Le lac Nakuru : le safari au Kenya en dehors de la savane !

Flamants roses du lac Nakuru au Kenya

Les flamants roses du lac Nakuru au Kenya

Le parc national de Nakuru est une réserve naturelle du Kenya. Contrairement aux autres réserves du pays comme le Masai Mara, Amboseli ou Tsavo, le lac Nakuru abrite une multitude d’espèces d’oiseaux. Et notamment les flamants roses, emblèmes de ce parc !

Mais cette réserve abrite également bien d’autres espèces de mammifères bien connues dont des girafes et des rhinocéros !

Afin de donner un peu de contexte, je me suis rendu au lac Nakuru sur une journée durant le safari itinérant que j’ai réalisé au Kenya. J’étais passé par une agence locale pour ce voyage, et disposais donc d’un chauffeur-guide qualifié qui nous a fait parcourir les principaux parcs naturels du Kenya. J’ai également eu l’occasion de passer une nuit sur place, dans un lodge attenant au parc : le Lake Nakuru Lodge.

Quelques informations sur le lac Nakuru

Le lac Nakuru au Kenya

Les reflets aux bords du lac Nakuru

L’accès au parc du lac Nakuru

Il se situe à environ 150 km au nord ouest de la capitale Nairobi, géographiquement à l’opposé des parcs de Tsavo Est et Ouest. La réserve se trouve à proximité de la ville du même nom : Nakuru. Cette ville est la 4ème plus grande ville du pays après Nairobi, Mombasa et Kisumu. Elle compte plus de 300 000 habitants.

Le lac Nakuru se situe à l’intérieur du parc national du même nom, et il en couvre environ un tiers de sa superficie.

L’entrée principale de la réserve se situe au nord. Il en existe une autre à l’est, près du Lake Nakuru Lodge. C’est d’ailleurs par cette entrée que nous étions arrivés.

Le prix

L’accès au parc Nakuru est payant. Il faut compter 60 $ par adulte, et 35 $ par enfant, afin de pouvoir entrer dans la réserve. Si vous passez par une agence de voyage pour votre safari au Kenya, ce prix d’entrée sera en principe inclus dans la prestation au total.

L’excursion depuis Nairobi

La « proximité » de Nairobi est un avantage car elle permet d’effectuer un safari au lac Nakuru sous forme d’excursion à la journée. Il faut alors compter environ 3 heures de route le matin, et 3 heures le soir.

Si vous voyagez au Kenya par vos propres moyens, il est donc possible de se rendre à Nakuru sur la journée, soit par vous-même en louant une voiture, soit par le biais d’une agence locale afin de profiter d’un chauffeur-guide. Vous pouvez réserver des safaris de ce type :

Les deux prestations semblent similaires sur le contenu mais il faut bien comparer les prix au total, car le prix de base à 120 € se base sur le fait que le 4×4 est entièrement rempli. Si vous voyagez juste en couple, le prix augmente différemment dans les deux cas.

Les espèces animales observables au lac Nakuru

Les oiseaux du lac Nakuru au Kenya

Quelques espèces d’oiseaux du lac Nakuru

Les oiseaux

On peut observer de nombreuses espèces d’oiseaux au lac Nakuru, telles que des pélicans, hérons, cigognes, etc… Et bien sûr, ce qui fait notamment la renommée de ce parc : les flamants roses ! Les oiseaux sont nombreux dans ce parc naturel, car le milieu aquatique et salin y est propice à la prolifération de micro-organismes, de crustacés et d’algues dont ils peuvent se nourrir.

On peut dénombrer jusqu’à plus d’un million de flamants roses sur ce site naturel en fonction de la période de l’année. Et notamment vers juin/juillet. Ils se rassemblent ainsi sur le lac, l’habillant de couleurs roses.

Nous nous sommes rendus au Kenya courant septembre, la population de flamants roses n’était donc pas à son maximum.

Le rhinocéros et la girafe de Rothschild

Un rhinocéros dans le parc de Nakuru au Kenya

Un rhinocéros dans le parc de Nakuru

De nombreuses autres espèces animales sont en effet présentes dans ce parc. Et en particulier deux : la girafe de Rothschild et le rhinocéros. Cette espèce de girafe se distingue par la couleur de ses tâches qui sont plus sombres que celles des autres espèces. Nous avons eu l’occasion d’en observer plusieurs lors de notre balade en 4×4 dans la réserve : elles sont magnifiques !

La seconde espèce caractéristique du parc est le rhinocéros. Il y en a de 2 sortes : le blanc et le noir. On peut donc observer ces individus, le rhinocéros noir faisant parti du fameux « big five ». Quand on en rencontre on reste évidemment dans le 4×4 😉 . Et pour info nous n’avons pas eu de difficultés à en rencontrer dans ce parc !

Une girafe aperçue lors d'un safari au lac Nakuru, tachetée de noir

Une girafe aperçue lors d’un safari au lac Nakuru

Au passage, j’ai partagé également sur le blog un article dédié à mon retour d’expérience sur l’observation des Big Five au Kenya, en indiquant dans quels parcs je les ai rencontrés. Vous pouvez le consulter si vous cherchez un avis sur ce point, en préparation de votre séjour au Kenya.

Les rhinocéros vivent dans le parc de Nakuru car ils ont été réintroduits par les autorités au début des années 80. L’objectif était de protéger cette espèce. Elles se reproduisent naturellement depuis, leur population croissant ainsi. Des efforts ont également été fournis afin de stopper le braconnage.

Mes conseils

  • Si vous en avez la possibilité, mieux vaut se rendre au lac Nakuru vers juin/juillet. Vous pourrez ainsi observer davantage de flamants roses. A noter que juillet correspond également à la période migratoire des gnous au Masai Mara.
  • Pour réussir de bonnes photos des oiseaux sur le lac, prévoir un bon zoom, et donc un bon objectif… Certains photographes viennent très bien équipés au lac Nakuru afin de capturer au mieux les différentes espèces au loin. J’ai vu des photographes avec de grands télé-objectifs nécessitant d’être maintenus par un trépied ! Dans tous les cas, au-delà de l’appareil photo, une paire de jumelles permettra d’observer au mieux les oiseaux au loin.
  • Pour avoir parcouru plusieurs parcs au Kenya (dont un safari au Masai Mara, et un safari à Amboseli notamment), je trouve que le lac Nakuru présente des particularités différentes, permettant de diversifier l’approche du safari au Kenya. Je pense évidemment au lac, aux flamants roses et bien sûr aux rhinocéros que l’on ne voit pas (ou peu) ailleurs.

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 17 février 2017

    […] du Kilimandjaro, en passant par la savane du Masai Mara. Ou encore les terres ocres de Tsavo, et le lac Nakuru et sa végétation luxuriante. Les paysages du Kenya que nous avons parcourus étaient vraiment […]

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire