Mon programme pour visiter Malaga en une journée

Visiter Malaga : la vue sur le port de Malaga depuis l'Alcazaba

La vue sur le port de Malaga depuis l’Alcazaba

Visiter Malaga s’est inscrit pour nous dans le cadre d’un roadtrip d’une semaine en Andalousie. Malaga est une ville du sud de l’Andalousie, moins touristique que les célèbres Cordoue, Grenade ou Séville.

Malaga profite néanmoins d’avantages intéressants. D’une part elle se situe en bord de mer. Et d’autre part elle bénéficie d’un aéroport desservi notamment par certaines compagnies Low-Cost. Nous avons ainsi débuté notre semaine andalouse par Malaga, puisque nous y avons atterri. Nous sommes donc resté une journée pour visiter Malaga. Au programme : visite de l’Alcazaba, déjeuner et balade sur le port, visite du musée Picasso, et corrida en fin de journée !

L’Alcazaba et le port de Malaga

Visiter Malage : l'Alcazaba et ses jardins fleuris !

Visiter Malaga : l’Alcazaba et ses jardins fleuris !

L’alcazaba de Malaga date du XIème siècle et fut construite par les Hammudites, dynastie caractérisée d'”arabes berbérisés”. Le terme alcazaba provient de l’arabe “al casbah” qui signifie “la maison”. Celle-ci fut bâtie sur une colline surplombant la ville afin de pouvoir protéger cette province convoitée par les chrétiens. Elle regroupe à la fois un palais et une forteresse. Ceux-ci font parties aujourd’hui des édifices de l’Espagne musulmane les mieux conservés.

L’alcazaba est située dans le centre historique de Malaga, à deux pas du port. L’entrée pour la visite se trouve au 2, Calle Alcazabilla. La visite est libre et consiste à suivre un chemin, essentiellement en montée-descente. Et notamment le chemin de garde qui permet d’avoir une magnifique vue sur la ville de Malaga au fur et à mesure de la montée. On découvre au détour de la visite de beaux patios et jardins fleuris, parsemés d’orangers. Mais pour ma part j’en ai surtout gardé le souvenir de la vue sur Malaga et la Méditerranée 🙂

Vue sur l'alcazaba de Malaga depuis le Paseo del Parque

Vue sur l’alcazaba depuis le Paseo del Parque

De novembre à mars, on peut visiter l’alcazaba tous les jours de 8h30 à 19h30. L’été, d’avril à octobre, c’est ouvert de 9h à 20h. Pour l’entrée c’est dérisoire : compter environ 2 euros par adulte. Elle est même gratuite le dimanche après-midi à partir de 14h ! La visite dure environ 1h30.

Le port est situé en contre-bas. Donc si vous visitez l’alcazaba le matin, ce qui était notre cas, vous pourrez ensuite déjeuner dans l’un des restaurants présents sur le port. Notamment le long du Passeo del Muelle Dos.

Le musée Picasso

Visiter Malaga : le centre ville de Malaga

Le centre ville de Malaga

Le célèbre peintre Picasso est né à Malaga le 25 octobre 1881. C’est donc en toute logique que la ville abrite un musée qui lui est dédié. Ce n’est pas le seul musée au monde dédié à Picasso, il y en a un notamment à Paris. Mais nous avons décidé de nous y rendre pour le côté symbolique.

Ce musée est plutôt récent car son ouverture date de 2003. Il compte quelques dizaines d’œuvres de l’artiste, de toutes les époques de sa vie. On découvre en effet à la fois des peintures dîtes cubistes, notamment des portraits. Mais j’ai été également surpris de découvrir des croquis (dessins) qu’il avait réalisé à son adolescence. Très loin des œuvres qu’il a réalisé par la suite, et plutôt réalistes ! Mais également quelques sculptures et des céramiques. En revanche pas de peintures “connues”. Ne soyez pas déçus…

Dans le centre-ville de Malaga

Dans le centre-ville de Malaga

Cette visite est donc intéressante pour ceux qui apprécient l’art ou qui ont tout simplement envie de découvrir quelques unes de ses créations. Pour notre part nous avons apprécié la taille humaine du musée. J’entends par là “pas trop grand”, dans le sens où l’on pourrait se lasser ou qu’on se sentirait contraint d’aller vite 😉 . Nous y avons passé environ une heure.

Le ticket d’entrée est à une dizaine d’euros par adulte. A noter que les photos sont interdites à l’intérieur du musée. Il faut d’ailleurs laisser son appareil photo à l’entrée, dans une consigne. On peut également disposer d’un audio-guide à la location. Vous trouverez les informations détaillées sur les tarifs et horaires sur le site officiel du musée.

Et la corrida ?

Affiche de corrida à Marbella

Une affiche de corrida à Marbella

Un séjour en Andalousie peut être l’occasion de découvrir une corrida. Je ne rentrerai pas dans le débat du bien ou mal fondé de ces corridas. Mais nous souhaitions assister à l’une d’elles afin de découvrir ce pan de la culture espagnole. Et ainsi nous faire notre propre opinion !

La ville de Malaga dispose d’une arène, que l’on aperçoit d’ailleurs très bien lors de la visite de l’Alcazaba. Des corridas de taureaux y sont régulièrement organisées l’été. La saison des corridas s’étale en effet d’avril à septembre. Et notamment la Semaine Sainte (Semana Santa), juste avant Pâques. Ainsi que durant la Feria de Agosto, durant le mois d’août.

La vue sur la cathédrale de Malaga depuis le port

La vue sur la cathédrale de Malaga depuis le port

Mais pas de corrida le jour où nous y étions. Il faut dire qu’il y avait tout de même peu de chance, car c’était fin avril. Néanmoins c’était un dimanche, et il y en avait justement une à Marbella, à une petite heure de route vers l’ouest. Notre journée de visite de Malaga s’est donc terminé… à Marbella afin d’assister à cette fameuse corrida.

Nous n’en gardons pas un souvenir exceptionnel : il y avait peu de monde, donc peu d’ambiance. Et ce “spectacle” est fidèle à ce que l’on imagine. Malgré les couleurs des costumes et le côté artistique de la mise en scène, la finalité reste la mort d’un taureau… En revanche en fin de séjour en Andalousie, le week-end suivant, nous étions à Séville et une corrida avait lieu également dans les arènes. Il y avait cette fois foule, et nous avons croisé beaucoup de monde qui s’y rendait habillés de costumes typiques andalous. L’ambiance devait être différente de celle que nous avons vécue !

Mais aussi

Les arènes de Malaga

Les arènes de Malaga

Visiter Malaga passe également par d’autres endroits de la ville, notamment la cathédrale et le théâtre romain. Nous n’avons pas visité la cathédrale pour une raison simple : elle est fermée le dimanche. Sinon, comptez 5 euros par adulte pour entrer à l’intérieur, et découvrir son style renaissance et baroque. Le théâtre romain est situé à côté de l’alcazaba, et son entrée est gratuite. De plus sa visite est rapide.

Visiter Malaga peut donc inclure facilement ces 2 lieux supplémentaires au programme sur la journée. Surtout si vous n’avez pas à vous rendre comme nous sur Marbella en fin d’après-midi 😉 . De plus, se balader dans le centre-ville de Malaga, avec notamment ses petites ruelles commerçantes ombragées, est plutôt agréable.

Un dernier point : Malaga, culture espagnole oblige, dispose d’un certain nombre de bars ou restaurants à tapas. Il serait dommage de s’en priver !

Malaga en pratique

Se loger à Malaga

Malaga n’est pas une très grande ville, du moins son centre-ville. Je conseille de loger dans le centre, ou du moins à proximité. Vous pourrez alors réaliser tous vos déplacement à pieds.

Si vous incluez la visite de Malaga dans un roadtrip en Andalousie, vous y passerez a priori une ou 2 nuits, car Malaga ne nécessite pas forcément qu’on y reste plus longtemps. Vous réserverez donc sûrement un hôtel plutôt qu’un appartement. Vous pouvez rechercher et réserver votre hôtel ici.

Se rendre à Malaga

La cathédrale de Malaga

La cathédrale de Malaga

Dans mon cas, j’avais atterri à l’aéroport de Malaga et récupéré une voiture de location. J’ai alors rejoint le centre-ville en voiture pour me garer dans le parking de l’hôtel que j’avais réservé. En fonction de l’hôtel, cette prestation peut être payante. J’ai ensuite réalisé le reste de mes déplacements uniquement à pieds.

Depuis l’aéroport (Costa del Sol) on peut également rejoindre le centre-ville de Malaga par divers moyens :

  • Le train, en prenant la ligne C1 de la RENFE (train faisant des liaisons entre le centre-ville de Malaga et sa banlieue : sorte de RER). Il existe un arrêt à l’aéroport (arrêt Aeropuerto). Ce train permet de vous amener dans le centre, notamment si vous descendez à l’arrêt Malaga-Centro Alameda. Vous pouvez consulter les horaires et prix sur le site de la RENFE. Pour info, le trajet dure une douzaine de minutes. Ces trains sont réguliers (ils passent toutes les 20 minutes environ en journée), et le trajet coûte environ 2 euros.
  • Le bus, en prenant la ligne A. Même si sur le papier ce moyen de transport semble moins avantageux que le train, il peut présenter néanmoins l’avantage de vous amener plus près de votre hôtel (notamment si vous logez davantage vers l’Est de Malaga). Il effectue en effet plus d’arrêts que le train. Vous trouverez les horaires et les arrêts sur la page du site internet de l’EMT (qui gère les lignes de bus à Malaga). Pour info, le bus passe environ toutes les demie-heures à l’aéroport, de 7h à minuit. Le billet coûte 3 euros, plus cher que le train donc.
  • En taxi bien sûr. C’est plus cher que le train ou le bus. L’avantage évidemment c’est qu’il vous dépose vraiment où vous le souhaitez.

Mes conseils pour visiter Malaga

  • Une journée est suffisante selon moi pour visiter Malaga, surtout si votre séjour en Andalousie n’excède pas une semaine.
  • Si vous devez loger sur Malaga, profitez des nombreux hôtels dans le centre-ville. La vie andalouse est plutôt animée en soirée. Il est agréable d’aller manger en centre-ville le soir et donc d’avoir un hôtel à proximité.
  • Malaga n’est pas très grand. Vous pouvez privilégier largement vos déplacements à pieds (surtout si vous logez dans le centre). La ville dispose d’un réseau de métro composé de 2 lignes, mais elles servent surtout si l’on doit se rendre à l’ouest de la ville (si votre logement se trouve par là par exemple). Vous pouvez retrouver les informations sur ces lignes sur ce site internet.
Le port de Malaga

Le port de Malaga

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire