Où dormir à Bali ? Villes, plages à cibler & conseils pour choisir ses logements

Où dormir à Bali : les hôtels avec piscine

Dormir à Bali

Lorsque l’on se projette pour un séjour à Bali, la question du logement vient rapidement. Où dormir à Bali est en effet un élément important à prendre en compte pour réaliser un séjour adapté à ses envies et à son budget.

Je suis passé par là lors de mon préparatif de séjour à Bali, et j’ai étudié les différentes options pour sillonner l’île et la découvrir.

Je partage ainsi dans cet article quels sont les éléments à prendre en compte pour choisir son logement à Bali, ou plutôt même « ses » logements à Bali. J’évoque les alternatives de logement que ce soit dans les terres, ou en bord de mer, à la fois dans les principales villes (ou gros villages), et en hôtel ou en location de villa, un moyen plutôt répandu pour dormir à Bali. Le tout en me basant bien sûr sur mon expérience de réservation, ainsi que mon expérience sur place.

Choisir son logement à Bali : les contraintes

Je parle de contraintes, car certaines en sont, mais je pourrais élargir à « particularités ».

Ce que l’on peut faire et voir à Bali

Je commence par ce point, car il est déterminant pour commencer à s’orienter sur un type de voyage à Bali. Savoir ce que l’on veut faire et voir à Bali permet déjà de tracer un itinéraire, ou du moins regrouper des points d’intérêt par zone géographique.

Je ne vais pas détailler ici tout ce que l’on peut faire à Bali, mais vais énumérer les points principaux. Du moins ceux qui sont notables, voire incontournables, pour un premier séjour à Bali.

Les temples hindouistes

Temple Pura Ulun Danu à Bali, près de Bedugul

Le temple Pura Ulun Danu : au bord du lac Bratan

Bali est de culture hindouiste, et cela se ressent lorsqu’on la visitei, que ce soit dans le culte des balinais (offrandes, cérémonies, symboles liées aux couleurs, etc…), que dans le nombre de temples hindouistes présents sur l’île.

Parmi ces temples de Bali, les plus incontournables sont :

  • Ulun Danu, sur le lac Bratan (près de la petite ville de Bedugul).
  • Tanah Lot, à l’ouest de Bali, au nord-ouest de la ville principale de Denpasar.
  • Tirta Empul et Gunung Kawi, situés non loin l’un de l’autre, et aux aspects très différents.
  • les temples de Besakih, sur les flancs du Mont Agung, le principal volcan de Bali.

Quand on situe tous ces temples sur une carte, on voit qu’ils ne sont pas forcément regroupés. Ce qui peut influer donc sur les choix de ses logements pour dormir, du moins si l’on souhaite les inclure à sa découverte de Bali.

Les plages

Bateau sur la mer de Java

Un petit bateau au large de la plage de Lovina Beach

Cet aspect plage est évidemment un point important à Bali. Et il est même pour certains un élément déterminant pour le choix de cette destination pour son voyage.

Bali est une île, donc on trouve logiquement des plages un peu partout tout autour de l’île. Mais parmi les zones singulières, aux plus belles plages, on peut citer :

  • le Nord de Bali, notamment du côté de Lovina Beach. Cette petite ville est connue pour être un point de départ pour l’observation des dauphins, au large.
  • l’Est de Bali, du côté d’Amed. Amed est un ancien port de pêcheurs, et le tourisme s’y est développé.
  • l’ouest de l’île, du côté de Medewi (un spot de surf connu), ou plus proche de Denpasar encore, du côté de Canggu. A noter que ces plages au nord-ouest de Denpasar sont souvent de sable noir volcanique.
  • au sud, du côté de Jimbaran, Kuta ou Nusa Dua. Des villes cette fois clairement tournées vers le tourisme avec de gros hôtels, des restaurants, et des activités de bord de mer.
  • au large de Bali, vers l’Est, l’île de Nusa Penida. Pour se rendre sur Nusa Penida, il faut donc prendre un bateau.

Les paysages

Rizières de Jatiluwih - Bali

Rizières de Jatiluwih – Bali

Découvrir Bali passe également par ses paysages divers et variés, parmi lesquels :

  • les rizières, avec notamment celles de Jatiluwih (inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO). Ou encore celles de Tegallalang, près de la ville d’Ubud.
  • les cascades, comme celle de Banyumala, l’une des plus connues.
  • les vues sur les monts Agung et Batur, les deux volcans de l’île. Et notamment la randonnée d’accès au sommet du Mont Batur, au petit matin, qui permet de voir le lever du soleil au-dessus des nuages. L’un des temps forts de mon voyage à Bali que je vous recommande au passage !

Les villes

L'ancien palais de justice de Klungkung à Bali

L’ancien palais de justice de Klungkung

Bali n’est pas vraiment réputée pour la découverte de ces villes. D’une part il y en a peu, et Denpasar, la ville principale, ne comporte pas vraiment de points d’intérêt notables.

Seules les villes d’Ubud et Semarapura sortent du lot :

  • Ubud est considérée comme le centre culturel de Bali. On y trouve notamment des musées et galeries d’art, un marché, ou encore de petites boutiques diverses. Mais également une forêt des singes, composée de temples, rivières, cascades, et dans laquelle des singes vivent en liberté.
  • Semarapura se trouve dans la province de Klungkung et elle est l’ancienne capitale royale de Bali. Elle comporte notamment un ancien palais de justice aux fresques plutôt étonnantes.

Les accès aux différentes zones de l’île

Points d'intérêts sur une carte de Bali

Points d’intérêts évoqués dans cet article

Il faut savoir que l’île de Bali, malgré ce que l’on peut penser, n’est pas si petite que cela. Sa superficie est de l’ordre de deux tiers de celle de la Corse pour donner un ordre de grandeur.

De ce fait, cibler un hébergement unique pour son voyage à Bali amène plusieurs contraintes sur l’aspect du logement :

  • il faudra parcourir beaucoup de kilomètres si l’on veut découvrir les points d’intérêt principaux de Bali.
  • il faudra cibler un point central, et donc limiter la zone de recherche d’un hôtel ou d’une villa.

Si l’on souhaite parcourir Bali et en découvrir ses multiples et différentes richesses, il faut donc s’orienter sur un voyage où l’on change plusieurs fois de logements. Je reviens plus loin sur cet aspect en partageant des endroits concrets à cibler pour réserver son hôtel ou sa villa.

Les déplacements

Se déplacer à Bali fait parti des éléments importants à prendre en compte dans ses préparatifs de voyage. Et ils influent clairement sur le choix de son (ou ses) hébergement. Voici  pourquoi :

La conduite

Des scooters sur la route à Bali

La conduite à Bali : souvent encombrée…</center<

J’ai dédié un article complet à ce sujet de la conduite à Bali. Vous pouvez le consulter pour davantage d’éléments concrets, mais en synthèse :

  • on conduit à gauche à Bali
  • la circulation est dense, notamment aux abords des villes, et dans le sud de l’île.
  • la conduite est parfois « cavalière », avec un non respect du code de la route, mais aussi des animaux qui traversent de temps en temps, ou qu’il faut éviter 🙂 .

Tous ces éléments font que même si on finit par s’y faire, cela peut en dérouter certains. L’alternative à la location d’une voiture ou d’un scooter est donc de s’orienter vers un mode de voyage où l’on passe par un chauffeur.

Des animaux sur la route à Bali

On trouve de tout sur la route à Bali…

Ce point conditionne ainsi le choix de son logement, où l’on :

  • ciblera des zones non reculées où des prestations de chauffeur à la journée sont proposées (comme celle-ci). Il faut compter une quarantaine d’euros par jour, ce qui n’est pas excessif.
  • passera par une agence de voyage, proposant des circuits itinérants privatifs, avec un chauffeur. Je conseille pour cela les agences Evaneos ou Trace Directe.

Les temps de route

Comme je l’indiquais plus haut, Bali n’est pas si petite. Entre le nord et le sud (Lovina Beach et Nusa Dua Beach par exemple), on compte une centaine de kilomètres. Mais cette centaine de kilomètres représente près de 3 heures de route !

Vue depuis le Mont Batur à Bali

L’ascension du Mont Batur à Bali pour assister au lever de soleil

En effet, les routes sont souvent surchargées de scooters et voitures, notamment aux abords des villes. Et au-delà de ce nombre de voitures, ralenties par les différents feux tricolores et la circulation, il faut aussi savoir que les routes sont rarement « droites ». A l’intérieur des terres, les routes sont en effet parfois étroites, et en lacets.

Bref, même si deux points semblent géographiquement proches sur une carte, dans les faits cela peut prendre du temps de les rejoindre en voiture (ou scooter). Ceci est lié au fait que Bali est malgré tout restée préservée sur la construction de gros axes, et qu’elle est montagneuse et vallonnée. A titre d’exemple : entre le temple d’Ulun Danu et les rizières de Jatiluwih (deux incontournables à Bali), il faut compter une quarantaine de minutes de route alors qu’elles ne sont séparées à vol d’oiseau que de 10 km…

Ces temps de route sont donc à prendre en compte, car en fonction de la durée de son séjour à Bali, il faut viser des points de chute (logements) qui permettront de les optimiser.

Où dormir à Bali ? Les alternatives

Les types de logement

Dans une villa à Bali

Dans une villa à Bali, près du lac Bratan

Avant d’évoquer les différents modes de voyage à Bali qui conditionnent le choix de son logement, j’aborde en quelques mots les différents types de logements que l’on trouve sur cette île.

On trouve bien sûr des hôtels un peu partout, que ce soit en bord de mer, ou dans les terres. Dans les villes, mais aussi parfois de manière reculée dans la forêt !

Mais on trouve également à Bali de nombreuses « villas ». Par villa j’entends une maison indépendante, avec chambre, cuisine (parfois ouverte sur l’extérieur), salle de bain (parfois ouverte vers l’extérieur par le plafond…), et une piscine. Contrairement à d’autres destinations dans le monde, il ne faut pas penser qu’elles sont inabordables d’un point de vue financier, car en général les prix des logements sont plutôt bas à Bali.

Si vous partez en famille, ou entre amis à Bali, la solution de la villa, peut même permettre de faire des économies non négligeables au final.

Le road trip itinérant

Le temple de Tanah Lot à Bali

Le temple de Tanah Lot : au bord de l’océan !

Compte-tenu des contraintes évoquées (diversité des choses à découvrir à Bali aux quatre coins de l’île, temps passé sur les routes), le road trip itinérant est selon moi la manière la plus adaptée pour un voyage à Bali.

Pour cela je conseille de prendre une carte (avec Google My Maps par exemple), y indiquer les points d’intérêt par lesquels vous souhaitez passer, et dormir dans les alentours.

On peut alors changer de logement tous les jours, ou rester 2 ou 3 nuits dans un même logement pour rayonner autour, comme par exemple du côté des villes de Ubud et Bedugul, qui comportent des points d’intérêt dans les alentours.

Pour vous inspirer, vous pouvez consulter l’article du blog que j’ai dédié à mon carnet de voyage à Bali. J’y évoque comment j’ai organisé mon séjour, avec les visites que j’ai effectuées, tout en faisant un bilan à la fin sur ce que j’aurais pu faire autrement. Avec le recul je suis satisfait de mon circuit : j’aurais juste dû changer de logement un peu plus souvent (compte-tenu du temps passé sur les routes).

Les villes stratégiques

Pour un séjour orienté sur la découverte culturelle de Bali et des paysages, il faut cibler le centre de l’île, au nord de Denpasar.

Ubud

Ubud étant considéré comme le centre culturel de Bali, le tourisme s’y est développé. On y trouve ainsi de nombreux logements, à Ubud et dans ses proches alentours.

Ayung Resort Ubud

Ayung Resort Ubud (crédit photo : booking.com)

Dormir à Ubud permet ainsi de découvrir Ubud, mais aussi de rayonner autour avec les rizières de Tegallalang, ou être le point de départ pour l’excursion de la randonnée du Mont Batur. Parmi les logements où dormir à Ubud, on peut noter :

  • le complexe hôtelier The Shala Bali, comportant notamment des bungalows et une piscine.
  • la Villa LeoNora, avec piscine également, et à proximité de la forêt des singes.
  • l’hôtel Ayung Resort Ubud, au cœur de la nature, avec une grande piscine également. Un prix un peu plus conséquent, mais qui reste raisonnable comparé à des équivalents dans d’autres destinations : c’est l’avantage d’être à Bali !


Booking.com

Bedugul

Handara Golf & Resort Bali

Handara Golf & Resort Bali (crédit photo : booking.com)

La petite ville de Bedugul n’est pas très connue en soit, mais elle est un point de passage incontournable à Bali. On trouve en effet dans les alentours le lac Bratan et son célèbre temple d’Ulun Danu, au bord de l’eau. Mais également les rizières de Jatiluwih, à une petite heure de route.

Parmi les logements à Bedugul, on peut noter :

  • la Little Lake Villa, située à 2 kilomètres seulement du temple Ulun Danu, et disposant d’une piscine extérieure.
  • l’hôtel du Handara Golf & Resort Bali, aux pieds d’une montagne. Cet hôtel est connu également pour son chemin d’entrée, avec de chaque côté des colonnes formant une porte hindoue. A ne pas rater si vous passez dans les parages.

La détente

Pour un séjour où l’on souhaite inclure une part de détente (j’entends par-là la plage, et de grands hôtels avec piscine), il faut cibler les zones suivantes.

Le sud de Bali

Cette zone est la plus touristique de Bali, avec de nombreux hôtels. C’est dans cette partie de l’île que viennent en général les touristes en quête de détente.

Ce type de séjour est surtout orienté sur le repos, les activités que proposent les hôtels, la plage bien sûr, et les activités liées à la mer. Les découvertes de l’intérieur des terres de Bali peuvent se faire alors sous forme d’excursions, à réserver à l’hôtel directement, ou sur des plateformes de réservation d’activités.

Hôtel Sofitel de Nusa Dua à Bali

Hôtel Sofitel de Nusa Dua (crédit photo : booking.com)

Parmi ces hôtels on peut noter :

Jimbaran présente l’avantage d’être située quelques kilomètres au sud de Denpasar, et non loin du temple de Pura Luhur Uluwatu, en bord de mer.



Booking.com

Le nord de Bali

Par « nord » de Bali, j’englobe ici les plages au-dessus de la zone autour de Denpasar. Celles-ci se détachent de celles du sud de l’île, davantage tournées vers le tourisme, et éloignées du centre de Bali.

La plage de Medewi à Bali

La plage de Medewi à Bali : un spot connu des surfeurs !

Parmi ces plages et petites villes côtières, on peut noter :

  • Lovina Beach, et ses excursions en mer pour l’observation des dauphins.
  • Amed, à l’Est. Je cite cette ville, mais elle est relativement éloignée des principaux points d’intérêt à voir à Bali. Pour ceux qui envisagent de sillonner l’île, Amed est davantage destinée à être un point de chute pour quelques jours, en fin de séjour par exemple, afin de s’y reposer.
  • Canggu, au nord-ouest de Denpasar. J’y ai séjourné quelques nuits au début de voyage à Bali. Dormir dans cette zone de Bali permet de profiter de la plage, mais aussi d’être non loin du temple de Tanah Lot, au bord de la mer, et incontournable.

Rejoindre son hôtel ou villa depuis l’aéroport de Denpasar

J’ai évoqué les logements en eux-mêmes, mais la question de s’y rendre depuis l’aéroport de Denpasar (le Ngurah Rai International Airport) se pose également. Pour cela plusieurs alternatives :

  • certains établissements proposent un système de navette, facilitant la démarche. Il est possible de spécifier ce point en général lors de la réservation, et il est indiqué. Rejoindre son hôtel (ou son logement) de cette manière convient surtout aux voyageurs souhaitant rester plusieurs jours au même endroit, pour s’y poser ou pour rayonner ensuite avec le service d’un chauffeur.
  • louer une voiture à l’aéroport de Denpasar. C’est la solution vers laquelle j’avais opté. Pour trouver les loueurs de voiture, vous pouvez consulter le site de Rental Cars, un comparateur de loueurs. Je l’utilise régulièrement et le recommande pour sa facilité d’utilisation : il permet de comparer facilement et faire des économies.
  • aviser sur place avec un taxi.
  • réserver une navette privée, qui fait la navette entre l’aéroport et son logement. Le prix dépend de la distance à parcourir. L’avantage de réserver cette prestation est d’avoir un chauffeur qui vous attend, et d’avoir déjà payé un montant fixé à l’avance. Pas de surprise donc.

Mon expérience personnelle à Bali et avis

Le temple de Gunung Kawi à Bali

Le temple de Gunung Kawi : l’un des plus anciens de Bali !

Pour mon séjour à Bali, j’avais choisi de dormir dans 3 endroits différents :

  • le premier dans une villa à Canggu, au nord de Denpasar, les premiers jours.
  • la deuxième près du lac Bratan, du côté de Bedugul, afin de visiter les alentours et me rendre également du côté de Lovina.
  • le dernier, dans le sud de l’île, à Nusa Dua. Une zone très touristique donc, que je n’ai pas appréciée plus que ça.

Avec le recul, je serais resté dans la partie nord de Bali, au nord de Denpasar, occultant la partie sud. Et j’aurais changé de logement un peu plus souvent. Comme indiqué plus haut, on passe pas mal de temps dans les transports à Bali, donc il n’est pas inconcevable que sur un séjour d’une durée de 10 jours, on loge dans 3 ou 4 logements différents.

Piscine dans une villa à Bali

Piscine dans une villa à Bali

Concrètement, par rapport à mon circuit, j’aurais pu m’organiser ainsi :

  • 2 nuits à Canggu pour profiter un peu de la plage, et visiter le temple de Tanah Lot
  • 3 nuits sur Ubud, pour Ubud en elle-même, la forêt des singes, les rizières de Tegallalang, les temples de Gunung Kawi et Tirta Empul. Mais aussi profiter de cette proximité relative avec le Mont Batur pour faire la randonnée jusqu’à son sommet (j’en ai parlé plus haut).
  • 2 ou 3 nuits sur Bedugul, pour le temples Ulun Danu, les rizières de Jatiluwih, mais aussi inclure Lovina Beach et quelques points d’intérêt du nord de l’île (comme les sources chaudes de Banjar).
  • quelques nuits pour terminer en bord de mer. Du côté d’Amed par exemple pour pouvoir profiter aussi de la proximité (relative encore) avec les temples de Besakih et le palais aquatique de Tirta Gangga.

En espérant avoir pu vous aider si vous vous posez la question du où dormir à Bali. Une question que l’on se pose en général lorsque l’on visite une île, et que l’on cherche à la découvrir, tout en optimisant ses temps de trajet, les prestations, et son budget bien sûr.

Si vous êtes dans vos préparatifs de voyage à Bali, je vous souhaite un bon séjour. Et n’hésitez pas à venir partager vos bons plans à votre retour de voyage en commentaire, ou me poser des questions.

Carte de villes où dormir à Bali

Carte des villes où dormir à Bali évoquées dans cet article

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire