Parc national d’Amboseli : observer les éléphants dans leur milieu naturel

Parc national d'Amboseli au Kenya

Le parc national d’Amboseli au Kenya : une réserve de près d’un millier d’éléphants

Le parc national d’Amboseli est un parc du Kenya situé au pied du Kilimandjaro. Cette réserve a la particularité d’abriter notamment une importante réserve d’éléphants. Pour les amoureux de nature et de ces mammifères, ce lieu est magique !

Il s’agit également d’un des symboles du Kenya, ce parc étant le deuxième plus visité du pays après l’emblématique Masaï Mara.

Situation géographique du parc national d’Amboseli

Parc national d'Amboseli au Kenya

La piste du parc national d’Amboseli, traversée par un troupeau de zèbres…

Le parc national d’Amboseli se situe à environ 200 km au sud de Nairobi, à la frontière de la Tanzanie. Il est traversé notamment par un lac : le lac Amboseli. Il est également traversé d’Est en Ouest par la route C103. Nous y sommes parvenus en 4×4 par cette route, en provenant de l’Est.

Ce parc présente une superficie d’environ 400 km². Ce qui en fait l’un des plus petits du Kenya. Il est composé essentiellement de plaines, parfois vertes, parfois plus sèches. Mais assez pauvres en végétation. A noter également qu’en dehors des saisons des pluies, le lac Amboseli est quasiment à sec.

L’écrivain américain Ernest Hemingway, ébloui par les paysages d’Amboseli, s’en est inspiré pour écrire son roman Les neiges du Kilimandjaro

Le Kilimandjaro en toile de fond ! Ou pas…

Parc national d'Amboseli au Kenya

Le sommet enneigé du Kilimandjaro qui dépasse un tout petit peu des nuages…

En arrivant sur Amboseli, je savais que le Kilimandjaro devait se trouver sur notre gauche. Ce mont culmine à près de 4000 mètres d’altitude, on ne pouvait donc pas le louper à mon sens ! Mais bizarrement je ne le voyais pas et j’ai fini par me dire qu’il se cachait forcément derrière cette masse nuageuse qui était présente… Et puis j’ai aperçu une petite partie de son sommet enneigé qui dépassait au-dessus de cette couverture de nuages. Soulagement, il était bien là, mais pas comme je l’attendais…

En fait ce mont est presque constamment entouré de nuages. Durant les saisons humides, entre mars et mai, et entre novembre et décembre, on peut espérer voir se disperser les nuages en soirée. Et apercevoir ainsi le “Kili” au petit matin. Mais durant les saisons sèches, le reste de l’année donc, c’est plus compliqué… C’est du moins ce que nous a expliqué notre guide. Nous avons réalisé ce safari mi-septembre, et il m’a indiqué qu’il fallait en général attendre Novembre pour espérer l’apercevoir.

Pour la photo des éléphants avec le Kilimandjaro en second plan, il faudra donc y retourner :). Une satisfaction tout de même : nous avons bénéficier d’une percée qui m’a permis de réaliser quelques clichés.

L’observation des éléphants : un spectacle de la nature

Des éléphanteaux qui jouent dans le parc national d'Amboseli

Des éléphanteaux qui jouent dans le parc national d’Amboseli

Nous sommes arrivés dans le parc en fin d’après-midi, et sommes très rapidement tombés sur des troupeaux d’éléphants. Ainsi que sur leurs petits éléphanteaux :). Nous nous sommes arrêtés et les avons observé pendant un bon moment. Le spectacle était bien là : les petits éléphants jouaient entre eux !

On dénombre environ un millier d’éléphants dans le parc national d’Amboseli, mais d’autres espèces sont également présentes. On peut citer par exemple les zèbres, gnous et antilopes. Mais également une vingtaine de lions.

Le parc n’étant pas très grand, il est plutôt “facile” de tomber sur les éléphants, zèbres ou gnous, en suivant la piste. Ce n’est pas comparable à d’autres parcs, comme le Masaï Mara, où il faut s’aventurer sur des petites pistes, et guetter attentivement…

Mes 2 conseils

1. Si vous vous rendez à Amboseli dans le seul but de voir le Kilimandjaro, passez votre chemin. Vous risquez d’être déçus !

2. Si vous avez la possibilité, allez-y plutôt en début de journée. La lumière est meilleure et le soleil éclaire partiellement le Kilimandjaro (s’il est visible). De plus, les chances d’apercevoir le Kilimandjaro dégagé de nuages sont censées être meilleures…

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Je rêve tellement de faire un voyage en Afrique! Ça donne envie. 🙂

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire