut découvrir de belles fresques ainsi qu’un sépulcre sculpté. Sur sa façade extérieure également de belles sculptures, dont notamment des sculptures de corbeaux.

A noter également qu’un film éducatif sur l’histoire du lieu est diffusé dans une salle de projection. Celui-ci est d’ailleurs diffusé en français à certains horaires. Renseignez-vous sur place pour les connaître, ils sont affichés sur un panneau.

Infos pratiques

  • Prix : compter 8 € par adulte, moitié prix pour les enfants. Il existe également un « forfait » famille à 20 €.
  • Horaires d’ouverture : ça dépend de la saison, mais dans tous les cas ça ouvre à 9h. Pour la fermeture c’est en fonction surtout du coucher de soleil : le site ferme plus tôt l’hiver que l’été. Pour les détails, vous pouvez retrouver les infos sur le site internet du Rock of Cashel (en anglais).

Se rendre au Rock of Cashel

Le village de Cashel

Le Rock of Cashel se trouve dans le village du même nom. Celui-ci se trouve dans le centre de l’Irlande, à environ 2 heures de route au sud de Dublin.

La solution la plus rapide pour s’y rendre depuis Dublin est d’emprunter l’autoroute : la M7 puis la M8. Il faut alors prendre la sortie 7, et suivre la direction de Cashel via la R639. En arrivant sur Cashel vous pourrez difficilement rater le rocher : on le voit de loin !

Autre solution : réaliser le visite du Rock of Cashel, sous forme d’excursion depuis Dublin, accompagné d’un guide (réserver ici). Ce type de prestation coûte une soixantaine d’euros et inclut également la visite du château de Blarney et sa célèbre « pierre de l’éloquence ». Dans ce cas, pas besoin de se préoccuper de la route ni du parking !

Où se garer ?

Plan de Cashel en Irlande

Plan de Cashel

Ce site est touristique mais n’est pas spécialement conçu pour s’y garer facilement. J’entends par là qu’il n’y pas forcément de grand parking à disposition si ce n’est celui juste en dessous du site, sur la « Rock Lane ». Mais on ne peut pas dire qu’il soit immense, et en haute saison il sera facilement plein. L’idée est donc d’entrer et d’attendre que quelqu’un s’en aille pour prendre sa place… Ce parking est payant : compter environ 5 €.

Une autre solution est de trouver une place directement en ville. On en trouve quelques unes à proximité du site, mais elles se situent surtout le long de l’axe principal du village, sur la R639. Il faudra certes marcher un peu pour monter jusqu’au Rock, mais ce n’est pas si loin (quelques centaines de mètres).

Dans tous les cas le nombre de places de parking dans Cashel n’est pas extraordinaire, donc on se gare un peu où l’on peut… Pour ma part je me suis garé au parking payant après avoir attendu quelques minutes qu’une place se libère.

Que faire d’autre à Cashel ?

L'abbaye de Hore, en contrebas du Rock of Cashel

L’abbaye de Hore, en contrebas du Rock of Cashel

Un autre monument que l’on peut « visiter » à Cashel : la « Hore Abbey » (abbaye de Hore en français). Elle ne se situe qu’à quelques centaines de mètres en contre-bas du Rock of Cashel. On l’aperçoit d’ailleurs très bien depuis le rocher.

Cette abbaye en ruines est en fait un ancien monastère datant du XIIIème siècle. On peut y accèder depuis le bas du Rock of Cashel en suivant un petit chemin. Il faut ensuite remonter vers le nord sur la R505, et tourner à gauche. La fin du chemin se fera à travers champs. Compter un bon kilomètre de marche en tout entre les deux sites.

Points intéressants : sa visite est gratuite et ce lieu permet de disposer d’une jolie vue sur le Rock.

A part ce second centre d’intérêt néanmoins, il n’y a pas grand chose d’autre à faire à Cashel… On peut tout de même profiter du centre-ville, plutôt joli, afin de s’y poser pour déjeuner ou prendre un verre dans un pub.  On trouve notamment quelques restaurants le long de la rue principale qui traverse le village. Pour plus d’infos sur Cashel vous pouvez trouver davantage d’éléments sur le site internet de la ville de Cashel (en anglais).

Mon avis et mes conseils

Croix de Saint Patrick au Rock of Cashel

Une croix de Saint Patrick

J’ai visité le Rock of Cashel durant mon séjour en Irlande pour 2 raisons.

  • D’une part je l’avais repéré durant mes préparatifs comme étant un site emblématique du pays.
  • Et d’autre part parce qu’il se trouve quasiment sur la route allant vers le sud, en partant de Dublin. Très peu de détour donc. Je conseille dans tous les cas d’aller au moins le voir, il est impressionnant perché sur son rocher de 60 mètres de haut !

Au-delà du fait d’aller le voir, nous nous sommes tout de même posé la question de payer la vingtaine d’euros nécessaire pour accéder au site (prix pour 2 adultes + parking). Etant sur place, nous l’avons malgré tout visité et y avons passé une petite heure.

Je ne regrette pas cette visite car elle nous a permis de passer par ce site historique. Celui-ci est en effet assez éloigné des autres sites plutôt orientés nature et villes que nous avons fréquentés durant la suite de notre séjour en Irlande. Même si perso j’en garde surtout son aspect impressionnant vu de loin, vous apprécierez clairement la visite du Rock of Cashel si vous êtes amateurs d’histoire et de vieilles pierres !

Pour conclure, j’ai inclus cette visite du Rock of Cashel sur la journée de mon roadtrip qui consistait à : quitter Dublin dès le matin pour visiter le Rock of Cashel en fin de matinée, manger à Cashel, et me diriger vers la petite ville colorée de Cobh. J’ai ainsi combiné la visite de Cobh durant cette journée, en y passant une bonne partie de l’après-midi. Je recommande cet itinéraire si comme moi vous souhaitez vous rendre dans l’ouest de l’Irlande en faisant un détour par le sud. Pour plus de détails, j’ai dédié sur le blog un article complet à mon carnet de voyage en Irlande.

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire