Carnet de voyage de mon roadtrip en Norvège : direction le sud-ouest !

Le lac d'Hunnevatn dans le sud de la Norvège

Paysage magnifique au lac d’Hunnevatn

La Norvège est un pays qui me faisait envie depuis plusieurs années. Je voulais découvrir ce pays scandinave, surtout pour son côté nature et ses paysages que j’imaginais magnifiques… Autant le dire tout de suite je n’ai pas été déçu !

J’ai ainsi réalisé un roadtrip en Norvège, fin mai (à la fin du printemps donc). Je ne disposais que d’une semaine, j’ai donc dû faire des choix durant mes préparatifs et me focaliser sur une région. En effet en préparant ce voyage j’ai compris deux choses :

  • la Norvège s’étend sur près de 2500 km du Nord au Sud sur sa partie continentale (soit plus de 2 fois la France)
  • ce pays est parcouru d’étendues d’eau et de chaînes montagneuses, rendant les déplacements plus longs

Avant de me lancer dans cette aventure j’avais en tête 4 points d’intérêt que je connaissais de nom, et que je vais évoquer un peu plus loin. Je vais donc détailler dans cet article comment j’ai élaboré mon roadtrip en tenant compte de ces points d’intérêts, mais également des contraintes. En indiquant bien sûr le tracé de mon itinéraire ainsi que mon retour d’expérience sur celui-ci !

Je précise également que j’ai rédigé un certain nombre d’articles sur le blog dédiés à la Norvège. Afin de ne pas alourdir cet article, je les référence : vous y trouverez davantage de détails si vous le souhaitez.

Préparatifs du voyage en Norvège : mes 4 points d’intérêt

Tout d’abord je précise que ces 4 lieux sont bien évidemment subjectifs, et résultent pour ma part notamment d’une utilisation régulière des réseaux sociaux.

Le rocher Kjerag en Norvège

Le Rocher Kjerag – Norvège

Trolltunga

Le Trolltunga est un rocher qui s’élance au-dessus du vide, surplombant le lac du Ringedalsvatnet. Trolltunga signifie « langue du troll » en norvégien, la forme du rocher faisant penser à une langue. La randonnée pour accéder à ce rocher est très difficile : environ 10h aller-retour, avec une forte pente constituée de marches sur les 400 premiers mètres de la randonnée. Et 450 mètres de dénivelé au total ! Compte-tenu de son altitude, cette randonnée n’est praticable que durant les mois d’été. En dehors il y a des zones enneigées praticables qu’avec du matériel adéquat et surtout un bon guide…

Le rocher Kjerag (Kjeragbolten)

Son nom en norvégien est Kjeragbolten. Il se situe sur la montagne Kjerag, d’où son nom. Il s’agit là encore d’un rocher, mais suspendu au dessus du Lysefjord, coincé entre 2 parois rocheuses.

Ce rocher est l’un des symboles de la Norvège et l’intérêt majeur réside à se faire prendre en photo sur celui-ci… Pour les plus téméraires ! La randonnée dure un bon 5 heures. Vous pouvez retrouver tous les détails dans l’article du blog dédié au rocher Kjerag (ou Kjeragbolten).

Le rocher du Preikestolen qui surplombe le Lysebotn

Le Preikestolen en Norvège

Le Preikestolen

Il s’agit d’une formation rocheuse imposante qui surplombe également le fjord du Lysefjord. Le Preikestolen et le rocher Kjerag se font quasiment face ! La randonnée pour y accéder est relativement facile par rapport aux deux autres citées ci-dessus, et dure environ 4 heures. La vue au bout du chemin est également magnifique ! Je donne tous les détails sur la randonnée du Preikestolen et son accès dans un article dédié.

Les îles Lofoten

Ces îles sont situées dans la partie nord de la Norvège et sont caractérisées par des zones montagneuses. Ces montagnes sortant de l’eau, couplées aux petites villes aux maisons colorées, font que cet endroit est magnifique, et très photogénique.

Le choix du roadtrip en Norvège : direction le sud-ouest !

Roadtrip en Norvège - Mes 4 points d'intérêt

La carte des 4 points d’intérêt pris en compte lors des préparatifs de mon roadtrip en Norvège

Pour organiser mon roadtrip en Norvège j’ai donc pris une carte, ou plutôt Google Maps, et j’ai pointé ces lieux. Il s’avère que les sites du Trolltunga, Preikestolen, et rocher Kjerag se situent dans une même zone du sud ouest de la Norvège. Parfait : il est donc facile de les combiner ! Pour Lofoten c’est mort : beaucoup trop au nord !

Renseignements pris sur chacun de ces sites, j’ai dû écarter également la randonnée de Trolltunga. A mon grand regret, car j’étais motivé pour la randonnée de 10 heures 😉 . En effet, je me suis rendu en Norvège trop tôt dans la saison : oui fin mai, c’est trop tôt ! Il y a encore trop de neige en altitude à cet endroit.

Il me restait donc Preikestolen et Kjerag. Quand on regarde la carte, ils sont géographiquement tout proche. En pratique c’est un peu plus compliqué. Il faut en effet traverser le Lysefjord pour se rendre d’un point à l’autre ! J’ai donc organisé mon roadtrip en Norvège essentiellement autour de ces 2 points.

Les étapes de mon roadtrip en Norvège

J’ai ensuite inclus d’autres lieux de passage afin de réaliser une boucle dans cette zone de la Norvège. Et notamment les fjords d’Aurland et Hardanger. Voici donc le roadtrip que j’ai réalisé :

Itinéraire de mon roadtrip en Norvège

L’itinéraire de mon roadtrip en Norvège

Kjerag et Preikestolen en première partie du roadtrip

Jour 1

Arrivée à l’aéroport de Torp, deuxième aéroport d’Oslo, en milieu d’après-midi. Voiture de location récupérée, j’ai fait directement la route vers l’ouest pour me rapprocher du rocher Kjerag. J’ai passé la nuit du côté d’Evje.

Je précise tout de suite que j’aurais pu procéder différemment, car il existe un aéroport à Stavanger, dans l’ouest du pays. Il est déjà beaucoup plus proche des sites de Kjerag et du Preikestolen. Je vous conseille d’étudier cette option d’atterrir ou de repartir de cet aéroport (vous pouvez passer par un site internet comparateur de vols comme Skyscanner pour cela). Elle peut s’avérer avantageuse sur les aspects du gain de temps et de l’économie.

Jour 2

J’ai terminé la route jusqu’à Kjerag, et fait la randonnée. Puis j’ai repris la route vers l’ouest, pour passer la nuit sur Byrkjedal. En effet, la montagne Kjerag se contourne par le sud. Une autre option aurait été de prendre le ferry qui fait la liaison entre Lysebotn, en contre-bas du rocher Kjerag, et Forsand. L’hôtel dans lequel j’ai passé la nuit était très bien, sous forme de petites maisons indépendantes. Et avec un restaurant dans lequel on peut manger des plats typiquement norvégiens. Je le partage donc avec vous : le Byrkjedalstunet.

Jour 3

Direction le Preikestolen, avec une courte traversée en ferry entre Lauvvik et Oanes.

Après la randonnée, j’ai repris la route vers la petite ville de Tau, à seulement quelques minutes de route. J’y ai passé la nuit, au Lilland Brewery Hotel plus exactement, et son super petit-déjeuner 🙂 .

Les fjords près de Bergen

Les 2 cours d'eau qui constituent la cascade de Latefossen, au bord de la route

Les 2 cours d’eau qui constituent la cascade de Latefossen

Jour 4

Route vers Eidjford pour environ 250km. J’ai passé la journée sur la route en prenant mon temps. J’ai fait de nombreux arrêts photo en cours de route, les paysages étant magnifiques, notamment près d’Odda et la cascade de Latefossen !

A noter que ce parcours est entrecoupé de 2 traversées en ferry, qui rallongent également le temps de parcours. Et que le départ de la randonnée du Trolltunga se situe en chemin, à proximité de la ville d’Odda.

Au programme de cette journée donc :

  • des cascades, prairies fleuries, moutons, et maisons colorées
  • des « fermes » d’élevage de saumon que l’on découvre en cours de route, dans les fjords
  • plusieurs traversées en ferry
Paysage du sud de la Norvège

Un paysage sur les routes de Norvège : montagne, lac, et maison colorée !

Jour 5

J’ai dédié cette journée aux fjords des alentours. Je me suis ainsi rendu dans les fjords situés au Nord : l’Aurland et le Naeroy, et notamment le point de vue du Stegastein, une plateforme qui s’avance au-dessus du vide.

J’ai pour cela réalisé une boucle en empruntant notamment les routes de montagne n°7, entre Eidjford et Hagafoss, et n°50, entre Hagafoss et Aurland. Ces routes, dont une partie en altitude, m’ont permis de découvrir encore de superbes paysages enneigés. Le parcours d’une route encore une fois, mais qui m’a permis d’en prendre plein la vue et de faire de belles photos.

Jour 6

La ville de Norheimsund en Norvège

La petite ville de Norheimsund sur les bords du fjord Hardanger

Journée durant laquelle j’ai découvert la petite ville d’Eidfjord, notamment le long du fjord vers l’Est. J’en ai profité également pour faire la randonnée de la cascade du Voringsfoss située non loin. Une cascade avec un fort débit, mais une randonnée que je n’ai pas trouvé exceptionnelle car ne présentant pas de paysages sensationnels. Juste une rivière en contre-bas et un peu de forêt.

Je me suis rendu également du côté de Norheimsund en suivant la route Fv7 qui longe le nord du fjord Hardanger. Norheimsund est une toute petite ville colorée et la route y menant est plutôt jolie.

Retour sur Oslo

Architecture de l'opéra d'Oslo

L’architecture moderne de l’opéra d’Oslo

Jours 7 et 8 : Direction Oslo pour rendre la voiture à l’aéroport en début d’après-midi. Environ 5 heures de route quasiment plein Est.

Une fois la voiture de location rendue, je me suis rendu dans le centre-ville d’Oslo en train. Je donne davantage de détails sur les aéroports d’Oslo et comment on rejoint le centre-ville dans un article du blog que j’ai dédié aux aéroports d’Oslo.

La fin de mon séjour a été dédié à la visite de la ville d’Oslo, jusqu’au lendemain après-midi. Puis retour en France.

Inclure Oslo dans le roadtrip en Norvège ?

L'avenue principale du centre-ville d'OsloC’est une question que je me suis posée. Je partais en effet en Norvège surtout pour les fjords et les randonnées… Je suis néanmoins parti du principe que c’était l’occasion de visiter Oslo, et j’ai donc planifié d’y passer une journée.

Finalement j’ai été agréablement surpris par Oslo ! J’ai trouvé que c’était une ville sympa. La météo a surement joué un rôle dans mon jugement puisqu’il a fait beau durant ma visite de la ville. J’ai donc pu effectuer mes déplacements à pied, en me baladant tranquillement. En effet Oslo n’est pas une très grande ville, et on accède facilement à pied dans les différents centres d’intérêts.

J’ai planifié cette visite en fin de séjour, car c’était beaucoup plus pratique en terme d’organisation. En effet, j’arrivais de l’aéroport de Torp situé à une bonne centaine de kilomètres au sud d’Oslo. Et je repartais de l’aéroport d’Oslo, plus proche de la ville (une cinquantaine de kilomètres, mais facilement accessible en train). Cela me permettait également de rendre la voiture une journée plus tôt, et donc d’économiser une journée de location. Je détaille ici ma visite de la ville d’Oslo.

Quelques informations utiles pour un voyage en Norvège

Roadtrip en Norvège - Sur le ferry

Roadtrip en Norvège – Sur le ferry

Les randonnées :

Pour celles que j’ai réalisées, je conseille d’être équipé pour le froid. En effet les randonnées en altitude peuvent s’avérer frisquettes, en fonction de la météo. Donc prévoir le coupe-vent, le bonnet et les gants au cas où. Idem pour les chaussures, il peut y avoir des passages enneigés ou glissants en altitude, même l’été.

La monnaie :

La Norvège ne fait pas parti de l’Union Européenne. La monnaie est la couronne norvégienne : on ne peut donc pas utiliser les euros. Comme pour tout voyage à l’étranger je vous conseille d’échanger de la monnaie avant de partir, afin d’obtenir de meilleurs taux de change que sur place.

Le coût de la vie en Norvège est plus élevé qu’en France. Mais on n’est pas non plus à du fois 2 ! Disons, d’après mon approximation au doigt mouillé, je dirais qu’il est de 10 à 20% plus élevé… ce qui reste acceptable quand on y passe une semaine.

Les repas

Les norvégiens dînent tôt le soir : à partir de 17h et pas plus tard que 19h en général ! Il faut donc s’adapter sur ces horaires notamment si vous souhaitez fréquenter de petits restaurants.

La conduite

Maison typiquement norvégienne, sur la route entre Tau et Odda

Maison norvégienne, près d’Odda dans le sud de la Norvège

Les routes sont globalement praticables, sauf certaines qui sont carrément barrées. Attention à ces routes vers lesquelles le GPS peut tout de même vous envoyer. Je pense notamment aux routes fv987 et fv337 qui m’auraient permis sur le papier d’arriver plus rapidement à Kjerag mais qui étaient complètement barrées pour cause d’enneigement. A vérifier avant de partir donc.

Une particularité également au niveau des péages. En fait il n’y en a pas, car il s’agit d’un système de scan de la plaque d’immatriculation. Il y en a notamment sur les grands axes, parfois sur certains tronçons de route et pas d’autres. La traversée des grands ponts (qui font gagner un temps précieux) sont souvent soumis également à péage. Vous serez donc débité ultérieurement car le loueur de voiture fera le lien avec votre réservation.

La cascade de Vidfossen près d'Odda

La cascade de Vidfossen près d’Odda

Comme pour la plupart de mes roadtrips, j’étais passé par un site comparateur de loueurs de voitures (en l’occurrence Rental Cars). En un coup d’œil je sais quel est le loueur le plus avantageux pour le type de véhicule souhaité.

La langue

En Norvège on parle le norvégien, mais je m’en suis sorti avec mon anglais approximatif 🙂 .

Le logement

Comme pour la plupart de mes voyages itinérants j’avais réservé des hôtels à l’avance sur le site de Booking. Il permet de choisir son hôtel en fonction de différents critères, annuler quasiment jusqu’au dernier moment, et profiter souvent des meilleurs tarifs.

J’ai tout de même été surpris de voir que la Norvège était prisée même au mois de mai. Donc pensez à réserver à l’avance, car les chambres partent relativement vite. De plus le prix des nuits d’hôtel est plutôt élevé : on est facilement dans la tranche 100-150 euros la nuit !

Dernier point, un peu comme pour les restaurants, le check-in se fait tôt. Vous le verrez en réservant vos nuits d’hôtels ou de logements, celui-ci se fait souvent jusqu’à 19h maximum, et parfois avant. A titre d’anecdote, pour ma première journée de roadtrip, la gérante de l’hôtel m’a appelé parce qu’ils m’attendaient. J’étais encore en route, et il était à peine 18h… Ce point n’est pas à négliger et il influe sur l’organisation !

Mon retour d’expérience

Maintenant que j’ai réalisé ce roadtrip en Norvège je note 2 points que j’aurais fait différemment :

  • D’une part mon jour 2 pour le rocher Kjerag était trop rempli : route le matin, randonnée, et route le soir. Même si c’était faisable j’avais dû me lever tôt. L’idéal je pense est de dormir au plus proche du départ de la randonnée. Ou bien de la jouer différemment : dormir du côté de Stavanger à l’Ouest, et faire la randonnée en excursion d’une journée, en empruntant la liaison en ferry Forsand-Lysebotn le matin, et l’inverse pour le retour.
  • D’autre part je ne me suis pas rendu dans la ville de Bergen, privilégiant mes déplacements dans les fjords et vers les cascades. Après coup je regrette de ne pas avoir fait un détour d’une journée dans cette ville côtière pour y découvrir ses façades colorées, en déprogrammant par exemple la randonnée de la cascade du Voringsfoss.

Vous pouvez retrouver la sélection de mes photos de ce roadtrip en Norvège dans cette galerie dédiée 😉

Clairière près d'Odda en Norvège

Dans une clairière près d’Odda en Norvège

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. soliane DJIAN dit :

    Bonjour, je m’interesse à la norvege et y planifie un voyage pour cet été, en voiture et je me demandais par rapport aux Ferrys quels étaient les prix environ? fallait-il reserver en avance ? etait-ce long?
    merci d’avance

    • Bonjour,
      pour les ferries effectuant des « petites » traversées, il faut compter quelques euros (je parle en euros, mais ce seront des NOK sur place) la traversée.
      On paye sur place, et le principe est la file d’attente pour embarquer dans le ferry. Il n’y a pas de principe de réservation.
      Les aller-retour sont réguliers. Au pire, si on ne peut pas monter dans le ferry on prend le suivant 😉 .
      Je vous souhaite un bon séjour en Norvège.

  1. 26 octobre 2016

    […] me rendre dans la région des fjords à l’ouest (retrouvez les détails de ce roadtrip ici ). Il était donc pertinent de tracer directement depuis cet aéroport vers cette région. […]

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire