Où dormir en Toscane ? Villes & villages où choisir ses logements

Dans le village de San Gimignano en Toscane

Dans le village de San Gimignano en Toscane

Lorsque l’on décide de faire un voyage en Toscane, belle région du nord de l’Italie, la question du logement et des villes à cibler vient rapidement. Où dormir en Toscane est en effet un élément essentiel à choisir afin de tracer son parcours et découvrir cette région.

Lors de mes préparatifs de voyage en Toscane, et du tracé de mon itinéraire, je suis passé par cette phase de choix des villes (et villages) à visiter et à cibler pour trouver un logement. Même si dans mon cas, le mode de séjour a été le road trip, j’aborde également dans cet article d’autres possibilités.

Je partage ainsi quels sont les éléments à prendre en compte pour choisir son (ou ses) logements en Toscane. En me basant bien sûr sur mon expérience d’expérience sur place, et mes réservations.

Les éléments à connaître pour un séjour en Toscane

Que faire et voir en Toscane ?

Vue sur Florence depuis le dôme de la cathédrale

Vue sur Florence depuis le dôme de la cathédrale

Je commence par aborder ce point, car les choix sur où dormir en Toscane vont directement en dépendre. Savoir ce que l’on veut faire et voir en Toscane permet de regrouper les points d’intérêt par zone géographique.

De ce regroupement se dessinera son voyage, que ce soit en rayonnant depuis un point central, en changeant plusieurs fois de logements, où en changeant très régulièrement, en mode road trip.

Je ne vais pas énumérer ici tout ce que l’on peut voir en Toscane, car la liste peut être très longue. Mais je vais évoquer l’essentiel, à savoir les villes incontournables et principaux villages et points d’intérêt.

Visiter Florence

Coupole de la cathédrale de Florence

Coupole de la cathédrale de Florence

Florence est la capitale de la Toscane. Elle est par ailleurs la ville la plus remarquable sur les plans de l’architecture et des musées d’art. Parmi ces incontournables :

  • la cathédrale et les autres monuments qui se situent sur la place del Duomo. A savoir : le campanile, le baptistère, et le musée de l’Opéra. J’ai dédié un article complet à la visite de la cathédrale de Florence.
  • les galeries de l’Académie et des Offices. Ce sont les deux principaux musées de Florence, la galerie de l’Académie abritant notamment la célèbre statue du David de Michel-Ange. Elle mesure plus de 5 mètres de haut, et représente l’un des symboles de Florence et de la Toscane.
  • le Ponte Vecchio, pont coloré enjambant le fleuve Arno, et bordé de petits bâtiments abritant des joailleries et bijouteries.
  • de nombreux musées d’art, comme les musées du Palais Vecchio, de San Marco, etc…

Pour découvrir de Florence, il faut y passer au minimum 2 jours. Et pour la visiter plus en profondeur (c’est-à-dire visiter davantage de musées), ou pour prendre son temps, il faut y passer au moins 3 jours.

Il est difficilement envisageable de faire un voyage en Toscane sans passer par Florence. Et compte-tenu de ces richesses, il faut donc au moins y dormir une nuit, voire deux.

Visiter Pise

Tour penchée de Pise

La tour penchée : le campanile de Pise

Pise est surtout connue pour sa tour penchée. Cette tour est le campanile de la cathédrale de Pise, et elle se trouve donc à côté, sur une grande place (même principe que la place del Duomo de Florence).

J’ai évoqué Florence en premier, mais il est clair que dans la tête de beaucoup de monde, la tour de Pise est plus connue que n’importe quel autre monument de Toscane… Néanmoins, même si Pise reste une jolie ville, il faut reconnaître que ce n’est pas Florence. Seule cette place des Miracles avec la visite de la tour de Pise sort vraiment du lot.

En fonction de la durée de son séjour en Toscane, je conseille de consacrer une journée, voire moins à la ville de Pise. Pour ma part, j’ai atterri à l’aéroport de Pise en fin de matinée, puis j’ai consacré quelques heures à la visite de Pise. J’ai ensuite pris la route en fin d’après-midi vers l’intérieur des terres de Toscane, et n’y ai donc pas dormi.

Visiter Sienne

La piazza del Campo à Sienne

La piazza del Campo à Sienne (crédit photo : pixabay.com)

Sienne se situe à une petite centaine de kilomètres au sud de Florence, et elle est une autre grande ville historique de Toscane. A l’image de Florence, on y trouve de nombreux musées et monuments.

Parmi les points d’intérêt principaux à Sienne :

  • sa cathédrale, appelée également « Duomo », conçue dans la première moitié du XIIIème siècle.
  • la piazza del Campo, la plus célèbre place de Sienne. Elle est immense, et considérée comme l’une des plus grandes places médiévales d’Europe. Une autre particularité est qu’elle est en forme de coquille !
  • la « Torre del Mangia » (ou « tour du Mangeur » en français), sur la piazza del Campo. Cette tour, adjacente à l’hôtel de ville de Sienne, mesure une centaine de mètres de haut.
  • la piazza Salimbeni, et son palais du même nom.
  • la basilique de Cateriniana (ou San Domenico), l’une des plus importantes de Sienne.

Les villages dans les terres

Le village de Volterra en Toscane

Le village de Volterra en Toscane

Je parle ici de petits villages nichés dans les collines, mais également aux paysages de cette magnifique région d’Italie. Parmi ces villages, on peut citer :

  • San Gimignano, au sud-ouest de Florence.
  • Mucigliani, non loin de Sienne, et perché sur sa petite colline.
  • Volterra, au sud-Est de Pise. Les fans de la saga Twilight connaissent cette ville, car elle y est mentionnée (et a servi de décors pour les films) !
  • les villages dans la région du Chianti, connue et réputée pour ses vignobles (et son vin donc). Ceux-ci portent pour certains d’ailleurs la dénomination de Chianti dans leur nom, comme Radda in Chianti, Greve in Chianti, Strada in Chianti, etc…

Une autre ville de Toscane, peu connue, mais tout aussi charmante : Pistoia. Cette ville (nettement plus grosse qu’un village) se situe globalement entre Pise et Florence. Si la durée de votre séjour en Toscane le permet, et que vous souhaitez inclure une étape entre Pise et Florence, la ville de Pistoia peut faire l’affaire !

Quelques points d’intérêt

Paysage dans le Val d'Orcia en Toscane

Paysage dans le Val d’Orcia (crédit photo : pixabay.com)

La Toscane comporte encore d’autres points d’intérêt en dehors de ses villes et villages. Je pense par exemple à des lieux atypiques ou des routes bordées de superbes paysages. Parmi ces endroits, on peut citer :

  • les sources d’eau chaude de Saturnia, dans le sud de Toscane. Le côté sulfuré de ces eaux leur donne une couleur turquoise, et le côté isolé de ce lieu, aux pieds d’une bâtisse, avec des bassins sur différents niveaux, font de ce lieu un endroit à part.
  • le val d’Orcia (ou Vallée de l’Orcia) : une très belle vallée avec des collines, de petites routes bordées de cyprès, et des bâtisses. C’est le cliché photogénique par excellence de la Toscane. Cette vallée se situe à environ 1 heure de route au sud de Sienne. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.
  • la route des crêtes Siennoises (ou « Crete Senesi »), très belle route entre Arbia et San Giovani D’Asso, en passant par Asciano. Là encore de beaux paysages, des cyprès, des petits villages, dans les alentours de Sienne.

La durée de son séjour en Toscane

Les sources d'eau chaude de Saturnia en Toscane

Les sources d’eau chaude de Saturnia (crédit photo : pixabay.com)

On le déduit de la liste des principaux points d’intérêt en Toscane que je viens de citer : on peut facilement passer une dizaine de jours dans cette région de l’Italie. Ceci pour plusieurs raisons :

  • les principales villes (Florence, Pise, Sienne) contiennent de nombreux musées et sites à découvrir. Les amateurs d’histoire peuvent assez facilement consacrer une semaine complète pour bien découvrir l’ensemble de ces 3 villes principales de Toscane.
  • les petits villages typiques de Toscane (et les paysages qui vont avec) sont nombreux. Visiter les grandes villes avec leurs musées est une chose, mais découvrir la campagne toscane en est une autre. Et je le recommande d’ailleurs vivement.
  • la Toscane est d’une superficie de près de 23 000 m², soit (pour donner une idée) près de 3 fois la superficie de la Corse. Pour bien la parcourir, il faut donc passer un peu de temps sur la route.

Se déplacer en Toscane

Carnet de voyage en Toscane et Venise : un paysage de Toscane

Un paysage caractéristique de Toscane

Il existe globalement deux alternatives pour se déplacer en Toscane. Ces alternatives vont d’ailleurs correspondre à différents types de voyage, et de ce fait influer sur le choix de ses logements en Toscane.

Les possibilités sont :

  • le train. Ce mode de transport s’y prête bien si vous envisagez de surtout vous focaliser sur les principales villes. A titre d’information, un trajet entre Pise et Florence coûte une dizaine d’euros pour une heure de trajet environ. Vous pouvez trouver les tarifs et horaires sur le site de la Trenitalia (la compagnie de chemins de fer italienne).
  • la voiture. Pour un road trip en Toscane, avec volonté de découvrir de petits villages, y dormir, et faire des randonnées, c’est évidemment le moyen le plus adapté. C’est ce que j’avais fait, en réservant via un comparateur de loueurs de voitures (Rental Cars en l’occurrence, que je recommande).

Où dormir en Toscane ? Les alternatives

Cibler les grandes villes

Ponte Vecchio de Florence de nuit

Le Ponte Vecchio de nuit

Dormir dans une grande ville de Toscane permet de répondre à deux alternatives de séjour :

  • se focaliser sur ces villes, et effectuer ses déplacements entre elles en train (plus facile qu’en location de voiture). Pour découvrir les alentours, on peut alors s’orienter sur une location de voiture à la journée, ou plus simple encore, le faire via des excursions.
  • ces villes représentent des étapes (entre autres) d’un road trip en Toscane. La circulation n’étant pas forcément simple à gérer dans ces villes, et les places de parking compliquées à trouver, il faut s’orienter dans ce cas sur des logements à l’extérieur du centre-ville, ou permettant de se garer facilement à proximité (parking privé d’un hôtel par exemple).

Je précise que ces grandes villes de Toscane (Florence, Sienne et Pise) ne disposent pas de métro. Pour se déplacer en transport en commun, il faut donc emprunter le bus.

Dormir à Florence

Coucher de soleil à Florence

Coucher de soleil à Florence

Comme indiqué plus haut, il y a de fortes chances que l’on passe par Florence lors d’un séjour en Toscane. Et compte-tenu de la taille de la ville et des richesses à y découvrir, il faut y passer à mon sens au moins 2 jours.

Il faut néanmoins savoir que Florence est la ville la plus visitée de Toscane, et que de ce fait les prix des logements sont un plus élevés qu’ailleurs. Et il faut s’y prendre à l’avance pour trouver un logement adapté à ses envies et son budget.

Hôtel Corte Guelfa à Florence

Une chambre de l’hôtel Corte Guelfa (crédit photo : booking.com)

Parmi les logements où dormir à Florence, on peut noter :

  • l’hôtel Corte Guelfa, à proximité à la fois de la gare et de la galerie de l’Académie. Ou encore un appartement dans le Acacia Apartments Agave-Aloe-Adenia. Ces logements sont pratiques si vous arrivez à Florence par le train.
  • un appartement comme le Apartment Ponte Vecchio, non loin du célèbre Ponte Vecchio.
  • la maison d’hôte Guesthouse Bel Duomo, à proximité de la cathédrale, à un bon rapport qualité / prix.
  • l’hôtel Jane, un peu à l’écart du centre-ville (à 2 km de la cathédrale environ), et disposant d’un parking privé. Du fait de son emplacement, il est un peu moins cher.

Booking.com

Dormir à Pise

Visiter Pise : la Piazza del Duomo ou "Place des miracles"

La Piazza del Duomo. Du premier au dernier plan : le baptistère, la basilique et le campanile

Comme indiqué plus haut, dormir à Pise n’est selon moi pas une nécessite. Néanmoins, cela permet de répondre à certains besoins :

  • son avion atterrit à l’aéroport de Pise en fin de journée. La visite de Pise se fera alors au mieux en soirée, et sinon le lendemain. Il faut donc passer une nuit à Pise.
  • on souhaite s’imprégner de la ville, et y passer une journée complète, ainsi qu’une nuit. Même si l’on ramène souvent Pise à sa tour, elle reste une jolie ville de Toscane, avec des ruelles, places, églises, et le fleuve Arno qui la parcoure. Si la durée de votre séjour le permet, pourquoi pas !
Chambre d'hôte Il Giardino Dei Semplici à Pise

Chambre d’hôte Il Giardino Dei Semplici à Pise (crédit photo : booking.com)

Parmi les logements à Pise, je conseille :

  • un appartement dans le centre-ville, comme le Pampurio
  • la chambre d’hôte Il Giardino Dei Semplici, à 200 mètres au sud de la tour de Pise, et très bien notée.
  • l’hôtel Bologna, à une vingtaine de minutes à pieds de la place des Miracles.
  • pour ceux qui atterriraient en soirée à Pise : l’hôtel My Bnb Pisa, à proximité de l’aéroport. Du fait de son emplacement, les chambres sont moins chères.
Booking.com

Dormir à Sienne

Chambre d'hôte Casacenti à Sienne

Chambre d’hôte Casacenti à Sienne (crédit photo : booking.com)

Dormir à Sienne lors d’un séjour en Toscane est un bon compromis pour découvrir la ville, mais également les alentours. Parmi les points d’intérêt que j’ai cité plus haut, sortent du lot le val d’Orcia et la route des Crêtes Siénnoises.

Faire de Sienne (ou ses alentours) un point de chute durant son séjour en Toscane, permet donc de découvrir à la fois Sienne, mais aussi de jolis paysages et petits villages de Toscane. Parmi les logements intéressant à Sienne, et dans ses alentours :

  • les chambres d’hôtes Residenza d’Epoca Campo Regio Relais, et Casacenti particulièrement bien notées, et disposant de belles vues sur Sienne.
  • à l’écart de Sienne, dans la campagne, les maisons de campagne du Castel di Pugna, ou la Villa Sant’Andrea. Au-delà d’être au calme, et d’accéder plus rapidement aux routes extérieures, dormir à l’écart de Sienne permet également de pouvoir se garer facilement (pour ce type de villas, on se gare dans la cour !).

Booking.com

Le voyage itinérant passant par de petits villages

Dormir  en Toscane : l'alternative du village dans la campagne

Village dans la campagne toscane

Au-delà de la découverte des villes principales de Toscane, ce mode de voyage permet de découvrir également l’intérieur des terres, avec ses paysages et ses jolis villages.

Pour cela il suffit de définir son itinéraire, et de placer sur la carte les villages par lesquels on souhaite passer. Le choix des logements découlera alors de ce tracé. Parmi ces villages on peut cibler les plus connus comme San Gimignano, Volterra ou Arezzo. Ou dormir à l’écart, dans des coins encore plus reculés.

Ayant été satisfait des logements où j’ai dormi dans la campagne toscane, je recommande :

  • un logement dans une maison de campagne à l’entrée de Volterra : Il Portone Apartments. On peut assez facilement partir faire la visite à pieds de Volterra depuis ce logement.
  • la maison d’hôtes de Villa Vistarenni, dans la campagne toscane, près du village de Radda in Chianti. Par son charme et son isolement, c’est le logement que nous avons le plus apprécié de notre séjour en Toscane.

Mon expérience et avis sur où dormir en Toscane

Itinéraire de mon séjour en Toscane

Vignes dans la campagne toscane

Vignes dans la campagne toscane

Afin d’être factuel, et avant de faire le bilan, voici rapidement comment j’ai construit mon séjour en Toscane :

  • pour des raisons de congés et de dates de vol d’avion, j’ai passé 5 jours en Toscane. Et j’ai « élargi » mon séjour en intégrant également la ville de Venise (à seulement 2 heures de train de Florence pour info), en y passant 2 jours et 2 nuits. J’ai ainsi atterri à Pise et suis reparti de Venise.
  • je voulais voir la tour de Pise (et y monter), et découvrir Florence, capitale de la Toscane.
  • je ne voulais pas faire uniquement des villes (avec cathédrales, musées, etc…), mais passer également par la campagne toscane et découvrir ses paysages et villages.
  • j’ai ainsi loué une voiture à l’aéroport de Pise, visité Pise. J’ai ensuite passé quelques jours dans les terres, puis j’ai rendu la voiture dans le centre-ville de Florence, où j’ai dormi 2 nuits, avant de prendre la direction de Venise.

Faute de temps, j’ai fait l’impasse sur la ville de Sienne, et surtout sur les belles routes de campagne que l’on trouve un peu plus au sud. C’est un regret que j’essaierai de combler un jour… Pour davantage de détails sur mon itinéraire vous pouvez d’ailleurs consulter l’article du blog sur mon carnet de voyage en Toscane.

Mon avis sur les lieux où dormir en Toscane

Panorama sur Florence de nuit

Panorama sur Florence et sa cathédrale, de nuit

Comme souvent durant mes voyages j’aime (et j’essaie) d’alterner villes et campagne. Ceci afin de découvrir plusieurs facettes d’un pays ou d’une région. Et la Toscane répond parfaitement à cette problématique car elle comporte à la fois de grandes villes incontournables et de beaux paysages.

Ainsi, quelque soit la durée de votre séjour en Toscane, je conseille de choisir ses logements en alternant ville et campagne, afin de varier les visites. Concrètement :

  • le road trip est le meilleur moyen de découvrir la Toscane. Ceci en dormant donc dans des lieux différents, et en limitant au total les temps de trajet entre les points d’intérêt.
  • on peut envisager de cibler un point central, globalement dans la campagne entre Florence et Sienne, et se déplacer « en étoile ». Cette manière de voyager en Toscane permet de se poser dans un seul et même logement, mais engendrera des distances plus importantes à parcourir au total. Et surtout elle ne permet pas de dormir dans une grande ville comme Florence, où la vie en soirée vaut le coup également.

En espérant avoir pu vous éclairer si vous êtes dans vos préparatifs de voyage et que vous cherchez où dormir en Toscane. Dans tous les cas je vous souhaite un bon séjour 😉 .

Carte de points d'intérêt en Toscane

Carte des points d’intérêt en Toscane évoqués dans cet article

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire