Excursions en Islande au départ de Reykjavik : alternatives & conseils pour choisir

Snæfellsnes au nord de Reykjavik en Islande

La péninsule de Snæfellsnes au nord de Reykjavik

Dans certains contextes, découvrir l’Islande par le biais d’excursions au départ de Reykjavik est une option qui présente certains avantages. Car même si la ville de Reykjavik est agréable à parcourir, un voyage en Islande ne peut pas se résumer à celle-ci.

Par sa situation géographique à l’ouest du pays, Reykjavik est un point de départ bien situé pour découvrir l’Islande par le biais d’excursions à la journée. Mais sur plusieurs jours également car certaines agences le proposent également sous forme de package.

Par mon expérience de voyage en Islande du côté de Reykjavik et ses alentours, je reviens dans cet article sur les alternatives d’excursions au départ de Reykjavik. Des excursions qui permettent de découvrir l’Islande autrement qu’entièrement par soi-même, encadrés par un guide, un chauffeur, et sans se préoccuper de l’organisation et du transport.

Les principales excursions au départ de Reykjavik

Synthèse des alternatives, prix et réservation

Je vais partager dans cet article les informations à connaître pour les principales excursions au départ de Reykjavik. Mais afin d’aller à l’essentiel, en voici la synthèse :

Excursion au départ de ReykjavikPrincipe & prix approximatif
Le sud de l'Islande jusque VikAller-retour jusque le village de Vik, en passant par la plage de sable noir de Reynisfjara, les cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss, ainsi que le glacier Sólheimajökull.
Prix : 90 €
Le cercle d'orVisite de la région du cercle d'or en passant par la cascade de Gullfoss, les geysers de Geysir, et le parc de Thingvellir. Mais aussi par le cratère volcanique de Kerið occupé par un lac.
Prix : 50 €
Snorkling dans la faille de SilfraExpérience de snorkling, accompagnée d'un guide, dans la faille de Silfra, l'un des lieux les plus beaux au monde pour réaliser cette activité.
Prix : 130 €
Le sud de l'Islande jusqu'au lagon de glace de JokulsarlonAller-retour jusqu'au glacier lagoon de Jokulsarlon et sa Diamond Beach. Quelques arrêts en route à Vik et à la cascade de Seljalandsfoss.
Prix : 120 €
Sortie en mer pour observer des baleinesSortie en bateau dans la baie de Faxa pour observer des baleines et autres mammifères marins.
Prix : 80 €
La péninsule de SnæfellsnesExcursion dans la péninsule de Snæfellsnes pour découvrir quelques points d'intérêt dont le mont Kirkjufell, des paysages volcaniques, et des villages de pêcheurs.
Prix : 120 €
Chasse aux aurores boréalesAccompagnement d'un guide expérimenté en mini-bus pour pouvoir observer des aurores boréales dans la campagne islandaise.
Prix : 80 €
Se baigner au Blue LagoonAller-retour en bus jusqu'au Blue Lagoon. N'inclut pas le prix du billet pour se baigner et les prestations annexes.
Prix : 20 € (+ le billet d'accès au Blue Lagoon qui coûte minimum 40 €)
Observation des macareux en merSortie en bateau pour l'observation de macareux.
Cette excursion n'est possible que d'avril à août.
Prix : 50 €

Le sud de l’Islande jusque Vik

Points d’intérêt des excursions

La cascade de Skogafoss en novembre

La cascade de Skogafoss en novembre

Cette partie de l’Islande comporte de nombreux points d’intérêt à découvrir. Ceux-ci sont plus ou moins éloignés de la route N1, la route principale qui fait le tour de l’île. Et une partie d’entre eux se visite facilement, sans avoir besoin de marcher longtemps avant d’arriver sur le site.

Parmi ces points d’intérêt, on trouve :

  • les cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss, emblématiques de l’Islande. On les aperçoit au loin depuis la N1, mais l’on peut s’en approcher, avec deux particularités. Il est possible de « grimper » au sommet de Skogafoss (via un escalier de plus de 500 marches…), et on peut se rendre derrière le filet d’eau de Seljalandsfoss pour la découvrir de l’arrière !
  • la plage de sable noir de Reynisfjara, à côté du village de Vik. Cette plage est également un emblème de l’Islande avec sa falaise aux colonnes de basalte, son sable noir, et les pics rocheux qui « sortent » de l’océan juste devant !
  • le cap de Dyrhólaey qui s’avance sur l’océan, près de Vik également. Il est connu pour son phare et les deux arches (une grande et une petite) qui se sont formées dans la roche.

Excursions vers Vik au départ de Reykjavik

La plage de Vik, à Reynisfjara

La plage de Vik, à Reynisfjara

Au départ de Reykjavik on peut noter ces excursions :

  • celle-ci, qui regroupe les points d’intérêt que je viens de citer, ainsi qu’un passage par le glacier Sólheimajökull.
  • celle-ci, qui inclut l’accès au sommet de la cascade de Skogafoss, mais pas le cap de Dyrhólaey.

Compte-tenu du fait que ces excursions sont en aller-retour jusque le village de Vik, et que celui-ci se situe à environ 2h30 de route de Reykjavik, elles durent de l’ordre 9 à 10 heures.

Pour obtenir davantage d’informations et de photos sur les points d’intérêt à proximité du village de Vik, vous pouvez consulter l’article du blog que j’ai dédié à ce que l’on peut faire à Vik et ses environs.

Le cercle d’or : paysages représentatifs de l’Islande

Qu’est-ce que le cercle d’or ?

Le geyser de Strokkur lors d'une éruption

Le geyser de Strokkur lors d’une éruption

Ce « cercle d’or » est le nom touristique donné à une région touristique de l’Islande. Cette région se situe au Nord-Est de Reykjavik, et elle comporte un certain nombre de points d’intérêt représentatifs de l’Islande. Parmi ceux-ci les plus importants sont :

  • le site de Geysir, avec ses geysers et nombreux fumerolles. C’est tout simplement ce site qui a donné l’appellation de « geyser ». Il abrite ainsi le geyser Strokkur qui jaillit de l’eau bouillonnante sur une vingtaine de mètres de hauteur, toutes les 5 à 10 minutes. C’est très impressionnant !
  • la cascade de Gullfoss avec son très fort débit.
  • le parc national de Þingvellir (ou Thingvellir), qui comporte quelques failles géologiques (dont la plus connue est celle de Silfra, remplie d’une eau pure et où l’on peut pratiquer le snorkling et la plongée sous-marine). Mais aussi des rivières, des cascades (dont celle d’Öxarárfoss, la plus connue), ainsi qu’un lac (le Þingvallavatn, lac naturel le plus grand d’Islande).

Compte-tenu du fait que l’on trouve dans le cercle d’or une activité géothermique (avec les geysers), de l’eau (avec les cascades), ainsi que des montagnes et des volcans, cette région est réputée pour être représentative de l’Islande. Sa « proximité » avec Reykjavik en a ainsi fait un périmètre touristique qu’il convient de visiter durant un voyage en Islande, et d’autant plus durant un court séjour.

Excursions au cercle d’or au départ de Reykjavik

Dans le cercle d'or en Islande, avec la cascade de Gullfoss

Le cercle d’or en Islande et sa cascade de Gullfoss

Au départ de Reykjavik on peut noter ces excursions à la journée :

  • celle-ci, passant par les différents points du cercle d’or (Gullfoss, Geysir, Thingvellir). Mais aussi par le cratère de Kerið en cours de route, un cratère volcanique occupé par un lac.
  • celle-ci, similaire à la première mais sans l’arrêt au cratère de Kerið. Elle est donc un peu plus courte, mais en contre-partie il est possible de réaliser cette excursion avec un guide francophone, contrairement à la première (guide anglophone).
  • pour les amateurs de la série « Game of Thrones », ce tour qui lui est spécifiquement dédié ! L’objectif est de se rendre sur différents lieux de tournage de la série, dont une partie se trouve justement dans le parc national de Thingvellir, ou à proximité.
Plongée sous-marine dans la faille de Silfra dans le cercle d'or

Plongée sous-marine dans la faille de Silfra

Mais également l’excursion plus atypique encore du snorkling dans la faille de Silfra (ou la plongée pour les initiés). Il est possible de la réaliser au départ de Reykjavik par commodité, mais également en se rendant directement sur place.

Par sa singularité et ses eaux d’un bleu profond, ce spot de snorkling est considéré comme l’un des plus beaux au monde !

Compte-tenu de la proximité du cercle d’or avec Reykjavik, les premières excursions durent de l’ordre de 7 à 8 heures. Les dernières, dédiées uniquement à l’expérience sous-marine dans la faille de Silfra, durent environ 4 heures.

Pour obtenir davantage d’informations sur cette région, vous pouvez consulter l’article du blog que j’ai dédié à ce que l’on peut faire dans le cercle d’or en Islande.

Le lagon de Jökulsárlón

En quoi consiste l’excursion ?

Paysage à Jokulsarlon au coucher de soleil

Le lagon au coucher de soleil

Encore un symbole de l’Islande qui mérite d’être vu lors d’un voyage dans ce pays ! Ce lagon est en effet formé par la fonte et les écoulements d’eau provenant d’un glacier.

Il comporte ainsi de nombreux blocs de glace, ou icebergs. Ainsi qu’une plage à proximité sur laquelle les blocs de glace viennent s’y échouer, après avoir rejoint l’océan et avoir été lavés. Ce phénomène lui prodigue le nom de « plage de diamants » (ou « Diamond Beach » en anglais).

En revanche ce site naturel se mérite un peu dans un contexte d’excursion depuis Reykjavik car il se trouve à environ 400 km à l’Est. Soit environ 5 heures de route !

Le lagon de blocs de glace de Jokulsarlon en Islande : que faire sur ce site

Le lagon de blocs de glace de Jokulsarlon en Islande

Ceci a plusieurs impacts :

  • l’excursion réalisée en aller-retour dans la même journée dure environ 14 heures.
  • l’excursion réalisée l’été ou l’hiver n’est pas tout à fait de même nature. Ceci lié au fait que les journées en été sont beaucoup plus longues qu’en hiver en Islande.
  • durant les mois d’hiver, certaines agences proposent de réaliser cette excursion au départ de Reykjavik sur 2 jours. Ceci afin de palier d’une part à la durée des journées, mais aussi pour avoir le temps d’inclure la visite d’une grotte de glace (ou « ice cave »), une merveille de la nature à découvrir en Islande durant les mois d’hiver !

Principales alternatives d’excursions au départ de Reykjavik

La "Diamond Beach"au lever de soleil : l'un des moments forts de mon voyage en Islande !

La « Diamond Beach »au lever de soleil : l’un des moments forts de mon voyage en Islande !

Au départ de Reykjavik on peut noter ces excursions :

  • celle-ci, en aller-retour sur la journée. Au-delà de Jökulsárlón (où l’on peut choisir de se rendre en bateau sur le lagon, en option), on s’arrête en route à la cascade de Seljalandsfoss et à Vik, dont j’ai parlé plus haut.
  • celle-ci, étalée sur 2 jours et réalisable durant les mois d’hiver (globalement de novembre à mars). Elle inclut donc une nuit d’hôtel également, mais aussi la visite d’une grotte de glace.

Pour obtenir davantage d’informations et de photos sur les points d’intérêt à faire et voir du côté de Jökulsárlón, vous pouvez consulter l’article du blog que j’ai dédié à ce que l’on peut faire à Jökulsárlón et ses environs.

D’autres excursions en Islande depuis Reykjavik ?

Partir en mer pour l’observation des baleines

Observation des baleines au large de Reykjavik en Islande

Observation des baleines au large de Reykjavik (crédit photo : getyourguide.fr)

A Reykjavik, au large de la côte, on trouve de nombreux mammifères marins. Parmi lesquels des baleines, des marsouins, ou encore des dauphins.

Il est ainsi possible de partir en excursion en bateau au large de Reykjavik, dans la baie de Faxa (Faxaflói) afin d’observer ces mammifères. Et notamment des baleines à bosse, ou des baleines de Minke, une sorte de petit rorqual.

Il faut savoir plusieurs choses par rapport à cette excursion en mer d’observation de baleines :

  • les chances sont plus nombreuses d’en observer durant les mois d’été (globalement d’avril à septembre) que durant les mois d’hiver.
  • l’agence qui propose cette sortie permet de retourner une seconde fois en mer dans les jours suivants (gratuitement) si jamais on a croisé aucune baleine. Cette croisière d’observation dépend évidemment de la nature, et en effet il n’est pas sûr que l’on puisse observer des baleines. Il faut l’avoir l’avoir en tête…
  • des vêtements chauds sont prêtés par l’équipage. Sur le pont d’un bateau en mer, et qui plus est en Islande, il peut faire très froid…
  • en fonction de la météo, la mer peut être agitée. Si vous avez le mal de mer, cette excursion n’est peut-être pas l’idéal. Dans tous les cas, vous pouvez prévoir des cachets contre le mal de mer.

Pour cela deux alternatives principales :

  • l’excursion en bateau classique qui dure 3 heures, et se réserve sur cette page.
  • celle en zodiac et qui dure 2 heures. Elle se réserve sur cette page. Le fait d’être en zodiac permet davantage de souplesse sur la recherche des baleines, et augmente donc ses chances d’en voir.

L’excursion à la péninsule de Snæfellsnes depuis Reykjavik

Péninsule de Snaefellsnes

Dans la péninsule de Snaefellsnes

Cette péninsule se situe dans l’ouest de l’Islande, à environ 2 heures de route au nord de Reykjavik. S’y rendre dans un contexte d’excursion au départ de Reykjavik est donc commun également.

Snæfellsnes est connue pour les points d’intérêt suivant :

  • le volcan Snæfellsjökull qui porte à son sommet une calotte glacière. Ce côté volcanique a laissé des traces au sol avec la présence de champs de lave.
  • le mont Kirkjufell, mais aussi la cascade que l’on trouve à proximité (Kirkjufellfoss). Le paysage avec cette cascade et le mont derrière est l’un des plus représentatifs de l’Islande !
  • des plages de sable noir, volcanique, dont celle de Djúpalónssandur. Mais aussi ses côtes escarpées, de roche volcanique, avec notamment les points de vue de Arnarstapi et de Londrangar.
  • des petits villages de pêcheurs.

On peut ainsi noter cette excursion au départ de Reykjavik. Elle dure une dizaine d’heures et inclut le repas du midi dans un petit restaurant.

En hiver : l’observation des aurores boréales !

Aurore boréale à Jokulsarlon en Islande

Les aurores boréales peuvent être de différentes couleurs

L’Islande fait partie de ses pays nordiques où l’on peut observer des aurores boréales. Je précise tout de suite qu’observer des aurores boréales (et encore plus que des baleines 🙂 ) ne se fait pas sur commande. Plusieurs facteurs importants entrent en compte :

  • la saison. Ceci est lié à l’orientation de la Terre par rapport au soleil d’une part. Mais aussi à la durée des journées pour que l’obscurité soit suffisante. Bref, on ne peut observer des aurores boréales en Islande globalement que d’octobre à mars.
  • la chance, car c’est avant tout un phénomène naturel lié à l’activité du soleil. Il faut donc que cette activité soit dans les bonnes conditions. A ceci il faut ajouter également le facteur météo, car avec un ciel couvert, même s’il y a des aurores boréales, on ne les verra pas…
Voyage en Islande en Novembre : la possibilité de voir des aurores boréales !

Une aurore boréale au-dessus de Jolkulsarlon : magique !

Ainsi, si l’on voyage à Reykjavik en hiver, il est possible de partir en excursion en bus ou mini-bus à la recherche d’aurores boréales. Ceci accompagné évidemment d’un guide spécialiste, ce qui permet d’augmenter significativement les chances d’en voir.

On peut ainsi noter celle-ci, en bus, ou celle-là, en plus petit groupe. La seconde est plus chère que la première, mais davantage appréciée.

Un point important dans ces excursions au départ de Reykjavik, c’est qu’elles permettent toutes les deux de venir une seconde fois dans les jours qui suivent (gratuitement), si jamais on n’a pas eu la chance de voir des aurores boréales la première fois (même principe que pour les baleines) !

Pour davantage de détails sur les aurores boréales en Islande, et ce qu’il faut savoir et faire pour en voir, mais aussi les photographier, vous pouvez consulter l’article que j’ai consacré à ce sujet.

La baignade dans le Blue Lagoon

Se baigner dans le Blue Lagoon près de Reykjavik

Se baigner dans le Blue Lagoon (crédit photo : bluelagoon.com)

Ce Blue Lagoon (ou « lagon bleu » en français) est une station thermale qui se trouve à environ 45 minutes de Reykjavik. Ce site est connu pour :

  • son lagon évidemment, aux eaux chaudes et riches en minéraux. S’y baigner est la principale « attraction » de ce site naturel de près de 9000 m².
  • son côté touristique. Par cet aspect particulier du lieu, et la proximité avec Reykjavik, ce lagon s’est enrichi avec des vestiaires, un bar, un hôtel, un restaurant, un sauna, un hammam… Différents prix sont proposés en fonction de la prestation souhaitée (vous trouverez les détails sur cette page). Le prix de base pour une entrée est de l’ordre de quarante euros.

Plusieurs alternatives pour s’y rendre en excursion au départ de Reykjavik :

  • prendre une navette, et juste payer le transport jusqu’au Blue Lagoon. Pas de billet d’entrée inclus ici donc, ce qui laisse la possibilité de choisir sa prestation.
  • l’inclure dans le cadre de cette excursion au cercle d’or. Après la visite des principaux sites du cercle d’or, la fin de journée se termine par un détour jusqu’à ce Blue Lagoon. Cette excursion dure de ce fait 11 heures, et elle est un peu plus chère que celles évoquées plus haut.

Dans tous les cas, côté touristique oblige, ce Blue Lagoon représente un budget, et il est nécessaire de réserver à l’avance (en sélectionnant une date et un horaire). La solution la moins chère, si l’on n’a pas son propre moyen de transport, reste la navette. Certaines agences proposent le package : transport et entrée dans le Blue Lagoon, mais ce n’est pas forcément rentable si on regarde le prix au global (exemple : celle-ci).

L’été : l’observation des macareux au large de Reykjavik

Macareux dans les falaises

Macareux dans les falaises (crédit photo : pixabay.com)

Le macareux, et plus précisément le « macareux moine » est un oiseau marin emblématique de l’Islande. On le reconnaît à son pelage noir et blanc, mais également son bec pointu aux couleurs orangées.

Ces oiseaux passent la plupart de leur temps en mer, mais durant leur saison de reproduction ils viennent nicher dans les terres, en général sur des falaises.

Cette période de reproduction s’étalant d’avril à août, il n’est donc possible d’en observer sur les falaises qu’à cette époque de l’année. En revanche on n’en trouve pas si facilement, et il faut s’approcher d’endroits où ils ont l’habitude de venir nicher.

Par chance, on trouve à proximité de Reykjavik des spots au large où il est possible d’observer des macareux. Notamment du côté des îles de Akurey, Engey et Lundey, au nord de Reykjavik.

On s’y rend donc en bateau, via cette sortie en mer, accompagnée d’un guide naturaliste.

Mes conseils pour choisir ses excursions en Islande

Si vous lisez ce blog voyages, et notamment les articles sur l’Islande, vous voyez que j’ai visité ce pays par moi-même via la location d’une voiture. Un road trip de 4 jours en Islande, dans les alentours de Reykjavik justement, en passant par :

  • la péninsule de Reykjanes, au sud-ouest, où se trouve notamment le fameux Blue Lagoon.
  • le cercle d’or, légèrement dans les terres.
  • le sud de l’Islande, en réalisant globalement un aller-retour jusque Jokulsarlon, en passant par Vik.
  • la visite de Reykjavik.

Les avantages de visiter l’Islande via des excursions au départ de Reykjavik

Louer une voiture en Islande et parcourir de magnifiques routes

Louer une voiture en Islande et parcourir de magnifiques routes

Même si j’ai étudié cette alternative de réaliser des excursions au départ de Reykjavik pour visiter l’Islande, je me suis orienté finalement sur la pleine autonomie. Mais les excursions en passant par des agences de voyage locales et spécialisées permettent de bénéficier des avantages suivants :

  • ne pas se soucier de la location d’une voiture en Islande. C’est l’avantage principal car on n’est pas tous à l’aise avec ce concept, et la conduite. Par ailleurs, même si la conduite sur la route principale d’Islande (la N1) se fait bien, ces conditions varient en fonction de la saison (je pense à la neige l’hiver notamment).
  • au-delà de la conduite et de la récupération de la voiture, ne pas se soucier de l’organisation. Hormis le choix de ses excursions au départ de Reykjavik, et les temps libres durant les arrêts, on se laisse globalement guidé.
  • un guide accompagne durant ces excursions. L’occasion d’apprendre des choses intéressantes sur les sites visités, et sur l’Islande plus globalement.
  • on peut réserver ses nuits d’hôtels dans le même hébergement à Reykjavik. Pas besoin de s’organiser dans un séjour itinérant puisque les excursions étant au départ de Reykjavik, on revient à son point de départ à la fin. Bref, on peut s’orienter plus facilement dans cette situation sur la location d’un appartement.

Les choses à ne pas rater dans le sud-ouest de Islande

Colonnes de basalte sur la plage de Reynisfjara près de Vik

Colonnes de basalte sur la plage de Reynisfjara

C’est bien évidemment subjectif mais voici mon avis sur ces différents sites et activités en Islande au départ de Reykjavik. Et lesquels je considère comme incontournables, ou à ne pas rater, que ce soit en excursion par une agence, ou par soi-même d’ailleurs :

  • la partie sud de l’Islande est magnifique. Je pense aux sites de Jökulsárlón et sa Diamond Beach, à la plage de Reynisfjara à Vik, aux cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss. Ou plus globalement à l’ensemble des paysages que l’on voit en chemin. Cette région de l’Islande est selon moi incontournable.
  • si l’on réalise son séjour en hiver (globalement d’octobre à mars), voir des aurores boréales en Islande est à ne pas rater. L’accompagnement d’un guide est ici très appréciable compte-tenu de l’ensemble des paramètres à prendre en compte pour les observer.
  • observer des baleines dans leur milieu naturel est une expérience unique. Par manque de temps, je n’ai pas réalisé cette excursion durant mon séjour en Islande, mais j’ai déjà eu l’occasion d’en voir en voyage (au Québec en l’occurrence), et j’en garde un excellent souvenir ! C’était en zodiac, donc comparable à cette sortie en mer pour Reykjavik.

Et donc : quelles excursions choisir au départ de Reykjavik ?

La cascade de Seljalandsfoss dans le sud de l'Islande

La cascade de Seljalandsfoss dans le sud de l’Islande : sous la grisaille !

A l’inverse, on peut dire aussi que :

  • l’aller-retour jusque Vik vaut le coup, mais si vous le pouvez orientez-plutôt sur l’aller-retour jusque Jökulsárlón. Cette excursion au départ de Reykjavik permet de découvrir quasiment autant de points d’intérêt, mais inclue surtout ce site de Jökulsárlón.
  • le cercle d’or est une belle région, mais pas indispensable selon moi si l’on ne dispose pas assez de temps pendant son voyage en Islande. J’en retiens surtout le geyser de Strokkur qui est en effet impressionnant. Mais les autres paysages, aussi beau qu’ils soient, se retrouvent dans d’autres régions de l’Islande (cascades, rivières, paysages volcaniques, etc…).
  • même si l’expérience est sympathique, la baignade dans le Blue Lagoon n’est pas incontournable.
Sur le Glacier Lagoon de Jokulsarlon

Sur le Glacier Lagoon de Jokulsarlon

Bref, par manque de temps, d’optimisation de son budget, et si l’on souhaite se focaliser sur les principales excursions en Islande au départ de Reykjavik, je conseille de partir sur :

  • celle-ci jusque Jökulsárlón en aller-retour sur la journée, avec des arrêts en route dans la partie sud. Ou celle-là, jusque Jökulsárlón également, mais sur 2 jours. Comme indiqué plus haut, elle ne se pratique que l’hiver et permet d’inclure la visite d’une grotte de glace ! A voir donc en fonction de la saison, son temps disponible, et son budget bien sûr.
  • la sortie en mer dans la baie de Faxa pour l’observation des baleines (en bateau ou en zodiac).
  • durant les mois d’hiver (d’octobre à mars), la quête d’aurores boréales.

Les deux dernières sont « risquées » car il n’est pas dit qu’elles aboutissent forcément sur l’observation de ce que l’on attend. Mais cela fait partie du jeu !

Quelques informations sur la logistique

Visite de Reykjavik

Visiter Reykjavik, capitale de l’Islande

En fonction de l’excursion au départ de Reykjavik, le point de prise en charge peut différer.

La plupart permettent un départ directement à son hôtel ou son appartement. Mais certains le proposent en option (via un supplément donc). L’autre alternative est donc un point de rencontre dans Reykjavik (un arrêt de bus en général).

Il faut bien vérifier ce point à l’avance pour ne pas rater son départ. Pour avoir déjà réservé des excursions sur les sites internet mentionnés dans cet article, c’est en général bien expliqué dans les informations que l’on reçoit par mail, donc pas de souci à se faire.

J’espère avoir pu vous aiguiller si vous êtes à la recherche d’excursions à Reykjavik, dans l’objectif de découvrir l’Islande, ou du moins une partie. Dans tous les cas je vous souhaite un beau voyage en Islande 😉 .

Carte d'excursions au départ de Reykjavik

Carte d’excursions au départ de Reykjavik évoquées dans cet article

Cet article vous a été utile ? Merci de l'évaluer

Attendez...

Vous aimerez peut-être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *