Où dormir à Majorque ? Mes conseils pour bien choisir son logement

Plage dans la baie d'Alcudia - Majorque

Les plages de la baie d’Alcudia

Lorsque l’on se projette pour un séjour à Majorque la question du logement vient rapidement. Où dormir à Majorque est en effet un élément déterminant pour passer un bon séjour, car même si Majorque est une « petite » île, cela reste relatif.

Je suis passé par là lors de mon préparatif de séjour à Majorque, et j’ai éliminé différentes options afin de trouver un logement qui correspondait le mieux à mon mode de séjour. Ces options étaient de viser une grande ville, un village, ou une zone touristique en bord de mer. Tout en tenant compte de leur emplacement sur l’île.

Je partage dans cet article quels sont les éléments à prendre en compte pour choisir son hébergement à Majorque. Que ce soit en hôtel, appartement, ou maison indépendante (type Airbnb). Le tout en me basant sur mon expérience de réservation, ainsi que mon expérience sur place.

Choisir son logement à Majorque : les contraintes

Les accès aux différentes zones de l’île

Les cultures en terrasse sur les flancs de la Serra de Tremuntana à Majorque

Les cultures en terrasse sur les flancs de la Serra de Tremuntana

Je l’ai dit en introduction, l’île de Majorque n’est pas si petite que cela. On compte en effet une centaine de kilomètres sur l’axe Ouest-Est, contre environ 80km sur l’axe Nord-Sud !

Mais, au-delà de la superficie, on trouve également quelques particularités au niveau des routes :

  • la partie nord de l’île contient la chaîne de montagne de la Serra de Tramuntana. C’est très joli et on y trouve notamment quelques petits villages nichés dans la montagne, ainsi que le cap de Formentor à l’extrémité Est. En contrepartie, l’accès se fait sur des routes de moyenne montagne, et l’on passe forcément davantage de temps sur la route que lorsque l’on est sur un axe principal.
  • la partie sud comporte quelques jolies criques également (la Calo des Moro ou la Colo des Figuera pour n’en citer que deux). Cette zone vaut le détour, mais les criques sont accessibles par de petites routes de campagne.
  • on trouve globalement un axe principal qui traverse Majorque d’Ouest en Est : il s’agit de l’autoroute Ma-15. Ainsi que d’autres grandes routes de ce type, notamment sur la partie Ouest de l’île, dans les alentours de Palma. Ou encore la route menant vers le Nord-Est, du côté des baies de Pollença et d’Alcudia : la Ma-13.

La popularité de Majorque durant la période estivale

Place Mayor de Palma de Majorque

La place Mayor

Une autre particularité est le côté de plus en plus populaire de Majorque en terme de destination touristique. Cela a plusieurs conséquences :

  • les bons logements partent vite. Il faut s’y prendre à l’avance pour avoir du choix, notamment si l’on se situe dans la période touristique qui s’étend d’avril à fin octobre. Et encore plus bien sûr durant juillet-août !
  • les prix sont tirés vers le haut durant la pleine saison, un peu comme partout. On peut constater des prix passant du simple au double entre la haute saison et la saison d’hiver (novembre à mars).
  • des zones « touristiques » se sont développées. J’entends par là des hôtels situés en bord de mer, avec des restaurants, des magasins de souvenirs, et des propositions d’excursions un peu partout. Ces zones se trouvent sur la côte Ouest, aux alentours de la capitale de Palma de Majorque. Mais également sur une grande partie de la côte Est, notamment au niveau des baies d’Alcudia et de Pollença.

Où dormir à Majorque ? Les alternatives

J’ai évoqué les quelques contraintes ou constats qu’il faut avoir en tête pour programmer son séjour à Majorque. Je vais maintenant présenter les différentes alternatives possibles pour se loger à Majorque durant son séjour.

Dormir à Palma de Majorque

Le logement Can Blau Homes à Palma (source image : Booking.com)

Le logement Can Blau Homes à Palma (source image : Booking.com)

Première alternative : dormir dans la zone urbaine de Palma de Majorque, ou dans l’un des hôtels à proximité du centre-ville.

Cette solution permet :

  • de vivre une partie de son séjour dans la ville principale de Majorque ! Apprécierons ceux qui aiment être logé en ville, notamment pour le côté festif en soirée, ou pouvoir profiter des boutiques par exemple.
  • d’être à proximité des parties nord de l’île, sud, et ouest bien sûr. On trouve dans le nord la chaîne de montagne de la Serra de Tramuntana, et les villages de Soller et Valldemossa. Et dans le sud un certain nombre de criques, ainsi que le cap de Ses Salines. La partie ouest de l’île est davantage dédiée à la plage.
  • de profiter facilement d’excursions à la journée ou pour quelques heures. Que ce soit en transport en commun, ou via des tour-opérateurs.
L'Hotel Catalonia Majorica à Palma de Majorque (source image Booking.com)

L’Hotel Catalonia Majorica à Palma de Majorque (source image Booking.com)

Parmi les logements à Palma de Majorque on peut noter :

  • l’hôtel Costa Azul, en bord de mer, à 1 km à peine à l’ouest de la cathédrale de Palma.
  • cet appartement Airbnb, en bord de mer, ou encore celui-ci dans le centre-ville mais avec vue sur la mer également depuis sa terrasse.
  • l’hébergement du Can Blau Homes Turismo de Interior, dans le centre-ville de Palma, et avec une petite piscine sur le toit.


Booking.com

L’hôtel en bord de mer

Les avantages

Au vu du nombre d’hôtels que l’on trouve dans les zones touristiques de Majorque, cette solution semble plutôt prisée. Elle présente en effet les avantages suivants :

  • ces hôtels sont en bord de mer. Pour ceux qui sont à la recherche des activités maritimes (se baigner, faire du bateau, ou profiter tout simplement de la plage), ou dans le cadre d’un voyage en famille avec enfants, cette solution est pratique.
  • on trouve « tout » sur place : ces hôtels sont en effet alignés comme dans une mini-ville, avec des commerces, des restaurants, etc… Pas besoin de voiture pour son quotidien, si ce n’est pour s’éloigner de cette zone.
  • Si vous êtes adeptes d’excursions organisées de quelques heures ou à la journée, il est en général facile de les programmer et de se faire prendre depuis son hôtel par la navette ou le bus.
  • ces hôtels proposent parfois (pour ne pas dire souvent) des formules en all-inclusive (comprenant donc les nuits d’hôtels, les repas et les boissons).
L'hôtel Hoposa Uyal dans le port de Pollença (source image : Booking.com)

Crédits photo : Booking.com / Hoposa Uyal

Les inconvénients

En contrepartie, les inconvénients sont les suivants :

  • ces zones sont en bord de mer, donc forcément éloignées au maximum des côtés opposés de l’île. Il faudra donc parcourir une plus grande distance pour la traverser.
  • on peut avoir l’impression de faire partie d’un certain tourisme dit « de masse », et l’on s’éloigne d’un séjour davantage personnel.

Quelques exemples d’hôtels en bord de mer

Parmi les hôtels situés sur la côte Est, on peut noter :

  • l’hôtel Hoposa Uyal, en bord de la baie de Pollença, et disposant d’une piscine extérieure.
  • le JS Sol de Alcudia, dans le centre-ville de la station balnéaire d’Alcudia, et non loin de la mer.
  • l’hôtel Valparaiso, au sud-est de Majorque, dans la station balnéaire de Cala Murada. A noter que cet hôtel n’accepte pas les familles.

Pour le choix de la côte, j’ai personnellement préféré la côte Est, avec notamment la baie de Pollença :

  • d’une part elle est en proximité du Cap de Formentor et du mirador Es Colomer, immanquable à Majorque.
  • d’autre part je l’ai trouvée plus jolie que la baie du côté de Palma.

La villa ou l’appartement en bord de mer

Hoposa Daina Apartamentos (source image : Booking.com)

Crédits photo : Booking.com / Hoposa Daina Apartamentos

D’un point de vue géographique, les avantages et inconvénients sont les mêmes que ceux évoqués dans le paragraphe précédent. En revanche :

  • on se trouvera tout de même plus loin de la plage que dans les hôtels situés vraiment au bord de la mer.
  • les prix de ces villas sont en général élevés. Mais en contrepartie on a la souplesse de pouvoir se préparer à manger, et donc réaliser des économies sur ce poste de coût.
  • on s’éloigne de la notion de tourisme de masse que j’ai évoqué au-dessus, et l’on est plus au calme en principe.
Aparthotel Ona Aucanada (source : Booking.com)

Crédits photo : Booking.com / Aparthotel Ona Aucanada

On peut ainsi noter ces hébergements :

  • cette villa en bord de mer à Alcudia (chez Airbnb), avec piscine.
  • l’Aparthotel Galeón Suites qui propose des appartements dans une résidence à deux pas de la plage, dans la baie de Pollença.
  • l’Aparthotel Ona Aucanada, à Alcudia, un complexe disposant d’appartements, piscine, salle de sport, spa, à quelques centaines de mètres de la mer.

Ou dans le sud-est de Majorque, dans une autre zone touristique encore (Cales de Mallorca) : le Finca Son Josep de Baix. Il s’agit ici d’une maison comportant des appartements, ainsi qu’une piscine extérieure. Elle est située à l’intérieur des terres, mais à une vingtaine de minutes à pieds seulement de la plage.



Booking.com

Le logement à l’intérieur des terres : petites villes et villages

Les avantages

Le village de Valldemossa à Majorque

Le village de Valldemossa

Le logement à l’intérieur des terres, que ce soit une villa, une petite maison, ou encore un appartement, permet de disposer des avantages supplémentaires suivants :

  • profiter de prix un peu plus bas que sur la côte pour quelque chose d’équivalent (même si c’est relatif…).
  • être à proximité de rien et de tout en même temps ! On se situe en effet déjà dans les terres, ce qui permet de se rendre dans les 4 coins de l’île. Cela colle davantage pour les voyageurs qui ont envie de découvrir différentes zones à Majorque. Comme par exemple : Palma, les villages du nord, le cap de Formentor, les criques du sud, les baies de l’Est, etc…
  • se faire une autre idée de Majorque que son tourisme côtier, en séjournant dans des villes ou villages plus authentiques.

Parmi ces villes ou villages, on trouve Petra (village), Inca ou Manacor (villes), et leurs environs, plutôt dans le centre. Pour plus de charme encore, les petits villages du nord de Majorque comme Valldemossa, Soller ou Deia sont intéressants. Certes ils sont côtoyés en journée pour les visites, mais en soirée c’est moins le cas.

En fonction de la ville ou du village que l’on cible pour se loger, on peut se retrouver rapidement sur un grand axe (comme la Ma-15 par exemple). Les déplacements dans Majorque sont donc en général de l’ordre d’1 heure pour se rendre dans les différents points d’intérêt de l’île.

Quelques infos concrètes

La villa Finca Pina (source image : Booking.com)

La villa Finca Pina (source image : Booking.com)

Pour le prix, cela dépendra de la superficie de la villa, les avantages dont elle dispose (emplacement, piscine, etc…). Mais il faut avoir conscience que durant l’été, et surtout sur juillet-août les prix sont plus élevés :

  • cette villa indépendante (chez Airbnb), située à proximité du village de Petra. Elle est également proche de Manacor, et globalement de l’autoroute Ma-15. C’est dans cette villa que j’ai logé durant mon séjour à Majorque, et peux la recommander !
  • l’Agroturisme Rafal Nou, un ensemble d’appartements situés dans une grande ferme, près de Manacor, au plein milieu de la campagne, mais non loin également de l’autoroute.
  • la villa Finca Pina, à une trentaine de kilomètres à l’Est de Palma de Majorque. Toujours dans les terres donc, mais plus proche de Palma.

Rejoindre son logement depuis l’aéroport de Palma

Plage du port de Pollença - Majorque

La plage du port de Pollença, dans la baie du Cap de Formentor

Dernier point à prendre en compte pour choisir son logement à Majorque, c’est l’aspect « déplacement ». Inutile de louer une villa dans le centre de l’île si vous n’avez pas le permis 😉 .

Pour cela plusieurs alternatives :

  • louer une voiture. C’est ce que j’avais fait, en passant par un site internet comparateur de loueurs de voiture (Rental Cars en l’occurrence, et que je recommande au passage). Attention, certains loueurs sont situés à l’aéroport, mais pour d’autres il faut s’éloigner un peu et marcher un petit quart d’heure pour arriver à leur agence. Si vous souhaitez bouger beaucoup durant votre séjour à Majorque, ou loger dans les terres, je recommande évidemment cette option.
  • prendre le bus, via la compagnie Shuttle Direct par exemple. C’est ce qu’il y a de moins cher, mais on a forcément moins de souplesse.
  • prendre une navette privée amenant directement à l’hôtel, depuis l’aéroport de Palma. Cela évite de devoir louer une voiture ou de prendre le bus. Vous pouvez consulter les prix de cette prestation sur ce site de réservation. Evidemment, le prix varie en fonction de la situation de l’hôtel : il est plus élevé pour se faire déposer sur la côte Est que dans les alentours de Palma.

Les alternatives du bus et de la navette privée sont davantage destinés à ceux qui veulent surtout profiter de la mer durant leur séjour. Les activités annexes peuvent alors être réalisées en louant une voiture à la journée dans une agence située dans la station balnéaire, ou encore plus simple, via des excursions.

Mon expérience personnelle et avis

La vue sur la plage de Calo des Moro

La vue sur la plage de Calo des Moro : en fin d’après-midi l’ombre gagne du terrain sur la plage !

Je termine cet article sur ce point afin de vous partager mon expérience personnelle car elle est plutôt positive.

N’étant pas attiré par le côté touristique des zones en bord de mer, et ayant envie de découvrir différentes régions de l’île de Majorque, je me suis orienté sur une villa à l’intérieur des terres (celle-ci).

Afin de pouvoir « rayonner » sans avoir trop de temps à passer sur la route, j’ai visé plus ou moins le centre de l’île, du côté de la ville de Manacor. Et plus précisément du côté du village de Petra.

J’ai donc logé dans une villa à proximité du village, et partait en excursion avec la voiture de location tous les jours. Je ne regrette pas du tout ce choix ! Pour vous donner une idée de la manière dont j’ai visité Majorque, pendant une semaine, vous pouvez consulter l’article du blog que j’ai dédié à mon voyage à Majorque.

Pour le bord de mer j’ai davantage préféré la côte Est que la côte Ouest. Je n’ai pas parcouru toute la côte évidemment, mais si je devais prendre un logement en bord de mer, ce serait sûrement du côté du Port de Pollença.

Dans tous les cas j’imagine que si vous lisez cet article, c’est qu’il y a de grandes chances que vous préparez votre séjour et que vous cherchez où dormir à Majorque. Je vous souhaite donc un futur bon voyage 🙂 .

Cet article vous a été utile ? Merci de l'évaluer

Attendez...

Vous aimerez peut-être aussi...

2 réponses

  1. Jeanne dit :

    Bonjour, j’envisage d’aller en vacances a Majorque et ton blog est bien utile. Je me demande si c’est difficile de rouler sur les routes ? Est-ce que c’est comme en Crète ou pire ? Bonne journée.

    • Bonjour,
      j’ai justement dédié un article sur le blog à la conduite et la location de voiture à Majorque.
      En synthèse, il n’y a pas de difficultés particulières pour la conduite. Seules quelques routes de moyenne montagne au niveau de la Serra de Tramuntana, et des petites routes parfois bordées de murées dans certains coins reculés, mais sinon pas de souci.
      Je ne connais pas la Crète donc ne peux pas comparer 😉 .
      Je vous souhaite un bon voyage à Majorque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *