Alternatives de city pass pour New York ? Conseils pour bien choisir

New York City Pass

New York City Pass

Lors d’un séjour dans la Grande Pomme, disposer d’un city-pass à New York (ou pass touristique) est essentiel pour faire des économies non négligeables. Les visites coûtent en effet relativement chers et il est difficilement envisageable de découvrir cette ville sans se rendre dans certains des lieux emblématiques que sont (entre autres) :

  • l’Empire State Building
  • la statue de la Liberté
  • le Top of the Rock
  • les grands musées (MOMA, MET, musée Gugenheim)
  • le One World Trade Center
  • etc…

J’indique dans cet article les alternatives de city-pass à New York, et comment les acheter. Il en existe en effet plusieurs, 6 pour être précis, et ils présentent des avantages différents. Chaque pass de New York correspond en effet à un type de séjour, et il est important de bien comprendre leurs nuances.

Pass touristiques à New York : les principes

Que contiennent-ils ?

Une des vues depuis le sommet de l'Empire State Building de New-York

Une des vues depuis le sommet de l’Empire State Building

Quelque soit le pass de New York dont on dispose, les principes de base suivants s’appliquent :

  • ils comportent tous un ensemble d’attractions. Par « attraction » on entend musée, accès au sommet d’un building, ferry, etc…
  • aucun n’inclut de tickets de transports publics (métro, bus). Pour cela il faut prendre directement sur place la « Metro Card ». Néanmoins, un point intéressant : le New York Pass Freestyle permet l’accès pendant 3 jours au bus touristique. Celui-ci comporte 5 lignes et dessert beaucoup d’endroits dans Manhattan.

Comment obtenir son city-pass ?

Quelque soit le city-pass de New York que l’on choisit (je les décris plus loin), il existe deux alternatives pour se les procurer.

L’acheter en France

Coucher de soleil sur New York depuis le haut de l'Empire State Building

Coucher de soleil sur New York depuis le haut de l’Empire State Building

Je précise que lorsque je mentionne l’achat depuis la France, cela englobe n’importe quel endroit hormis un guichet en ville… Un city pass de New York peut s’acheter par avance également sur place, à son arrivée par exemple, depuis sa chambre d’hôtel. Et ceci jusqu’au jour-même où l’on souhaite l’activer.

Disposer de son city-pass par avance est la méthode la plus simple et efficace, car elle permet de profiter des avantages suivants :

  • on paye en euros ! C’est l’avantage principal car on évite les problématiques de retrait de dollars, de taux de conversion avantageux ou pas, de frais bancaires éventuels, etc… On paye donc le prix affiché sur le site de réservation, et c’est tout.
  • pour le New York City-Pass, il est même possible de payer en chèque vacances ANCV en passant par le site français de Ceetiz.
  • on a le temps de se poser pour bien choisir. Arriver au guichet d’une attraction (l’Empire State Building par exemple) et devoir faire une sélection dans la précipitation peut amener à faire une erreur. Même s’ils sont avantageux, ils coûtent chers, et faire le mauvais choix serait dommage.
  • les descriptions sur les sites de réservation sont en français.
  • il n’est pas besoin de s’exprimer en anglais au guichet.

Faire son achat de city-pass directement à New York

La Nuit étoilée de Vincent Van Gogh exposée au MOMA à New-York

La Nuit étoilée de Vincent Van Gogh

Compte-tenu des facilités à les obtenir par avance, et du fait qu’ils ne sont pas plus cher en les réservant, il n’y a pas vraiment d’intérêt de les acheter directement là-bas.

Mais pour certains, c’est bien évidemment possible (c’est le cas du New York City Pass par exemple).

Je les évoque un par un plus loin dans cet article. Vous pouvez alors consulter les adresses de retrait pour ceux qui sont des cartes ou carnets physiques. Et donc vous rendre directement sur place pour vous les procurer.

Récupérer son pass à New York

Pour le récupérer, cela dépend du city-pass. Certains :

  • s’achètent et se récupèrent à New York, dans l’un des sites visités et compris dans le pass. Ils sont sous forme de carnet ou de carte magnétique.
  • sont dématérialisés sous forme d’application mobile
  • sont un ensemble de tickets que l’on reçoit au préalable par mail. On peut alors les imprimer avant son voyage ou les avoir sur son smartphone.

Synthèse pour choisir son city-pass

Je vais les décrire plus en détails dans les paragraphes qui suivent, mais en voici une synthèse :

Nom et lien du PassAvantage
New-York City PassCarnet qui contient 6 attractions parmi les incontournables à New York
New-York PassAccès à plus de 80 attractions pendant un nombre défini de jours (de 1 à 14). Le prix dépend du nombre de jours choisi.
Go City New-YorkPermet d'accéder à des attractions incontournables de New York en choisissant parmi une liste. Le prix dépend du nombre d'attractions choisi.
Big Apple PassContient un ensemble de billets pour une croisière près de la statue de la Liberté, l'Empire State Building, le musée du MET, une application mobile permettant de visiter New York en autonomie, ainsi que 10% de réduction sur les autres visites.

Le New York City Pass

Je commence par celui-ci car ce pass touristique est l’un des plus répandus pour la visite de New York. Il est adapté pour un premier séjour dans cette ville, car il inclue des attractions à la fois incontournables et variées.

Principe

New-York City Pass

New-York City Pass

Son principe est simple : il comporte une sélection de 6 attractions parmi les plus emblématiques de New York. Et il permet de plus de le personnaliser un minimum pour 3 d’entre elles.

Les activités comprises sont :

  • l’Empire State Building, avec en bonus la possibilité d’y accéder 2 fois dans la même journée. Une fois en journée et une fois de nuit pour voir la ville éclairée.
  • la visite du Musée Gugenheim ou l’accès au sommet du Top of the Rock. La proximité du Top of the Rock avec Central Park permet de disposer d’une vue différente sur Manhattan.
  • l’entrée au Metropolitan Museum of Art (MET), le musée le plus emblématique.
  • l’accès en ferry aux îles de la statue de la Liberté et d’Ellis Island ou une croisière en bateau le long de Manhattan.
  • le Musée du Mémorial du 11 septembre ou le musée Intrepid Sea, Air & Space.
  • l’entrée au Muséum d’Histoires Naturelles.
La vue sur le sud de Manhattan depuis le Top of the Rock

La vue sur le sud de Manhattan depuis le Top of the Rock

Pour sa réservation, il est plus intéressant de passer par ce site. Il permet de l’obtenir à un prix plus avantageux que sur place.

Il inclut à la fois des musées, l’accès au sommet de l’Empire State Building, et le ferry pour la statue de la Liberté et Ellis Island. Bref des incontournables variés pour une découverte de New York.

C’est ce city-pass que j’avais acheté pour ma visite de New York en 5 jours. Une nuance tout de même : lors de mon séjour il y a quelques années, c’est l’accès au MOMA (musée d’art moderne) qui était inclus, à la place du Mémorial du 11 septembre.

Utilisation

La statue de la Liberté à New-York

La statue de la Liberté : incontournable !

Il s’agit d’un feuillet qui comporte les billets des différentes visites et attractions. Il faut donc le récupérer (ou l’acheter) sur place.

Pour cela c’est très simple, il suffit de présenter son bon d’échange reçu par email au guichet de la première attraction comprise dans le pass et que l’on souhaite visiter. Pour ma part, je l’avais récupéré au guichet du Top of the Rock.

Le reste des billets pour la suite est compris dans ce carnet de tickets qui vous a été fourni. Ne le perdez pas !

Le New York Pass

Principe

Carte du New York Pass

Carte du New York Pass (Crédit photo : GetYourGuide.fr)

Il permet d’accéder aux entrées de plus de 80 sites de New York. Dont bien sûr les incontournables : Tof of the Rock, Empire State Building, MOMA, MET, etc…

Il vaut le coup pour ceux qui souhaitent profiter à fond sur le plan des visites. Il fonctionne en effet au nombre de jours, et on accède « à volonté » à l’ensemble des activités incluses.

Ainsi, l’activation du pass se fait lors de la première activité. Et l’on profite ensuite de toutes les autres souhaitées pendant le délai où il est activé (délai choisi lors de l’achat : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 10 ou 14 jours). Le principe étant à la journée, et non par base de 24 heures, il est important de commencer à l’utiliser en tout début de journée !

L'application mobile du New York Pass

L’application mobile du New York Pass

Vous pouvez obtenir la liste complète des activités et services couverts par ce city-pass de New York, et l’acheter sur cette page.

Il faut savoir que le prix est dégressif en fonction du nombre de jours sélectionnés, et qu’il est donc réellement intéressant si l’on y passe plusieurs jours.

Bref, pour une découverte de la ville sur quelques jours où l’on va flâner, et donc pas forcément consacrer tout son temps à visiter, il ne vaut pas le coup. Il est à mon sens davantage destiné :

  • aux voyageurs ayant déjà réalisé un voyage à New York, et souhaitant en profiter un maximum pour leur nouveau séjour.
  • ou ceux qui y consacrent un séjour d’une durée conséquente. Les premiers jours peuvent alors servir à s’imprégner de la ville tranquillement, puis d’optimiser ensuite son budget en réalisant les attractions payantes de manière condensée pendant quelques jours.

Utilisation

Pour l’utilisation c’est très simple :

  • soit on retire une carte sur place, au guichet du musée de Madame Tussauds. Cette carte magnétique est alors à utiliser à l’entrée des différents monuments et musées.
  • soit, une fois acheté, on télécharge l’application mobile associée, intitulée « New York Pass Travel Guide ». Après avoir entré les informations reçues lors de l’achat, on peut l’utiliser via son smartphone. Pas besoin de retirer quoique ce soit donc, ce qui est plutôt pratique.

Le New York Explorer Pass (ou Explorateur)

Principe

New York City Explorer Pass

New York City Explorer Pass (Crédit Photo : GetYourGuide.fr)

Le New York Explorer Pass est relativement similaire au New York City pass dont j’ai parlé plus haut. Sauf qu’ici on choisit ses activités parmi une liste qui en contient plus de 80. Pas besoin donc de disposer d’un pass incluant l’entrée au Museum d’Histoires Naturelles alors qu’on n’a pas forcément envie d’y aller…

Son prix fonctionne au nombre d’attractions sélectionnées, qui va 2 à 11 avec quelques paliers. Et plus on en sélectionne, plus il devient intéressant.

Disposer de celui-ci permet d’accéder entre autres aux classiques :

  • les observatoires du Top of the Rock et de l’Empire State Building
  • les musées du MOMA, MET, Guggenheim, et du mémorial du 11 septembre
  • le ferry jusque les îles de la statue de la Liberté et Ellis Island et son musée sur l’immigration
  • et bien d’autres (location de vélos, croisière, musées…). La liste complète est disponible sur cette page, où vous pouvez également l’acheter.

Il est valable pendant 30 jours, à savoir qu’à partir du moment où l’on a fait sa première visite, il reste 30 jours pour faire les suivantes.

Utilisation

L'intérieur du MET à New York

L’intérieur du MET à New York

Ce « New York Explorer pass » est pratique puisqu’il ne nécessite pas de disposer d’une carte magnétique ou d’un carnet à récupérer sur place.

Il suffit juste de l’acheter, et on reçoit un document par mail (au format PDF). Celui-ci contient :

  • un code-barre (c’est ce code qui sert de pass donc, et qu’il convient donc de passer pour chaque activité). Soit vous l’imprimez, soit vous présentez votre smartphone. Dans ce cas je recommande quand même de l’imprimer ou de le transmettre à quelqu’un d’autre au cas où n’auriez plus votre smartphone sur place (perte, vol, casse, problème de batterie, etc…).
  • les instructions et la liste des activités incluses
  • un mini-guide de New York en français.

Vous pouvez vous le procurer sur cette page.

Le New York SightSeeing Pass

Celui-ci est relativement nouveau (il a été créé en 2019), et son principe est similaire au Pass Explorateur dont je viens de parler. A une différence près : il comporte l’accès au building du One World Trade Center et son One World Observatory.

Le One World Trade Center

Le One World Trade Center

Il est de ce fait le seul city-pass de New York qui inclue l’accès à la plateforme d’observation du One World Trade Center, le plus haut gratte-ciel de la ville.

En dehors, le principe est identique au précédent : on sélectionne un nombre d’activités parmi une liste définie, ce qui définit son prix. Parmi les plus classiques :

  • le musée d’art moderne du MoMA
  • l’observatoire du Top of the Rock
  • le ferry pour la statue de la Liberté et Ellis Island
  • le musée du mémorial du 11 septembre

Vous trouverez la liste complète sur cette page. Il n’est pas forcément nécessaire de les choisir par avance, il suffit de les « consommer » une fois sur place. Elles sont alors décomptées de la carte.

Pour le prix, cela dépend du nombre d’activités choisies, allant de 2 à 12. Sa durée de validité est de 30 jours, activée à la première visite. La date de sélection lors de la réservation sert juste pour information, et pour pouvoir l’annuler jusqu’à 24 heures avant si besoin.

Vous pouvez le réserver sur cette page, sa récupération se faisant à l’office du tourisme de Manhattan, au niveau de Times Square (c’est une carte magnétique).

Le Freestyle Pass New York

Pass Freestyle de New York

Pass Freestyle de New York

La principale caractéristique du Freestyle Pass est de comporter un accès au bus touristique « hop-on hop-off » en illimité pendant 72 heures, ainsi qu’à d’autres attractions.

On sélectionne ensuite un ensemble d’activités complémentaires parmi une liste définie.

Son prix dépend de leur nombre, à savoir 3, 5 ou 7. Cette liste contient des incontournables (l’observatoire du Top of the Rock, le musée du MOMA, etc…), mais en oublie aussi… Typiquement il ne comporte pas l’accès à l’observatoire de l’Empire State Building.

D’un point de vue pratique, le Freestyle Pass est une carte qu’il faut retirer à New York. Vous pouvez l’acheter sur cette page. Mais compte-tenu de ses caractéristiques plutôt particulières, je ne le recommande pas forcément.

Mon avis sur les alternatives de city-pass à New York

L’intérêt de disposer d’un pass touristique

Taxis jaunes dans New-York

Les célèbres taxis jaunes new-yorkais

J’ai parcouru de nombreuses villes en Europe et dans le monde, et disposer d’un city-pass est souvent une question à se poser.

Ici, il est évident qu’il en existe au moins qui correspond à ses objectifs. Et compte-tenu du prix des attractions à New York, pouvoir faire des économies est appréciable. D’autant plus si l’on voyage à plusieurs ou en famille.

Le seul contexte où un pass ne serait pas utile serait un séjour dans la ville n’incluant aucune visite. Ou juste une (car à partir de 2, le Pass Explorateur est déjà intéressant). Mais pourquoi pas : sur un très court-séjour d’un jour ou deux, comme un stopover par exemple, on peut juste par exemple :

  • se promener dans les rues
  • faire une balade dans Central Park
  • traverser le Pont de Brooklyn
  • et monter en haut d’un building (l’Empire State Building par exemple).

Et dans ce cas, avoir choisi un city-pass pour profiter de New York n’est pas utile en effet.

Quel city-pass choisir ?

Times Square à New-York

Le quartier de Times Square

Je m’étais orienté pour ma part lors de mon voyage à New York vers le New York City Pass.

J’en ai été satisfait car il m’a permis de faire des économies sur des activités incontournables de New York, sans avoir à me forcer sur un nombre de visites conséquentes pour le rentabiliser.

Mais après coup je me dis que l’accès au Museum d’Histoires Naturelles, qui y est inclus, n’est pas non plus indispensable. On peut en voir d’autres ailleurs, relativement similaires, en Europe notamment.

Après réflexion je pense que j’aurais dû m’orienter plutôt vers le Pass Explorateur pour pouvoir ainsi sélectionner mes attractions. Celles-ci auraient été :

En revanche, si vous êtes dans l’optique de profiter un maximum des activités, du moins sur une partie de votre séjour, partez sur le New York Pass. Il est fait pour ça et sera vite rentabilisé.

En espérant avoir pu vous éclairer si vous êtes dans l’optique de prendre un city-pass pour votre séjour à New York. Ou du moins si vous vous renseignez sur les différentes alternatives.

Le musée Guggenheim de New York et son architecture moderne

Le musée Guggenheim de New York

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Altié dit :

    Bonjour, Juste une question d’ordre pratique: j’ai fait une simulation pour commander un city pass et visiblement, on passe au paiement avant de voir la liste des attractions, c’est bien ça ?

    • Bonjour,
      de quel city-pass parlez-vous exactement ?
      Pour répondre à votre question, quelque soit le city-pass de New-York, les sites vendeurs d’activités présentent en principe la liste des activités incluses dans la fiche de description, avant d’enclencher le souhait de l’acheter (et donc le paiement).
      Pour les pass touristiques incluant un nombre d’activités parmi une liste, il faut se référer à la liste complète. Soit elle est dans la page, soit elle est indiquée en référencement, et s’ouvre dans une autre page.
      Dans tous les cas, si vous êtes sur un site (un que je mentionne dans l’article, ou un autre) qui vous propose d’acheter un city-pass sans vous expliquer ce qu’il y a dedans, en effet n’allez pas plus loin…
      Je vous souhaite un bon séjour à New-York.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *