The Shard : infos, conseils et tickets pour la vue panoramique sur Londres !

The Shard vue depuis les quais de Londres

The Shard vue depuis les quais de Londres

Londres, comme la plupart des grandes capitales ou grandes villes, comporte de nombreux buildings. Parmi ceux-ci, l’un d’eux sort du lot : il s’agit de The Shard, une grande tour de verre et d’acier située non loin de la Tamise. Au-delà de son aspect visuel, il est possible de monter dans les derniers étages de The Shard afin de disposer d’une vue panoramique sur Londres et les alentours.

Durant mon séjour à Londres, nous nous sommes rendus au sommet de The Shard, à l’observatoire dît « The View from The Shard« . Je reviens dans cet article en quoi consiste cette « visite », et surtout ce qu’il faut savoir pour bien la préparer. Les tickets d’entrée à The Shard présentent en effet une particularité à connaître tout de suite : ils sont moins cher si on les achète avant le jour-même !  Une économie de 15% non négligeable, dont je parle plus bas.

Photographe amateur, j’aborde également en fin d’article les endroits de Londres que j’ai trouvé particulièrement intéressant pour photographier The Shard.

The Shard : se procurer les tickets

La file d'attente pour les tickets de The Shard

La file d’attente pour les tickets de The Shard

Pour ceux qui ont l’habitude de voyager dans des grandes villes et se rendre dans ce type d’endroit, on sait que monter dans un building de ce type est rarement (jamais…) gratuit. Je pense par exemple aux gratte-ciel de New-York comme l’Empire State Building ou le Top of The Rock, le Burj Khalifa à Dubai, ou la Tour Montparnasse à Paris.

J’aborde donc ce point du prix des tickets en premier car il existe un moyen de faire quelques économies non-négligeables. Ceci, en les réservant à l’avance.

Acheter ses billets sur place au prix fort

Le billet d’entrée acheté sur place vaut 32 £ (Livres Sterling), soit environ 38 € (bien sûr ça dépend du taux de conversion, mais l’ordre de grandeur est là). C’est 6 € de plus qu’en réservant à l’avance.

Au 72ème étage de The Shard à Londres

Au 72ème étage de The Shard

Même si on le paye au prix fort, acheter ses billets pour The Shard sur place amène malgré tout certains avantages :

  • pas de contrainte sur une date précise de visite, donc on visite Londres à sa guise en improvisant plus ou moins son programme sur place.
  • on peut choisir le bon jour pour accéder au sommet de la tour pour profiter de la vue panoramique. La météo à Londres est parfois capricieuse, et il est clair que la vue est plus belle par beau temps que par jour de pluie…

En fonction de la saison, il peut y avoir de l’attente pour se procurer les tickets si on les achète sur place, notamment vers la fin de journée. A cette heure (peu avant le coucher de soleil), Londres est en effet parée des couleurs du soleil qui se couche, ce qui sublime le panorama.

C’est d’ailleurs cet horaire que j’avais ciblée (une heure avant le coucher du soleil environ). Même si c’était hors saison, j’ai pu constater un peu d’attente pour se procurer les tickets.

Acheter ses billets pour The Shard à l’avance

Dans l'ascenseur de The Shard à Londres

Dans l’ascenseur de The Shard

C’est la solution que je préconise et que j’avais pratiquée, car elle est moins chère. Et c’est d’autant plus valable si l’on voyage à plusieurs, notamment en famille. Pour 4 personnes (2 adultes et 2 enfants), l’économie est tout de même d’une vingtaine d’euros.

Vous pouvez vous les procurer sur le site de GetYourGuide, afin de pouvoir payer en euros. Mais aussi pour pouvoir annuler jusqu’à 3 jours avant la date de réservation si jamais vous devez annuler. Pour cela deux alternatives :

  • le ticket standard (environ 31 € par adulte, 25 € pour les moins de 18 ans, gratuit en dessous de 3 ans), que l’on peut réserver ici.
  • un ticket similaire mais permettant de disposer d’une coupe de champagne au bar de l’observatoire (compter une dizaine d’euros supplémentaires).

Un conseil tout de même pour vous procurer les billets par avance : si vous le pouvez attendez les derniers jours avant votre séjour à Londres. Et guettez la météo : comme je le disais plus haut, il vaut mieux monter au sommet de The Shard par beau temps, pour profiter d’une plus belle vue. Pour ma part, j’avais réservé mes billets la veille depuis mon hôtel à Londres, directement sur cette page. J’avais ensuite reçu les billets électroniques par mail, à échanger sur place au « Ticket Desk ».

Tickets pour The Shard : bon à savoir

L'observation desk de The Shard à Londres

L’observation desk de The Shard

Quelques points concernant ces tickets pour The View From The Shard méritent d’être soulignés. Je les détaille ici.

Dans tous les cas, il faut passer par le guichet à l’entrée. Pour une « visite » de ce type il est évident que le flux doit être régulé : on ne peut pas envoyer trop de monde en même temps sur la plateforme d’observation car celle-ci a une superficie forcément limitée.

Au guichet, on vous propose donc des horaires pour accéder à la plateforme. En général il n’y a pas d’attente, mais certains jours (en haute saison ou les week-ends), il faudra potentiellement prendre à un horaire plus loin dans la journée. Ce sera alors l’occasion de découvrir les alentours de The Shard entre deux, et j’en parle plus loin.

Le bar de The Shard où l'on peut prendre son verre de Champagne

Le bar où l’on peut prendre un verre

Les tickets d’entrée réservés à l’avance permettent d’accéder à une file dédiée. Le fait que ces tickets soient moins chers peut amener un peu (voire beaucoup) d’attente malgré tout, car ce bon plan est connu. Sur place on pourra alors vous proposer de débourser encore 10 £ supplémentaires pour couper la file… Personnellement je n’ai pas été confronté à ça, mais c’est à savoir.

Les équipes de The Shard ont conscience que de monter à l’observatoire par très mauvais temps n’a pas d’intérêt. Donc si vous avez réservé à l’avance et que c’est le cas, il vous est possible de revenir gratuitement dans les 3 mois qui suivent (ce point est bien sûr à statuer au guichet si ça vous arrive).

La règle est la suivante : si l’on ne peut pas voir au moins 3 monuments parmi une liste définie de monuments plus ou moins loin, on est dans ces conditions. Cette liste est : le London Eye (celui le plus loin), la cathédrale Saint Paul, les buildings du 20 Fenchurch Street (celui en forme de talkie walkie de l’autre côté de la Tamise) et du One Canada Square, et le Tower Bridge.

Disposer d’un city-pass de Londres

Carte du London Pass : city-pass de Londres

London pass

La dernière alternative pour avoir son ticket pour The Shard est d’avoir un city-pass qui le contient. Pour cela plusieurs alternatives :

Pour davantage de détails sur ces pass touristiques de Londres, et notamment comment faire son choix, j’ai dédié un article sur le blog à ce sujet de l’achat d’un city-pass à Londres.

Accéder au sommet de The Shard et sa vue panoramique

Horaires

Une vue sur Londres depuis l'Observation Desk de The Shard

Une vue sur Londres depuis l’Observation Desk

Les horaires d’accès à The Shard dépendent de la saison, et du jour de la semaine. Globalement :

  • de novembre à mars, c’est 10h – 18h du dimanche au mercredi, et 10h – 22h du jeudi au samedi.
  • le reste (d’avril à octobre), c’est 10h – 21h.

Néanmoins, il peut y avoir des exceptions certains jours (ouverture une heure plus tôt, fermeture une heure plus tard, etc…). Vous pouvez obtenir les horaires exactes, jour par jour, sur cette page.

Un point important : la dernière admission se fait une heure avant l’heure de fermeture. Vous aurez alors une heure à passer sur place maximum.

L’ascenseur jusqu’au sommet de The Shard

Panorama sur Londres depuis The Shard

Panorama sur Londres

Billets en main, il faut passer un service de sécurité afin d’accéder à l’ascenseur. Si vous avez des sacs à dos ou poussette, il faudra les laisser en consigne : c’est gratuit, et on les récupère après la visite.

Avant l’ascenseur, histoire de faire passer le temps et faire du business, un photographe vous prend en photo sur un fond vert. L’objectif, vous l’aurez compris, est de vous vendre une photo (ou d’autres articles en lien avec ces photos) à la sortie, moyennant un prix relativement élevé. Les amateurs de ce genre de souvenirs apprécieront 🙂 .

Une fois dans l’ascenseur c’est très rapide : celui-ci atteint le sommet en quelques secondes. Une fois en haut, sur le plateau :

  • on peut donc se promener et profiter de la vue à 360° sur Londres. L’espace est circulaire avec l’ascenseur qui arrive par le centre.
  • il est possible de prendre un verre au bar. Des chaises sont à disposition, afin de boire son verre avec la vue panoramique. C’est ici que vous pouvez récupérer votre verre de champagne si vous l’avez sélectionné lors de la réservation.
  • on peut accéder à une plateforme un peu plus haut encore, via un escalier. La vue reste la même, mais ça permet surtout d’avoir un espace plus important.

Que voit-on depuis la plateforme d’observation ?

Vue sur le Tower Bridge depuis The Shard

Vue sur le Tower Bridge

La tour de The Shard mesure en tout, en comptant son antenne, près de 310 mètres de haut. La plateforme d’observation se trouve au 72ème étage, et elle est de ce fait la plus haute tour d’observation de l’Europe de l’Ouest !

Cette hauteur permet de voir très loin dans les alentours, dans Londres et ses banlieues. Mais l’intérêt réside surtout dans l’observation des monuments des alentours.

Parmi ceux ci, on peut citer :

  • le Tower Bridge
  • la Tour de Londres
  • la cathédrale Saint Paul
  • la grande roue du London Eye au loin, et même Big Ben. Il faut avoir une bonne vue mais on les distingue.

En contre-bas également, côté Est, un impressionnant réseau de rails, et sur lesquels on peut apercevoir des trains qui circulent. Forcément ils semblent tout petit vus d’en haut !

Que faire et voir autour de The Shard ?

Dans la Hay's Galleria de Londres

Dans la Hay’s Galleria de Londres

The Shard se trouve sur la rive sud de la Tamise, à l’Est de Londres. On peut coupler sa visite avec d’autres points caractéristiques de Londres. Voici ce que l’on peut découvrir autour, du moins ce que j’avais inclus lors de mon passage dans ce quartier :

  • le marché du Borough Market. Ce grand marché, en partie couvert, est typique et il est agréable de le traverser pour s’imprégner de son ambiance. Venant de l’ouest nous l’avons traversé, et y avons d’ailleurs au passage acheté un jus de fruits pressé sur place. On y trouve tout type de produits, essentiellement alimentaires.
  • la Hay’s Galleria, une grande galerie couverte dans laquelle on trouve des petites boutiques et bars. Nous ne nous y sommes pas attardés mais j’ai trouvé ce bâtiment magnifique avec sa grande verrière. Le détour ne coûte rien : on la traverse pour arriver au bord de la Tamise, et rejoindre ensuite l’hôtel de ville (en tournant à droite vers l’Est).
  • L'hôtel de ville de Londres et le Tower Bridge

    L’hôtel de ville de Londres et le Tower Bridge

    l’hôtel de ville de Londres, et la place piétonne attenante. Celui-ci a une architecture moderne, en forme de demie-sphère penchée. Un peu plus loin on aperçoit le Tower Bridge. J’ai trouvé cet endroit particulièrement photogénique.

  • le Tower Bridge, que l’on aperçoit déjà bien depuis la vue panoramique de The Shard. L’occasion ici de s’en approcher et pourquoi pas le traverser à pieds. De l’autre côté, il amène au niveau de la Tour de Londres.

Si cela vous intéresse vous pouvez consulter l’article du blog que j’ai dédié à ma visite de Londres en 3 jours. J’y indique comment je me suis organisé, notamment durant cette après-midi de visite qui a inclut l’accès au sommet de The Shard et les points dans les alentours que je viens de mentionner.

Mes conseils pour photographier la tour de The Shard

Vue sur The Shard depuis le London Bridge

Vue sur The Shard depuis le London Bridge

Photographe amateur, je trouve que la tour de The Shard est particulièrement photogénique car elle tranche avec ce que l’on trouve autour. Par sa taille, son emplacement et son architecture caractéristique elle s’inscrit assez facilement dans les paysages londoniens. L’occasion donc de trouver des prises de vue pour la photographier.

Ce paragraphe intéressera surtout les amateurs de photo. Mais il peut aussi vous inspirer pour d’éventuels itinéraires de promenade dans Londres 😉 . J’indique donc ici quelques endroits où l’angle de vue sur The Shard permet de faire des photos qui sortent de l’ordinaire.

Ces conseils sont bien sûr subjectifs, et n’hésitez pas à venir partager les vôtres en commentaires également si vous en avez !

Le rooftop du One New Change

Le One New Change est une galerie commerciale qui se trouve juste à côté de la Cathédrale Saint Paul. Mais elle dispose surtout d’un accès à son toit (rooftop), via un ascenseur. L’accès à ce toit est gratuit et il permet de prendre un peu de hauteur afin d’avoir la vue sur les toits de Londres.

Vue sur The Shard depuis le One New Change

Vue sur The Shard depuis le One New Change

La proximité avec la cathédrale fait que c’est ce monument que l’on voit évidemment en premier. Mais en direction du sud on voit très bien The Shard !

Les quais de la Tamise

Les quais de la rive nord de la Tamise permettent que l’on s’y promène à pieds, l’occasion d’avoir une belle vue sur The Shard. Parmi les points que j’ai apprécié pour photographier The Shard :

  • juste en dessous du London Bridge. Pour remonter de l’autre côté, il existe un escalier : depuis cet endroit on a dans le champ le pont à droite, l’escalier à gauche et The Shard dans le centre.
  • différents points sur le chemin permettant d’intégrer des bancs, des lampadaires ou des feuilles d’arbre dans le cadre de la photo. Dans mon cas c’était en automne avec de belles couleurs.

L’hôtel de ville de Londres

The Shard sous la pluie

The Shard sous la pluie

J’en ai parlé plus haut dans l’article, l’hôtel de ville et la grande place piétonne à côté sont situés non loin de The Shard. Cet endroit est photogénique avec les bâtiments modernes autour de ce lieu, l’espèce d’atrium dans le sol, le sol en forme de parquet, etc…

Bref, l’occasion de trouver différents angles pour photographier The Shard. La photo qui illustre ce paragraphe parlera d’elle-même.

Je précise que pour les conseils photo que j’ai indiqué dans cet article du blog sur The Shard, les photos qui les illustrent sont issues de mes sorties matinales dans Londres. Lorsque je visite une ville comme Londres, je pars en général très tôt le matin pour faire les photos. D’une part pour la lumière (quand il ne pleut pas…), mais aussi pour le calme.

Bilan sur ma visite de The Shard

En retour d’expérience, je peux dire que j’ai apprécié cette activité. Cette plateforme d’observation permet de voir Londres de haut, et de situer facilement les monuments dans la ville. Par ailleurs cette activité plaît en général à toute la famille, et amène de la variété aux visites de musées ou monuments.

Londres est une ville très touristique et de ce fait il peut y avoir du monde aux guichets. Que l’on ait son billet à l’avance ou en l’achetant sur place, il faudra potentiellement faire la queue. Je n’ai pas été confronté à ce problème (visite en semaine et l’hiver), mais c’est à savoir. On constate des commentaires de visiteurs mécontents à cause de ça sur les sites de réservation en ligne… Mais c’est normal : pour des raisons d’espace sur la plateforme et de sécurité, il faut forcément réguler les montées.

J’espère avoir pu vous éclairer sur la visite de The Shard. Si vous projetez de vous y rendre pour la vue panoramique qu’il donne sur Londres, ou tout simplement l’observer durant vos promenades dans la ville, je vous souhaite une bonne visite 😉 .

The Shard à Londres aux couleurs de l'automne

The Shard aux couleurs de l’automne

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire