Top of the Rock à New-York : infos, tickets & retour d’expérience

La vue sur Central Park depuis le sommet du Top of the Rock

La vue sur Central Park depuis le sommet du Top of the Rock

Le Top of the Rock de New-York est une plateforme d’observation emblématique de la ville. Celle-ci se trouve au sommet d’un gratte-ciel du Rockefeller Center. Même si d’extérieur il n’est pas plus marquant que cela, cette plateforme à son sommet est souvent considérée comme incontournable.

Un incontournable que l’on réalise lors d’un séjour à New-York. Du moins lors d’un premier séjour dans cette ville. Et ceci pour deux raisons principalement :

  • cette activité fait partie de tous les pass touristiques de New-York
  • le Top of the Rock représente une alternative à la plateforme d’observation de l’Empire State Building, et avec une vue différente sur New-York

Lors de mon voyage à New-York je me suis rendu à cette plateforme d’observation du Top of the Rock (ce fut d’ailleurs la première activité que j’ai faite…). Ainsi, je reviens dans cet article sur cette expérience, en indiquant aussi au passage quelques éléments pratiques pour organiser cette visite. Notamment : quel est le prix pour accéder au sommet du Top of The Rock ? Quels city-pass incluent cette activité ? Est-ce que cela vaut le coup ? Et qu’est-ce que l’on peut faire d’autre au Top the Rock ?

Accès et tickets pour le Top of the Rock

Je décrirais plus loin en quoi consiste l’accès au sommet de ce gratte-ciel et ce que l’on peut y voir. Mais je commence par l’aspect pratique des tickets et de leur prix, élément qui peut être important pour se décider à faire cette activité.

Acheter ses tickets sur place

Un des panoramas sur Manhattan depuis le Top of the Rock

Un des panoramas sur Manhattan

La première alternative est d’acheter ses billets sur place, en faisant la queue. Le prix du ticket est alors de :

  • 36 $ pour les adultes
  • 30 $ pour les enfants (de 6 à 12 ans)
  • gratuit en dessous de 6 ans

La conversion en euros dépend du taux entre les 2 monnaies, mais reste en gros similaire au prix en dollars (soit une petite quarantaine d’euros). Par ailleurs payer sur place peut amener des frais bancaires supplémentaires en fonction de la carte bancaire utilisée, ou au moment du retrait des dollars au distributeur.

Disposer de billets coupe-file payés à l’avance

La façade du Top of the Rock de New-York

La façade du Top of the Rock

Avoir ses tickets à l’avance pour la plateforme du Top of the Rock permet :

  • d’éviter la file d’attente pour acheter ses tickets au guichet sur place
  • de payer en euros sur un site internet en français.

En principe le site qui le propose au meilleur prix est Ceetiz. Avec la taxe de 3$ ajoutée au moment de payer sur le site officiel du Top of the Rock, et conversion faîte il est plus avantageux de passer par ce site. Par ailleurs on paye en euros, et il est même possible de payer en chèques vacances ANCV si vous en avez.

Il est à noter que ces tickets permettent d’éviter de faire la queue pour leur achat. Mais pas d’éviter de faire la queue pour prendre l’ascenseur. Comme toujours pour ce type d’activité, le nombre de personnes qui accèdent à la plateforme en même temps est limité. Et c’est logique car la taille de la plateforme d’observation n’est pas extensible d’une part, et encore moins celle de l’ascenseur… Cette contrainte amène des commentaires négatifs parfois sur les sites de réservation en ligne, mais c’est ainsi.

Au moment de la réservation, même si une date est sélectionnée, celle-ci n’a pas réellement d’importance. Elle sert surtout pour pouvoir annuler sa réservation (jusqu’à 24 heures avant la date choisie).

Monter au Top of the Rock se fait à la date et heure souhaitées durant son séjour à New-York, ce qui est indispensable pour pouvoir adapter son planning. Inutile de préciser que contempler New-York sous la pluie ou la brume n’a pas grand intérêt…

Disposer d’un city-pass qui inclut le Top of the Rock

New-York City Pass

New-York City Pass

Monter au sommet du Top of the Rock est souvent considéré comme un incontournable lors d’un séjour à New-York.

De ce fait cette activité est incluse à tous les city-pass de la ville. Ces city-pass ont pour intérêt de regrouper, selon des critères différents, des activités à faire à New-York (visites de musées ou attractions entre autres), avec un intérêt financier derrière.

Pour y voir plus clair, et comprendre l’intérêt d’acheter un de ces pass touristiques, vous pouvez consulter l’article du blog que j’ai dédié à ces city-pass de New-York.

New York City Explorer Pass

New York City Explorer Pass (Crédit Photo : GetYourGuide.fr)

En synthèse rapide les city-pass qui comprennent le ticket d’accès au Top of the Rock sont :

  • New-York City Pass: il contient 6 attractions parmi les plus incontournables de New-York
  • Big Apple City Pass: un combiné proposé par Ticketbar avec notamment un transfert depuis l’aéroport jusque le centre-ville de New-York.
  • New-York Pass: donne l’accès à 80 visites pendant un nombre défini de jours.
  • Pass Explorateur : donne l’accès à un nombre choisi d’attractions, parmi une liste définie et comportant les incontournables de New-York.
  • Pass Freestyle : donne l’accès à un nombre choisi d’attractions, ainsi qu’aux bus touristiques de New-York.

Pour info, lors de ma visite de New-York, j’avais pris le New-York City Pass. Et je l’avais justement récupéré au Top of the Rock, en incluant donc cette activité à mon programme.

Informations pratiques

Concrètement, les informations pratiques principales à connaître pour organiser sa montée au sommet de ce building sont :

  • Adresse : l’entrée principale se trouve le long de la 50th Street, entre la 5th et la 6th Avenue. Il est écrit « Observation Desk » à l’entrée.
  • Horaires d’ouvertures : l’accès est ouvert tous les jours de 8h à minuit. Mais la dernière montée s’effectue à 23h15. Attention : l’accès en fin de journée pour le coucher du soleil est en général prisé. Si vous souhaitez vous y rendre à cette occasion ne vous y rendez pas trop tard car il peut y avoir de l’attente pour accéder à la plateforme.

Le panorama au Top of the Rock ?

La vue sur le sud de Manhattan depuis le Top of the Rock

La vue sur le sud de Manhattan depuis le Top of the Rock

Le Top of the Rock mesure environ 260 mètres de hauteur, et la plateforme d’observation se trouve au 70ème étage. Plus précisément on parle de plateformes, ou terrasses, au pluriel, car il y en a 3 auxquelles on accède durant la visite, entre les 67ème et 70ème étage.

Ce building se trouve globalement dans le centre de Manhattan, légèrement au sud de Central Park. De ce fait, depuis son observatoire, on peut voir :

  • la partie sud de Manhattan, avec notamment l’Empire State Building. C’est d’ailleurs l’un des principaux avantages d’accéder à cette plateforme d’observation : on voit l’Empire State Building sous un autre angle. La photo qui illustre ce paragraphe parlera d’elle-même 😉 .
  • Central Park, au nord donc.
  • et beaucoup d’autres buildings, dont notamment le One World Trade Center au loin, au sud de Manhattan.

Il est donc possible d’accéder aux différentes plateformes et ainsi disposer d’un panorama à 360° sur New-York et ses alentours. L’une des terrasses se trouve au bord du vide, la sécurité étant assurée par une vitre transparente. Quelques espaces permettent de passer l’appareil photo afin de faire de bonnes photos. Sinon collez votre objectif au plus près de la vitre pour limiter les reflets.

Le Top of the Rock dans le Rockefeller Center

Dans le magasin Légo de New-York, au Rockefeller Center

Dans le magasin Lego du Rockefeller Center

Le Top of the Rock fait parti du grand complexe du Rockefeller Center. Top of the Rock signifie justement le sommet du « Rock », diminutif pour le Rockeffeler Center. Celui-ci est composé de 19 bâtiments commerciaux, dans lesquels on trouve différentes sortes de boutiques.

Parmi celles-ci, on peut citer par exemple des magasins de vêtements, bijoux et accessoires, mais aussi des magasins ludiques.

Dans le magasin Nintendo de New-York, au Rockefeller Center

Je pense aux boutiques Lego ou Nintendo, par lesquelles nous avons fait un passage. Elles intéresseront particulièrement les familles (ou mêmes les grands enfants comme on dit 🙂 ).

Vous pouvez obtenir la liste complète des boutiques sur le site internet du Rockefeller Center (en anglais). Mais aussi les événements qui s’y tiennent, avec notamment l’installation de la célèbre patinoire de New-York. C’est en effet sur la grande place de ce complexe qu’elle est installée tous les ans, en général dès le mois d’octobre.

Mon avis sur la plateforme d’observation

Mon expérience

Le Rockefeller Center

Le Rockefeller Center

Je l’ai dit plus haut, prendre l’ascenseur pour accéder à la plateforme d’observation du Top of the Rock a été ma première « visite » à New-York. Et c’était voulu de notre part : c’était une première entrée en matière : voir New-York en prenant de la hauteur met tout de suite dans le bain !

C’était pour nous l’occasion aussi de se repérer un peu dans cette ville en ciblant les différents quartiers. C’est tout de suite plus concret que de regarder un plan 🙂 .

Bref, une expérience positive, et nous ne regrettons pas d’y être monté. En revanche la fin de matinée n’est pas forcément la meilleure heure pour obtenir de bonnes lumières. Je pense à l’aspect photo ici, où une fin d’après-midi (ou tout début de journée en fonction de l’heure du lever du soleil) sera plus propice à réaliser de bonnes photos. Si c’était à refaire, j’irais donc au Top of the Rock plutôt en fin d’après-midi.

Top of the Rock ou Empire State Building ?

Vue sur les rues de New-York depuis le Top of the Rock

Vue sur les rues de New-York depuis le Top of the Rock

Si vous avez lu mon article du blog sur ma visite de New-York en 5 jours, vous savez que je suis monté également à la plateforme d’observation de l’Empire State Building. J’ai donc fait les deux et peux comparer, notamment si vous êtes dans l’optique de n’en faire qu’une seule pour une question de budget, de timing, ou d’acquisition d’un city-pass qui n’inclut pas les deux activités.

Sans entrer dans la facilité de dire que les deux sont à faire, voici quelques éléments factuels :

  • Le Top of the Rock permet de voir l’Empire State Building et Central Park
  • L’Empire State Building permet de voir Time Square illuminé si vous vous y rendez la nuit. Et il reste mythique.

J’avais souvent entendu dire que monter au Top of the Rock permet de voir l’Empire State Building, et que c’est son point fort. C’est vrai. Mais personnellement je n’envisageais pas me rendre à New-York sans monter au sommet de l’Empire State Building. Bref, indécis, j’ai fait les deux et ne le regrette pas car les points de vue sont différents.

Coucher de soleil sur New-York depuis le haut de l'Empire State Building

Coucher de soleil sur New-York depuis le haut de l’Empire State Building

Si vous envisagez de faire les deux, quelques conseils :

  • Espacez ces visites sur votre séjour. Monter au sommet des ces gratte-ciel la même journée pourrait diminuer l’effet de surprise. J’avais pour ma part fait le Top of the Rock au départ et l’Empire State Building l’avant-dernier jour.
  • Etudiez les possibilités proposées par les différents city-pass de New-York, car certains incluent ces 2 activités. J’avais pris le New-York City-Pass, et au-delà d’inclure les deux, il comporte un ticket permettant de monter 2 fois dans la même journée en haut de l’Empire State Building (une fois en journée, et une fois en soirée). C’est à cette occasion que j’ai donc pu voir d’en haut Manhattan (et notamment Time Square) sous les lumières de la nuit.

En espérant avoir pu vous éclairer sur le Top of the Rock, l’achat des tickets, et les informations pratiques pour y préparer sa visite. Si vous êtes dans vos préparatifs de voyage à New-York, je vous souhaite une bonne visite 😉 .

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire