Survol du Masai Mara en montgolfière : mon retour d’expérience !

Le survol du Masai Mara en montgolfière

Le survol du Masai Mara en montgolfière au lever de soleil

Un voyage peut être l’occasion de découvrir de nouvelles expériences. Nous avons ainsi saisi l’occasion lors de notre voyage au Kenya de faire un survol du Masai Mara en montgolfière. La célèbre réserve naturelle !

Je relate cette expérience dans ce billet.

Organisation d’un survol du Masai Mara en montgolfière

Le survol du Masai Mara en montgolfière

Le survol du Masai Mara en montgolfière : décollage aux aurores

Le coût

On s’en doute, piloter une montgolfière ne s’improvise pas ! Ces survols sont donc réglementés et organisés par des professionnels. J’entends par là que contrairement à une sortie en snorkling où le pêcheur du coin pourra vous emmener sur son bateau, ce n’est pas le cas pour la montgolfière… Le vol est donc onéreux, même au Kenya. Il faut compter environ 350-400 euros par personne !

Pour info, même si je ne l’ai jamais fait en France, le baptême en montgolfière est plutôt de l’ordre de 200 euros. Je pense donc que les prix pour ce survol du Masai Mara sont tirés à la hausse du fait de l’attrait très touristique de l’expérience.

Néanmoins la prestation n’est pas non plus la même comme vous pourrez le lire dans ce billet. Et malgré ce prix plutôt élevé, cela passait dans notre budget, donc nous n’avons pas hésité. Quitte à tenter l’expérience de la montgolfière, autant le faire dans ce type de cadre 🙂 .

Comment réserver ?

Le principe est le suivant : il existe des compagnies (au moins 2) qui gère les survols en montgolfières. Une navette (un gros 4×4 en l’occurrence) vient vous chercher au lodge dans lequel vous logez. Et il vous amène au point de décollage ! Nous avions réservé le survol avant de partir en voyage par le biais de l’agence de voyage.

Néanmoins les lodges proposent également les réservations sur place, dans leur hall ou à la réception. J’ai comparé les prix avec ce que nous avions payé en réservant à l’avance. C’étaient les mêmes. De plus, nous restions une seule nuit dans notre lodge au cœur du Masai Mara. Je ne suis pas sûr qu’en réservant la veille au soir il aurait resté des places.

Il est également possible de réserver à l’avance en les contactant directement, par mail notamment ou par téléphone. La compagnie par laquelle nous étions passé était Adventures Loft Balloon Safaris. Je n’ai rien à redire sur la prestation : elle correspondait parfaitement à nos attentes.

Le lever aux aurores !

Les préparatifs du survol en montgolfière

Les préparatifs du survol en montgolfière

De manière générale la plupart des vols en montgolfière ont lieu en début ou fin de journée. Cela est du au fait que les conditions pour le vol sont plus favorables à ces moments de la journée. En effet les températures et les vents sont plus faibles, rendant l’air plus stable. Cela permet ainsi de pouvoir contempler un lever ou coucher de soleil depuis le ciel ! C’est magnifique car plus on prend de la hauteur plus l’horizon se dégage.

Vous l’aurez compris, si l’idée est d’être dans la montgolfière au moment du lever de soleil, il faut se lever tôt ! Il faut en effet tenir compte du temps de trajet entre le lodge et l’aire de décollage. En fonction du lodge ce sera plus ou moins long. Dans notre cas nous avions roulé une bonne demie-heure.

Arrivés sur place il y a un espace d’accueil où l’on peut se poser un peu en attendant que tout le monde arrive. Et que les montgolfières soient gonflées et préparées. On peut y prendre également un café et passer aux toilettes. C’est l’occasion également de discuter avec ceux qui vont faire le survol avec nous 🙂 .

Je précise qu’à ce moment-là il fait donc encore noir…

Le survol du Masai Mara en montgolfière

Le décollage

Lorsque les montgolfières sont presque prêtes, on se rapproche pour observer la finalisation des préparatifs. Et surtout pour écouter les instructions. Notamment sur les positions à adopter dans la montgolfière au moment du décollage et de l’atterrissage. Pour info nous étions 15 touristes dans la montgolfière, plus le pilote.

Pour ceux qui auraient des appréhensions il n’y a pas de raison en fait. Le décollage se fait en douceur, on monte progressivement jusqu’à une altitude de quelques dizaines de mètres. Et comme dans un avion il n’y a pas de notion de vertige.

Les montgolfières au-dessus du Masai Mara

Les montgolfières au-dessus du Masai Mara

Le vol

Une fois en l’air, on peut donc commencer à observer. Il fait encore sombre, mais le soleil se lève à l’horizon. On aperçoit aussi autour de nous les quelques autres montgolfières, parce qu’évidemment il y en a plusieurs. Nous dérivons ensuite au gré des courants vers l’ouest. On commence à distinguer les animaux en contrebas, notamment des zèbres et des gnous, très présents dans ce parc.

Le pilote explique dès le départ que la durée du vol n’est pas gravée dans le marbre. Ça dépend en effet de la vitesse du vent et des courants. Néanmoins l’ordre de grandeur du vol est de l’ordre d’une heure.

Les photos

Pour les photos, il vaut mieux être (très) bien équipé. En effet, la montgolfière est en mouvement, et les animaux aussi. De plus ils sont relativement loin, et la luminosité est encore faible ! Il faut donc combiner à la fois un temps de pose court, et une grande ouverture. Équipé d’un bridge à l’époque, je n’ai pas fait de belles photos d’animaux durant le vol. En revanche pour les photos du lever de soleil, pas de problème en principe quelque soit l’appareil.

Pour info les montgolfières sont également équipées d’un petit appareil photo fixé sur un axe circulaire autour de la nacelle. Le pilote en profite pour prendre les passagers régulièrement en photo. Ainsi que des photos de l’ensemble du groupe. L’objectif bien sûr est de les revendre après…

L’atterrissage et le petit-déjeuner dans la savane !

Petit déjeuner dans la savane

Le petit-déjeuner dans la savane. Avec du Champagne si l’on veut !

L’atterrissage se fait bien, on suit les instructions du pilote et on se pose doucement en position accroupie. Parfait 🙂 . Tout le long du vol, des 4×4 nous ont suivi en ligne de mire afin de nous récupérer à la fin. Après l’atterrissage, outre le fait qu’il faut ensuite repartir vers les lodges, l’excursion inclut également un petit déjeuner copieux. En plein milieu de la savane donc !

Ils installent alors un petit camp avec tables, chaises, et disposent le petit-déjeuner. Rien à redire, ils proposent même du Champagne. Perso j’avais surtout besoin d’un bon café… A noter que ce petit-déjeuner fut la seule occasion de notre safari de fouler le sol de la réserve… En général on reste dans le 4×4 pour des raisons de sécurité. C’est à l’occasion de ce petit-déjeuner que l’on découvre également les fameuses photos faîtes dans la nacelle… On nous les montre sur écran, avec option d’achat (à l’époque de notre safari c’était sur un support DVD).

Une fois rassasiés on repart en 4×4 jusqu’au point de départ, puis jusqu’au lodge. L’occasion encore de réaliser un safari en 4×4 et d’observer la nature et les animaux sauvages !

Bilan : nous gardons un très bon souvenir de ce survol du Masai Mara en montgolfière. Ce fut même l’un des temps forts de notre safari au Kenya ! Donc, si votre budget vous le permet, je vous le recommande vivement 😉 .

Nous avions fait confiance à notre agence de voyage pour la réservation de cette prestation, et n’avons pas été déçus. Je ne peux donc que recommander la compagnie “Adventures Loft Balloon Safaris” !

Cet article ne fait pas l’objet d’un partenariat.

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire