Visiter Ellis Island : un site incontournable de l’histoire New-York

Le bâtiment d'accueil des immigrants, devenu un musée

Visiter Ellis Island : le bâtiment d’accueil des immigrants, devenu un musée

Ellis Island était le point d’entrée des immigrants qui arrivaient aux Etats-Unis depuis l’Europe, à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. Le centre d’accueil de ces immigrants est désormais devenu un musée, dont la visite est très intéressante !

Cette île se trouve à moins d’un kilomètre d’une autre île bien connue : Liberty Island. Ces 2 sites se visitent d’ailleurs en général de manière couplée. En effet le ferry qui nous amène visiter Ellis Island passe également par Liberty Island.

Se rendre à Ellis Island

Vue sur la skyline du sud de Manhattan depuis le ferry, en arrivant sur Ellis Island

Vue sur la skyline du sud de Manhattan depuis le ferry, en arrivant sur Ellis Island

Ellis Island est une île qui se trouve dans le sud de Manhattan. Pour visiter Ellis Island, on doit donc prendre le bateau, ou plutôt le ferry. Ces ferrys, de la société “Statue Cruises” sont essentiellement touristiques, et partent du sud de Manhattan, au niveau de l’embarcadère de Battery Park. Ces ferrys parcourent un triangle, à savoir : Battery Park, Liberty Island, Ellis Island.

Pour se rendre à l’embarcadère de Battery Park, vous pouvez vous rapprocher en métro. Pour cela plusieurs possibilités : l’arrêt “South Ferry” de la ligne 1, l’arrêt “Bowling Green” des lignes 4 et 5. Ou encore l’arrêt “Whitehall St – South Ferry” de la ligne R. Mais vous pouvez également faire comme nous, et vous arrêter un peu plus au nord, du côté du World Trade Center ou de Wall Street. Cela permet ainsi de visiter ces quartiers, et d’enchaîner ensuite sur Liberty Island et Ellis Island.

A noter que l’on peut également prendre le ferry depuis l’embarcadère de Liberty State Park, dans le New-Jersey. A l’ouest de Manhattan donc. Pratique pour ceux qui ne logent pas sur Manhattan, mais de ce côté.

Les ferrys passent environ toutes les 20 minutes. Vous pouvez trouver les horaires en détail sur le site de la compagnie de ferrys. Pour l’attente, de notre expérience (au mois de Juin), nous n’avons pas eu de mauvaise surprise. Nous sommes montés assez rapidement (du moins dans le ferry qui arrivait). C’est apparemment moins le cas l’été en pleine saison touristique, où le temps d’attente peut excéder 30 minutes. A noter également que nous avions un New-York City Pass, donc pas besoin d’acheter les billets pour prendre le ferry.

Visiter Ellis Island et son musée

C’est typiquement le type de musées que j’apprécie en voyage ! Un musée à taille humaine, focalisée sur un thème, en l’occurrence ici l’immigration vers les Etats-Unis au XIXème et XXème siècles.

Le centre de réception des immigrés

Le hall d'entrée d'Ellis Island, qui servait d'accueil pour les immigrants

Le hall d’entrée d’Ellis Island, qui servait d’accueil pour les immigrants

Je parle de musée parce que c’est ce qu’est devenu ce site. Mais il s’agit avant tout du lieu qui servait de centre de réception des immigrants qui arrivaient à New-York. Et ceci de 1892 jusque dans les années 1930, où elle fut dans un premier temps transformée en base d’entraînement pendant la seconde guerre mondiale. Puis en camp pour les prisonniers de guerre (notamment japonais, allemands et italiens). Ellis Island a été définitivement fermé en 1954, avant d’être par la suite transformée en musée en 1990.

A noter qu’Ellis Island n’était pas le lieu d’origine de l’arrivant des immigrants aux Etats-Unis. Avant 1892 ceux-ci débarquaient à Fort Clinton, dans le Battery Park. Suite à de nombreuses plaintes de la population alentours, le gouvernement décida donc de déporter cette réception sur Ellis Island, afin d’isoler ces immigrants avant leur acceptation sur le sol américain. Le fait de les accueillir sur une île permettait également de diminuer les tentatives d’évasion !

De célèbres personnalités sont passées par Ellis Island, en tant qu’immigrés. On citera par exemple Charlie Chaplin et Alfred Hitchcock, venus tous deux du Royaume-Uni. Ellis Island a vu passé en tout près de 12 millions d’immigrants. Avec un pic à plus d’un million : c’était en 1907 !

Tous les immigrants n’avaient pas la chance d’être acceptés sur le sol américain. Cette acceptation passait par le passage d’une première visite médicale approfondie, puis éventuellement d’une seconde si quelque chose de suspicieux était détecté. Il y avait ensuite un examen juridique, avec un certain nombre de questions posées afin de vérifier les informations données avant l’embarquement. Ces contrôles pouvaient durer des heures ! Environ 1% était définitivement refoulé pour diverses raisons.

La visite du musée d’Ellis Island

Une ancienne affiche, visible lors de la visite du musée d'Ellis Island

Une ancienne affiche, visible lors de la visite du musée

Ce musée a pour vocation de nous faire revivre l’expérience d’arrivée des immigrants. Elle se base sur le principe de la visite libre, aidée d’un audio-guide (en français) qui nous donne des informations en fonction des différents lieux que l’on visite dans le musée.

Tout d’abord nous passons par le grand hall d’accueil, dans lequel sont entassées de grosses malles de voyages, symboles des effets transportés par les immigrants. La suite de la visite fait davantage penser à un musée, avec notamment une exposition sur l’histoire de l’immigration aux Etats-Unis. Mais également des photos, documents relatifs à cette époque, ainsi que des effets personnels d’immigrés passés par là.

Pour ceux qui ont eu l’occasion de visiter Alcatraz, il y a une certaine similitude. Avec la différence tout de même qu’Ellis Island contient une vraie partie typée “musée” avec des éléments dans des vitrines, des petits films projetés, etc… Nous avons passé environ 1h30 sur place, en prenant notre temps, et en écoutant tout l’audio-guide.

Lors de notre séjour à New-York nous avions opté pour le New-York City Pass. Ainsi, le trajet en ferry jusque Ellis Island/Liberty Island y était inclus. Visiter Ellis Island et son musée est dans tous les cas gratuit (audio-guide compris). Le seul coût est donc celui du ferry si vous n’avez pas le City Pass. Il faut alors compter une vingtaine de dollars par adulte pour le ferry, et la moitié pour les enfants dans la tranche 4-12 ans.

Visiter Ellis Island : à coupler avec la statue de la Liberté

La statue de la Liberté sur Liberty Island

La statue de la Liberté sur Liberty Island

Autrefois, la statue de la Liberté était le point de repère des immigrants qui arrivaient aux Etats-Unis (en l’occurrence New-York) par bateau. Elle semblait en effet les accueillir ! Elle est devenue aujourd’hui un site touristique, quasiment incontournable lorsque l’on se rend à New-York.

Sur Liberty Island, outre se rendre à la statue, il n’y a pas grand chose à faire à part le tour de l’île à pieds. Cela permet néanmoins, sur la partie nord, d’avoir un beau point de vue sur la skyline de la partie sud de Manhattan. Avec notamment la nouvelle tour du World Trade Center, désormais le plus haut gratte-ciel de New-York. La balade dans le parc nous fait également découvrir un ensemble de 5 statues représentant des personnages en rapport avec la statue de la Liberté. Et notamment Gustave Eiffel…

La statue de la Liberté fut dévoilée en 1886. Elle a été construite en France, sous l’intervention de différents acteurs : le sculpteur Auguste Bartholdi, l’architecte Eugène Viollet-le-Duc et le célèbre ingénieur Gustave Eiffel ! Celle-ci a été offerte par la France, en signe de son amitié avec les Etats-Unis. Détail important : elle tient dans sa main gauche une tablette sur laquelle est inscrite la date de l’indépendance des Etats-Unis. Le 4 Juillet 1776 !

Mes 2 conseils

1. Le ferry au départ de Manhattan passe d’abord par Liberty Island, puis par Ellis Island. Si l’on combine les deux visites, il vaut donc mieux d’abord passer par la statue de la Liberté. Et il faut s’y rendre dès le matin compte-tenu des horaires des ferrys (dernier retour vers 16h-17h en fonction de la saison). Pour info nous avions fait Liberty Island en fin de matinée, déjeuner sur place (sandwich acheté sur place), puis fait Ellis Island en début d’après-midi.

2. Vous pouvez coupler la visite de ces 2 sites avec le quartier de Wall Street, et du World Trade Center. Ils sont situés au sud de Manhattan, non loin du départ (ou de l’arrivée) du ferry qui mène sur les 2 îles.

Visiter Ellis Island et Liberty Island : l'occasion de disposer d'une vue sur le sud de Manhattan

Visiter Ellis Island et Liberty Island : l’occasion de disposer d’une vue sur le sud de Manhattan !

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire