Hébergement où dormir à Reykjavik : conseils & quartiers où loger

Hébergements où dormir à Reykjavik

Hébergements où dormir à Reykjavik : principales alternatives

Lors d’un séjour à Reykjavik, ou plus largement pour un voyage en Islande qui inclue un passage par sa capitale. la question du choix de son hébergement se pose. Malgré sa taille relativement petite, du moins son centre-ville, trouver où dormir à Reykjavik est souvent un compromis entre budget, emplacement et prestations de l’hébergement. Et il convient de connaître les bons éléments pour faire son choix d’hébergement à Reykjavik.

Je partage dans cet article les éléments à connaître pour choisir où loger à Reykjavik. Avec les principales alternatives de quartiers, mais également sur le plan pratique. Ceci, que ce soit en hôtel, en appartement, ou dans des logements plus atypiques.

Eléments à connaître pour choisir son hébergement à Reykjavik

Afin de choisir efficacement où dormir à Reykjavik dans un contexte de séjour en Islande, il est important d’en avoir une vision d’ensemble.

Points d’intérêt de la ville

Si l’objectif de son séjour dans la capitale islandaise est de visiter Reykjavik, il convient de connaître les principaux points d’intérêt à y découvrir. Ceci pour se situer, et réserver un hébergement pour loger dans Reykjavik en sachant où l’on va se rendre.

Eglise Hallgrímskirkja de Reykjavik

Eglise Hallgrímskirkja

Les principaux points d’intérêt à voir et découvrir sont :

  • son église, nommée Hallgrímskirkja. Sa particularité principale est son architecture en forme de fusée. Il est possible de la voir de l’intérieur, mais également d’accéder au sommet de son clocher via un ascenseur. Du haut de ce clocher on dispose d’une belle vue sur les alentours.
  • le vieux-port et sa marina, dans lequel on trouve le bâtiment moderne du Harpa, la sculpture du « voyageur du soleil » représentant un bateau de vikings. Ou encore la butte de la Þúfa (ou thufa).
  • la découverte de son centre-ville, et notamment les rues commerçantes de Laugavegur et de Skólavörðustígur. Au-delà des commerces, boutiques ou restaurants qui animent ces rues, on y trouve également quelques hôtels (comme l’Hotel Phoenix ou le Midgardur by Center Hotels). Mais aussi des appartements en location (comme ceux du City Comfort Apartments). Tous bien situés pour séjourner au cœur de Reykjavik donc.
  • ses différents musées (musée  Perlan, maritime, d’art, etc…).
  • l’excursion en mer, dans la baie de Faxa, pour l’observation des baleines, que ce soit en bateau (celle-ci), ou en zodiac (celle-ci). Ou encore celle d’observation des macareux (celle-là). Toutes au départ du vieux-port.
Carte de points d'intérêt à visiter à Reykjavik

Carte des points d’intérêt de Reykjavik évoqués dans cet article

Pour davantage de détails sur ce que l’on peut faire et voir dans la capitale islandaise, vous pouvez consulter l’article dédié à la visite de Reykjavik.

Se déplacer

Rue commerçante dans le centre-ville de Reykjavik

Rue commerçante dans le centre-ville

Reykjavik est relativement étendue en terme de superficie. Mais la partie qui se visite, et dans laquelle on passe la plupart de son temps, se situe dans une zone plutôt restreinte.

De ce fait, en fonction de où se situe son hébergement dans Reykjavik, on peut effectuer tous ses déplacements à pieds.

En dehors de cela, pour rejoindre le centre (par exemple si l’on fait le choix de loger un peu à l’écart), il existe un réseau de bus qui dessert les différents quartiers ainsi que les alentours (infos sur ce site).

Ainsi, lorsque l’on consulte les descriptions des hébergements à l’écart du centre-ville sur les sites de réservation, on peut rechercher l’indication de proximité avec un arrêt de bus. C’est indiqué également parfois dans la description du logement ou les commentaires. Mais dans tous les cas, les arrêts de bus ne sont jamais très loin, quitte à devoir marcher une dizaine de minutes pour s’y rendre depuis son logement.

Budget des hébergements à Reykjavik

sculpture du voyageur du soleil à Reykjavik

La sculpture du voyageur du soleil sur le vieux-port

Le coût de la vie à Reykjavik, comme globalement dans toute l’Islande, est élevé. Et le prix des hébergements ne déroge malheureusement pas à cette règle…

Ceci implique que :

  • les logements au cœur de Reykjavik, avec un niveau de prestation « correct », sont à des prix relativement élevés. Pour se loger à des prix moins élevés, il faut s’éloigner du centre et le rejoindre en bus, en voiture de location. Ou même à pieds en fonction de l’éloignement, si c’est acceptable en terme de trajet.
  • afin d’économiser sur le poste des repas, la location d’un appartement équipé d’une cuisine permet de faire ses courses et de cuisiner une partie des repas. C’est surtout valable pour le petit-déjeuner et le dîner. Mais compte-tenu du prix des repas dans les restaurants en Islande, il est important de se poser cette question !
  • si l’on trouve un hébergement (hôtel ou location) à un bon rapport qualité / prix, il est préférable de le réserver au plus tôt.

Où dormir à Reykjavik : alternatives

Dormir dans l’hyper centre

Visite de Reykjavik

Visiter Reykjavik, capitale de l’Islande

On le voit en regardant la carte des points d’intérêt à découvrir : l’idéal pour profiter au maximum de son séjour est de dormir dans la partie de Reykjavik globalement au sud de son vieux-port.

Loger dans cette zone permet de rayonner à pieds relativement facilement afin de sillonner la ville.

Il s’agit par ailleurs de la partie la plus « animée », à savoir où l’on trouve le plus de restaurants, boutiques, ou bars. Mais également d’hôtels.

Parmi les hébergements de l’hyper centre de Reykjavik, on peut noter :

  • le long de la principale avenue commerçante : l’Hotel Phoenix (dans un style plutôt « ancien »). Ou le Midgardur by Center Hotels, plus récent et qui dispose d’un spa.
  • dans la même rue, et pour ceux qui préfèrent s’orienter sur une location d’appartement : ceux du City Comfort Apartments, particulièrement bien évalués par les voyageurs.
  • les maisons d’hôte du Gestinn Guesthouse et The Red Guesthouse, situées à proximité de la grande église.
  • l’hôtel Sand Hotel by Keahotels, à la fois proche du centre et du vieux-port. Le petit-déjeuner est compris dans le prix de la chambre.

Hébergements à l’extérieur du centre-ville

Sur le vieux-port de Reykjavik

Sur le vieux-port de Reykjavik

Afin d’élargir sa sélection, on peut s’écarter plus ou moins pour choisir son hébergement où dormir à Reykjavik. Ceci afin d’accéder à des logements à des prix un peu inférieurs.

En contrepartie, pour profiter des principaux points d’intérêt, il faudra s’en rapprocher. Soit en marchant (dans un rayon de 1 à 3km en fonction de son éloignement), soit en prenant le bus, soit via une voiture de location.

Parmi les alternatives d’hébergements dans cette zone, on peut noter :

  • l’hôtel Eyja Guldsmeden, très légèrement vers l’Est, et qui dispose d’un parking. Et un peu plus loin, l’Hotel Orkin.
  • un peu plus à l’écart, vers le Sud-Est : la maison d’hôte du Alba Guesthouse (sur Booking).

Se loger en dehors de Reykjavik ?

Sculpture du navire viking à Reykjavik

Sculpture du navire viking à Reykjavik

Compte-tenu des disponibilités parfois compliquées si l’on ne s’y prend pas suffisamment à l’avance, et des prix des hébergements à Reykjavik, s’en éloigner pour son séjour est une alternative à étudier. Notamment dans un contexte où l’on dispose d’un véhicule de location.

Louer une voiture en Islande n’est pas si cher que cela (contrairement à ce que l’on pourrait penser). On peut donc facilement imaginer terminer son road trip en Islande par Reykjavik. Puis s’y rendre en voiture pour la visiter, tout en logeant à l’extérieur de la ville. D’autant que procéder ainsi permet d’accéder à des hébergements qui sortent également du commun pour certains.

Parmi les hébergements où dormir en dehors de Reykjavik, on peut ainsi noter :

  • l’hôtel du 201 Hotel, à une dizaine de kilomètres au sud. Ou encore le Grimur Hotel, plus proche encore (à 5 km environ, vers le Sud-Est).
  • cette belle maison, typiquement islandaise, à Kópavogur, juste en dessous de Reykjavik.
  • l’appart-hôtel du Icelandic Apartments, à une dizaine de kilomètres vers le sud.

Et pour ceux qui seraient à la recherche d’un logement plus atypique : les « tentes de luxe » en forme de dôme du Reykjavik Domes. Cet hébergement se situe à une dizaine de kilomètres à peine du centre-ville !

Conseils pour choisir où loger à Reykjavik

Vue sur le vieux-port de Reykjavik depuis le bâtiment du Harpa

Vue sur le vieux-port de Reykjavik depuis le bâtiment du Harpa

Contrairement à d’autres destinations touristiques auxquelles on consacre plusieurs jours, Reykjavik représente davantage :

  • un point de passage durant un séjour en Islande. En général au début ou à la fin, avec une visite qui peut se programmer sur une journée, voire deux si l’on souhaite profiter des musées ou partir en mer pour l’observation des baleines ou des macareux.
  • un point de chute pour plusieurs jours, pour la découvrir, mais aussi ses « alentours ». Que ce soit par le biais d’excursions au départ de Reykjavik, ou par soi-même avec une voiture de location. On peut dans ce cas facilement y séjourner 4 ou 5 jours.

Compte-tenu de ces éléments et de sa configuration, l’emplacement influe finalement assez peu sur l’organisation de son séjour. Le choix de son hébergement où dormir à Reykjavik dépend donc surtout de son budget, du cadre souhaité, et des prestations du logement (taille, équipements, etc…).

En fonction de la durée de son séjour, pour une question d’économie on peut s’orienter sur une location d’appartement. Le coût de la vie est cher en Islande, et ne pas pouvoir cuisiner, ne serait-ce qu’une partie des repas entraîne un surcoût non négligeable. Y compris si l’on s’oriente sur des repas « sur le pouce » ! Ce point est d’autant plus valable si l’on voyage à plusieurs (en famille par exemple). Pour une nuit en revanche, il vaut mieux privilégier l’hôtel.

Certaines photos illustrant cet article sont issues du site pixabay.com. Elles sont libres de droits.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.