Carnet de voyage en Toscane et Venise : une semaine pour découvrir l’essentiel

Carnet de voyage en Toscane et Venise : un paysage de Toscane

Un paysage caractéristique de Toscane

Pour mettre un peu de contexte l’Italie est pour moi un pays dont un certain nombre de destinations me faisaient et font encore envie de les découvrir. On peut citer par exemple Rome, Venise, Florence, Pise, ou plus généralement la Toscane. Disposant d’une semaine au mois de mai, j’ai décidé de faire d’une pierre deux coups. A savoir réaliser un voyage en Toscane et Venise afin de combiner la découverte de ces 2 points d’intérêts !

La Toscane est une région plutôt viticole, parsemée de petits villages magnifiques, mais qui compte également quelques villes emblématiques comme Florence, Pise, ou encore Sienne.

Venise est une ville symbole de l’Italie à elle toute seule. Et elle se situe à seulement 250 km de Florence. Je décris dans cet article mon carnet de voyage en Toscane et Venise. Un séjour d’une semaine, réalisé au mois de mai. Et plus particulièrement 5 jours en Toscane dont 2 jours à Florence, et 2 jours à Venise.

Itinéraire de mon voyage en Toscane et Venise

Visiter Pise : la tour penchée

Le campanile : la fameuse tour de Pise !

Jour 1 : Pise

Nous sommes arrivés à l’aéroport de Pise en fin de matinée. Celui-ci est notamment desservi par certaines compagnies low-cost. Après avoir récupéré la voiture de location à l’aéroport, nous avons passé l’après-midi à Pise. En nous focalisant sur l’essentiel : la place del Duomo et sa célèbre tour de Pise ! J’ai dédié un article complet sur ma visite de Pise en une demie-journée.

En fin d’après-midi, direction la Toscane plus profonde. En l’occurrence le petit village de Volterra pour y passer la nuit.

Jour 2 : Volterra et San Gimignano

Le village de Volterra en Toscane

Le village de Volterra en Toscane

Il s’agit de deux villages caractéristiques de la Toscane. Il y en a d’autres bien sûr mais ceux-là font parti des incontournables. Ils sont donc de ce fait touristiques.

Volterra est un village médiéval entouré de remparts.

Rien à voir avec la culture historique mais peut-être que certains d’entre vous connaissent Volterra par le biais de la saga “Twilight… Il s’agit en effet du village dans lequel une célèbre famille de vampires réside ! Et dans lequel le tournage de certaines parties de la saga a eu lieu. Perso je ne le savais pas au moment de ma visite !

Pour le village de San Gimignano, c’est assez similaire à Volterra en fait. Village sympathique à découvrir en déambulant dans ses petites ruelles et places pavées. A noter que sur la place “Piazza Della Cisterna” se situe le glacier artisanal Gelateria Dondori indiqué comme ayant obtenu le titre du meilleur glacier au monde !

Après la visite de ces 2 villages, Volterra le matin, San Gimignano l’après-midi, nous avons pris la direction de Gaiole in Chianti pour y passer la nuit. Avec un passage dans un petit resto des alentours pour un dîner à base de charcuterie, fromage et vin de pays ! La gastronomie fait partie des bonnes choses lors d’un séjour en Toscane 😉

Jour 3 : la région du Chianti

Un paysage vallonné de vignes en Toscane

Un paysage vallonné de vignes en Toscane

L’objectif était de réaliser une randonnée dans les vignes. J’aime bien coupler durant les voyages les aspects urbains et nature. Et la randonnée est un excellent moyen de découvrir certains recoins ! Malheureusement je n’avais pas réussi à trouver à l’époque, lord de mes préparatifs, de randonnée type “must do”.

Je me suis rabattu sur une randonnée du côté d’un village de Greve in Chianti, au cœur des vignes donc. Joli village avec  quelques passages sympas durant notre marche. Mais rien d’exceptionnel non plus. Je ne trouve donc pas judicieux de vous la conseiller. D’ailleurs n’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez un bon plan à partager après un retour de voyage dans cette région 😉

Visiter Florence : la Piazzale Michelangelo

La Piazzale Michelangelo : une vue magnifique sur Florence

Nous avons ensuite pris la direction de Florence pour 1 heure de route. Et en rendant la voiture de location en centre-ville. Donc en tout, seulement 3 jours de location de voiture pour ce séjour ! Afin d’obtenir le meilleur tarif j’étais passé, comme toujours pour mes roadtrips, par un site internet comparateur de prix . On peut ainsi réserver facilement sa voiture chez le loueur le moins cher.

Après installation dans notre logement, nous nous sommes rendus pour cette fin d’après-midi sur la place Michel Ange. Elle se situe sur les hauteurs de la ville, mais côté rive sud. Elle offre ainsi un panorama magnifique, si ce n’est le plus beau, sur Florence. Et encore davantage au soleil couchant !

Nous avons prolongé ce moment en allant voir le soleil se coucher au-dessus du fleuve Arno, au niveau du célèbre Ponte Vecchio. Celui-ci est éclairé de face au soleil couchant, accentuant ses couleurs tirées vers l’orange. Superbe !

Visiter Florence : le Ponte Vecchio

Le Ponte Vecchio aux couleurs du couché de soleil

Jour 4 : la visite de Florence

J’ai dédié un article sur le blog, non pas à tout ce que l’on a pu visiter à Florence, mais aux 3 choses essentielles que j’ai retenues et que je juge incontournables à Florence. Je ne m’attarde pas davantage ici, si ce n’est pour confirmer aux amateurs d’histoire, de belles-pierres et de musées, que Florence vous comblera 😉 .

Le Grand Canal de Venise sur lequel on peut emprunter le vaporetto

Le Grand Canal de Venise sur lequel on peut emprunter le vaporetto

Jour 5 : Florence et direction Venise

Le trajet en train

En fin d’après-midi du jour 5, nous nous sommes rendus à la gare de Florence pour prendre le train direction Venise. Compter environ 2 heures de trajet. Le train est selon moi la bonne solution, car elle évite l’embêtement de rendre la voiture à Venise, et permet de louer la voiture moins longtemps. A étudier tout de même en fonction du prix du billet de train bien sûr. La compagnie ferroviaire italienne est la Trenitalia.

A noter que, comme dans la plupart des gares, il existe la possibilité de laisser ses bagages en consigne. C’est ce que nous avions fait faute d’avoir pu laisser nos bagages dans notre logement jusqu’à notre départ.

Le vaporetto : moyen de transport quasiment incontournable de Venise

Une fois arrivés à la gare de Venise, nous nous sommes rendus à notre logement situé vers l’ouest de la ville. Pour se déplacer à Venise c’est assez simple : c’est à pieds ou en bateau. Donc ne cherchez pas le tram, métro, ou bus, ou alors en dehors du centre. Nous avons donc pris ce que l’on appelle le “vaporetto”, la navette qui parcoure le Grand Canal. Le Grand Canal est le canal principal de Venise, le plus large. Le vaporetto s’arrête ainsi régulièrement à différents pontons. Il existe également plusieurs lignes qui mènent sur différentes îles ou différents coins de Venise. A peine arrivés on était donc déjà dans l’ambiance 🙂 .

A noter que ce vaporetto était le moyen de transport le plus rapide pour nous afin de nous rendre à l’arrêt Giardini, l’arrêt le plus proche de notre logement. Mais ce vaporetto est devenu également une attraction touristique, donc avec le prix qui a suivi cette mouvance en conséquence. Mais il est nécessaire de l’emprunter si l’on souhaite se rendre sur les îles de Murano et Burano, situées au Nord de Venise. Pour un trajet en vaporetto il faut donc compter environ 7 euros par personne ! Ça fait quand même un peu cher si on voit ce vaporetto juste comme un moyen de transport. A ce prix-là profitez bien de la vue 😉 .

La vue sur la place Saint-Marc de Venise, depuis le palais des doges

La vue sur la place Saint-Marc de Venise, depuis le palais des doges

Jour 6 : Venise

Je préfère préciser tout de suite que 2 jours sont un peu court pour bien découvrir Venise, même l’essentiel. Mais ils permettent déjà de bien s’en imprégner.

J’avais eu plusieurs échos sur Venise : certains positifs, d’autres plutôt négatifs. Mon retour d’expérience perso est plutôt très positif. Certes beaucoup de touristes qui ont depuis longtemps retiré une partie de l’authenticité de cette ville. Mais ça n’enlève pas son charme : cette ville est magnifique. J’ai d’ailleurs préféré Venise à Florence. Mais là c’est peut-être le photographe amateur que je suis qui préfère le plaisir des yeux aux musées.

Nous avons essentiellement déambulé dans les “rues ” de Venise durant ces 2 jours. En faisant quelques détours par certaines églises. Mais également du côté du pont des soupirs, de la place Saint Marc, ou encore du pont du Rialto où nous avons réalisé une balade en gondole.

La balade en gondole à Venise : tout un symbole !

La balade en gondole à Venise : tout un symbole !

La balade en gondole sur les canaux

Nous avons hésité longuement à faire cette balade, à cause du prix : 80 euros pour une demie-heure ! Et ne cherchez pas à trouver de bons plans, ces balades en gondole sont gérées par une seule et même compagnie : les gondoliers appliquent donc tous les mêmes prix ! Je précise qu’il s’agit du prix au total, et non par personne. Donc si vous y allez en groupe, on peut monter jusqu’à 6 dans une gondole, ce qui fait baisser le prix par personne.

Côté expérience nous avons apprécié cette balade sur les canaux. Les gondoles permettent notamment d’accéder à des canaux moins larges, et donc des coins un peu plus reculés de Venise. Mais disons qu’il s’agit surtout d’une attraction touristique que je ne regrette pas néanmoins d’avoir faîte. J’aurais plutôt regretté de ne pas avoir profité de ce moment et m’être fait mon propre avis.

Jour 7 : Venise et retour

Le pont du Rialto qui enjambe le Grand Canal de Venise

Le pont du Rialto qui enjambe le Grand Canal de Venise

En ce dernier jour, nous avons réalisé la visite du palais des doges. Et en particulier la visite consacré des “itinéraires secrets”. Il s’agit d’un parcours de visite du palais des doges qui permet d’accéder à des salles ne faisant pas parti du déroulement standard de la visite. Ce parcours permet donc d’accéder à des endroits moins touristiques du palais, et notamment la prison dans laquelle Casanova aurait séjourné. L’occasion également d’en apprendre davantage sur son évasion, dont la certitude des faits et des circonstances n’est pas vraiment établie.

Les visites du Palais des doges étant très demandées, j’avais réservé nos places à l’avance sur internet . Il s’agissait d’une visite guidée (en français), à date et heure figées donc. Compter environ 25 euros par personne pour 1h30 de visite.

La fin d’après-midi marquait la fin de notre voyage en Toscane et Venise. Nous avons pris le bus direction l’aéroport de Trévise. Il ne s’agit pas de l’aéroport principal de Venise, mais celui dédié aux vols low-cost. Pour le bus ensuite il y a le choix entre 2 compagnies : Barzi bus ou ATVO. Nous avions choisi Barzi bus où les bus se prennent au niveau du Venezia Tronchetto parking, à l’extrême ouest de Venise. Ce parking se trouve à une quinzaine de minutes de marche de l’arrêt Piazzale Roma du vaporetto.

Mes conseils pour un voyage en Toscane et Venise

  • Pour la découverte de Venise, une journée supplémentaire nous aurait été nécessaire. Notamment pour nous rendre sur les îles de Murano et Burano qui présentent d’autres caractéristiques. Murano pour son verre et Burano sa dentelle et ses maisons très colorées. Ou alors il aurait fallu les inclure dans nos 2 jours en faisant l’impasse sur d’autres moments.
  • Pour des profils similaires au mien, n’étant pas spécialement attiré par les musées d’histoire, 2 jours sont suffisants pour découvrir Florence.
  • Les villes de Florence et Venise sont très touristiques. Je préconise donc de réserver votre logement à l’avance ! Pour ma part, pour des voyages itinérants de ce type (une à deux nuits sur place), je réserve en général des hôtels, sur le site de Booking. Cela me permet de pouvoir annuler quasiment jusqu’au dernier moment, notamment si je trouve moins cher ou mieux ailleurs.
  • J’ai un regret au niveau des photos ! C’est de ne pas avoir profité des levers et couchers de soleil lorsque j’étais dans les petits villages reculés de Toscane. Ils m’auraient permis de photographier les paysages de vignes, parfois vallonnés, et souvent agrémentés de cyprès et de petites bâtisses, avec de belles couleurs. Plus généralement pour les amateurs de photo, je conseille donc ces coins reculés de Toscane, propice à la composition de belles photos !
Dans le village de San Gimignano en Toscane

Dans le village de San Gimignano en Toscane

Afin de pouvoir faire vivre le blog HashtagVoyage, certains liens proposés dans cet article me permettent de toucher une commission sur les réservations effectuées.

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire