Les geysers de Geysir en Islande : le sol qui bouillonne sous nos pieds !

Le geyser de Strokkur lors d'une éruption

Le geyser de Strokkur lors d’une éruption

Le site naturel de Geysir n’est pas forcément connu si on ne s’est pas intéressé un peu aux sites touristiques islandais. Mais l’on comprend rapidement le lien entre son nom et les phénomènes naturels que l’on y observe. C’est simple, ce site a donné son nom (en français) au “geyser” !

La particularité de ce lieu est donc la présence de geysers, dont 2 relativement impressionnants, nommés Geysir et Strokkur.

Petite définition d’un geyser histoire d’être clair tout de suite sur ce dont on parle 🙂 . Un geyser est une source d’eau chaude qui projette dans les airs des jets d’eau et de vapeur. Ceux-ci sont projetés sous l’effet de la pression, à des espaces de temps plus ou moins réguliers.

Situation géographique de Geysir

Carte du cercle d'or en Islande

Les 3 sites du cercle d’or, dont le site de Geysir

Geysir se situe dans le sud-ouest de l’Islande, à une centaine de kilomètres à l’Est de Reykjavik. On y accède par la route 35. Ce site dispose d’un grand parking, ainsi que d’un restaurant et d’un magasin de souvenirs. En venant de l’Ouest, ces commodités se situent sur la droite de la route. Le site où se trouvent les geysers est lui de l’autre côté de la route, et l’on y accède en suivant un chemin piéton.

Une particularité néanmoins, le site est vraiment au bord de la route 35. Si vous passez en voiture lors d’une éruption, vous l’apercevrez facilement. Du coup il n’y a pas de grande randonnée à effectuer pour aller voir les geysers. Il suffit juste de suivre un petit parcours à pied de quelques centaines de mètres. L’accès au parking, ainsi que le site des geysers sont gratuits.

Sur le parcours du site de Geysir, au milieu des geysers

Sur le parcours du site de Geysir, au milieu des geysers !

A noter que le site de Geysir fait parti communément de ce que l’on nomme en Islande “le cercle d’or”. Ce cercle d’or est un regroupement de 3 sites touristiques, plus ou moins représentatifs des paysages islandais. On y trouve donc Geysir symbolisant l’activité volcanique de l’île. Mais également la cascade de Gullfoss, à quelques kilomètres seulement de Geysir. Et le parc naturel de Thingvellir, présentant des paysages de lacs, champs de lave, et plaines verdoyantes. L’intérêt du cercle d’or est qu’il se situe non loin de Reykjavik. Donc pour ceux qui logent dans la capitale, et ne passent que très peu de temps en Islande, cet itinéraire touristique permet de visiter ces 3 sites sur la journée, et disposer ainsi d’un condensé de l’Islande.

Les éruptions des geysers : Geysir et Strokkur

Le sol bouillonnant du site de Geysir

Le sol bouillonnant du site de Geysir

Si l’on se rend sur ce site touristique, c’est évidemment pour pouvoir observer les éruptions de geysers 🙂 . Et on a de la change ici, c’est qu’on est sûr d’en voir !

Ce site contient en effet 2 grands geysers, ainsi qu’une multitude de petites sources bouillonnantes. On en rencontre un certain nombre sur le chemin. On ressent l’activité en dessous du sol, notamment par le biais des odeurs et des nuages de vapeur. Et clou de la balade, on peut s’attendre à tout moment à l’éruption du geyser Strokkur.

Le geyser Geysir

Le geyser Geysir, aux rares éruptions

Le geyser Geysir, aux rares éruptions

Je commence par le geyser le plus impressionnant de ce site, mais également le plus décevant. Il est en effet celui que l’on a le moins de chance de voir en éruption, et nous n’avons pas dérogé à la règle ! Nous ne l’avons pas vu en activité. Je m’explique…

Au fil du temps, le geyser Geysir a connu différentes puissances et fréquences d’activités. Ceci, en fonction notamment de séismes ayant influé sur ces paramètres. A l’heure actuelle ce geyser ne fait plus que quelques éruptions par an. Pourtant dans les années 90, ce qui n’est pas si lointain, Geysir jaillissait plusieurs fois par jour à près de 60 m de haut !

Donc quasi aucune chance de le voir jaillir. Néanmoins, on peut tout de même se rendre compte de la puissance de ces jets. Il est en effet accessible au bout du parcours, et l’on constate bien que sa surface est plus grande que celle de Strokkur !

Le geyser Strokkur

Au premier plan le bassin d'eau bleue "Blesi", qui réfléchit les paillettes de silice. Au second plan, le geyser Strokkur en éruption !

Au premier plan le bassin d’eau bleue “Blesi”, qui réfléchit les paillettes de silice. Au second plan, le geyser Strokkur en éruption !

J’en viens au cœur de la visite de ce site : le geyser Strokkur. Il s’agit du deuxième plus grand geyser (en terme de hauteur de la colonne d’eau) du site. Mais il présente lui la particularité d’être très actif. En effet on peut observer les éruptions environ toutes les 5 minutes. Donc pas de panique, si l’on rate un spectacle, on verra le suivant 😉

La hauteur d’expulsion de ce geyser est d’environ 20 mètres. Il est entouré d’un périmètre délimité par une corde. Plutôt factice, mais que la plupart des touristes respecte. Il faut dire que l’eau expulsée est bouillonnante, et qu’il est préférable de tenir un minimum ses distances.

La bulle d'eau turquoise de Strokkur, au départ du jaillissement de vapeur

La bulle d’eau turquoise de Strokkur, au départ du jaillissement de vapeur

Pour les photographes, il y a plusieurs points à noter. Tout d’abord le côté périodique de ce phénomène. En effet, l’expulsion a lieu toutes les 5 minutes, donc autant en profiter et faire plusieurs essais photo avant de trouver le bon angle. Et ainsi shooter correctement à l’éruption suivante. D’autre part on parle d’un phénomène d’expulsion d’eau, qui a lieu à une vitesse relativement élevée. Il faut donc être prêt au moment de l’éruption, peu anticipable. L’idéal est donc de posséder un trépied, de faire ses essais de photos, et de shooter en rafale dès que l’expulsion suivante démarre. Cela permet d’obtenir des clichés des différentes phases de l’éruption. En passant du début d’éruption, au moment où la vapeur transperce l’eau, et forme une bulle d’une couleur bleu turquoise magnifique. Jusqu’au jet d’eau et de vapeur à la hauteur maximale d’expulsion.

Mes 3 conseils

1. Malgré le côté impressionnant de l’éruption du geyser Strokkur, il n’est pas nécessaire de rester très longtemps sur le site. Une heure suffit largement, y compris pour assister à plusieurs éruptions de Strokkur.

2. Les chutes de Gullfoss se situent à seulement 10 minutes de voiture de Geysir. Un peu plus à l’Est. Vous pouvez vous y rendre, elles sont impressionnantes. Attention néanmoins au vent sur ce site en hauteur : il y avait énormément de vent quand nous nous y sommes rendus !

3. Lors d’un court séjour en Islande (type 3 ou 4 jours), il faut à mon sens ne pas se focaliser à tout prix sur cette zone du cercle d’or. Quitte à ne pas se rendre sur le site de Geysir donc ! Les endroits que nous avons trouvé les plus beaux se situent plus au sud, le long de la N1. En allant notamment jusque Jökulsárlón.

La cascade de Gullfoss, à quelques kilomètres de Geysir, dans le cercle d'or

La cascade de Gullfoss, à quelques kilomètres de Geysir, dans le cercle d’or

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Carrément, attention au vent !
    Même sur le sentier, on peut se prendre une bonne douche bouillante si le vent est fort …

  2. J’aimerais beaucoup les découvrir par moi-même…

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire