Safari à Amboseli au Kenya : les éléphants dans leur milieu naturel !

Safari à Amboseli au Kenya

Le parc national d’Amboseli au Kenya : une réserve de près d’un millier d’éléphants

Le parc national d’Amboseli est une réserve du Kenya située aux pieds du Kilimandjaro. Cette réserve a la particularité d’abriter notamment une importante réserve d’éléphants. Pour les amoureux de nature et de ces mammifères, ce lieu est magique. Faire un safari à Amboseli est de ce fait l’un des symboles du Kenya.

Cette réserve est ainsi la plus visitée du Kenya après l’emblématique Masai Mara. Ayant réalisé un safari à Amboseli lors de mon circuit au Kenya, je reviens dans cet article sur cette expérience, et partage les éléments principaux à connaître pour préparer son safari.

L’observation des éléphants : incontournable lors d’un safari à Amboseli

Les éléphants à Amboseli

Des éléphanteaux qui jouent dans le parc national d'Amboseli

Des éléphanteaux qui jouent dans le parc national d’Amboseli

Concrètement, nous sommes arrivés dans le parc en fin d’après-midi, et sommes très rapidement tombés sur des troupeaux d’éléphants. Ainsi que sur leurs petits éléphanteaux !

L’observation des éléphants est en effet plutôt facile lors d’un safari à Amboseli car on dénombre environ un millier d’éléphants dans le parc.

Lors de notre premier arrêt, quasiment au milieu de ces éléphants, nous avons pu les observer facilement pendant un bon moment. Et à proximité. Le spectacle était bien là, avec notamment les petits éléphants qui jouaient entre eux 🙂 .

C’était en fin d’après-midi, peu avant le coucher de soleil. Et avant de rejoindre notre lodge (le beau Ol Tukai Lodge), au cœur de la réserve !

Les autres espèces à observer

Zèbres vus durant un safari à Amboseli au Kenya

Des zèbres dans les plaines d’Amboseli

Il ne faut néanmoins pas non plus s’arrêter uniquement aux éléphants lors d’un safari à Amboseli, car on en trouve de nombreuses autres !

Parmi celles-ci on peut citer entre autres les zèbres, gnous, antilopes, mais également quelques lions. En revanche, pour les lions ne misez pas trop sur Amboseli car ils sont peu nombreux (une vingtaine seulement). Dans notre cas, nous avons vu des lions à plusieurs reprises durant nos safaris au Kenya, mais pas à Amboseli.

Le parc d’Amboseli abrite également un lac dans la partie ouest : le lac d’Amboseli (« Amboseli Lake »). En fonction de la saison, on peut contempler dans celui-ci de nombreux oiseaux, dont des flamants roses. Et même des hippopotames !

Le parc n’étant pas très grand, il est donc plutôt « facile » de tomber sur les éléphants, zèbres ou gnous, en suivant la piste principale. Ce n’est pas comparable à d’autres parcs, comme le Masai Mara, où il faut s’aventurer sur de petites pistes parfois, et guetter attentivement pour pouvoir observer certaines espèces.

Le parc national d’Amboseli : en pratique

Situation géographique

Parc national d'Amboseli au Kenya

La piste du parc national d’Amboseli, traversée par un troupeau de zèbres…

Le parc national d’Amboseli se situe à environ 200 km au sud de Nairobi, à la frontière de la Tanzanie. Il est traversé notamment par un lac : le lac Amboseli.

Il est également traversé d’Est en Ouest par la route C103. Nous y sommes parvenus en 4×4 par cette route, en provenant de l’Est.

Ce parc présente une superficie d’environ 400 km². Ce qui en fait l’un des plus petits du Kenya. Il est composé essentiellement de plaines, parfois vertes, parfois plus sèches. Mais assez pauvres en végétation.

A noter également qu’en dehors des saisons des pluies, le lac Amboseli que j’ai mentionné plus haut est quasiment à sec.

Le Kilimandjaro en toile de fond ! Ou pas…

Parc national d'Amboseli au Kenya

Le sommet enneigé du Kilimandjaro qui dépasse un tout petit peu des nuages…

Ce mont qui se dresse au milieu des plaines représente un symbole de cette région du Kenya. L’écrivain américain Ernest Hemingway, ébloui par les paysages ces plaines d’Amboseli, s’en est inspiré pour écrire son roman « Les neiges du Kilimandjaro ».

Compte-tenu de notre itinéraire, je savais qu’en arrivant sur Amboseli, le Kilimandjaro devait se trouver sur notre gauche.

Ce mont culmine en effet à près de 4000 mètres d’altitude, on ne pouvait donc pas le louper à mon sens ! Mais bizarrement je ne le voyais pas et j’ai fini par me dire qu’il se cachait forcément derrière cette masse nuageuse qui était présente…

Et puis j’ai aperçu une petite partie de son sommet enneigé qui dépassait au-dessus de cette couverture de nuages. Soulagement, il était bien là, mais pas comme je l’attendais…

Troupeau d'éléphants aperçus durant un safari à Amboseli au Kenya

Troupeau d’éléphants en fin de journée à Amboseli

En fait ce mont est presque constamment entouré de nuages. Pour l’apercevoir, il faut compter sur les constats suivants :

  • durant les saisons humides, entre mars et mai, et entre novembre et décembre, on peut espérer voir se disperser les nuages en soirée. Et apercevoir ainsi le « Kili » au petit matin !
  • durant les saisons sèches, le reste de l’année donc, c’est plus compliqué… C’est du moins ce que nous a expliqué notre guide. Nous avons réalisé ce safari mi-septembre, et il m’a indiqué qu’il fallait en général attendre le mois de novembre pour espérer l’apercevoir.

Bref, on a souvent cette image du safari à Amboseli avec les éléphants au premier plan et le Kilimandjaro au second. Pour ma part il faudra que j’y retourne pour obtenir un cliché de ce type 🙂 . Une satisfaction tout de même pour moi : nous avons bénéficier d’une petite percée qui m’a permis de réaliser quelques photos, et notamment celle qui illustre ce paragraphe, avec le sommet enneigé du Kilimandjaro.

Faire un safari à Amboseli

Via une agence de voyage

Dans le parc national d'Amboseli au Kenya

Dans le parc national d’Amboseli

Si vous envisagez de passer par une agence pour votre voyage au Kenya, il existe les agences de voyages Evaneos et Trace Directe. Ce sont des agences de voyages personnalisés qui proposent des safaris incluant Amboseli. Leurs demandes de devis sont gratuites.

Ces agences, contrairement à d’autres orientés vers les voyages groupés, permettent de s’adapter aux envies et contraintes. Elles accompagnement uniquement sur la prestation au Kenya, laissant ainsi la liberté sur les dates du séjour et la compagnie aérienne.

C’est un voyage personnalisé de ce type que j’avais réalisé au Kenya, et en ai été très satisfait.

En excursion depuis Nairobi

Eléphant et son éléphanteau aperçus durant un safari à Amboseli

Éléphant et son éléphanteau

Amboseli se trouve à environ 200 km au sud de Nairobi. Faire un safari à Amboseli via un aller-retour peut se faire à la journée, mais il est proposé aussi parfois sur 2 jours, afin de dormir sur place. Parmi les excursions au départ de Nairobi, on trouve :

  • celle-ci sur 2 jours, proposée par GetYourGuide.
  • cette excursion à la journée, proposée par Civitatis. Contrairement à la précédente, le chauffeur-guide qui accompagne parle français.
  • et plus largement cette liste, du site de Tourscanner, comparateur d’activités.

Pour la comparaison des prix, il faut regarder au total : la première est exposée par personne, alors que la deuxième par groupe par exemple.

Comme indiqué plus haut, j’ai réalisé un safari itinérant. Je n’ai donc pas de retour d’expérience personnelle sur ce type d’excursion.

Par soi-même

Eléphanteau dans la réserve d'Amboseli au Kenya

Eléphanteau dans la réserve d’Amboseli au Kenya

On peut se rendre dans le parc National d’Amboseli par soi-même. Contrairement au Masai Mara, les loueurs de véhicules (voiture ou 4×4) ne l’interdisent pas. Mais tourisme oblige, et comme pour tous les parcs du Kenya, l’entrée dans ce parc est payante.

Amboseli étant l’un des principaux parcs du Kenya, son prix d’accès est plutôt conséquent. Il faut en effet compter 60 $ par jour et par adulte, et 35 $ pour les moins de 18 ans. Par « jour » il faut entendre que le tarif est applicable par tranche de 24 heures.

Pour les horaires d’ouverture, c’est tous les jours de 6h à 19h, avec la dernière entrée autorisée à 18h15.

Mes conseils pour un safari à Amboseli

Voir le Kilimandjaro

Si vous vous rendez à Amboseli dans le seul but de voir le Kilimandjaro, passez votre chemin. En fonction de la saison ou la météo, vous risquez d’être déçus !

Si vous avez la possibilité, allez-y plutôt en début de journée. La lumière est meilleure et le soleil éclaire partiellement le Kilimandjaro (s’il est visible). De plus, les chances d’apercevoir le Kilimandjaro dégagé de nuages sont censées être meilleures.

Dormir à Amboseli

L'Ol Tukai Lodge au cœur d'Amboseli

L’Ol Tukai Lodge au cœur d’Amboseli

Pour être dans les meilleures conditions afin d’espérer voir le Kilimandjaro, l’idéal est donc de dormir dans la réserve d’Amboseli. Ou du moins à proximité. Il existe pour cela quelques lodges à l’extérieur du parc, mais également quelques uns à l’intérieur.

Ces lodges sont essentiellement situés à proximité de la route C103 qui traverse Amboseli.

Comme mentionné plus haut, j’ai passé une nuit dans le Ol Tukai Lodge et l’ai trouvé très bien. Je vous le recommande donc. Son avantage, contrairement à d’autres, est qu’il se trouve directement dans la réserve.

Par ailleurs, si vous vous rendez à Amboseli par vos propres moyens (sans agence donc), et que vous dormez dans la réserve, faîtes attention à l’heure à laquelle vous êtes entré dans le parc la veille. Comme indiqué plus haut, le tarif s’applique par tranche de 24 heures. Compte-tenu du prix de l’entrée, il vaut donc mieux éviter de payer une seconde journée complémentaire pour quelques minutes de retard à avoir traîné dans le lodge…

Mon avis sur le safari à Amboseli

Coucher de soleil sur Amboseli

Coucher de soleil sur Amboseli

L’éléphant est l’un des fameux « big five », et Amboseli est clairement le parc du Kenya où vous avez le plus de chances d’en voir. J’ai dédié un article complet sur le blog aux Big Five au Kenya. Il est basé sur mon retour d’expérience et j’y indique dans quels parcs je les ai rencontrés.

Personnellement, c’est de loin lors de mon safari à Amboseli que j’ai vu le plus d’éléphants. Cette réserve représente ainsi l’un des temps forts de mon séjour au Kenya, pour cette raison.

Par ailleurs, si vous êtes désireux de voir des espèces d’oiseaux durant votre séjour au Kenya, le parc national d’Amboseli représente également une alternative au lac Nakuru et ses célèbres flamants roses. Attention tout de même : en fonction des saisons le lac de la réserve peut être quasiment à sec, et les flamants roses et autres espèces d’oiseaux quasiment absentes.

En espérant avoir pu vous donner des éléments sur ce qu’il faut savoir pour préparer un safari à Amboseli. Et pour davantage de détails sur la préparation d’un safari au Kenya, et les différentes alternatives pour le réaliser, vous pouvez d’ailleurs consulter l’article du blog que j’ai dédié à ce sujet.

Attendez...

Vous aimerez peut-être aussi...

2 réponses

  1. Je rêve tellement de faire un voyage en Afrique! Ça donne envie. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *