Visiter Assouan et ses alentours : infos et guide pratique

Felouque sur le Nil à Assouan

Felouque sur le Nil à Assouan

Lors d’un voyage en Egypte, visiter Assouan et ses alentours fait parti des incontournables. Cette ville en bord du Nil est en effet un point important puisqu’elle :

  • comporte de beaux sites, vestiges de l’Egypte antique
  • est le point de d’arrivée (ou de départ) de croisières sur le Nil
  • est le point de départ pour se rendre à Abou Simbel dans le sud du pays, avec ses 2 magnifiques temples

Je reviens dans cet article sur ce que l’on peut faire et voir à Assouan, en me basant sur mon expérience. Et j’y partage également quelques conseils pratiques pour y organiser son séjour.

Que voir à Assouan et ses alentours ?

Le temple de Philae

Le temple de Philae en Egypte

Le temple de Philae en Egypte

Je commence par ce temple car c’est selon moi le site le plus marquant à proximité d’Assouan. Le temple de Philae est dédié à Isis, et sa particularité est qu’il se trouve sur une petite île à laquelle on accède en empruntant une embarcation.

Ce temple a été déplacé dans les années 1960 – 1970 suite à la construction du nouveau barrage d’Assouan. Celui-ci avait en effet pour impact de faire monter le niveau des eaux du lac que l’ancien barrage retenait. Le temple a ainsi été démonté puis reconstruit sur une île voisine (l’île d’Aguilkia), à quelques centaines de mètres de là.

Le temple de Philae est plutôt bien conservé avec notamment des sculptures, gravures, hiéroglyphes et de nombreuses colonnes en bon état.

Embarcadère pour accéder au temple de Philae

Embarcadère pour accéder au temple de Philae

Pour le prix du ticket, il faut compter 140 Livres Egyptiennes (LE), soit une petite dizaine d’euros. Les tickets du temple s’achètent avant l’accès à l’embarcadère et les contrôles de sécurité. A cela s’ajoute le prix du bateau, autour de 120 LE pour l’embarcation (quelques euros). Cette prestation couvre l’aller-retour et l’on doit donc « retrouver » son capitaine de bateau après la visite du temple.

Et pour se rendre à l’embarcadère, le plus simple est de prendre un taxi. La prestation coûte environ 200 LE (une dizaine d’euros) l’aller-retour, à négocier bien sûr…

A noter qu’en soirée, il est possible d’assister à un spectacle de son et lumière. Je n’ai pas de retour d’expérience à vous faire sur celui-ci.

Le barrage d’Assouan

Sur le haut barrage d'Assouan

Sur le haut barrage d’Assouan

On parle en réalité du « haut barrage d’Assouan ». Il a été construit (sur le Nil donc) dans les années 1960 – 1970, et a eu pour effet secondaire d’immerger des villages. Mais aussi des sites égyptiens antiques (on parle de « monuments de Nubie »), et qui ont donc été déplacé afin d’être préservés, par une initiative de l’UNESCO.

Ce barrage a pour vocation de mieux contrôler les inondations, augmenter le stockage de l’eau, et générer davantage d’électricité. C’est pour cette raison qu’il a été construit afin de remplacer le précédent barrage, qui datait du début du XXème siècle.

Comme souvent pour les barrages, ils sont devenus également un lieu « touristique ». Dans le sens où l’on peut se promener sur sa partie haute, l’occasion de bénéficier d’un panorama sur l’étendue d’eau stockée en amont du barrage. Ainsi que sur le lac Nasser.

Autre particularité sur place : un monument (ou plutôt une grande sculpture) construit par des architectes et artistes russes, au nom de l’amitié arabo-soviétique. Cette sculpture représente une fleur de lotus.

L’obélisque inachevé

L'obélisque inachevé à visiter à Assouan

L’obélisque inachevé

Cet obélisque est une curiosité à découvrir à Assouan. Il est en effet sur un site du centre-ville, dans une ancienne carrière de granit.

Il permet de comprendre comment les obélisques étaient fabriqués il y a des milliers d’années (3500 ans en l’occurrence pour celui-ci). S’il avait été terminée, cet obélisque aurait mesuré près de 40 mètres de hauteur, et aurait pesé plus de 1000 tonnes. Ce qui en aurait fait le plus imposant obélisque connu de l’Egypte antique !

L’obélisque inachevé porte donc ce nom puisque ses travaux de taillage ont été arrêté en cours de route. La pierre le constituant a en effet été décrétée de mauvaise qualité (apparition de fissures dans le granit). Celui-ci a ainsi été abandonné en l’état. On est donc ici face à un obélisque allongé dans le sol, directement taillé dans la masse de granit.

La visite de ce site est plutôt rapide, et elle consiste à faire le tour de l’obélisque, en prenant un peu de hauteur, celui-ci étant incliné. Pour le prix il faut compter une trentaine de Livres Egyptiennes, soit environ 5 €. Le site est ouvert tous les jours de 7h à 16h.

Les temples d’Abou Simbel

Grand Temple d'Abou Simbel en Egypte

La découverte du Grand Temple d’Abou Simbel

Les temples d’About Simbel sont l’un des symboles de l’Egypte. Je ne les ai pas mentionné plus tôt, car c’est un abus de dire qu’ils se trouvent dans les environs d’Assouan. Ils se trouvent en effet à environ 3 heures de route au sud du pays, route à effectuer à travers le désert.

Mais ce qui fait qu’on les associe communément à la visite d’Assouan est que l’on s’y rend au départ de cette ville. Pendant très longtemps, la seule solution pour s’y rendre était de partir en convoi depuis Assouan. Ces convois, encadrés militairement avec pointage, partaient (et revenaient) uniquement deux fois par jour (une fois dans la nuit, vers 4h, et une fois en fin de matinée vers 11h). Cette contrainte semble avoir été levée récemment (2018).

Pour davantage de détails sur les temples d’Abou Simbel, vous pouvez consulter l’article du blog que je leur ai consacré. Je reviens sur les aspects pratiques pour s’y rendre, et les différentes options.

Que faire à Assouan comme activités ?

Un tour en felouque sur le Nil

Le mausolée de l'Aga Khan à Assouan

Le mausolée de l’Aga Khan

Faire un tour en felouque fait parti des incontournables à Assouan. La felouque est un voilier traditionnel en Egypte, d’une dizaine de mètres de long environ, et avec une voile à la forme caractéristique.

Même si c’est un moyen de transport encore utilisé par les égyptiens, on en voit surtout beaucoup à Assouan dans le cadre du transport de touristes. Une promenade en felouque est agréable, et encore plus en fin de journée avant le coucher du soleil.

On peut négocier facilement un tour en felouque depuis Assouan, depuis les embarcadères, le long de la corniche en face de l’île Eléphantine. Conversion faîte, cela coûte quelques euros.

Il est possible aussi de réserver sa prestation par avance, pour 1h30 de navigation, mais c’est plus cher que ce que l’on peut obtenir en négociant sur place (une dizaine d’euros par personne). Je conseille donc ici plutôt d’aviser sur place, vous pourrez l’avoir moins cher en négociant bien.

L’île Eléphantine

Cette île fait partie d’Assouan, et elle en est officiellement un quartier. On y trouve deux villages nubiens, quelques hôtels, et à son extrémité sud des ruines antiques (les restes de la cité de l’Ancien Empire).

Depuis cette île, comme d’ailleurs d’un peu partout, on aperçoit le Mausolée de l’Aga Khan. Celui-ci se trouve sur la rive Ouest du Nil, sur les hauteurs. Il abrite la tombe du sultan Mohammed Shah, et date de la seconde moitié du XXème siècle (le sultan est mort en 1957).

Pour s’y rendre, il faut faire la traversée en bateau, contre une poignée de Livres Egyptiennes (moins d’un euro).

L’île Kitchener et son jardin botanique

L'île Kitchener et son jardin botanique à Assouan

L’île Kitchener et son jardin botanique

C’est la deuxième plus grande île au large d’Assouan, après l’île Eléphantine. Au début du XXème siècle, cette île était la propriété du Lord Kitchener, d’où son nom.

Ce propriétaire en a fait un paradis d’arbres exotiques, palmiers, plantes et fleurs diverses. Puis l’île est passée dans les mains du gouvernement égyptien qui a continué dans la démarche et en a fait un institut de recherche botanique.

Cette île et son jardin botanique en font un lieu où les habitants d’Assouan aiment venir se reposer pour y trouver du calme. Elle est bien sûr également touristique, et il est d’ailleurs tout à fait possible de s’y rendre en felouque. J’en garde aussi le souvenir d’y avoir rencontré beaucoup de chats !

Pour ceux qui souhaiteraient faire une visite guidée dans les alentours d’Assouan, accompagné d’un égyptologue francophone, il existe celle-ci. J’en parle ici car elle inclut justement le jardin botanique de l’île Kitchener. Mais aussi la nécropole de Qubbet el-Hawa (ou Vallée des Princes) et l’île de Sehel et sa Stèle de la Famine. Elle dure 3h30 et comprend tout (transport depuis l’hôtel, bateau, chauffeur, guide).

Le village nubien de Gharb Soheil

Tatouage au henné dans un village nubien près d'Assouan

Tatouage au henné dans le village nubien

Ce village se trouve sur la rive Ouest du Nil, au sud d’Assouan. Sa particularité est qu’il est peuplé par des nubiens, une population nomade du sud de l’Egypte. Celle-ci a été impactée fortement par la montée des eaux suite à la mise en oeuvre du Haut Barrage d’Assouan, car elle a englouti grand nombre de leurs villages.

Le village de Gharb Soheil est ainsi issu de la migration des nubiens vers le nord, et il est essentiellement tourné aujourd’hui vers le tourisme.

Ce village est très coloré, et il est l’occasion de rencontrer des familles nubiennes avec leur culture et leurs traditions. Le tout en passant par leur marché et en entrant dans des maisons traditionnelles, afin de pouvoir notamment goûter nourriture, thé, café, ou encore profiter d’un tatouage au henné. Cela reste très touristique.

Là aussi, il est possible de s’y rendre accompagné d’un guide francophone, via une prestation tout compris.  Celle-ci dure environ 4 heures, et inclut tout (prise en charge à l’hôtel, bateau, guide, activités sur place). C’est nettement plus cher que si on se débrouille par soi-même pour s’y rendre, mais cela peut en intéresser certains.

Une croisière sur le Nil

Bateau de croisière à moteur à Assouan

Bateau de croisière à moteur à Assouan

On a souvent tendance à croire que les croisières sur le Nil se font au départ de Louxor. Il est vrai que c’est le cas dans la plupart du temps, ceci étant lié principalement au fait que l’aéroport de Louxor est mieux desservi que celui d’Assouan. Mais il est tout à fait possible de faire l’inverse, au départ d’Assouan donc.

J’ai dédié un article complet sur le blog aux croisières sur le Nil en Egypte. Vous pouvez le consulter pour voir ce que l’on peut découvrir dans ce mode de voyage, en quoi cela consiste, ainsi que mon ressenti et mes conseils pour choisir sa croisière.

Mais en quelques mots, une croisière consiste à visiter des sites de l’Egypte antique (des temples en général) aux abords du Nil, ou du moins dans une certaine proximité. Le tout bien sûr en profitant de la navigation sur le Nil, très agréable.

Coucher de soleil sur le Nil

Coucher de soleil sur le Nil

Au départ d’Assouan, je conseille cette croisière proposée par Civitatis. Elle dure 4 jours, permet de bénéficier d’un guide francophone, et inclut :

  • les temples de Philae, Kom Ombo, Edfou, Karnak, Louxor
  • la vallée des rois et l’accès à 3 tombeaux (visite standard)
  • les colosses de Memnon et le temple d’Hatshepsout

Le prix varie en fonction du confort souhaité, et donc du bateau de croisière, allant de « standard » à « luxe supérieur ». Il est à noter 2 choses pour ces croisières au départ d’Assouan :

  • elles incluent en général la visite du temple de Philae, avec un guide francophone égyptologue donc. Cela permet d’éviter de s’y rendre par soi-même et faire la visite avec un guide papier.
  • la prestation inclut un dépôt dans un endroit de Louxor que l’on souhaite : son hôtel, la gare, ou l’aéroport.

Visiter Assouan : en pratique

Dormir à Assouan

Assouan, comme la plupart des villes en Egypte, permet de trouver des hôtels ou logements à différents prix. Des prix qui peuvent varier fortement en fonction des prestations que proposent les établissements.

Vue depuis l'hôtel Old Cataract à Assouan

Vue depuis l’hôtel Old Cataract (crédit photo : booking.com)

La ville d’Assouan se trouve sur la rive Est du Nil, c’est donc dans cette zone qu’on trouvera le plus d’hôtels. Et notamment le long de la corniche, face au Nil et aux îles qui bordent Assouan. Mais on en trouve aussi sur l’île Eléphantine, le trajet pour y accéder se faisant donc en bateau (sans voiture).

Parmi les logements à Assouan, je conseille :

  • L’hôtel Pyramisa Isis Corniche Aswan Resort, sur la rive Est du Nil. Un bon rapport qualité / prix pour un hôtel au bord du Nil, incluant le petit-déjeuner.
  • Pour les budgets plus conséquents : le Sofitel Legend Old Cataract, au bord du Nil également, mais avec un niveau de prestation supérieur. Si votre budget le permet, c’est cet hôtel qu’il faut viser car il est l’un des meilleurs à Assouan. Cet hôtel est connu car Agatha Christie, Winston Churchill ou encore Lady Diana y ont séjourné. Il existe d’ailleurs une visite guidée proposée par l’hôtel afin de se rendre dans certaines de ces chambres mythiques !
  • Le logement indépendant de Animalia Appartment, sur l’île Eléphantine. Il inclut le petit-déjeuner, et est autour d’une cinquantaine d’euros la nuit.
  • Un logement atypique : le Morning Star. On dort ici dans un bateau, amarré au bord du Nil, et d’une capacité de 4 personnes.


Booking.com

Se déplacer dans les environs

Quand on ne dispose pas de sa propre voiture (ce que je conseille d’ailleurs), la manière de se déplacer la plus simple dans Assouan et ses environs est le taxi.

Une course en taxis coûte quelques dizaines de Livres Egyptiennes (quelques euros donc). Comme toujours, négociez le prix avant de monter. Certains hôtels proposent également en prestation de disposer d’un chauffeur à la journée. Vous pouvez les contacter par avance pour avoir une idée du prix, ou aviser sur place.

Se rendre à Assouan

En train

Le train sur les rives du Nil entre Assouan et Louxor

Le train sur les rives du Nil

Si l’on est dans le cas d’un voyage itinérant en Egypte, le train est la solution qui se pratique le plus. Elle évite l’embêtement de la location de voiture, de la conduite en Egypte, et ne coûte pas cher.

Depuis Louxor, un billet de train coûte en principe moins de 100 LE par personne (moins de 5 € donc). Le prix varie en fonction de la classe, la date et heure, etc… mais l’ordre d’idée est là. Vous pouvez consulter les horaires et prix sur le site internet de l’Egyptian National Railways (en anglais).

Comme indiqué plus haut, le reste des déplacements à Assouan peut ensuite se faire à l’aide de taxis.

En avion

La ville d’Assouan dispose d’un aéroport. Il est desservi notamment par la compagnie Egypt Air, au départ du Caire, avec un vol qui dure environ 1 heure.

Si vous êtes dans l’optique de vous rendre en avion à Assouan, vous pouvez passer par un site comparateur de vols. J’utilise pour ma part Skyscanner, facile d’utilisation. Il permet de comparer les compagnies aériennes et obtenir des billets d’avion au meilleur prix.

Le trajet entre l’aéroport d’Assouan et le centre-ville dure environ 40 minutes. Pour rejoindre le centre-ville, deux alternatives :

  • prendre un taxi sur place
  • avoir réservé un chauffeur (pour une quinzaine d’euros jusqu’à 3 personnes).

En voiture

Si vous disposez de votre voiture de location, c’est bien sûr la dernière alternative. Il faut savoir que la conduite en Egypte n’est pas toujours chose facile quand on n’est pas habitué.

Pour connaître les prix des locations de voiture, vous pouvez regarder sur le site de Rental Cars, un comparateur de loueurs. Pour Assouan, il faut sélectionner la dénomination anglaise « Aswan ».

Bilan sur la visite d’Assouan

Mon avis sur Assouan

Enfant près d'une felouque sur le Nil à Assouan

Enfant près d’une felouque sur le Nil

Visiter Assouan permet surtout de découvrir le temple de Philae. Et d’être le point de départ pour se rendre à Abou Simbel, l’un des joyaux de l’Egypte Antique.

Assouan est donc une ville selon moi où il faut passer lors d’un voyage en Egypte, si son timing le permet. Cette notion de l’organisation est importante car lorsqu’on regarde sur une carte de l’Egypte, on voit que Le Caire (et les pyramides de Gizeh voisines) et Abou Simbel sont quasiment aux extrémités nord et sud du pays… Cela n’arrange pas les choses pour optimiser son parcours !

Même si elle est un peu moins touristique que Louxor, elle reste un lieu de passage pour de nombreux touristes. Notamment parce qu’elle est le lieu d’arrivée des croisières. Cela se ressent donc parfois pour les visites ou activités. Et sur la négociation des prix pour le taxi et le bateau… C’est pour cette raison d’ailleurs qu’il est difficile de partager des prix fixes, les prix variant d’un client à l’autre en fonction du degré de négociation ! Dans tous les cas, les ordres de grandeurs sont toujours de l’ordre de quelques euros maximum pour une prestation de type taxi ou bateau.

Cet aspect touristique se ressent aussi parfois sur les felouques. Pendant la navigation on peut par exemple essayer de vous vendre des babioles. Ou bien des enfants viennent à côté de vous dans leur petite embarcation et pousse la chansonnette pour obtenir un petit billet. Mais c’est le jeu, il faut juste le savoir.

Visiter Assouan ou Louxor ?

Le centre-ville d'Assouan

Le centre-ville d’Assouan

C’est une question que l’on peut se poser si jamais on doit faire un choix dans son planning d’organisation. La réponse n’est pas simple mais je vais tout de même tenter d’y répondre.

Il est clair que le barrage, les petites îles autour, la felouque, ne sont pas des éléments qui sortent du lot et qui peuvent justifier un séjour à Assouan en eux-même. Le temple de Philae est très beau, notamment par son côté atypique de positionnement sur une île à laquelle on accède en bateau. Mais Louxor dispose également de son lot de temples dans ses environs.

Seul les temples d’Abou Simbel, dont la visite se fait sur une journée (ou plus), au départ d’Assouan, peuvent justifier que l’on se rende dans cette partie de l’Egypte. Et clairement ces temples d’Abou Simbel sont magnifiques, et font parti de mes incontournables en Egypte.

Donc je dirais que si vous êtes prêts à vous rendre à Abou Simbel (6 heures de route aller-retour depuis Assouan), privilégiez Assouan. Le temple de Philae et les petites îles autour amèneront alors un côté dépaysant et atypique à votre séjour. Sinon visez Louxor, il y a déjà largement de quoi faire !

En espérant avoir pu vous aider si vous envisagez de visiter Assouan, ou plus largement si vous êtes dans vos préparatifs de voyage en Egypte. Je vous souhaite dans ce cas, un bon séjour 😉 .

Carte de points d'intérêt à voir et visiter à Assouan

Carte de points d’intérêt à Assouan évoqués dans cet article

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. GOUTTENEGRE Claudine dit :

    Sur notre voyage prévu en Egypte il y a une journée qui me contrarie dans le sens ou nous devons choisir entre : visiter Assouan matin, le temple de Philae, village nubien et tour en felouque l’après-midi OU excursion journée à Abou Simbel ? Je connais votre réponse…

    • C’est un choix difficile, mais je partirais quand même sur la journée à Abou Simbel. Les temples d’Abou Simbel sont vraiment impressionnant, et ils m’ont personnellement marqué.
      Pour la visite d’Assouan, le centre-ville et le village nubien, ce ne sont pas des incontournables. Le tour en Felouque est agréable, essayez tout de même d’en faire un en soirée après votre journée à Abou Simbel (ou la veille) si possible.
      Pour Philae c’est dommage, c’est un beau temple également, avec la particularité d’y accéder en bateau. Néanmoins, entre Abou Simbel et Philae je choisis Abou Simbel tout de même 😉 .
      Je vous souhaite un bon séjour à Assouan.

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire