Mon carnet de voyage au Portugal : une semaine entre Lisbonne et Porto

Mon carnet de voyage au Portugal : entre Lisbonne et Porto

Mon carnet de voyage au Portugal : entre Lisbonne et Porto

A la recherche d’une destination de voyage début mars, « pas trop loin » et vers le sud pour espérer bénéficier d’un peu de soleil, nous avons jeté notre dévolu sur le Portugal. Il faut dire que cela faisait un moment que je souhaitais découvrir ce pays. En notamment les villes de Lisbonne et Porto, mais également la région de l’Algarve.

Une semaine ne permettait pas d’inclure tous les points d’intérêts cités plus haut, car cette durée est bien trop courte. Les dates des vols et les prix des billets d’avion nous ont orientés vers un séjour débutant à Lisbonne et se terminant à Porto 6 jours plus tard. Croix sur l’Algarve donc pour ce voyage. Nous avons néanmoins consacré un autre séjour au Portugal, plus tard, en passant une semaine en Algarve. J’en parle également sur le blog.

Je reviens donc dans cet article sur mon carnet de voyage au Portugal. Voyage en famille de 6 jours pleins, entre Lisbonne et Porto. Avec le chemin entre les 2 villes parcouru en voiture afin de découvrir l’intérieur des terres, et d’y inclure une étape intermédiaire.

Itinéraire de notre voyage au Portugal : de Lisbonne à Porto

Carte des points de mon itinéraire de voyage au Portugal

Carte des points de mon itinéraire de voyage au Portugal

Les dates et horaires des vols faisaient que nous avions 6 jours pleins à passer au Portugal. Même un peu plus, car nous arrivions en début d’après-midi le Jour 1 et repartions en fin d’après-midi le dernier jour.

Au vu des préparatifs que j’avais mené sur Lisbonne et Porto, j’ai choisi de passer les 3 premières nuits dans Lisbonne. Ceci afin de nous poser un peu pour découvrir cette capitale. Puis direction Porto mais en incluant des étapes intermédiaires.

Je voulais passer au moins par Sintra et Obidos, deux villages qui avaient attirés mon attention. Puis enfin finir par Porto les deux derniers jours.

Lever de soleil depuis le Portas do Sol à Lisbonne

Le lever de soleil depuis le Portas do Sol à Lisbonne

Bien sûr on peut faire l’inverse, cet itinéraire ayant été dicté par les prix et horaires des vols.

Pour optimiser son séjour je recommande de passer par un site internet comparateur de vols (comme Skyscanner par exemple). Cela permet de s’organiser plus facilement et de bénéficier des meilleurs tarifs.

Je précise tout de suite que j’ai dédié des articles complets sur le blog pour certaines des destinations évoquées ici. Et notamment deux longs articles sur ma visite de Lisbonne et ma visite de Porto. Je n’entre donc pas dans les détails ici, vous les trouverez dans ces articles dédiés.

Jour 1 : arrivée et première sortie dans Lisbonne

Panorama sur Lisbonne

Panorama sur la ville de Lisbonne depuis la rue Damasceno Monteiro

Nous sommes arrivés à Lisbonne en tout début d’après-midi. Quelle que soit la compagnie aérienne, les arrivées se font au Terminal 1. Celui-ci est desservi par le métro, pratique pour rejoindre le centre-ville. Nous avons donc opté pour cette solution pour rejoindre le centre et notre logement.

Si vous avez l’habitude de visiter des grandes villes à l’aide de city-pass, sachez qu’il en existe un à Lisbonne également : la Lisboa Card. Quand on la réserve à l’avance, on peut récupérer directement cette carte magnétique à l’aéroport. Pratique et utile dès le départ si l’on emprunte le métro pour rejoindre le centre-ville.

Il n’y a pas de difficultés particulières avec le métro. Mais une fois sorti du métro, ça peut se compliquer un peu avec les valises.

Une rue pavée et en pente dans le centre de Lisbonne

Une rue pavée et en pente dans le centre de Lisbonne

Lisbonne est en effet une ville construite sur des collines, donc régulièrement les rues sont en pente. Si c’était à refaire on prendrait le taxi depuis l’aéroport, ou un transporteur privé (pour moins de 20 €).

Notre logement (le Rita & Marino Apartment) se situait dans les contre-bas du point de vue du Miradouro da Senhora do Monte, dans les hauteurs de la ville donc, à l’écart du tumulte de l’hyper-centre. Pour un logement dans l’hyper-centre ce problème se pose déjà moins.

Ce jour-là nous avons surtout profité des alentours et notamment du point de vue du Miradouro da Graça en fin d’après-midi pour le coucher de soleil. Celui-ci est orienté vers l’Ouest et offre une superbe vue sur la ville de Lisbonne.

A noter que les collines façonnant la ville permettent de disposer de superbes panoramas sur Lisbonne. J’en ai dédié un article complet sur le blog (pour les amateurs de photo notamment).

Jour 2 : se rendre dans le quartier de Belém

La Tour de Belém de Lisbonne

La Tour de Belém, l’un des symboles du quartier de Belém à Lisbonne

Durant les préparatifs de mon voyage au Portugal j’avais noté plusieurs sites à découvrir dans ce quartier de Belém. La Tour de Belém, le Padrão dos Descobrimentos, et le monastère de Jerónimos.

Le quartier de Belém se situe à l’extérieur du centre de Lisbonne. A environ 7 kilomètres de la Place du Commerce.

Pour s’y rendre il existe une ligne de tramway qui fait la navette. Mais autant être clair elle est bondée (de touristes essentiellement comme nous…). Nous n’avons même pas pu monter dans le premier tramway qui est passé, et avons opté finalement pour y aller en tuk-tuk, moyen de transport certes touristique et clairement plus cher que le tramway, mais pratique.

A noter que la ligne de tramway concernée est la ligne E15. Son point de départ est la place Praça da Figueira, l’arrêt suivant étant celui de la place du Commerce, où nous avons tenté de le prendre. L’astuce est donc plutôt de monter au point de départ de la ligne…

La visite de Belém

Le Padrão dos Descobrimentos de Lisbonne

Le Padrão dos Descobrimentos : un autre symbole de Belém qui fait face au Cristo Rei

Nous y avons déjeuner le midi et parcouru la jetée pour nous rendre au Padrão dos Descobrimentos, monument érigé à la mémoire des navigateurs portugais. Puis jusqu’à la tour de Belém en bord de mer.

La file d’attente pour la visiter nous a dissuadé (on la voit d’ailleurs sur la photo qui illustre le paragraphe précédent…). De même que le monastère de Jerónimos. J’ai l’habitude d’acheter des billets coupe-file quand je pars en voyage pour éviter de perdre beaucoup de temps sur place. Quitte à payer quelques euros de plus. J’ai cru qu’en étant début mars je n’étais pas obligé et que j’aviserais sur place… Erreur ! Bref, pas de visites finalement à Belém, juste une bonne balade.

Un point à savoir : quand on possède la Lisboa Card, les visites de ces deux sites sont comprises, mais pas en accès coupe-file. Pour les billets coupe-file, il faut donc les prendre à part :

A noter également que c’est dans ce quartier qu’a été développé la recette des fameuses « pasteis de nata ». Originellement appelées « pasteis de Belém ». Il s’agit d’une pâtisserie typique du Portugal : une petite tartelette contenant une crème semblable à du flanc, et servie tiède. On en vend quasiment dans toutes les pâtisseries du Portugal.

Jour 3 : Le Cristo Rei

Le Cristo Rei, bras ouverts, qui fait face à Lisbonne.

Le Cristo Rei, bras ouverts, qui fait face à Lisbonne. En train de se refaire une beauté quand nous y étions…

J’ai dédié un article complet sur la visite du Cristo Rei, et comment s’y rendre. Il se situe à Almada, de l’autre côté du Tage. Ce site permet également de disposer d’une belle vue sur Lisbonne, notamment avec le Pont du 25 Avril.

Ce Jour 3 a été également l’occasion pour nous de déjeuner dans le Time Out Market. Il s’agit d’un grand marché couvert, constitué d’un ensemble de kiosques où l’on peut acheter de la nourriture (régionale ou pas), et manger ensuite au centre sur de grandes tables en bois. Très convivial et très bon ! Je recommande d’y passer au moins une fois durant son séjour à Lisbonne.

Jour 4 : route jusqu’à Obidos en passant par Sintra

De belles façades colorées dans le centre de Sintra

De belles façades colorées dans le centre de Sintra

En ce Jour 4, nous avons quitté Lisbonne pour rejoindre Porto au Nord. Mais avec objectif de passer par les villages de Sintra et Obidos.

Pour cela nous avions réservé la une voiture de location dans une agence du centre-ville de Lisbonne. Pour les locations de voiture, j’avais réservé via un site comparateur de prix de loueurs de voitures (en l’occurrence Rental Cars).

Cela permet de trouver quel est le meilleur loueur pour le type de voiture recherché. A titre d’information j’en ai eu pour 140 € pour 2 jours, avec une voiture dite « compacte » (une Mégane dans mon cas). Le tout avec un siège auto, et des frais d’abandon puisque je rendais la voiture dans une agence différente de là où je l’avais récupérée.

Le palais de Sintra

Le palais de Sintra

Sintra se situe à une trentaine de kilomètres seulement au Nord-Ouest de Lisbonne. Il s’agit d’un petit village plutôt touristique où se trouve notamment le palais de Pena, sur les hauteurs.

Ce palais est très caractéristique car ses façades sont colorées de jaune et de rouge. Au-delà de ses façades étonnantes, la visite de ce palais permet de découvrir notamment : un cloître, une chapelle, et de nombreuses pièces.

A noter qu’il est tout à fait possible de passer une petite journée à Sintra car les visites sont multiples. On peut en effet visiter le palais national et celui de la Regaleira et son célèbre puits en colimaçon dans les jardins.

Nous avons néanmoins décidé de ne pas nous y attarder davantage pour prendre la direction d’Obidos, notre étape suivante.

La capela Sao Martinho d'Obidos

La capela Sao Martinho d’Obidos

Le village d’Obidos

J’ai dédié un article sur le blog à la visite d’Obidos, village médiéval très bien conservé.

Obidos est une petit village médiéval entouré de remparts. Ses ruelles colorées de jaune et de bleu sont superbes, et il est agréable de s’y promener.

On y découvre également de petites places et églises, mais aussi des restaurants, une librairie, des magasins de souvenir (forcément…).

Nous avons passé la nuit non loin de ce village dans un petit hôtel que je conseille au passage : la Casa de Campo (bon accueil et bon rapport qualité-prix).

Jour 5 : direction Porto

Vue sur la plage de Nazaré, depuis le Miradouro do Suberco

Vue sur la plage de Nazaré, depuis le Miradouro do Suberco

Direction Porto donc, la dernière étape de notre voyage au Portugal. En route, nous avons fait un petit détour au bord de l’océan Atlantique par la ville de Nazaré. Plus précisément au point de vue du Miradouro do Suberco, qui surplombe la ville, la plage et l’océan.

Nazaré est un spot de surf mondialement connu pour ses vagues très impressionnantes. Celles-ci peuvent atteindre en effet 30 mètres de haut ! Évidemment, ce type de vagues n’est pas constant : lors de notre passage nous avons vu quelques grosses vagues en effet, mais pas si impressionnantes que ça.

Coucher de soleil sur Porto

Coucher de soleil sur Porto

Arrivés à Porto, logement récupéré et voiture rendue dans l’agence de location du centre-ville, nous nous sommes rendus pour cette première soirée vers les berges du Douro.

Le Douro est un fleuve qui prend sa source en Espagne, mais traverse une partie du Portugal et notamment Porto. Contempler le coucher de soleil depuis la rive sud est particulièrement agréable. On dispose en effet de la vue sur Porto et son célèbre pont, le Ponte Luis I, éclairés par le soleil couchant.

Jour 6 : visite de Porto

L'intérieur de la librairie Lello à Porto

A l’intérieur de la librairie Lello, dans Porto

C’était la seule journée pleine que nous passions sur Porto. Nous l’avons  passé à déambuler à notre rythme dans la ville, en visitant notamment la librairie Lello, et son architecture intérieure particulière. C’est cette librairie qui aurait inspiré J.K Rowling (qui a vécu 2 ans à Porto), pour l’écriture de la saga d’Harry Potter !

Un séjour à Porto est l’occasion de visiter une cave. Celles-ci sont essentiellement situées non pas dans Porto, mais de l’autre côté de la rive, à Vila Nova de Gaia. Accompagné d’un enfant nous avons écarté ce type de visite (pas forcément adapté). Je peux néanmoins vous partager celles que j’avais repéré durant mes préparatifs : les caves du Taylor’s Port et celles de Ferreira ou Sandeman.

Nous avons compensé en dégustant un verre de Porto, et une planche de fromage et jambon de pays, pour compenser. En terrasse avec vue sur le Douro et le Ponte Luis !

Jour 7 : centre-ville de Porto, balade sur le Douro

Les rues en pente de Porto : avec vue sur le Ponte Luis I

Les rues en pente de Porto : avec vue sur le Ponte Luis I

Notre découverte de Porto s’est prolongée en passant notamment par la gare ferroviaire de São Bento, et son hall recouvert de très belles azulejos (faïences portugaises). Mais également par le marché de Bolhao ou encore la cathédrale (Sé do Porto). Celle-ci présente au passage un beau point de vue sur la ville de Porto depuis son parvis.

Un autre point de vue que nous avons apprécié est le haut de la petite rue pentue Escada dos Guindais. On a alors une vue sur le Ponte Luis, depuis cette rue.

Dans l’après-midi, nous avons opté pour une balade en bateau de 50 minutes sur le Douro. Celle-ci consiste en un aller-retour en s’éloignant du centre-ville.

Une balade agréable, qui permet de découvrir les différents ponts qui traversent le Douro au niveau de Porto. C’était rafraîchissant, la température étant de 27°C l’après-midi en ce début de mois de mars. Une activité certes touristique mais qui plaît aux enfants.

En cette fin d’après-midi nous avons pris la direction de l’aéroport. Comme pour Lisbonne le métro nous y mène directement. C’est facile et pratique : il faut suivre la ligne E jusqu’à l’arrêt « Aeroporto », le terminus.

Bilan de mon voyage au Portugal

Bilan très positif pour ce premier voyage au Portugal. Nous avons trouvé les villes de Lisbonne et de Porto belles et vivantes. Le soleil y était sûrement pour quelque chose aussi 🙂 .

Les portugais

Les façades colorées du quartier de la Ribeira à Porto

Les façades colorées du quartier de la Ribeira à Porto

Les portugais (que nous avons croisé du moins) sont très accueillants ! Que ce soit dans les commerces ou pour les locations de logement.

Je me souviens de l’accueil chaleureux à Lisbonne dans la pâtisserie où je passais prendre mes croissants et pasteis de nata le matin.

Dans les supermarchés, à la caisse, voyant qu’on avait un enfant en bas âge, les gens nous proposaient à chaque fois de passer devant eux. Idem dans les restaurants où ils avaient toujours une petite attention pour lui ! Encore merci à eux 🙂 .

La voiture

Un tramway à Lisbonne

Les célèbres tramways jaunes de Lisbonne

J’en profite pour partager également mon expérience sur la conduite. Il n’y a pas grand chose à noter si ce n’est le mode de paiement des péages d’autoroutes.

L’agence de location de voiture nous a proposé une carte électronique, pour 1 euro par jour, placée sous le pare-brise de la voiture.

Nous avons pris cette option plutôt pratique, il suffit de passer aux péages dans les voies concernées, en dessous de 60 km/h, et votre passage est enregistré. La somme est alors débitée plus tard par le loueur sur votre carte bancaire. Sans ce principe il faut s’acquitter de payer auprès des services adéquats dans les bureaux de poste, dans un délai de 5 jours…

Les prix

Les pasteis de nata, pâtisserie incontournable à Lisbonne

Les pasteis de nata, pâtisserie incontournable à Lisbonne !

Globalement la vie au Portugal est moins chère qu’en France !

Pour donner une idée prendre un espresso en plein centre-ville de Porto coûte 60 centimes d’euro ! Après évidemment le Portugal profite (logiquement) du tourisme, et sur les lieux touristiques les prix vont monter. Prendre un verre de vin ou de Porto le long du Douro, avec vue sur le Ponte Luis, coûte environ 5 euros.

A titre d’exemple, à Porto toujours, nous avons mangé dans un petit restaurant sympa dans une petite ruelle du quartier de la Ribeira. Le menu du jour était à 6 euros ! Pour une bonne assiette de soupe de légumes, un plat du jour (maquereau grillé accompagné de riz et de légumes), du pain, et une boisson (y-compris un verre de vin ou bière).

Organiser son séjour

Une plage en Algarve au lever du soleil

L’Algarve et ses belles plages

Côté logement les prix sont moins élevés que dans les autres pays de l’Europe de l’ouest. Et ceci que ce soit pour un logement entier ou pour une nuit d’hôtel. En revanche, pour les destinations très touristiques comme Porto et surtout Lisbonne, en plein essor, pensez à réserver à l’avance.

Afin de vous faire une idée, vous pouvez consulter les prix sur le site de Booking. Je réserve toujours via ce site afin de pouvoir profiter d’une large sélection d’hôtels et d’appartements. Et surtout pouvoir annuler quasiment jusqu’au dernier moment si je trouve mieux ailleurs avant mon séjour.

Si vous projetez de vous rendre au Portugal, en incluant les villes de Lisbonne et Porto, j’espère que ce carnet de voyage vous aura été utile. Encore une fois, je ne suis pas entré dans les détails sur les visites des différents lieux, y ayant dédié des articles complets sur le blog, avec ma visite de Lisbonne en 3 jours, et de Porto en 2 jours.

Et si vous projetez vous rendre plus longtemps au Portugal, sur deux semaines par exemple, n’hésitez pas à coupler avec la région de l’Algarve, dans le sud du Portugal. Elle est très belle et différente de ce que l’on trouve dans le nord du pays. Vous pouvez consulter mon carnet de voyage en Algarve pour vous faire une idée. Dans ce cas, il sera alors plus judicieux d’arriver de Porto, descendre vers Lisbonne, puis visiter l’Algarve. Ou l’inverse bien sûr.

Si vous êtes dans vos préparatifs de voyage au Portugal, je vous souhaite un bon séjour !

Vue sur Porto depuis Vila Nova de Gaia

Vue sur Porto depuis Vila Nova de Gaia

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Joao dit :

    La librairie Lello est paraît vraiment très belle, il faut que je l’a visite.

  1. 14 mars 2018

    […] Mon carnet de voyage au Portugal : une … […]

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire