La boucle du Cap Blanc-Nez : la randonnée en bord du littoral !

La plage du Cap Blanc-Nez

La plage du Cap Blanc-Nez

Le Cap Blanc-Nez est l’un des 2 caps de la Côte d’Opale, dans le Pas-de-Calais. Le second étant le Cap Gris-Nez, situé une dizaine de kilomètres plus au sud.

L’accès en haut du cap permet, par beau temps, de disposer d’une vue sur l’Angleterre. Mais au-delà de la vue, il est possible également de réaliser des randonnées dans ce secteur, le long de la côte. J’évoque dans cet article la randonnée de la boucle du Cap Blanc-Nez, qui forme donc une boucle au départ du cap. Mais également ce qu’il est possible de faire et voir au Cap Blanc-Nez, l’un des sites les plus touristiques du Nord de la France.

La randonnée de la boucle du Cap Blanc-Nez

Carte du Cap Blanc Nez avec l'itinéraire de la randonnée

Les points mentionnés dans cet article ainsi que le chemin de randonnée

Il existe plusieurs randonnées faisables aux alentours du cap, plus ou moins longues. La randonnée de la boucle du Cap Blanc-Nez présente l’avantage d’être facile, pas trop longue (6,5 km), et de présenter des points de vue divers.

L’accès

Le départ de la randonnée se situe juste après le parking qui permet d’accéder au sommet du cap et son obélisque.

L’entrée de ce parking se situe sur la D940, entre Escalles et Sangatte. Il est gratuit.

Pour l’accès à la randonnée de la boucle du Cap Blanc-Nez, il faut prendre à droite quelques dizaines de mètres après la sortie du parking. Puis suivre les panneaux de bois qui flèchent Sangatte.

Le chemin de randonnée du Cap Blanc Nez et les blockhaus que l'on découvre aux abords

Le chemin de randonnée et les blockhaus que l’on découvre aux abords

La randonnée

Cette randonnée est facile, et présente un dénivelé global d’environ 130 mètres. Globalement la première partie de la randonnée est en légère descente, puis ça monte un peu au retour quand on ferme la boucle. Mais rien de méchant, cette randonnée est clairement familiale.

La descente vers Sangatte

La vue sur les falaises blanches du Cap Blanc Nez et les mouettes très présentes

La vue sur les falaises blanches et les mouettes très présentes

La première partie, en direction de Sangatte, permet de longer la côte depuis le haut des falaises. Le chemin de randonnée longe la falaise à quelques mètres. Il est possible de s’approcher du bord, mais il n’y a pas de protection. Donc prudence ! On aperçoit ainsi la plage en contre-bas mais également les mouettes qui viennent se nicher sur la falaise.

En cours de chemin, on passe également à côté d’un certain nombre de blockhaus. Ceux-ci ont été construits à partir de 1942 dans le cadre de la création du « Mur de l’Atlantique ». Il s’agit d’un ensemble de fortifications défensives, construites par l’armée allemande, qui étaient destinées à empêcher un débarquement allié en Europe. Ces défenses ont fait en sorte qu’en 1944 le débarquement allié eut lieu en Normandie plutôt que dans le Pas-de-Calais.

Le retour vers le Cap Blanc-Nez

Au printemps on peut trouver des coquelicots sur le chemin de randonnée du Cap Blanc-Nez

Au printemps on peut trouver des coquelicots sur le chemin de randonnée

Une fois arrivé au bout du chemin qui longe le littoral, au niveau du calvaire, vous devrez traverser la route (la D940) afin de continuer de l’autre côté. Cette partie de la randonnée est donc en légère pente, et elle permet assez rapidement de disposer d’un point de vue sur le village de Sangatte derrière nous, avec la mer au fond. Un beau panorama !

La vue sur la ville de Sangatte depuis le chemin de randonnée du Cap Blanc-Nez

La vue sur la ville de Sangatte depuis le chemin de randonnée

Vous apercevrez sûrement également autour de vous des moutons. En fait, un pâturage itinérant de moutons boulonnais est mis en place tous les ans de mai jusqu’à fin septembre. Celui-ci est composé d’environ 500 moutons et ils parcourent les pelouses, accompagnés d’un berger. Le but est d’emmener les moutons manger l’herbe ou les plantes là où on le souhaite, afin de freiner la densification des pelouses et entretenir ce milieu.

La dernière partie est un peu plus boisée, et permet de disposer à nouveau de la vue sur l’obélisque du cap. Mais aussi sur l’intérieur du littoral et le village d’Escalles en contre-bas. Il faut à nouveau traverser la route en toute fin de randonnée, juste en face du parking. La boucle est bouclée !

Le Cap Blanc-Nez

L’obélisque au sommet

Coucher de soleil sur le Cap Blanc Nez et son obélisque

Coucher de soleil sur le Cap Blanc Nez et son obélisque

Un obélisque se trouve au sommet du cap. On peut d’ailleurs le voir d’assez loin. Il s’agit d’un monument qui a été érigé en l’hommage des combattants qui ont défendu le détroit du Pas-de-Calais durant la Première Guerre Mondiale. Un monument similaire existe de l’autre côté de la Manche, à Douvres, sur le point le plus élevé des falaises de St Margaret’s Bay.

Une unité maritime franco-britannique assurait ainsi la sécurité du passage dans le détroit, en empêchant les attaques allemandes. Cette patrouille fut baptisée la « Dover Patrol » car la majorité des navires qui la composaient était basée à Douvres, en Angleterre. Leur fonction principale était de bloquer le passage du détroit aux sous-marins, afin de les obliger à devoir contourner la Grande-Bretagne par le nord. Ainsi ces sous-marins ne pouvaient pas nuire aux convois assurant la liaison avec l’Amérique.

On dénombra tout de même près de 2000 victimes dans ce détroit durant cette période. Essentiellement dues à la présence de mines flottantes déposées par les navires allemands.

La superbe vue sur le village d'escalles et la Côte d'Opale depuis le sommet du Cap Blanc-Nez

La superbe vue sur le village d’escalles et la Côte d’Opale depuis le sommet du Cap Blanc-Nez

La vue depuis le sommet

Le sommet du Cap Blanc-Nez permet de disposer d’un superbe panorama ! D’une part une vue en contre-bas sur le littoral et ses grandes plages de sable, se prolongeant jusqu’au Cap Gris-Nez. Mais aussi sur les côtes anglaises, par beau temps, que l’on reconnait facilement à leur aspect blanc (car constituée en grande partie de craie). Mais encore sur l’intérieur des terres, vallonné, et qui présente différentes teintes !

La plage

La grande plage du Cap Blanc Nez, propice aux balades à marée basse

La grande plage du Cap Blanc Nez, propice aux balades à marée basse

Pour accéder à la plage, il y a 2 possibilités. Soit on s’y rend à pied depuis le sommet du cap, en suivant un chemin en descente. Soit on reprend la voiture, et on vient se garer en contre-bas sur un parking dédié. Perso j’ai repris la voiture, car autant la descente se fait bien, autant au retour il faut remonter jusqu’au sommet…

Cette plage permet de se balader au bord de l’eau, et de disposer de la meilleure vue (à mon sens) sur le Cap Blanc-Nez. Ce lieu est donc plus photogénique que la partie haute du cap. Néanmoins, attention aux marées : à marée haute, on ne peut pas aller bien loin sur la plage 😉

Mes 2 conseils

1. Si vous partez vous balader sur la plage du Cap Blanc-Nez, faîtes attention aux marées hautes. La marée monte vite, et l’on peut rapidement se retrouver entouré d’eau. Je me suis fait moi-même avoir en faisant mes photos… L’eau est montée très rapidement, et je me suis retrouvé du coup sur une petite île, m’obligeant à me déchausser pour revenir vers la plage sans me mouiller les pieds ! Un panneau indique également ce risque à l’entrée de la plage.

2. Si vous le pouvez, et par beau-temps, allez sur ce site en fin d’après-midi. La randonnée sera plus agréable et vous pourrez ensuite profiter du coucher de soleil. Mais également, si la marée le permet, de bénéficier des réflexions des falaises dans les bâches d’eau, éclairées par le soleil couchant. Parfait pour la photo 😉

Les pêcheurs à la ligne viennent profiter de la plage du Cap Blanc Nez en fin d'après-midi

Les pêcheurs à la ligne viennent profiter de la plage du Cap Blanc Nez en fin d’après-midi

Vous avez aimer cet article ? Vous pouvez le partager sur :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Merci de valoriser notre beau littoral !

  2. Les photos sont superbes! Je me rends sur la côte d’Opale à la fin du mois et logerai du côté de Sangatte alors c’est sûr que je vais la faire cette rando 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *