La cascade de Svartifoss : la randonnée à faire dans le parc de Skaftafell !

La belle cascade de Svartifoss dans le sud de l'Islande

La belle cascade de Svartifoss dans le sud de l’Islande

La cascade de Svartifoss est l’une des cascades emblématiques de l’Islande. Elle se situe dans le sud de l’île, dans le parc national de Skaftafell. On y accède en réalisant une petite randonnée.

Elle est à mon avis moins emblématique que les cascades de Skogafoss et Seljalandsfoss, car elle est déjà un peu plus “difficile” d’accès. Quand je dis “difficile” j’entends par là qu’il faut réaliser une randonnée d’environ 1h30 pour y accéder. Alors que les 2 autres cascades que je mentionne se situent quasiment au bord de la N1, la route principale qui fait le tour de l’île.

Je relate dans cet article mon retour d’expérience sur cette randonnée qui permet d’accéder à cette fameuse cascade !

Le parc national de Skaftafell

Le plan du parc national de Skaftafell en Islande

Le plan du parc national de Skaftafell

Je l’ai dit en introduction, la cascade de Svartifoss se trouve dans le parc national de Skaftafell. Ce parc est situé dans le sud de l’Islande, au bord de la N1, route principale de l’Islande. Point notable également : il se trouve à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Jokulsarlon. Il porte son nom en référence à la montagne Skaftafell.

Sa superficie est de près de 5000 km², et il permet de réaliser un certain nombre de randonnées dont la randonnée qui mène à Svartifoss. Clairement, cette randonnée est la seule chose que j’ai découverte dans ce parc, par manque de temps, mais surtout parce que mon objectif premier était Svartifoss et non le parc.

Ce parc est muni d’un grand parking gratuit.

La randonnée de Svartifoss

Sur le chemin de la randonnée qui mène à la cascade de Svartifoss

Sur le chemin de la randonnée qui mène à la cascade de Svartifoss

C’est la randonnée la plus fréquentée du parc. Néanmoins il n’y a pas non plus tant de monde que ça comparé à Skogafoss par exemple. Elle présente également l’avantage de pouvoir se prolonger sur d’autres randonnées permettant de se rendre dans d’autres points d’intérêt du parc. Comme par exemple les petites bergeries aux toits de tourbe (“turfhouse”) de Sel. Ou encore vers le glacier de Sjónarnípa.

Cette randonnée est plutôt facile, même si l’on monte continuellement pendant une grande partie du chemin. Le chemin jusqu’à la cascade fait 1,8 km avec un dénivelé de 140 mètres. Il faut compter environ 40 minutes pour y accéder, mais bien sûr ça dépend de son rythme de marche. Donc aller-retour, avec le temps passé sur place pour prendre les photos, il faut compter une durée d’environ 1h30 pour cette randonnée.

La randonnée qui mène à cette cascade est plutôt agréable, notamment lorsque l’on a pris un peu d’altitude. On voit alors par moments l’océan d’un côté, les montagnes de l’autre. En route également, deux autres cascades (Eystragil et Hundafoss), nettement moins photogéniques néanmoins 🙂 .

Arrivés sur la fin, on découvre la cascade déjà de loin (et on l’entend aussi d’ailleurs). Il faut alors cette fois descendre pour s’approcher du bas.

Le retour est plus facile qu’à l’aller, puisque globalement en descente. Rien de particulier à noter, une bonne paire de tennis est suffisante pour réaliser cette randonnée.

La cascade de Svartifoss

La cascade de Svartifoss : on aperçoit la passerelle qui permet de faire des photos de face

La cascade de Svartifoss : on aperçoit la passerelle qui permet de faire des photos de face

Cette cascade tombe d’une hauteur de “seulement” 12 mètres, ce qui n’en fait pas l’une des plus impressionnantes d’Islande de ce point de vue. Ce qui en fait sa particularité, ce sont les colonnes de basalte qui se trouvent derrière elle. Ces colonnes sont issues du refroidissement progressif des coulées de lave qui ont eu lieues par le passé.

Pour la photo il y a plusieurs points de vue. Il y a déjà le ponton qui fait face à la cascade, un peu en hauteur. Personnellement je n’ai pas fait de photos de ce point, car pas suffisamment de recul compte-tenu de mon objectif.

Je conseille davantage de descendre les quelques marches sur la gauche qui permettent d’accéder au niveau de la rivière. En bas, une rambarde qui empêche de passer, mais au-dessus de laquelle on peut facilement passer un trépied et faire des photos pose longue.

Il existe également une passerelle un peu en amont de la cascade, qui permet d’avoir un peu plus de recul encore. Et ainsi réaliser des photos de la cascade avec la rivière en premier plan.

Mes conseils

  • Si vous avez envie de passer davantage de temps dans le parc de Skaftafell, certaines autres randonnées du parc semblent valoir le coup ! Notamment pour découvrir d’autres choses que des cascades. Je pense aux turfhouses de Sel, qui demande un détour de seulement 20 minutes. Ou encore la randonnée du glacier de Sjónarnípa, qui nécessite elle plutôt 2 heures supplémentaires.
  • Comme la plupart du temps pour les photos de cascades, je recommande la pose longue permettant de “lisser” la chute d’eau sur l’image. Je conseille donc de se rendre à Svartifoss avec un trépied !
La cascade de Svartifoss

La cascade de Svartifoss

Afin de pouvoir faire vivre le blog HashtagVoyage, certains liens proposés dans cet article me permettent de toucher une commission sur les achats effectués.

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire