Monter dans la tour de Pise : infos, tickets & retour d’expérience

Visite de la tour de Pise

Visite de la tour de Pise

La tour de Pise est un symbole de l’Italie, et même de l’Europe. Monter dans la tour de Pise pour la visiter est une activité incontournable lors d’un séjour en Toscane, et en particulier dans la ville de Pise.

Nous avons passé une après-midi dans cette ville, et avons naturellement pris des tickets pour monter dans la tour de Pise. Je reviens ainsi dans cet article sur mon retour d’expérience sur cette « activité », en répondant notamment à la question du « monter dans la tour de Pise vaut-il le coup ? » . Je partage également les informations pratiques à connaître pour préparer sa visite de la tour penchée de Pise, à savoir : comment se procurer les tickets, les horaires d’ouverture, les visites guidées et l’accès.

Principe des tickets pour monter dans la tour de Pise

La tour de Pise sur la place des Miracles

La tour de Pise sur la place des Miracles

J’aborde en premier ce sujet des tickets pour la tour de Pise, car il est important. Le prix et les conditions associées sont en effet particulières et il faut les connaître.

Les conditions de la visite de la tour de Pise sont les suivantes :

  • l’accès se fait de manière limitée avec un nombre restreint de personnes. Tout le monde comprendra cette contrainte : la plateforme au sommet de la Tour de Pise, à laquelle on accède n’est pas extensible. Ainsi, seulement 30 personnes peuvent monter dans la tour à la fois.
  • on monte dans la tour à des créneaux fixés à l’avance, par groupe donc. L’accès n’est donc pas libre, ceci afin de réguler les montées et descentes dans ce monument historique.

Ainsi, pour les tickets de la tour de Pise, les conséquences sont les suivantes : le nombre de place est limité, et ces places sont prisées. Inutile de préciser que ce monument est l’un des plus visités d’Europe…

Il existe plusieurs solutions pour se procurer les billets pour monter à la Tour de Pise :

Acheter ses tickets sur place

La tour penchée de Pise

La tour penchée

Je ne recommande pas forcément cette solution mais l’évoque tout de même. Il est vrai qu’en semaine et en hiver, ce lieu est beaucoup moins visité que le reste de l’année ! Acheter ses tickets sur place est donc envisageable sans trop prendre de risque de ne pas en obtenir pour le jour-même.

Le prix du billet acheté au guichet sur place est de l’ordre d’une vingtaine d’euros. Sur place, au guichet, vous aurez alors à choisir l’heure à laquelle vous souhaitez monter dans la tour de Pise pour la visiter. Forcément le choix sera limité et il y a peu de chance que ce soit le créneau qui suit l’achat du ticket.

Ce créneau déterminera ainsi comment organiser votre visite de la ville de Pise. A vous d’aviser ensuite pour visiter les autres monuments de la place sur laquelle se trouve cette tour : la place des Miracles (Piazza del Duomo en italien). Ces monuments sont le baptistère, la cathédrale et le cimetière Camposanto Monumentale.

On peut étendre bien sûr la visite à la ville de Pise en se promenant dans ses ruelles et le long du fleuve Arno.

Il existe différents packages incluant la visite de la tour de Pise et les autres monuments que je viens de citer. Pour ceux-ci, le prix de l’entrée est moins élevé, de l’ordre de 5 € par ticket.

Acheter ses tickets en avance

Intérieur de la cathédrale de Pise

Intérieur de la cathédrale de Pise

C’est la solution qui se donc pratique naturellement compte-tenu de la particularité de ce monument.

Le principe est simple, on achète ses billets en ligne, et il suffit ensuite de les imprimer ou tout simplement de présenter son smartphone. L’avantage est double :

  • pas besoin de faire la queue pour acheter ses tickets
  • être sûr de pouvoir monter dans la tour de Pise, et surtout à une heure que l’on connaît en avance. On peut ensuite adapter son programme pour visiter Pise.

La solution que je recommande est d’acheter ses billets en ligne sur le site de GetYourGuide, vendeur certifié. Elle inclut également le ticket pour la visite de la cathédrale, juste à côté de la tour.

Vous pouvez sélectionner l’horaire au moment de la réservation. En haute saison, le choix peut être limité si l’on s’y prend trop tardivement.

Je précise qu’acheter ses billets par avance coûte quelques euros plus cher que de les acheter sur place. Mais cela reste négligeable, et surtout c’est le prix à payer pour être sûr de monter dans la tour.

Plan de la place des Miracles à Pise

Plan de la place des Miracles

La visite guidée

Intérieur de la tour de Pise

Intérieur de la tour de Pise

Lorsque l’on visite la tour de Pise pour monter à son sommet, ceci se fait en autonomie. Un guide fait quelques explications en bas, avant la montée, mais celles-ci se font en anglais.

Il existe des alternatives de visites guidées dans Pise, avec un guide francophone, incluant plus ou moins de points d’intérêt. Celles-ci sont proposées par le site de Civitatis :

  • la visite guidée de la place des Miracles de Pise avec sa cathédrale, et avec ou sans la tour penchée. Cette visite coûte 15 € et dure 1 heure (sans la tour de Pise). L’accès à la tour de Pise se fait en option, et coûte 23 € supplémentaires (1 € de moins que le prix standard). Vous pouvez la réserver ici.
  • une visite guidée dans Pise, incluant également la place des Miracles et sa cathédrale, et avec la tour de Pise en option. Celle-ci dure 2h30 et coûte une trentaine d’euros. L’accès à la tour coûte cette fois 22 € supplémentaires (2 € de moins que le prix standard). Vous pouvez la réserver ici.

S’agissant de visites accompagnées d’un guide, les horaires sont plus contraignantes que si on le fait par soi-même.

En quoi consiste la visite de la tour penchée ?

Déroulement de la visite

Sommet de la tour de Pise

Sommet de la tour

Les accès étant définis par horaire, il faut bien sûr se rendre sur place avant l’heure sélectionnée lors de l’achat. Il faut même s’y rendre 15 minutes avant, pour être sûr que tout le groupe fera la visite en même temps. L’attente se fait à l’extérieur de la tour.

La visite de la tour de Pise consiste ensuite dans un premier temps à entrer à l’intérieur et rester quelques minutes en bas. Ces quelques minutes sont l’occasion d’obtenir des informations sur son histoire, sa construction, et pourquoi elle est penchée. Celles-ci se font en anglais.

Une cloche en haut de la tour de Pise

Une cloche en haut de la tour de Pise

Ensuite, et c’est surtout là l’intérêt de la visite, on est libre de monter les 293 marches en colimaçon qui permettent d’accéder à son sommet.

S’agissant d’un monument historique, et avec la particularité qu’on lui connaît, inutile de préciser qu’il n’y a pas d’ascenseur. Donc si vous ne vous sentez pas capables de monter les marches, inutile d’acheter des tickets : entrer à l’intérieur de la tour de Pise et rester en bas n’a pas grand intérêt…

A l’intérieur de la tour on ne se rend pas forcément compte qu’elle est penchée. A son sommet, on dispose d’un beau panorama sur la place des Miracles, avec notamment sa cathédrale et son baptistère. Mais aussi sur Pise, et ses alentours bien sûr.

Ce dernier étage est également l’étage où se trouvent les cloches. Je ne l’ai pas précisé jusqu’ici, mais la tour de Pise est le campanile de la cathédrale située à côté. A savoir, par définition, la tour qui abrite les cloches servant à appeler les fidèles à la prière !

Monter dans la tour de Pise vaut-il le coup ?

Panorama depuis le sommet de la tour de Pise

Panorama depuis le sommet de la tour

Comme souvent pour ce type de monument, c’est une question que l’on peut se poser. La tour penchée de Pise est surtout connue pour son aspect extérieur. Et l’on peut naturellement se dire que la voir suffit.

Personnellement, comme souvent dans ces cas-là, je ne me pose pas trop la question. Je cherche en effet à voir également le monument de l’intérieur. J’aurais regretté avoir été à Pise et ne pas être monté dans sa tour penché, d’autant que le prix du ticket reste acceptable.

Je n’ai pas été marqué plus que ça par les explications en bas de la tour, d’autant qu’on peut les retrouver dans un guide papier ou sur internet. Mais monter à son sommet en empruntant son escalier, et voir Pise d’en haut est une expérience que j’ai apprécié. Bref, je ne regrette pas !

Visiter la tour de Pise : informations pratiques

Tour de Pise

La tour de Pise vue d’en bas

Voici quelques éléments à connaître pour visiter la tour de Pise :

  • les enfants de moins de 8 ans ne sont pas autorisés à monter au sommet de la tour. Je ne connais pas les raisons exactes mais c’est ainsi. Si vous êtes en famille avec des enfants dans cette tranche d’âge, soit vous faîtes l’impasse sur la visite, soit vous vous organisez autrement (monter à deux créneaux différents avec un adulte qui reste en bas et avec les enfants concernés par cette contrainte).
  • les bagages à main ne sont pas autorisés pour la visite. Là c’est dû je pense au côté étroit de l’escalier qui permet de monter au sommet de la tour. Il faut les laisser à la consigne, et celle-ci se trouve à l’endroit où l’on achète les tickets. Sur le plan que j’ai partagé plus haut, cela se trouve en haut à gauche (avec le rond gris).
  • je l’ai dit plus haut, mais il s’agit d’une activité nécessitant de monter des marches. Donc ne vous y aventurez pas si vous avez des problèmes de santé (maladies cardiovasculaires ou handicap moteur notamment).

Concernant les horaires, cela dépend de la saison. Le plus simple est de consulter cette page pour les réservations (les horaires de visite y sont indiquées). Mais en gros, c’est toujours à partir de 10h. Et la fermeture de l’accès dépend de la durée des jours (l’été c’est jusque 20h, contre 17h l’hiver).

Mes conseils pour la visite de la tour de Pise

Tour penchée de Pise

La tour penchée : le campanile de Pise

La ville de Pise est surtout connue pour sa tour penchée, et sa place des Miracles. Le reste de la ville est typique d’une ville de Toscane, et ne sort pas forcément du lot comparé à Florence par exemple.

Bref, selon moi une journée de visite à Pise est suffisante, voire moins. C’est ce que nous avions fait en y passant qu’une après-midi, et je ne regrette pas ce choix.

Si vous souhaitez davantage de détails sur ma visite de Pise, vous pouvez consulter l’article du blog que j’y ai consacré. Au-delà des monuments de la place des Miracles, je partage également quelques conseils pratiques pour organiser sa visite, notamment où se garer, les alternatives pour se rendre à Pise, et où y dormir. Je ne les aborde donc pas ici.

En espérant avoir pu vous éclairer sur cette tour penchée. Et notamment sur le sujet des tickets pour la tour de Pise, et des alternatives pour la visiter.

Si vous êtes dans l’optique de vous rendre à Pise je vous souhaite une bonne visite 😉 .

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire