Pura Rambut Siwi : un beau temple dans l’ouest de Bali

Le temple Pura Rambut Siwi à Bali

Le temple Pura Rambut Siwi dans l’ouest de Bali : au bord de la mer

Le Pura Rambut Siwi est un temple à Bali. Il présente plusieurs atouts : il est superbe, il est situé au bord de la mer, et surtout il est très peu fréquenté. Lorsque nous nous y sommes rendus, nous étions seuls ! Et pourtant c’était en octobre, et en début d’après-midi.

Nous avions inscrit la visite de ce temple lors de notre séjour à Bali. Et il vaut bien le petit détour ! Je reviens ici sur ses caractéristiques et comment s’est déroulé notre visite.

Où se trouve le temple Pura Rambut Siwi ?

La vue depuis le temple Pura Rambut Siwi à Bali

Le temple Pura Rambut Siwi, au bord de l’océan indien

Ce temple se situe au nord-ouest de Bali, le long de la côte, près de la plage de Medewi. On y accède depuis la route qui mène Denpasar à Gilimanuk, situé à l’extrême ouest de Bali. C’est une route assez peu fréquentée par les touristes, mais plutôt par des camions. On trouve néanmoins de quoi se restaurer sur les bords de route. Sur Google Maps, vous trouverez le temple en tapant “Pura Luhur Rambut Siwi”.

Le Pura Rambut Siwi se trouve donc au bord de la plage, dressé sur une falaise, et fait face à l’île de Java. On aperçoit d’ailleurs l’île de Java depuis le temple.

Nous étions parti de la villa où nous logions, située près de Tabanan, dans le milieu de la matinée. Nous avons déjeuné en route dans un petit restaurant situé sur le trajet, puis rejoint le temple en début d’après-midi. Les temps de route sont assez long à Bali, à cause de la circulation très dense dans les villes et aux abords ! Ce paramètre est donc à intégrer dans l’organisation de vos excursions.

L’accès au temple

L'entrée du temple Pura Rambut Siwi à Bali

L’entrée du temple Pura Rambut Siwi

Je précise tout de suite que nous avons largement apprécié cette visite. Pourquoi ? Parce que ce temple est bien conservé, coloré, et que nous avons été reçus comme des rois 🙂 . Je le redis, très peu de touristes dans ce temple.

Le fait qu’on soit les seuls m’a tout de même surpris puisque j’avais moi-même repéré ce temple sur le web avant de partir en voyage. Néanmoins sa situation géographique joue en sa défaveur : il est à la fois loin du sud de l’île très touristique (du côté de Kuta). Et loin de l’ouest également (Ubud).

En arrivant au parking donc, un petit peu de grimpette jusqu’à l’entrée du temple. Juste quelques marches, mais je le précise tout de même… Puis l’accueil par le gardien du temple, qui nous a servi de guide durant la visite. Et qui nous a prêté toute son attention 🙂 . Comme pour les autres lieux sacrés à Bali, le sarong est de rigueur.

Le sarong est une bande de tissu, en général colorée, portée autour de la taille. Celui-ci est porté sur les lieux sacrés, notamment dans les temples. Lors des visites à Bali ils sont fournis, ou plus souvent loués ou vendus aux touristes. A des prix plus ou moins variés en fonction du site…

A vrai dire je ne me souviens plus si à Pura Rambut Siwi le prêt des sarongs était compris dans le prix de l’entrée. Ou si l’entrée était gratuite et que seule la location des sarongs avait un coût. Dans tous les cas, c’était plutôt dérisoire, de l’ordre de quelques euros par personne.

La visite du Pura Rambut Siwi

Le temple Pura Rambut Siwi à Bali

Le temple du Pura Rambut Siwi

Ce temple est l’un des plus grands temples hindous de Bali. Rambut Siwi signifie “mèche de cheveux sacrée”. En effet une relique de cheveux du prêtre Nirartha y est conservée. Ce prêtre, venu de l’île de Java voisine, aurait guérit les habitants du village Gading Wani d’une terrible épidémie.

Le temple est constitué d’un certain nombre de monuments, en général construits en briques rouges. On compte également bon nombre de statues, habillées de couleurs rouge, jaune, blanche et noires. Mais également des ombrelles, symboles du protecteur sur les plus faible. Il est plaisant de déambuler dans ce temple, et notamment lorsque l’on longe la falaise, car la vue sur l’océan est magnifique.

Les touches de couleurs sont souvent présentes dans les temples balinais : le blanc, le rouge, le noir et le jaune. Celles-ci représentent chacune une divinité hindoue. Le blanc et le jaune pour Shiva, symbole de pureté. Le rouge pour Brahma, et le noir pour Vishnou.

Les à-côté

Dégustation de lait de coco à Bali

Dégustation de lait de coco en fin de visite !

Outre la visite que le gardien du Pura Rambut Siwi nous a faîte, il nous a proposé également à la fin une petite dégustation de lait de coco ! Et directement issu de la noix de coco coupée devant nous 🙂

Je ne sais pas si tous les touristes sont accueillis de cette manière, ou si nous avons eu la chance d’être les seuls en ce début d’après-midi là. Toujours est-il que le stock de noix de coco était conséquent…

Le lait de coco dégusté et les sarongs rendus, nous sommes repartis en direction de la plage de Medewi, toute proche. Cette plage de sable noir est un spot de surf à Bali connu des amateurs. C’était donc l’occasion de finir notre journée par un tour à la plage. Et en plus les surfeurs étaient de sortie également ce jour-là…

Mon conseil

  • Profitez de cette visite pour vous rendre également sur la plage de Medewi toute proche. C’est une plage de sable noir, remplie également de gros cailloux noirs. Ce qui lui donne un côté atypique !
  • Compter une bonne heure pour la visite entre l’accès au temple, la visite guidée, les arrêts photo.
La plage de Medewi à Bali

La plage de Medewi à Bali : un spot connu des surfeurs !

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire