Le Preikestolen (Pulpit Rock) : randonnée & infos pratiques

Le rocher du Preikestolen qui surplombe le Lysebotn

Le Preikestolen en Norvège, ou « pulpit rock »

Le nom « Preikestolen » ne vous parle peut-être pas, mais vous avez surement déjà vu cette falaise en photo. Elle est en effet très photogénique et fait partie des lieux incontournables quand on se rend en Norvège. Cette masse rocheuse s’est formée lors du retrait des glaces à la fin de la dernière période glaciaire, il y a environ 10000 ans.

Preikestolen signifie « la chaire« , une chaire étant une tribune ou un siège élevé d’où parle un professeur à une assemblée. La similitude avec cette falaise surplombant le fjord lui a donc donné son nom. A noter que chaire en anglais se dit « pulpit ». Vous verrez donc également apparaître le Preikestolen sous le nom du pulpit rock !

Je reviens dans cet article sur mon retour d’expérience sur la randonnée du Preikestolen. J’y indique également les éléments pratiques pour se rendre au Preikestolen, ainsi que les différentes alternatives possibles depuis Stavanger. Si vous cherchez un élément en particulier sur ce lieu, vous pouvez d’ailleurs vous rendre directement dans la partie concernée en cliquant sur les liens de ce menu :

Se rendre au Preikestolen (Pulpit Rock) ?

Situation du Preikestolen, ou Pulpit Rock, en Norvège

Situation du Preikestolen dans le sud-ouest de la Norvège

Le Preikestolen se situe sur les bords du Lysefjord, dans le Sud-ouest de la Norvège. On accède à ce lieu en réalisant une randonnée dont le point de départ se situe au bout de la Preikestolenvegen, une petite route située entre Oanes et Jorpeland (sur la route n°13). En venant d’Oanes, cette route d’accès se situe sur la droite.

Ce site étant très touristique, il existe deux grands parkings au départ de la randonnée. En fonction de la saison et de son remplissage, les 2 sont ouverts, ou juste un seul. L’accès au parking est payant : le prix est de l’ordre d’une dizaine d’euros par voiture.

Si vous venez de la région de Stavanger, vous aurez en cours de route à prendre le ferry entre Lauvvik et Oanes. Il y en a toutes les demi-heure, et la traversée dure une dizaine de minutes.

Pour ma part, j’avais inclus la randonnée du Preikestolen dans un roadtrip dans le sud de la Norvège. J’avais ainsi passé la nuit précédente sur Byrkjedal, au sud, et remonté vers le Preikestolen en début de journée pour faire la randonnée. J’ai ensuite passé la nuit non loin de là, dans la ville de Tau.

La vue sur le Pulpit Rock et le Lysebotn

La vue sur le Pulpit Rock et le Lysebotn

La ville de Tau est de taille moyenne et dispose d’un certain nombre de logements (hôtels / appartements / maisons d’hôte). Proximité du Preikestolen oblige !

Il est en effet plutôt pratique de passer par-là lors d’un roadtrip en Norvège qui inclue cette randonnée. Comme souvent en Norvège, les prix sont souvent au-dessus de 100 € la nuit. Parmi les logements à Tau, on peut noter :

La randonnée du Preikestolen

Le niveau de difficulté

Sur le chemin de la randonnée du Preikestolen en Norvège

Sur le chemin de la randonnée du Preikestolen en Norvège

Cette randonnée dure environ 4 heures, et consiste en un aller-retour d’environ 8 km jusqu’à cette falaise granitique.

Certains diront qu’elle est « facile » car c’est une randonnée de type « familiale ». Elle présente tout de même un dénivelé de 350 mètres en légère pente le plus souvent, ou via des passages constitués de marches naturelles. Donc mon avis perso, c’est de qualifier cette randonnée de niveau moyen.

Je devais tout de même régulièrement faire des pauses pour reprendre mon souffle. Mais il est incontestable qu’elle est moins difficile que la randonnée du rocher Kjerag, situé de l’autre côté du Lysebotn.

Ce niveau de difficulté varie néanmoins en fonction de la saison, et j’en reparle plus bas.

Le sentier d’accès au Preikestolen

Le Preikestolen, ou Pulpit Rock, sous la brume

Le Preikestolen sous la brume

J’ai pratiqué le chemin de la randonnée avec une paire de baskets standard, et n’ai pas rencontré de difficultés particulières.

C’était au mois de mai : des conditions plutôt favorables sans neige, ni de grimpette nécessitant une bonne accroche au sol. Seuls quelques passages sur de gros cailloux pour lesquels il faut faire attention surtout si le temps est humide. Ce qui était mon cas, rendant parfois ces cailloux glissants.

En fonction de la saison ces conditions changent, j’en reparle plus bas.

Le sentier est indiqué par des balises marquées d’un « T » rouge (T pour « tourist »). Mais vu le monde qui emprunte ce sentier, vous n’aurez qu’à suivre les autres 😉 . Ce sentier est en effet très fréquenté. J’ai fait la randonnée du Preikestolen fin mai et en milieu de semaine, donc hors période hyper-touristique et de week-end. Et il y avait déjà pas mal de monde !

En fonction de la saison

Le Preikestolen (ou Pulpit Rock) l'hiver, sous la neige

Le Preikestolen l’hiver, sous la neige (crédit photo : getyourguide.fr)

Comme indiqué plus haut j’ai fait la randonnée du Preikestolen à la fin du printemps, dans des conditions « normales ». Mais la Norvège, par sa situation géographique au nord, voit ses paysages changer radicalement d’une saison à l’autre.

De ce fait, les conditions pour pratiquer une randonnée varient rapidement d’un mois à l’autre. Et ceci, même pour des randonnées comme celle du Pulpit Rock où l’on n’est pas forcément beaucoup plus haut que le niveau de la mer (rappelons que l’on surplombe un fjord…).

Et je peux confirmer, non pas pour le Preikestolen, mais pour le rocher Kjerag situé non loin, où j’ai eu de la neige sur mon parcours, rendant ma randonnée particulièrement compliquée par endroits !

Voici les particularités pour la randonnée du Preikestolen en fonction des saisons :

Chemin de randonnée du Preikestolen en automne

Chemin de randonnée du Preikestolen en automne (crédit photo : getyourguide.fr)

En été

L’été (en gros de mai à septembre), les conditions sont favorables. En principe beau temps et pas de neige.

C’est dans ces conditions que j’ai fait la randonnée. Hormis le brouillard éventuel, il n’y a pas réellement de difficulté.

Hiver et début du printemps

Durant ces saisons il y aura très probablement de la neige. Pour cela il faut prévoir le matériel adéquat (bonnes chaussures de randonnées qui accrochent, éventuellement des bâtons, être bien couvert).

Sauf si vous êtes vraiment habitués à cette pratique, je conseille de vous faire accompagner par un guide qui connaît le terrain. Il existe une prestation au départ de Stavanger dédiée à la randonnée du Preikestolen durant ces mois d’hiver : vous pouvez la consulter sur cette page.

En automne

Durant l’automne (octobre à décembre), il peut y avoir de la neige par endroits. Et les conditions peuvent changer rapidement, nécessitant d’adapter son matériel (pic à glace, bâtons, etc…).

Comme la précédente, il existe une prestation au départ de Stavanger dédiée à cette période de l’année : vous pouvez la consulter sur cette page.

Faire la randonnée du Preikestolen en excursion ?

Il est donc possible d’effectuer la randonnée sous forme d’excursion depuis la ville de Stavanger et ses alentours. Et ceci en toute saison.

Le principe est alors le suivant : vous êtes pris en mini-bus à votre logement, puis emmenés vers le parking du Preikestolen, en empruntant également le ferry au passage.

Le tout accompagné d’un guide, y compris durant la randonnée, et sur un aller-retour à la journée. Pour cela deux alternatives : la randonnée au petit matin, et celle en journée.

Le lever de soleil sur le Pulpit Rock

Le Pulpit Rock au lever du soleil

Le Pulpit Rock au lever du soleil

Cette randonnée se fait au petit matin, en dehors du flux touristique donc. Mais au-delà du fait qu’il y ait quasiment personne sur ce site, l’intérêt réside également dans le fait que le soleil levant va venir éclairer les parois du rocher, lui donnant des couleurs orangées.

En fonction de la saison, il faudra se lever plus ou moins tôt… L’intérêt du guide est important ici, car pour pouvoir observer le lever du soleil depuis le Preikestolen, il faut donc faire la montée dans le noir, éclairé à la frontale. Pour avoir déjà réalisé ce type d’expérience (à Bali en l’occurrence), la présence d’un guide qui connaît le terrain est vraiment appréciable.

Elle est au départ de Stavanger, avec un démarrage plus ou moins tôt en fonction de la saison (réservation ici). Le petit-déjeuner après la randonnée est compris.

L’excursion croisière et randonnée en journée

Croisière sur le Lysebotn

Croisière sur le Lysebotn (crédit photo : getyourguide.fr)

Cette excursion présente plusieurs avantages :

  • comme pour la précédente, elle permet de réaliser la randonnée d’accès au Preikestolen sans posséder de voiture. Le départ se fait à Stavanger et l’on ne se préoccupe de rien.
  • elle inclut quelques étapes durant la navigation sur le fjord du Lysebotn comme la belle cascade de Hengjane que l’on ne peut voir que depuis un bateau.
  • elle se fait en journée, avec l’objectif de pouvoir assister au coucher de soleil. A l’inverse de la précédente c’est cette fois la descente qui se fait à la lampe frontale. Là encore la présence d’un guide est un atout.

Vous pouvez réserver cette sortie sur cette page. Elle dure environ 9 heures, et avec cette alternative pour la saison automnale.

Le Preikestolen : la fameuse falaise

Le Preikestolen en Norvège

Le Preikestolen qui surplombe le Lysefjord d’une hauteur de 600 mètres !

Attention danger !

Au bout d’une marche de 2 heures environ, vous apercevrez la fameuse falaise. Contrairement au rocher Kjerag cette plateforme est beaucoup plus grande, et il y plus de de monde.

Elle reste néanmoins dangereuse puisque surplombant le vide, le Lysefjord se situant 600 mètres plus bas… Il n’y a évidemment pas de rambarde, donc prudence et attention aux accidents, surtout si vous avez des enfants.

Si vous êtes amateurs de la saga « Mission Impossible » avec Tom Cruise, et notamment ici le film de 2018 « Fallout », vous avez vu ce pulpit-rock dans une partie du film. Tom Cruise a réussi à se retrouver dans une situation d’escalade sur ce rocher, assez éloignée de la randonnée classique donc…

Profiter au mieux du site

Pour la vue, on est évidemment tributaire de la météo. Pour ma part lorsque je suis arrivé sur place il y avait une brume qui a fini par se lever… Ouf j’ai pu faire des photos 🙂 . Donc si vous êtes sur place quelques jours, il peut être utile de regarder la météo afin de pouvoir choisir le moment le plus approprié pour effectuer la randonnée. Vous profiterez alors pleinement de la vue grandiose qu’il y a au bout !

Pour prendre un peu de recul et faire des photos du rocher, il existe une plateforme un peu en hauteur, sur la droite de la falaise. Celle-ci est facilement accessible, et permet de faire des clichés du Preikestolen. J’ai réalisé des photos depuis cet endroit, et j’étais tranquille.

Il existe également une autre plateforme un peu avant la falaise, sur la gauche. Je ne m’y suis pas arrêté à l’aller car il y avait la brume, et je n’ai pas pensé m’y arrêter en repartant… Un regret !

La vue depuis le fjord du Lysebotn

Vue sur le Lysebotn depuis le Preikestolen

Vue sur le Lysebotn depuis le Preikestolen

Compte-tenu de la masse de ce rocher, une autre manière de l’observer est depuis le contre-bas, c’est-à-dire depuis le fjord du Lysebotn.

Ce n’est pas la solution que j’ai choisie, mais il est possible de réaliser une croisière au départ de Stavanger afin de parcourir le Lysebotn. On dispose alors de la vue sur le Preikestolen, mais également certaines cascades, notamment celles se trouvant à proximité du rocher Kjerag.

Une autre manière de découvrir le Preikestolen sans trop se fatiguer donc. Celle-ci dure environ 3 heures, et coûte 120 € par personne (réservation ici). Contrairement à celle que j’ai mentionnée plus haut, elle n’inclut pas la randonnée pour accéder au sommet du rocher. Elle peut être appréciée par ceux qui ne peuvent pas forcément faire la randonnée, car trop difficile.

Mes conseils pour la photo

  • Si vous avez de la souplesse sur le moment où vous ferez la randonnée du Preikestolen, regardez la météo pour y aller par beau temps. Ou du moins pour éviter la brume ! S’y rendre et ne rien voir du paysage serait une vraie déception. J’ai failli passer par-là, mais la brume a fini par se lever d’un seul coup au bout de quelques dizaines de minutes ! Le spectacle n’était clairement pas le même avant et après 🙂 .
  • Pour les photos, positionnez-vous aux 2 points décrits dans le paragraphe précédent. A savoir : grimper légèrement sur la droite, une fois arrivé sur place. Et sur la gauche, peu de temps avant d’arriver sur le rocher.

En espérant avoir pu vous aider si vous projetez vous rendre au Preikestolen, que ce soit pour l’organisation ou les infos sur la randonnée. N’hésitez pas à me poser des questions en commentaire s’il manque selon vous des éléments. Et je vous souhaite un beau séjour dans le sud de la Norvège 😉 .

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

12 réponses

  1. BOISSIERE Laura dit :

    Bonjour et merci pour cet article, qui m’aide énormément dans mon projet de voyage en Norvège. J’ai une question concernant le Ferry qui mène à Preikestolen (au départ de Stavanger), nous avons prévu une voiture de location et je me demandais si les voitures étaient admises sur le bateau ? Encore Merci !

    • Bonjour, et merci pour votre retour.
      Alors, pour les ferries au départ de Stavanger, je ne sais pas si on peut embarquer avec sa voiture. De ce que je vois sur Google Maps, ce ferry rejoint la ville de Tau (quelques kilomètres au nord du Preikestolen), donc sûrement. Mais je ne garantis pas.
      En revanche dans mon cas, je suis passé par le sud (non loin de Stavanger toujours), entre Lauvvik et Oanes, avec ma voiture sur le ferry. La traversée coûte l’équivalent de quelques euros. Ça c’est sûr que c’est possible, donc dans tous les cas vous y arriverez 😉 .
      Bon séjour en Norvège.

  2. Salima Mehdaoui dit :

    Bonsoir,

    Actuellement en Norvège, je prends la route demain matin en direction du Pulpite Rock!!! Cet article m a beaucoup aidé ! Très complet et très bien expliqué ! Merci infiniment!

    • Bonjour,
      merci pour votre retour.
      N’hésitez pas à venir laisser un commentaire si une information complémentaire dans cet article vous aurait semblé utile.
      Je vous souhaite un bon séjour en Norvège, et espère que vous aurez du soleil au Preikestolen 😉 .

  3. Caro dit :

    Hello, merci beaucoup pour cet article, découvert tout par hasard pour préparer mon prochain voyage !
    Ton site est top aussi (j’ai un peu farfouillé du coup).

  4. Henri Honore dit :

    Bonjour,

    Savez vous s’il est possible d’accéder de lysebotn à preikestolen directement ?
    soit par le ferry en s’arrêtant a un arrêt, soit par une route reliant directement lysebotn a preikestolen ?
    merci

    • Bonjour,
      dans mon cas j’ai pris le ferry depuis Lauvvik et jusque Oanes.
      En regardant sur Google Maps (qui inclue les trajets en ferry), on voit que depuis Lysebotn, il faut soit revenir vers Forsand, et ensuite reprendre la route et traverser le fjord par le pont, soit s’arrêter en route à Fähranleger Songesand, et continuer en voiture sur la Fv661. Je ne sais pas en revanche si cette route est praticable toute l’année. Compte-tenu qu’il s’agit d’une petite route, notamment de montage, il est possible qu’elle soit fermée certains mois de l’année pour cause d’enneigement.

  5. LauraM dit :

    Bonjour je n’arrive pas à trouver les horaires du ferry Lauvikk-Oanes. Malgré votre lien (https://billetter.kolumbus.no) il n’y a pas « Oanes  » dans le choix de recherche.
    Pouvez-vous m’éclairer svp?

    • Bonjour Laura,
      vous avez raison, le lien que j’ai indiqué ne mentionne pas (ou plus) cette liaison. Je vais le modifier.
      Vous avez peut-être déjà obtenu votre réponse par vous-même, mais j’ai regardé : vous pouvez vous référer sur ce lien (PDF des horaires de cette liaison), depuis le site de la compagnie Norled.
      Globalement, il y a des ferries toute la journée, toutes les demie-heure, et la traversée dure une dizaine de minutes.

      Bon séjour en Norvège 😉
      Cédric

  6. Impressionnante cette falaise !!! Mais quel point de vue elle doit offrir !!!

  1. 15 octobre 2016

    […] Le Preikestolen est une formation rocheuse imposante qui surplombe également le fjord du Lysefjord. Le Preikestolen et le rocher Kjerag se font quasiment face ! La randonnée pour y accéder est relativement facile par rapport aux deux autres citées ci-dessus, et dure environ 4 heures. La vue au bout du chemin est également magnifique ! Les détails ici . […]

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire