Carnet de voyage à Bali : mon itinéraire pour 10 jours de découverte !

Rizières de Jatiluwih - Bali

Rizières de Jatiluwih – Bali

On peut se rendre à Bali pour profiter des plages et des spots de surf. Mais l’on peut s’y rendre surtout pour découvrir la richesse culturelle et des paysages de cette petite île d’Indonésie. J’ai réalisé un séjour de 10 jours pour découvrir Bali.

Je reviens dans cet article sur mon carnet de voyage à Bali. En partageant les lieux que j’ai visité, mes coups de cœur et mes retours d’expérience. J’indique également en fin d’article ce que je ferais autrement si je devais le refaire.

Mon carnet de voyage à Bali

Un pêcheur sur la plage à Bali

Sur la plage d’Echo Beach

Jour 1

Nous avons atterris la veille au soir à l’aéroport international de Denpasar. Nous avons loué pour cette première partie de séjour une villa comme on en voit beaucoup à Bali. A savoir une villa composé de 3 bâtiments qui entourent une piscine extérieure, et avec une cuisine et un séjour complètement ouverts sur l’extérieur. A titre indicatif la location d’une villa de ce type nous a coûté 75 € par jour (c’était en 2011).

Notre villa se situait à une vingtaine de kilomètres au Nord-Ouest de l’aéroport de Denpasar, dans la région de Canggu. L’idée était de ne pas trop s’éloigner dès le départ, se poser un peu en profitant des plages alentours, et visiter cette région.

Le temple de Tanah Lot à Bali

Le temple de Tanah Lot : au bord de l’océan !

Cette première journée fut essentiellement dédiée à une marche dans les environs de la villa, et une promenade sur la plage d’Echo Beach. Rien de notable si ce n’est pour les amateurs de surf : Echo Beach est un spot réputé.

Premier temps fort du voyage néanmoins : en fin d’après-midi direction le célèbre temple de Tanah Lot. Pour profiter notamment du coucher de soleil sur l’horizon. Nous n’étions qu’à une dizaine de kilomètres.

Jour 2

Direction le Nord-Ouest, avec l’objectif de visiter le temple Pura Rambut Siwi. J’ai dédié un article sur le blog à ce temple que je recommande. En quelques mots : il est situé en bord de mer, peu touristique et bien préservé. Le gardien nous a fait la visite, et même offert du lait de coco à la fin. Il l’a extrait devant nous ! Bref, un bon moment.

La plage de Medewi à Bali

La plage de Medewi à Bali : un spot connu des surfeurs !

Il était situé à environ 70 km de la villa, mais près de 2 heures de route tout de même ! Pour plusieurs raisons, j’en parle en fin d’article sur la conduite à Bali. A noter néanmoins que pour se rendre à ce temple il faut suivre la route côtière qui mène jusqu’à Gilimanuk. C’est notamment une route empruntée par les camions puisqu’il est ensuite possible de relier l’île de Java par ferry.

Sur le retour nous avons profité d’une promenade sur la plage de Medewi. Encore un spot de surf réputé, mais la plage est surtout composée de gros galets. Pas pratique pour s’y poser.

Jour 3

Le temple de Tirta Empul où les balinais viennent se purifier

Le temple de Tirta Empul où les balinais viennent se purifier

Journée consacrée à la visite des temples de Gunung Kawi et de Tirta Empul situés non loin l’un de l’autre. Ces 2 sites se situaient à une cinquantaine de kilomètres de notre villa. Mais encore une fois, ne pas se fier aux distances mais plutôt au temps pour s’y rendre… Environ 1h30 de route.

Gunung Kawi est un ancien temple de Bali. Il s’agit de sanctuaires creusés dans la roche, et l’on y accède en traversant quelques rizières. TIrta Empul est très différent : il sert encore actuellement activement de lieu de culte. En fait ce temple contient une source d’eau chaude considérée comme sacrée. Les balinais viennent ainsi s’y purifier régulièrement.

J’évoque ces 2 temples dans un article du blog dédié à mes temples incontournables de Bali.

Nous aurions pu profiter également également d’être dans ce coin pour nous rendre dans les rizières en terrasse de Tegallagang, et nous y balader. Elles étaient toutes proches. Il s’agit d’un point d’intérêt à Bali, devenu connu de par sa proximité également avec la ville touristique d’Ubud.

Jour 4

La randonnée jusqu’au sommet du Mont Batur : vue sur le Mont Agung

Je voulais absolument durant mon séjour à Bali profiter du lever de soleil au sommet du Mont Batur, l’un des 2 volcans de Bali. Il s’agit d’une « activité » plutôt prisée lorsque l’on se rend à Bali. Il faut dire qu’elle est magique : l’objectif est de monter jusqu’au sommet avant le lever de soleil. Pour ensuite profiter de ce spectacle, en général au-dessus d’une couche de nuages (que l’on a donc traversé en faisant l’ascension).

J’ai dédié un article sur le blog à cette ascension du Mont Batur. Vous y trouverez mon retour d’expérience complet 🙂 .

Journée déjà bien remplie, avec réveil très matinal ! Nous n’en avons pas fait plus ce jour-là si ce n’est profiter à nouveau un peu de la plage.

Jour 5

Un singe à Ubud, Bali

Les singes omni-présents dans la « forêt des singes » à Ubud

Direction la ville d’Ubud ! L’un des poumons touristiques de Bali, de par son positionnement dans le centre de l’île. Néanmoins, elle reste moins touristique dans le sens « attrape-touristes » que les petites villes de l’extrême sud de Bali, du côte de Kuta. On y trouve un certain nombre d’hôtels, de restaurants, mais le cœur de la ville reste tourné vers les petites boutiques, notamment des galeries d’art, ainsi qu’un grand marché.

Nous avons passé une partie de la journée à nous rendre dans la « forêt des singes », l’une des attractions de cette région. Le nom de ce lieu parle de lui-même : une forêt (plutôt luxuriante), avec des singes en liberté. Outre la présence des singes, on peut se balader au détour de petites rivières et cascades. Disons que c’est sympa, mais qu’il faut aimer les singes…

Nous avons raté des choses dans la région d’Ubud. Je reviens dessus en fin d’article dans mon bilan.

Jour 6

Outre les visites, l’objectif de la journée était également de changer d’hébergement pour nous rendre dans notre deuxième location du séjour : à Bedugul, près du lac Bratan.

Dans les rizières de Jatiluwih à Bali

Les rizières en terrasse de Jatiluwih

Nous avons profité de la route pour nous rendre au temple Pura Luhur Batukaru. Il se trouve dans l’intérieur des terres, en contre-bas d’une montagne. Ce temple est joli mais ne fait pas parti de mes temples incontournables à Bali. Je l’évoque néanmoins dans mon article dédié à la ville de Bedugul et ce que l’on peut faire dans ses environs.

Direction ensuite les rizières de Jatiluwih, l’un des temps forts de notre séjour à Bali. Au-delà des paysages, et de la balade au cœur des rizières, nous avons eu la chance de pouvoir y rencontrer des femmes qui s’occupaient du riz, et d’échanger avec elles. Un très bon moment !

La journée s’est terminée dans Bedugul, notamment pour y faire quelques achats (et dégustation) de fruits dans le marché de la ville.

Jour 7

Temple Pura Ulun Danu à Bali, près de Bedugul

Le temple Pura Ulun Danu : au bord du lac Bratan

Nous avons dédié une partie de la matinée à la visite du temple Ulun Danu. Célèbre temple de Bali, au bord de l’eau. Pas très imposant finalement, mais très photogénique. Ce n’est pas pour rien qu’on le retrouve souvent sur les cartes postales de Bali ! J’en parle davantage dans l’article du blog dédié à la ville de Bedugul et ses alentours.

Ensuite, direction la partie nord de l’île, du côté de Lovina Beach, à une trentaine de kilomètres de Bedugul. Cette petite station balnéaire est réputée pour les sorties en mer qui y sont proposées afin d’aller observer les dauphins. Le ton est même donné dans la ville avec une grande statue de dauphin qui trône au milieu d’une petite place !

Bateau sur la mer de Java

Un petit bateau au large de la plage de Lovina Beach

Nous n’avons pas cherché à réaliser une excursion de ce type, mais c’est faisable. En revanche nous avons profité de l’occasion pour embarquer avec un pêcheur du coin qui nous a proposé de faire une sortie snorkling. Le principe était de partir avec lui sur son petit bateau. Il nous a emmené au large dans un spot et nous a laissé nous baigner. Il nous a fourni le matériel (des lunettes et un tuba chacun), et il pêchait pendant ce temps-là 🙂 .

Jour 8

Les sources chaudes de Banjar à Bali

Les sources chaudes de Banjar

Petite journée avec direction à nouveau la partie nord de Bali, non loin de Lovina Beach encore. Mais cette fois pour nous rendre aux sources chaudes de Banjar. Il s’agit de bassins d’eau chaude dans lesquels on peut venir se baigner. Cette eau est chaude lié au fait qu’elle est sulfureuse. L’odeur de souffre est donc très présente !

Jour 9

Nous avons pris la direction du sud de l’île, du côté de Kuta, dans la région de Bali la plus touristique. Celle avec de nombreux grands hôtels en bord de mer, avec piscine, restaurants, etc… L’idée était de finaliser notre séjour en s’y reposant. Mais au final nous avons encore profité du nord de l’île de Bali, beaucoup plus authentique. J’y reviens après.

Coucher de soleil au temple d'Ulu Watu à Bali

Le temple Uluwatu perché sur la falaise : aux couleurs du coucher de soleil

Nous avons néanmoins profité de notre situation géographique pour nous rendre au temple d’Ulu Watu pour le coucher de soleil. Il s’agit d’un temple (tout petit temple) situé sur une falaise au bord de l’eau. Il est exposé à l’ouest, donc propice pour les clichés au coucher de soleil. Seul bémol : ce site est envahi de singes plutôt agressifs. Encore une fois, si vous n’aimez pas les singes, pas la peine de vous y rendre…

Jour 10

L'ancien palais de justice de Klungkung à Bali

L’ancien palais de justice de Klungkung

Notre dernier jour, et il restait des points d’intérêt que je m’étais noté durant mes préparatifs de voyage et que je n’avais pas fait. Nous avons ainsi choisi de consacrer cette journée pour ça. Et en passant par un chauffeur / guide à la journée pour le coup.

Deux raisons à cela : nous avions déjà rendu la voiture de location pour ne pas être embêté, en pensant qu’on profiterait de la plage… D’autre part ce sont des prestations qui valent le coup : l’hôtel recommande certains chauffeurs locaux de ce type : ils conduisent pour vous, vous emmène où vous voulez, vous laissent le temps libre que vous souhaitez, et vous sert de guide. Ils recommandent aussi certains endroits coins si on le demande (pour manger par exemple).

Nous avons ainsi dédié cette journée à :

La visite de la petite ville de Semarapura

La danse du barong à Bali

La dans traditionnelle du barong

Elle se situe dans la province de Klungkung. Il s’agit de l’ancienne capitale royale de Bali, et elle comporte notamment un ancien palais de justice. Celui-ci est entouré d’eau, et ses murs sont composés de fresques plutôt… étonnantes 🙂

Assister à un spectacle de danse du barong

Il s’agit d’une danse traditionnelle balinaise, très théâtrale et qui raconte une histoire. Bon clairement celle à laquelle nous avons assisté était pour les touristes… Notre guide nous l’a proposé et on a accepté. On s’est retrouvé au milieu de bus de touristes en voyage organisé…. Néanmoins nous n’avons pas été déçu : la danse théâtrale était vraiment belle et les comédiens très professionnels.  C’était à Semarapura également.

Procession dans l'un des temples de Besakih à Bali

Les temples de Besakih lors d’une procession

Nous rendre aux temples de Besakih

les temples de Besakih se situent aux pieds du Mont Agung. Ils sont considérés comme incontournables à Bali. Et effectivement leur nombre couplé au fait qu’il faille grimper des marches pour les découvrir en font un lieu plutôt à part. Le tout souvent coloré de jaune, rouge, jaune, et noir, les couleurs représentant chacune une divinité hindoue. Et pour couronner le tout nous avons même pu assister à une procession.

Visiter le palais aquatique de Tirta Gangga

Il s’agit d’un palais dont il ne reste que les jardins, le reste ayant été détruit lors d’une éruption du volcan Agung. Ces jardins sont dits aquatiques car l’eau y est très présente : fontaines, bassins, le tout accompagné de la flore associée… J’ai dédié un article sur le blog à ce palais aquatique de Tirta Gangga.

Infos pratiques

La conduite

Des scooters sur la route à Bali

La conduite à Bali : souvent encombrée…</center<

C’est un élément important lors d’un séjour à Bali car on passe pas mal de temps sur la route mine de rien. Et notamment dans les villes (petites ou grandes) !

Disons qu’il y a beaucoup de circulation (voitures et scooters), et que c’est souvent la cohue ! Et au-delà des véhicules, on croise aussi souvent des vaches ou des chiens sur les petites routes : faire attention donc…

En Indonésie, on conduit à gauche. Donc si vous louez une voiture vous aurez le volant à droite, et le levier de vitesse à utiliser avec la main gauche. On s’habitue assez vite 😉 . Vous pourrez également louer un scooter, c’est très répandu à Bali !

Des animaux sur la route à Bali

On trouve de tout sur la route à Bali…

Il n’y a en théorie pas besoin de permis international, mais c’est recommandé, surtout si vous vous faîtes contrôler.

Apparemment certains policiers peuvent vous embêter si vous ne l’avez pas. Sachant ça nous n’avions pas pris de risque, et l’avions fait faire. Vous pouvez en faire la demande auprès de votre préfecture (ou sous-préfecture). C’est gratuit, mais ça peut prendre quelques jours pour vous le faire délivrer, donc prévoyez de la marge.

Le port du sarong

Lors des visites des temples à Bali, le port du sarong est obligatoire. Le sarong est une pièce de tissu qu’il faut porter autour de la taille. Ils sont en général à la location à l’entrée des temples.

Les prix

Le port du sarong est obligatoire dans les temples à Bali

Le port du sarong est obligatoire dans les temples

Les prix sont en général dérisoires par rapport à ceux que l’on connaît en France. C’est pour cette raison que je n’ai pas mentionné dans cet article les prix des entrées dans les différents lieux cités. On est de l’ordre de quelques euros à chaque fois.

La monnaie à Bali est la roupie indonésienne. A la louche : 1€ vaut 15 000 roupies.

Nuance néanmoins dans la partie sud de l’île : dans les grands hôtels et leurs abords les prix sont tirés vers le haut. Ils rejoignent davantage ceux que l’on trouve en Europe, notamment pour la restauration.

Mon retour d’expérience sur ce carnet de voyage à Bali

Des offrandes à Bali, île hindouiste

Les offrandes sont présentes partout sur l’île de Bali

Bilan

Bali est une île magnifique et riche : paysages, randonnées, plages… Et avec cette culture hindouiste très présente, que ce soit dans les temples, mais également dans la vie quotidienne. Bref très variée, et où tout le monde y trouvera son compte. Bali fait parti de mes voyages préférés que je garde en tête pour y retourner un jour. Peut-être en couplant cette fois avec les îles voisines de Java et Lombok.

Pour une découverte de Bali, une dizaine de jours est selon moi suffisant.

Si c’était à refaire

Malgré un ressenti très positif de mon séjour à Bali, je décris ci-dessous ce que je ferais tout de même différemment si c’était à refaire.

  • j’inclurais le fait que l’on passe du temps sur les routes. Je changerais donc de logement probablement plus souvent. Attention néanmoins : quand on choisit de louer des villas, certains loueurs n’acceptent pas les locations de moins de 2 ou 3 nuits.
  • je n’irais pas dans le sud de l’île, ou alors juste une nuit peut-être en début de séjour, histoire de me rendre tout de même au temple d’Ulu Watu au coucher de soleil. Mais cette partie de l’île est très orientée vers le tourisme de masse, en bord de mer. Pour un séjour d’une semaine par exemple, je conseille même de l’écarter, quitte à zapper Ulu Watu. Vous pourrez vous rattraper avec un coucher de soleil à Tanah Lot 😉
  • je passerais plus de temps du côté d’Ubud. Notamment pour me rendre dans les rizières de Tegallagang ainsi que sur la Campuhan Ridge Walk que j’ai tous deux râtés.
  • j’irais voir une ou deux cascades. Car certaines à Bali semblent valoir le détour ! Je pense notamment aux cascades de Nung Nung et de Banyumala que j’ai découvertes par la suite.
  • j’essaierais de me rendre sur la petite île de Nusa Penida, au sud-est de Bali. Cette île paradisiaque semble proposer de superbes spots photo !

Un point à savoir sur Bali également : il n’y a pas de grande ville, donc peu de vie nocturne. Cela ne m’a pas dérangé mais je l’indique tout de même.

Points d'intérêts de mon carnet de voyage à Bali

Points d’intérêts de mon carnet de voyage à Bali et évoqués dans cet article

Vous avez aimer cet article ? Vous pouvez le partager sur :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *