Ouest Américain : pourquoi j’ai préféré Canyonlands au Grand Canyon

Je mets d’abord un peu de contexte autour de cet article. L’Ouest Américain était un mythe pour moi, et j’attendais beaucoup du road trip que nous y avons réalisé. Le moins que l’on puisse dire est que nous n’avons pas été déçu. Bien au contraire ! C’était une, voire plusieurs claques visuelles par jour. Mais j’avoue qu’un lieu m’a un peu déçu par rapport à l’attente que j’y apportais : il s’agit du Grand Canyon.

Bien sûr le Grand Canyon est à voir, et l’objectif de cet article n’est pas de dire qu’il ne faut pas y aller si vous rêvez d’y aller… Mais il peut donner une alternative lors de l’organisation d’un road trip dans l’Ouest Américain. Ceci en passant notamment par le parc Canyonlands, dans l’Utah, une bonne surprise. Et comme je l’indique dans le titre, un lieu que j’ai finalement préféré au Grand Canyon !

Visiter le Grand Canyon

Le Grand Canyon

Le Grand Canyon en Arizona

Ce site est bien connu. Il s’agit d’un canyon situé dans l’état de l’Arizona, dans le parc national du même nom : Grand Canyon National Park. Ce qui en fait sa « grandeur » sont ses proportions.

Le Grand Canyon s’étend en effet sur environ 450 km, avec une profondeur moyenne de 1300 mètres, et une largeur qui varie de 5 à 30 km !

Ce canyon a été creusé par le fleuve Colorado pendant des dizaines de millions d’années. Cette érosion perdure puisque le Colorado continue de couler au fond du canyon.

La South Rim

Un des points de vue du South Rim du Grand Canyon

Un des points de vue du South Rim du Grand Canyon

Il y a plusieurs manières d’aborder la visite du Grand Canyon. La plus pratiquée et la plus simple est celle consistant à longer le South Rim (la rive Sud).

Pour cela, il faut se rendre à l’entrée du parc, au « Grand Canyon Village ».  La visite consiste alors à parcourir à pied les bords du canyon, et d’observer la grandeur du paysage. Différents « points de vue » sont indiqués sur les cartes du parc à titre indicatif. Ils permettent ainsi de réaliser des arrêts photo.

On notera par exemple les « Hopi Point », « Mohave Point », ou encore « Monument Creek Vista »… Cette partie se fait à pieds, mais il existe également un système de navettes (gratuites une fois dans le parc), permettant d’accéder à différents endroits du parc.

Une autre partie du parc est praticable cette fois-ci en voiture. Il s’agit du prolongement de la route 64 qui mène à l’entrée, et qui se prolonge vers l’Est, en longeant quasiment le canyon. Elle se nomme Desert View Road. Le principe est le même : il existe différents points du vue au bord de la route auxquels on peut s’arrêter. Nous sommes allés jusqu’au point de vue « Desert View », qui a la particularité de disposer d’une ancienne tour de gué au bord du canyon.

Le North Rim

Le North Rim (rive nord en français) est une alternative à la visite classique dont je viens de parler. Et elle n’est pas accessible depuis depuis la rive sud.

On accède au North Rim uniquement par le nord, en suivant la route AZ67, une route en impasse. Celle-ci n’est ouverte que de mai à octobre, car elle peut être enneigée l’hiver.

Cette partie du canyon est beaucoup moins touristique que la partie sud. Mais le principe est le même que pour la Desert View Road : on parcoure en voiture et l’on s’arrête à différents points de vue.

Le Skywalk

L’autre alternative se situe dans la partie indienne du parc, et est tenue par la tribu Hualapai. C’est dans cette zone que se situe la célèbre structure Skywalk, avancée en verre au-dessus du canyon sur laquelle on peut marcher.

L’avantage de ce lieu est qu’il se situe à environ 2 heures de route « seulement » de Las Vegas. L’inconvénient est son prix (de l’ordre de 90 $ par personne…). Il s’agit avant tout d’une attraction touristique.

L’accès en en hélicoptère

Hélicoptère au Grand Canyon

Crédit Photo : GetYourGuide.fr : hélicoptère au Grand Canyon

On peut se rendre encore davantage de la grandeur du Grand Canyon en prenant de la hauteur. Différentes alternatives sont proposées, mais les plus répandues sont celles de l’hélicoptère.

Certes le prix n’est pas forcément donné (plusieurs centaines d’euros par personne), mais le cadre est exceptionnel.

Si vous envisagez de faire un vol en hélicoptère au Grand Canyon, les alternatives sont :

  • un vol de 45 minutes, au niveau de la South Rim. Le point de départ de ce vol est l’aéroport du Grand Canyon à Tusayan. Vous pouvez le réserver ici.
  • une excursion en hélicoptère d’une demi-journée, au départ de Las Vegas. Au-delà du survol du Grand Canyon, celui-ci permet de survoler également le barrage Hoover, ou encore le Black Canyon. Le clou de cette expédition est d’atterrir au fond du canyon ! Vous pouvez la réserver ici.

Visiter Canyonlands

La vue sur le canyon à Canyonlands

La vue sur le canyon à Canyonlands

Il s’agit également d’un canyon. Comparons ce qui est comparable 🙂 . C’est également un parc national (Canyonlands National Park), situé dans l’Utah, près de la ville de Moab. Il présente une similitude avec le Grand Canyon, puisqu’il a également été façonné par l’érosion provoquée par le fleuve Colorado. Mais il a aussi été façonné par la Green River.

Ce parc est en fait divisé en 3 parties, et je vais relater ici uniquement la partie Island in the Sky dans laquelle nous nous sommes rendus. Les deux autres étant intitulés « The Maze » et « The Needles ».

En fait Island in the Sky est la partie la plus accessible aux touristes. Elle se situe à une demie-heure de la ville de Moab et présente de magnifiques paysages, accessibles via de courtes randonnées. The Needles est un peu plus difficile d’accès et permet de découvrir des paysages d’immenses aiguilles de pierres (d’où son nom). Les randonnées sont plus longues que dans la partie Island in the sky. The Maze est beaucoup plus difficile d’accès, et uniquement en 4×4. Peu de touristes s’y aventurent…

Pourquoi j’ai donc préféré Canyonlands au Grand Canyon ?

Canyonlands : Island in the sky

Les formes particulières du canyon dans la partie Island in the Sky de Canyonlands

J’ai ressenti le sentiment d’être seul au monde

C’est simple, le Grand Canyon est victime de son succès. Il est ainsi devenu le parc le plus visité de l’ouest américain. Sa « proximité » avec la ville de Las Vegas y joue sûrement un rôle (4 heures de route « seulement » pour le South Rim, et 2 heures pour le Skywalk). Le Grand Canyon est fréquenté chaque année par 5 à 6 millions de visiteurs.

Ce n’est pas la même chose pour Canyonlands, beaucoup moins fréquenté. Nous avons réalisé 2 randonnées dans ce parc, et avons bien sûr croisé quelques randonneurs comme nous. Mais très peu.

Lors de la randonnée du Green River Overlook , une fois arrivés au bout au bord du canyon donc, il n’y avait que nous. On a pu se poser au bord de cet immense canyon, et contempler le paysage en toute tranquillité. Nous avions croisé un couple qui repartait quelques minutes avant que nous arrivions, et quelques uns sur le chemin du retour, mais pas plus. C’était une journée de septembre, en fin de matinée, donc rien d’excentrique…

Mesa Arch à Canyonlands

La Mesa Arch à Canyonlands : une arche qui surplombe le canyon

Les paysages sont plus photogéniques

Eh bien oui, j’ai été plus attiré par les paysages de Canyonlands que ceux du Grand Canyon… Notamment au niveau de la Mesa Arch, magnifique ! Une arche et le canyon juste derrière. L’idéal pour photographier cette arche est au lever du soleil afin de bénéficier de belle couleurs rougeâtres.

Quant au canyon en lui-même, il présente à mon sens beaucoup plus de reliefs que le Grand Canyon, avec notamment cette forme de racine creusée au fond du canyon. Ou encore ces mesas qui sortent du fond du canyon à la manière de ceux présents dans la Monument Valley. Bref des paysages à couper le souffle, ce qui ne m’est pas arrivé au Grand Canyon !

La situation géographique

Situation géographique du Grand Canyon et de Canyonlands

Situation géographique du Grand Canyon et de Canyonlands

Canyonlands est idéalement placé, à une grosse demie-heure de route de la ville de Moab. La ville de Moab s’avère être une étape idéale pour visiter également le Arches National Park, à quelques minutes de voiture également.

Le Grand Canyon, quant à lui, est plutôt isolé. Il constitue à lui seul une étape à part entière qui nécessite presque un détour. C’est ce qui s’est passé dans notre cas, car nous avions inscrit le Grand Canyon à la fin de notre séjour, juste avant de repartir de Las Vegas. Nous avons donc adapté notre circuit pour repasser par le sud, via l’I40, et passer 2 nuits à Flagstaff.

En pratique

Les prix

Canyonlands et le Grand Canyon sont des parcs nationaux. Ils sont donc accessibles gratuitement si vous possédez le Pass America The Beautiful. Une exception tout de même pour le Skywalk du Grand Canyon : son accès est payant.

Si vous ne disposez pas de ce pass, il faut compter :

  • 30 $ par voiture pour Canyonlands, valable durant 7 jours.
  • 35 $ par voiture pour le Grand Canyon, valable durant 7 jours également.

Où dormir à proximité de ces parcs ?

Pour le Canyonlands, la solution la plus simple est de dormir à Moab. La ville comporte un certain nombre de motels. Du fait de la proximité du parc des Arches également, les prix sont un peu plus élevés que dans d’autres villes du même type de l’ouest américain.

Nous logions au Big Horn Lodge, un bon motel dont je vous partage le lien. Il se trouve directement dans Moab, au bord de l’axe principal. On accède facilement aux restaurants alentours à pieds.

La tour d'observation du Grand Canyon

La tour d’observation du Grand Canyon

Pour le Grand Canyon, du moins la partie que j’évoque dans cet article, il y a plusieurs alternatives :

  • dormir dans la ville de Flagstaff, à 1h30 de route au sud-est de l’entrée du parc. C’est la solution que nous avions choisi, venant de l’Est. Je n’ai pas particulièrement de motel à recommander, le notre était « standard ». Cette ville est néanmoins relativement grande, on dispose donc davantage de choix qu’à Moab. Vous pouvez consulter ces logements et réserver ici.
  • dormir dans la ville de Williams, situé à 45 minutes à l’ouest de Flagstaff, et à un peu plus d’une heure de route de l’entrée du parc du Grand Canyon. Idem : du choix, mais déjà moins qu’à Flagstaff.
  • passer la nuit à proximité du Grand Canyon. On peut citer les hôtels du Best Western ou l’Hotel Grand Canyon. Forcément les prix sont plus élevés, mais pour profiter des levers et couchers de soleil au Grand Canyon, on est quasiment sur place. Si c’était à refaire, j’essaierai de dormir dans l’un de ces hôtels.

Une réserve tout de même

Histoire d’émettre une réserve objective tout de même à mon jugement, je précise que le Grand Canyon était la dernière étape de notre roadtrip.

Nous en avions donc déjà pris plein la vue pendant près de 3 semaines, y compris des canyons. L’effet waouh aurait été probablement différent si nous avions commencé par ce canyon.

Dans tous les cas, si vous projetez de réaliser un road trip dans l’ouest américain, je vous souhaite un bon séjour. Et n’hésitez pas à venir partager votre ressenti en commentaire aux autres lecteurs à la fin de votre voyage 😉 .

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire