Les cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss en Islande

La cascade de Skogafoss en novembre

La cascade de Skogafoss en novembre

Les cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss sont deux cascades emblématiques de l’Islande. Skogafoss pour son côté impressionnant et massif. Et Seljalandsfoss pour ce long filet d’eau derrière lequel on peut se rendre.

La particularité de ces deux cascades est qu’elles sont situées à quelques kilomètres l’une de l’autre ! Et qu’elles sont facilement accessibles par la route. C’est d’ailleurs probablement la raison pour laquelle elles sont devenues emblématiques et qu’elles représentent l’un des symboles de l’Islande !

Petite précision au passage que vous aurez vite compris si vous vous rendez en Islande : en islandais « foss » signifie « chute d’eau » ! Les cascades islandaises portent donc la plupart du temps un nom qui se termine par « foss » !

Je reviens dans cet article sur ces deux cascades emblématiques d’Islande, en indiquant comment on s’y rend, leurs caractéristiques, et quelques conseils pour la photo. J’indique également les alternatives pour s’y rendre à la journée, depuis Reykjavik.

Où se trouvent les cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss ?

Carte des cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss

Carte des cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss : à une trentaine de kilomètres l’une de l’autre

Les cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss sont situées dans le sud de l’Islande, au bord de la N1. La N1 est la route principale en Islande, et elle fait le tour de l’île. Lorsque l’on arrive de l’Ouest ces deux cascades sont visibles depuis la route, sur la gauche. On ne peut pas les rater !

Il faut donc tourner pour prendre une petite route afin d’arriver sur les 2 sites. Ces routes sont facilement praticables (du moins hors période d’hiver sous la neige 🙂 ). En venant de l’Ouest c’est d’abord Seljalandsfoss sur laquelle on tombe. Skogafoss se situe une trentaine de kilomètres plus loin, à mi-chemin de la « ville » de Vik.

L’accès à ces deux sites est gratuit, et l’on peut se garer sur de petits parkings. Je dis « petit » car nous nous y sommes rendus hors période touristique (début novembre), et il était tout de même presque difficile d’y trouver une place. Néanmoins, j’imagine que l’été on se gare un peu plus loin le long de la route. Il faut juste marcher un peu plus…

La cascade de Skogafoss

La cascade de Skogafoss en Islande

La cascade de Skogafoss, sous la pluie… On protège les appareils photos !

Cette cascade se situe sur la rivière « Skoga », d’où son nom. Elle chute d’une hauteur de plus de 60 mètres, mais c’est sa largeur de 25 mètres qui lui donne surtout son aspect massif et impressionnant. Un chemin et un peu de grimpette par le biais d’un escalier permettent de monter jusqu’en haut de la cascade. La pluie nous a dissuadé de le faire…

Une légende islandaise raconte qu’un coffre renfermant un trésor se cacherait derrière la cascade de Skogafoss. Et qu’un enfant l’aurait même un jour trouvé, et serait revenu avec l’une des poignées du coffre !

A noter qu’en fonction de la météo ce site présente divers visages. Par beau temps un arc en ciel apparaîtra au niveau de la cascade. L’hiver il sera recouvert de neige. Mais souvent la météo en Islande fait des siennes : vous la verrez donc probablement comme nous sous un ciel gris. Et potentiellement avec une petite brume, voire la pluie, qui lui donneront alors un aspect « mystique » comme on dit 😉

La cascade de Seljalandsfoss

La cascade de Seljalandsfoss dans le sud de l'Islande

La cascade de Seljalandsfoss dans le sud de l’Islande : sous la grisaille !

Cette cascade est plus haute que Skogafoss de seulement quelques mètres (environ 65 mètres). Mais elle est plus fine, ce qui lui donne un aspect moins massif. Elle se situe sur la rivière Seljalands.

Mais ce qui en fait sa particularité (et qui nous avait séduit lors de nos préparatifs de voyage), c’est que l’on peut se rendre derrière. Et avec plusieurs mètres de recul ! On peut alors réaliser de magnifiques photos, avec le filet de la cascade au premier plan se jetant dans la rivière. Et le paysage en fond. Ce point de vue est particulièrement intéressant au coucher du soleil car depuis l’arrière de la cascade on est orienté plein ouest.

Pour notre part, la météo en a encore une fois décidé autrement ce jour-là ! De la pluie et du vent, nous dissuadant de suivre le chemin permettant d’accéder à l’arrière de la cascade. Les photos n’auraient rien donné, et nous aurions été trempés…

Se rendre aux cascades en excursion depuis Reykjavik

Une grande partie des sites emblématiques de l’Islande se trouve dans la partie sud de l’île, et notamment ces cascades qui se trouvent à 2 heures de route à peine de Reykjavik. Il est donc possible assez « facilement » de s’y rendre dans le cadre d’excursions à la journée. Excursion que l’on gère par soi-même, via une location de voiture, ou plus simplement encore via un tour-opérateur.

Se rendre dans cette zone à la journée convient parfaitement aux voyageurs faisant un « step-over » en Islande, c’est-à-dire une escale de plusieurs jours avant de partir vers une autre destination, pour le même prix du billet d’avion. En général c’est en direction du continent américain, et les compagnies aériennes proposent de plus en plus ce type de fonctionnement.

Depuis Reykjavik, on dispose notamment des alternatives suivantes :

L’aller-retour jusque Vik

La plage de Vik, à Reynisfjara

La plage de Vik, à Reynisfjara

Vik est une petit village (tout petit village…) bien connu du sud de l’Islande. C’est non loin de celui-ci que l’on trouve la célèbre plage de sable noir de Reynisfjara. Elle est connue pour ses grandes colonnes de basalte sur la falaise, son sable noir, et les rochers très sombres qui sortent de l’eau non loin.

Vik étant situé à proximité des cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss, et à environ 2 heures de route de Reykjavik, cette excursion se fait à la journée. Et elle peut se faire toute l’année !

Il est possible de la réaliser en bus (réserver ici), ou en petit groupe de 20 personnes maximum (réserver ici). C’est en principe un peu plus cher le fait de la faire en petit-groupe.

L’aller-retour jusqu’à Jokulsarlon

Jokulsarlon au coucher du soleil en Islande

Le Jokulsarlon Glacier Lagoon, au coucher du soleil

Je parle de Jokulsarlon mais on peut aussi évoquer la Diamond Beach située juste à côté ! Durant cette excursion à la journée, les arrêts aux cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss, sur le chemin, sont effectuées.

En revanche, cette sortie n’est faisable que de mi-mai à mi-octobre car la distance jusqu’à Jokulsarlon est non négligeable (370 km), et qu’il faut donc bénéficier de journées longues pour pouvoir en profiter pleinement. Je préconise cette excursion, si vous le pouvez, car Jokulsarlon et la Diamond Beach sont incontournables dans le sud de l’Islande ! Vous pouvez la réserver ici.

Mes conseils

  • Ces 2 sites se visitent facilement lors d’un roadtrip en Islande. Ils sont situés quasiment au bord de la route, donc pas besoin de détour. Néanmoins, cette situation facile d’accès font qu’elles sont devenues victimes de leur succès. Il y a donc beaucoup de monde sur ces sites durant la saison touristique.
  • Si vous avez la météo avec vous, le site de Seljalandsfoss est particulièrement photogénique au coucher du soleil. Surtout depuis l’arrière de la cascade !
  • Amis photographes, comme en général pour les photos de cascades, un pied vous permettra d’augmenter le temps de pose et lisser ainsi les chutes d’eau. Et si la météo est pluvieuse, prévoyez un parapluie pour protéger votre appareil photo !
La cascade de Seljalandsfoss en Islande

On paraît petit aux pieds de la cascade de Seljalandsfoss !

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire