Où voir les Big Five au Kenya ? Mon retour d’expérience !

Un éléphant dans le parc Tsavo Est au Kenya : l'un des Big Five que l'on peut observer au Kenya

L’éléphant fait parti des fameux “Big Five”

Lorsque l’on projette de réaliser un safari, ou du moins son premier safari, on ne sait pas trop à quoi s’attendre réellement. Si ce n’est de pouvoir observer les animaux sauvages dans leur milieu naturel bien sûr. Mais il y a un objectif en général que l’on se fixe tout de même, c’est de pouvoir observer les fameux “Big Five” !

J’ai eu l’occasion de réaliser un safari itinérant au Kenya, organisé par une agence locale. Même si c’était loin d’être le principal de notre voyage, nous avions quand même l’envie de pouvoir observer ces Big Five. Et pour ma part les photographier 😉 . J’indique ainsi dans cet article dans quels parcs nationaux du Kenya nous avons pu les rencontrer, et donc les observer. Les parcs de cette liste sont le Masai Mara, Amboseli, le lac Nakuru, Tsavo Est et Tsavo Ouest.

Je précise qu’il s’agit d’un retour d’expérience, et rappelle que le safari n’est pas un zoo. Il n’est donc pas garanti que vous rencontrerez les animaux cités dans cet article dans les parcs mentionnés. A l’inverse vous rencontrerez peut-être des Big Five dans des parcs dans lesquels nous nous sommes rendus, sans les voir. Néanmoins ces retours d’expérience sont je pense représentatifs, car cela reste statistique.

Je vous conseille également tout de suite de ne pas vous focaliser sur ces Big Five ! Il y a énormément d’autres espèces à découvrir lors d’un safari au Kenya 🙂 .

Qui sont ces fameux Big Five ?

Où voir les big five au Kenya ? La carte des 5 parcs évoqués dans cet article

Où voir les big five au Kenya ? La carte des 5 parcs évoqués dans cet article

Il s’agit d’une liste de 5 espèces animales “théoriquement” à découvrir lorsque l’on réalise un safari en Afrique ! “Big Five” signifie ainsi les “5 grands”. Et il s’agit du léopard, de l’éléphant (d’Afrique), du buffle, du rhinocéros, et bien évidemment du lion.

On peut se poser la question des critères qui ont défini cette liste et du pourquoi de cette liste. En fait cette dénomination est liée aux romans de l’auteur américain Ernest Hemingway : Les neiges du Kilimandjaro et Les vertes collines d’Afrique. Il emploie en effet cette expression dans son roman Les neiges du Kilimandjaro où il y choisit cette courte liste par rapport aux traditions de chasse pratiquées à la fin du XIXème et début du XXème siècle. Les chasseurs professionnels cherchaient alors à ramener d’Afrique le plus grand nombre de trophées. Et parmi ces trophées, ceux les plus dangereux à chasser “à pieds”.

Même si ce terme a perduré encore quelques années à des fins de chasse, le terme est désormais dédié à un autre type de “tir”. Celui des déclencheurs d’appareil photo. Et c’est bien mieux comme ça !

Où observer les Big Five au Kenya ?

Faisant l’état d’un retour d’expérience, je mentionne donc ici uniquement les parcs dans lesquels je me suis rendu. A savoir le Masai Mara, Amboseil, le lac Nakuru, Tsavo Est et Tsavo Ouest.

Le lion

Une lionne dans le Masai Mara

Lionne dans le Masai Mara

Je commence par lui car c’est sans doute l’animal le plus attendu quand on réalise un safari. Et je distingue même personnellement le lion de la lionne, aux allures différentes. La lionne, plutôt fine et qui part chasser. Le lion, plus imposant avec sa crinière, mais très nonchalant, et chargé de défendre le territoire.

Nous en avons observé dans le Masai Mara. Et beaucoup plus de lionnes et lionceaux que de lions !

L’éléphant

Parc national d'Amboseli au Kenya

Le parc national d’Amboseli au Kenya : une réserve de plusieurs milliers d’éléphants

C’est je pense celui que l’on a le plus de chance de rencontrer dans les différents parcs mentionnés dans cet article. Nous en avons vu dans plusieurs parcs durant notre safari au Kenya !

Le contexte le plus remarquable était pour moi le parc national d’Amboseli. Nous avons en effet pu les observer assez facilement, et dans un cadre magnifique. Les plaines d’Amboseli se trouvent au pied du Kilimandjaro, certes souvent couvert de brume, mais néanmoins en toile de fond. De plus, les éléphants étaient nombreux, et aux abords de la piste. Nous avons ainsi pu y observer des familles d’éléphants, avec leurs éléphanteaux qui jouaient. L’un des temps forts de notre voyage au Kenya !

Les éléphants aux couleurs ocres dans le parc de Tsavo Est

Les éléphants aux couleurs ocres dans le parc de Tsavo Est

Mais nous en avons également vu à Tsavo Est, Tsavo Ouest et dans le Masai Mara. A Tsavo, ils avaient la particularité de présenter une couleur ocre, car les terres dans ce parc sont de cette couleur. Ce qui leur donnait ainsi un aspect différent de ceux observés à Amboseli.

En revanche, au Masai Mara, même s’ils sont théoriquement présents, nous n’en avons quasiment pas vu. Nous en avons juste aperçu quelques-uns lors de notre vol en montgolfière. Pourtant nous y avons passé presque 2 jours, et avons donc fait plusieurs sorties. Peut-être un manque de chance, mais je dirai que statistiquement il ne faut pas trop compter sur le Masai Mara pour voir à coup sûr des éléphants.

Le rhinocéros

Un rhinocéros dans le parc de Nakuru au Kenya

Un rhinocéros dans le parc de Nakuru

Là c’est plutôt simple : nous n’en avons vu que dans le parc du Lac Nakuru. Et nous en avons même vu plusieurs et assez facilement. C’est donc dans ce parc qu’il faut se rendre pour en voir quasiment de manière certaine.

De plus ce parc naturel diffère des autres parcs mentionnés dans cet article car il est essentiellement constitué d’un lac et donc d’une faune adaptée. On y trouve, outre les rhinocéros, d’autres espèces caractéristiques comme les flamants roses ou les pélicans. La venue au lac Nakuru pour découvrir les rhinocéros se couple donc également avec la découverte de ces autres espèces que vous verrez difficilement ailleurs au Kenya.

Le buffle

Un buffle dans le Masai Mara

Un buffle dans le Masai Mara

Le buffle est le plus dangereux des Big Five, notamment si on le remet dans le contexte de la chasse. En effet, s’il se sent menacé il n’hésitera pas à charger. Et d’autant plus s’il est blessé !

On en rencontre dans plusieurs parcs. Mais c’est surtout au Masai Mara que j’en ai vu le plus, par troupeaux. Cet animal est imposant et il présente de grandes cornes recourbées vers le haut. Néanmoins, ce n’est pas celui qui m’a le plus attiré. Disons que j’en ai vu, mais que je n’aurai pas forcément été déçu de ne pas en voir, contrairement aux autres de la liste.

Outre le Masai Mara où nous en avons vu beaucoup, nous en avons également rencontré dans la réserve privée de Taita Hills, enclavée dans Tsavo Ouest. Il s’agit de la réserve dans laquelle se trouve le Sarova Salt Lick Lodge, hôtel sur pilotis duquel on peut voir les animaux venir s’abreuver aux points d’eau.

Le léopard

Des léopards dans le parc Tsavo Est

Des léopards dans le parc Tsavo Est

C’est le plus élégant des 5, mais également le plus difficile à observer. Nous avons d’ailleurs failli ne pas en voir. Il nous aura fallu attendre le dernier jour, et les derniers kilomètres de safari pour en voir 3, quasiment au bord de la route.

Les léopards sortent surtout la nuit, à l’aube et au crépuscule, pour aller chasser. Ils se reposent donc en journée, ce qui ne facilite pas leur observation car ils ne sont pas en mouvement. Le meilleur moment pour les observer reste donc la fin d’après-midi où ils commencent à bouger.

Le parc dans lequel nous les avons vu est le Tsavo Est.

Mes 2 conseils

1. S’il ne fallait choisir que 2 parcs, je prendrais à coup sûr le Masai Mara. Il permet en théorie d’observer ces Big Five, ainsi que d’autres espèces emblématiques comme les zèbres, les gnous ou les girafes. Le second parc serait le lac Nakuru, pour les rhinocéros que l’on verra quasiment à coup sûr. Ainsi que d’autres espèces comme des girafes, des flamants roses et des pélicans.

2. Les Big Five sont issus de cette tradition de chasse que je qualifierai d’ “historique”, couplée à cette définition donnée par Ernest Hemingway. Et elle est aujourd’hui relayée par les agences de voyage qui les mettent en avant dans leurs brochures. Mais dans les faits je vous conseille de profiter de votre safari et d’observer tout simplement les espèces qui se présenteront à vous 😉

Panorama dans le Masai Mara

Panorama dans le Masai Mara

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire