El Torcal : le parc naturel d’Andalousie aux étranges formations rocheuses !

Le parc d'El Torcal en Andalousie

Le parc d’El Torcal en Andalousie : des paysages uniques

Nous avons fait un petit détour dans le parc d’El Torcal lors de notre séjour en Andalousie. Ce parc avait en effet retenu mon attention durant les préparatifs de ce séjour. Il permettait de faire une pause « nature », en dehors des visites des villes de Malaga, Grenade, Cordoue ou Séville. D’autre part les formations rocheuses qui le caractérisent semblaient impressionnantes.

Ce parc s’est donc inscrit dans notre roadtrip en étape intermédiaire entre les visites des villes de Malaga et Grenade. Nous y avons passé 2 petites heures, le temps de faire une randonnée et contempler les paysages.

Où se trouve le parc naturel El Torcal ?

El Torcal de Antequera : une étape nature entre Malaga et Grenade

El Torcal de Antequera : une étape nature entre Malaga et Grenade

El Torcal se trouve donc en Andalousie, dans la province de Malaga. Il se situe sur la commune de Antequera, à une dizaine de kilomètres au sud de la ville. Il se situe également à une heure de route de Malaga, et peut donc faire l’objet d’une excursion d’une journée si l’on est en séjour dans cette ville.
Dans notre cas, plutôt que de prendre l’A7 vers l’Est et remonter via l’A44 vers Grenade, nous avons volontairement emprunter l’A7075 partant vers le Nord, afin de passer par Antequera. Pour rejoindre Grenade, il nous a ensuite fallu prendre vers l’Est par l’A92.

A proximité d’Antequera, sur l’A7075, on accède au parc en empruntant une petite route de montagne (la MA-9016) sur 3,5 kilomètres. Au niveau du parc, il y a un grand parking gratuit, situé au niveau de l’observatoire astronomique Torcal (OAT) et du centre de réception.

L’observatoire présent sur ce site possède de puissants télescopes. Il a été construit sur ce site afin de bénéficier de l’avantage de l’altitude et de l’absence de pollutions lumineuses. Celui-ci a vocation également de transmettre l’enseignement de l’astronomie. Il est ainsi régulièrement ouvert au public, notamment lors de sessions nocturnes appelées « Une fenêtre sur l’univers ». Elles ont lieu presque tous les samedis et permettent d’observer le ciel. Vous trouverez plus d’informations sur le site officiel de l’observatoire.

Les formations de roches karstiques

Les formations karstiques d'El Torcal

Les formations karstiques d’El Torcal

Le parc El Torcal est connu pour ses paysages façonnés par l’érosion de ses roches calcaires. On parle ainsi de karst ou de roche karstique, car le karst est une structure résultant de l’érosion de roches dîtes solubles, comme le calcaire donc. On trouve donc essentiellement ce type de roches dans les milieux souterrains. La particularité d’El Torcal est donc de présenter ce type de paysages en surface, faisant de ce lieu un endroit unique au monde. Ce parc a été désigné « Parc naturel » en 1989.

Ces paysages uniques ont régulièrement servi de décors dans différentes productions cinématographiques. Et notamment dans des films fantastiques ou de science-fiction. Le dernier en date est Le Magicien d’Oz. 

Le mouvement des plaques tectoniques, au cours de la période du jurassique, ont fait émerger cette région du fond des mers. Avec notamment ces sédiments calcaires accumulés au fond de la mer qui ont donné naissance à des montagnes. Celles-ci ont conservé en grande partie l’horizontalité de ces sédiments. Les formations karstiques du parc ont ensuite été sculptées par l’eau, le vent et les actions du gel et du dégel, durant près de 160 millions d’années !

La balade dans le parc d’El Torcal

Chemin de randonnée dans le parc El Torcal

Chemin de randonnée dans le parc El Torcal

Les randonnées

Il existe 2 sentiers de randonnée dans ce parc. Le premier, balisé en vert, est le plus populaire. Il permet en effet de découvrir les belles formations de ce parc en un temps relativement court. Cette randonnée dure à peine une heure pour 1,5 km, arrêts photo compris 😉 . Nous avons réalisé cette randonnée, car nous avions prévu de ne pas passer trop de temps sur le site. L’idée de notre arrêt était de découvrir et s’imprégner de ce lieu. Cette randonnée est facile, sans grimpette particulière, mais nécessite tout de même de faire attention où l’on met les pieds. Le sol est souvent rocailleux, donc il peut s’avérer glissant !

Le second sentier, balisé en jaune, est un parcours plus difficile d’environ 3 km. Il faut compter entre 2 et 3 heures pour cette randonnée. Nous n’avons pas choisi cet itinéraire.

Dans le parc El Torcal en Andalousie

Un peu de végétation dans le parc

Malgré le côté plutôt hostile du paysage, on peut tout de même rencontrer différentes espèces animales et végétales. Le parc d’El Torcal abrite ainsi quelques espèces de rapaces, comme les aigles royaux, qui volent parfois au-dessus du parc. Pour le végétal, on peut y trouver entre autres certaines espèces d’orchidées.

Infos pratiques

Pour ceux qui ne souhaiteraient pas faire de randonnée du tout, il est possible aussi de ne faire qu’une halte dans ce parc. Les formations rocheuses sont en effet visibles partout une fois sur le plateau. Et un mirador, accessible via une passerelle, donne une superbe vue sur la vallée en contre-bas.

Pour information, côté fréquentation, nous nous sommes rendus à El Torcal en fin de matinée, courant du mois d’avril, et il n’y avait quasiment personne. C’est moins le cas en haute saison.

Je précise que l’accès aux randonnées, comme pour le parking, est gratuit. A noter également que le Visitor Center à l’entrée du parc intègre une exposition présentant la géologie ainsi que quelques fossiles découverts sur le site.

Mes conseils

  • Durant l’été, les températures en journée sont élevées en Andalousie. Ce point est à prendre en compte lorsque l’on réalise une randonnée. Mieux vaut les réaliser le matin, ou en fin d’après-midi.
  • Profitez également de vous rendre dans la ville d’Antequera à proximité, pour déjeuner par exemple, ou même y dormir. La ville d’Antequera peut représenter une étape intéressante dans d’un road trip en Andalousie, et une alternative à Malaga comme point de chute. A titre d’information, en s’y prenant à l’avance, un petit appartement dans le centre-ville, comme le Apartamento Dolmen de Menga, coûte environ 80 € la nuit. Et un bon hôtel légèrement à l’écart du centre-ville, comme le Los Dolmenes, coûte 120 €.
  • Ne ratez pas non plus l’autre « particularité » géologique du coin ! Antequera est en effet connue également pour sa montagne de la Peña de los Enamorados qui rappelle la forme d’une tête posée sur le sol. Ceci lui vaut ainsi également le nom du « géant qui dort », « la montagne de l’indien », ou encore « rocher de l’amour » en référence à une légende locale. Ce rocher a été inscrit par l’UNESCO en 2016 au patrimoine mondial de l’humanité. On l’aperçoit sur la photo ci-dessous, en arrière-plan à gauche !
  • Lors d’un roadtrip en Andalousie, El Torcal peut s’avérer être une étape dépaysante entre Malaga et Grenade. C’est de cette manière que je l’ai intégrée à mon séjour. Vous pouvez par ailleurs consulter l’article du blog que j’ai dédié à ma visite de Malaga si vous envisagez de la visiter. Mais aussi le récit complet de mon road trip d’une semaine en Andalousie.
La ville d'Antequera en Andalousie

La petite ville typique d’Antequera, à quelques kilomètres d’El Torcal

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. martine delville dit :

    Bonjour , votre article est très intéressant , je désirerais commencer par Séville et plutôt que de passer une nuit ou deux à Malaga j’envisageais de trouver un hôtel vers San José ou près du parc Cabo de Gata avant de reprendre l’avion , qu’en pensez vous ?

    • Merci Martine,
      je ne connais pas vos centres d’intérêt ou la durée de votre séjour 🙂 , mais de ce que je vois sur une carte de l’Espagne San José / le parc Cabo de Gata se situent bien à l’Est, à environ 250km de Malaga.
      Si votre vol de retour est à Séville également, cela vous éloigne clairement, et quitte à prendre un hôtel près de la mer en dehors de Malaga, je m’orienterais plus vers l’ouest, du côté de Marbella ou Cadix, plus proche de Séville. Si votre vol de retour est à Malaga, Marbella est tout de même plus près. Mais n’ayant séjourné dans aucun de ces endroits, je ne saurais vous conseiller en terme de ressenti…
      J’espère avoir pu vous aiguiller tout de même :).
      Je vous souhaite un bon séjour en Andalousie.
      Cédric

  2. Planete3w dit :

    Sympa comme parc. Lors de notre road trip en Andalousie, nous avions fait le choix de rejoindre Grenade depuis Malaga en longeant la mer. En nous arrêtant notamment à Nerja. En tout cas, nous gardons de très bons souvenirs de l’Andalousie :). Et ça ne nous déplairait pas d’y retourner !

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire