L’ascension du Mont Batur : le lever de soleil au dessus des nuages !

L'ascension du Mon Batur à Bali : vue depuis le sommet

L’ascension du Mont Batur à Bali pour assister au levé de soleil : magnifique !

Lors d’un séjour à Bali l’une des randonnées bien connues est l’ascension du Mont Batur au petit matin. Par petit matin j’entends avant le lever du soleil… En effet le principe de l’excursion est d’assister à ce lever de soleil depuis le sommet du volcan !

Pas besoin d’en dire beaucoup plus que ce que l’on aperçoit sur les photos… Le paysage offert est une mer de nuages, le volcan Agung, et le soleil qui pointe son nez à l’horizon. C’est tout simplement magnifique 😉

L’accès au départ de la randonnée du Mont Batur

Carte du Mont Batur

La randonnée du Mont Batur : positionnement sur la carte

Durant notre séjour à Bali nous avons logé dans différents endroits : 2 villas dans le centre (vers Tabanan et Bedugul), et un hôtel en fin de séjour dans le sud (du côté de Kuta). Le Mont Batur se situe à l’est de l’île, l’accès au départ de la randonnée vers 4 h du matin n’était donc pas trivial… D’autant que lors de ce voyage nous n’avions pas de GPS : on s’orientait avec le peu de panneaux présents sur l’île et avec une carte sur laquelle les petites routes n’étaient pas indiquées…

Nous avions également lu sur différents forums que lorsque l’on n’est pas accompagnés d’un guide officiel, l’accès au départ de la rando peut amener des tensions sur le parking. Apparemment il n’est pas bien vu de faire la randonnée en solo, mais ça je n’ai pas pu le vérifier !

Une option : passer par une agence locale

La vue depuis le sommet du Mont Batur : la récompense après l'ascension

La vue depuis le sommet du Mont Batur, une fois le soleil complètement levé

Bref on a fait au plus simple le moment venu : nous avons donc choisi de passer par une agence locale (recommandée par la première villa où nous logions). Un chauffeur est donc venu nous chercher en pleine nuit à la villa, et nous a amené sur place. Nous avons également bénéficié d’un guide durant la rando.

De nombreux opérateurs proposent ce type de prestation : vous aurez le choix si vous souhaitez faire de même. Nous avions fait le choix d’aviser sur place, mais vous pouvez aussi réserver à l’avance sur internet.

Nous avions payé de mémoire une quarantaine d’euros par personne : le prix de la facilité. Les prix dépendent également de l’agence locale, du nombre de personnes, et de l’endroit où ils viennent vous chercher et vous redéposer. Dans mon cas, nous étions 2, et à une bonne heure de route du site.

Je ne cache pas que pour cette excursion le réveil est rude… Le soleil se lève vers 6h, la montée au sommet dure 2 heures, et il y avait une heure de trajet depuis notre villa. Ca fait donc un lever vers 2h30 environ ! Et si l’on compte le décalage horaire de 6 heures avec la France, on peut presque considérer qu’on se lève à 20h30… la veille. Donc il vaut mieux, si vous le pouvez, planifier l’ascension du Mont Batur en fin de séjour.

Si vous décidez de faire l’excursion par vous-mêmes, le parking se situe au niveau du temple Pura Jati Batur.

L’ascension du Mont Batur

L'ascension du Mont Batur à Bali

L’ascension jusqu’au sommet du Mont Batur : vue sur le Mont Agung

Le parcours

Je qualifie la randonnée du Mont Batur de difficulté moyenne. Comme pour toute randonnée qui consiste à faire une ascension la difficulté réside surtout à trouver son rythme pour ne pas perdre trop rapidement son souffle. Néanmoins le Mont Batur est un volcan, et les anciennes éruptions ont tapissées certains flancs de lave qui s’est durcit et surtout écaillée avec le temps. Le chemin de randonnée est donc souvent rempli de cailloux noirs, plus ou moins gros, pas très stables, et sur lesquels il faut parfois grimper pour avancer. Il faut donc faire attention où l’on pose les pieds et prendre bien ses appuis. Et n’oublions pas qu’à l’aller on marche à la lueur de la lampe-torche 😉

L’équipement pour la randonnée

Le Mont Batur à Bali : la vue sur le chemin de randonnée

On se rend compte du chemin parcouru lors de la descente

Je conseille donc d’avoir une paire de tennis qui accrochent un minimum. Eviter les semelles lisses… A noter que le guide est là pour nous aider à nous frayer un chemin, et nous filer un coup de main pour grimper sur les rochers au besoin. C’est appréciable ! Néanmoins pour l’anecdote, en redescendant j’ai aperçu quelqu’un qui faisait la descente en sandales ! Je lui tire mon chapeau, et je pense qu’il a eu de la chance de ne pas glisser…

Pour cette ascension il faut compter entre 1h30 et 2h en fonction de son rythme. Certes on est dans le noir, mais la torche permet de s’orienter, et surtout on est loin d’être seuls au monde… On aperçoit donc un ballet de faisceaux de lampes-torches devant, et derrière 😉 . Cette randonnée est en effet très prisée.

Pour notre part l’ascension était brumeuse, et c’est souvent le cas apparemment. Mais cela fait parti du décors de cette randonnée, car au bout d’un moment on finit de traverser cette couverture nuageuse. On se situe donc au-dessus, ce qui fait toute la beauté du lever de soleil ! Se couvrir en conséquence donc car il fait frisquet.

Au sommet du Mont Batur

Le sommet du Mont Batur à Bali

Au sommet du Mont Batur à Bali, volcan toujours en activité

L’attente du clou du spectacle : le lever de soleil

En terme d’altitude le Mont Batur est le deuxième volcan de Bali : il culmine à 1717 m. Il vient après le Mont Agung, qui lui s’élève à 3142 mètres.

Au petit matin, et en altitude, les températures sont plutôt basses. Donc prévoir un bon pull pour la randonnée, et surtout pour le sommet où l’on s’arrête de bouger.

Outre l’accompagnement les guides fournissent également en général le petit-déjeuner une fois arrivés au sommet. Sandwichs, bananes, café et oeufs durs que l’on peut cuire dans les sources de chaleur du volcan 😉  . Il y a également une cabane dans laquelle on peut s’asseoir et attendre tranquillement le levé du soleil.

Mais aussi…

L'ascension du Mont Batur permet de profiter des premières lueurs du jour

Les premières lueurs du jour

Une fois le spectacle du levé de soleil terminé, il est possible de se balader dans les alentours, et notamment se rendre un peu plus près du cratère. Cela permet de constater que ce volcan est en effet toujours en activité, car on aperçoit plusieurs sources de fumée.

La dernière éruption date de l’an 2000. Mais la plus significative fut celle de 1917 où l’on dénombra plusieurs milliers de victimes. Ainsi que de nombreuses habitations et temples qui furent rayés de la carte.

Il faut ensuite retourner au parking et faire le chemin inverse. La difficulté est différente que durant la montée, car il s’agit là de bien trouver ses prises pour ne pas glisser vers l’avant. Néanmoins cette descente se fait bien, et elle est plus rapide que la montée, forcément. On peut alors visualiser le chemin parcouru à l’aller et observer cette fois le paysage.

Mes conseils

  • Prendre un pull ! A la fois pour l’ascension du Mont Batur et pour l’attente au sommet. En effet on arrive tout de même bien avant le lever de soleil afin de ne pas le rater. Donc l’attente peut sembler longue et frisquette. Pour la descente en revanche, le soleil s’est levé et il fait meilleur.
  • Si vous décidez de le faire par vous-mêmes (sans guide), prévoir absolument des lampes-torches. Et si possible des frontales, ce sera plus pratique.
  • A l’inverse de ce qu’on a fait et si vous le pouvez, organisez cette randonnée en fin de séjour afin d’avoir déjà digéré le décalage horaire. Se lever vers 2h du matin est déjà suffisamment difficile en temps normal 🙂

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Quelle formidable récompense que ce lever de soleil !

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire