Parc de la Mauricie au Québec : infos sur sa visite & retour d’expérience

Le parc national de la Mauricie au Québec

Le parc national de la Mauricie au Québec

Le parc national de la Mauricie fait partie de ces grands parcs naturels que l’on peut découvrir et visiter lors d’un séjour au Canada. Et plus particulièrement au Québec.

Lors de mon road trip au Québec, j’ai inclus la visite du parc de la Mauricie, afin d’inclure une touche nature dans mon programme. Ce parc naturel permet en effet de faire des randonnées, du canoë, profiter de beaux points de vue. Et même le survoler en hydravion !

Je reviens ainsi dans cet article sur ce que l’on peut faire et voir au parc de la Mauricie, avec quelques conseils pratiques pour y organiser sa visite. Et je précise que j’ai effectué ma visite du parc de la Mauricie en dehors de la période hivernale.

Les randonnées du parc de la Mauricie

Le parc national de la Mauricie est propice pour réaliser des randonnées. Et il est aménagé pour cela avec quelques sentiers de randonnée, fléchés. Parmi ceux-ci les principaux sont :

Le sentier des falaises et cascades

Randonnées des falaises et cascades au parc de la Mauricie

Randonnée des falaises et cascades au parc de la Mauricie

En fait on parle ici d’un combiné de deux sentiers que l’on peut cumuler afin de réaliser deux boucles :

  • la première permet de longer un bras du lac Wapizagonke.
  • la seconde de prendre de la hauteur dans la forêt. Ceci dans l’objectif notamment de profiter de points de vue sur le lac et les alentours. On parle de « belvédères ».

Cette randonnée fait environ 6 km, pour environ 2 heures de marche. Cette durée est liée au fait que la partie du sentier dite des « falaises » est en pente au départ (avec des marches notamment).

Nous avons réalisé cette randonnée et l’avons apprécié car elle permet à la fois de disposer de beaux points de vue sur la forêt et le lac. Mais aussi quelques cascades, et des chemins sur des pontons en bois.

Les sentier Mekinac et Deux-criques

Sentier Mekinac dans le parc national de la Mauricie

Sentier Mekinac dans le parc national de la Mauricie

Ces randonnées permettent également de prendre de la hauteur afin de profiter de points de vue. Elles sont plus difficiles que celle que je viens d’évoquer car :

  • elle sont plus longues. Compter 11 km pour le sentier Mekinac et 17 km pour les Deux-Criques !
  • leur dénivelé est plus important. Le sentier des Deux-Criques est même considéré d’un niveau difficile.

Je les regroupe car géographiquement elles se collent. Il est même possible de grouper les deux randonnées, afin de former une seule et même grande boucle.

L’île aux pins

L'île aux pins dans le parc de la Mauricie

Le point de vue sur l’île aux Pins

On est davantage sur un chemin d’accès à un point de vue plutôt qu’une randonnée ici. Mais il est à ne pas rater, car la vue proposée est très jolie.

Il s’agit de l’île aux pins, une petite île de verdure sur le lac. Un endroit photogénique, facile d’accès. Il faut compter en effet 1 km aller-retour depuis le parking pour aller profiter de ce point de vue.

Pour la liste complète des randonnées possibles dans le parc de la Mauricie, vous pouvez consulter cette page.

Les autres activités du parc de la Mauricie

Le survol en hydravion

Hydravion à la Mauricie

Hydravion à la Mauricie (crédit photo : ceetiz.fr)

Une autre manière de découvrir les beautés du parc national de la Mauricie au Québec est de prendre de la hauteur !

Ce parc s’y prête très bien car il allie à la fois de beaux paysages vus du ciel (lacs, verdure, collines), et le côté pratique avec sa proximité d’un aérodrome (près de la ville de de Trois-Rivières).

Cette activité coûte :

  • 90 € par personne pour un vol de 30 minutes.
  • 160 € par personne pour un vol d’une heure.

Elle se réserve facilement sur cette page (site en français où l’on paye en euros), de mai à octobre. Et on peut annuler jusqu’à 30 jours avant, au cas où.

Le décollage se fait à l’hydrobase de Saint-Étienne-des-Grès. Le vol consiste à remonter la rivière Saint-Maurice, puis survoler le parc de la Mauricie. En fonction de la durée du vol (30 minutes ou 1 heure), on s’attarde plus ou moins à la Mauricie, tout en incluant également un passage au-dessus du lac Sacacomie et de la réserve faunique du Saint-Maurice.

Faire du canoë

Location de canots au parc de la Mauricie

Location de canots au parc de la Mauricie

Le parc national de la Mauricie comporte quelques lacs. Des activités nautiques se sont ainsi développées afin de pouvoir y varier sa visite.

Je parle d’ailleurs de canoë, mais on peut louer différents types d’embarcations. Que ce soit un canoë, un kayak, un pédalo, un paddle, etc…).

Les points de location au parc de la Mauricie sont situés au niveaux des terrains de pique-nique de Shewenegan,  Wapizagonke, et du lac Edouard.

Pour le prix à la location on est de l’ordre d’une vingtaine de dollars canadiens pour une heure. Avec un prix dégressif si on loue à la demie-journée ou à la journée.

Mon objectif était de louer un canot (2 personnes) au niveau de Shewenegan, juste après la randonnée du sentier des falaises et cascades. L’avantage de Shewenegan est qu’il est à la fois le point de départ de cette randonnée, et de la location des canots. Et donc logiquement du parking pour la voiture. La pluie qui commençait à tomber nous a dissuadé de l’activité canoë…

Pour davantage d’informations sur ces locations de canots, vous pouvez consulter cette page. Vous y trouverez les horaires de location, les prix, etc…

Que faire au parc de la Mauricie en hiver ?

Je n’ai pas de retour d’expérience sur le parc de la Mauricie l’hiver (sous la neige). Mais celui-ci peut se découvrir également durant cette période de l’année, les paysages étant bien sûr très différents de ce que l’on peut voir l’été.

Parmi ces activités on peut noter :

  • le ski de fond.
  • les raquettes.
  • l’escalade de glace.

Et d’autres encore. Vous pouvez retrouver ces activités, et obtenir davantage de détails sur cette page.

Visiter le parc de la Mauricie : en pratique

Où dormir dans les alentours ?

Dans le parc national de la Mauricie au Québec : la verdure de l'été !

Dans le parc national de la Mauricie au Québec :
la verdure de l’été !

Hormis quelques aires de camping, notamment près du lac de Wapizagonke, on ne dort pas à l’intérieur du parc de la Mauricie. Il faut donc s’orienter vers les alentours afin de trouver quelques hôtels ou des maisons d’hôtes.

Les villages les plus proches sont « Grand-Mère » et Shawinigan. Parmi ceux-ci on peut noter :

J’ai pour ma part dormi dans le Gîte du Lac à la Tortue, à proximité d’un lac, et le recommande au passage.

Une possibilité également est de dormir du côté de la ville de Trois-Rivières. La sélection des hôtels et motels y est plus large. Mais aussi, pour ceux dont le budget permet de réaliser le vol en hydravion, on est à proximité du point de départ. Et on peut même se rapprocher plus près encore, en ciblant carrément Saint-Étienne-des-Grès (comme le bed & breakfast du Gîte de la Vieille Caisse, très apprécié).

Prix et horaires du parc de la Mauricie

Le parc de la Mauricie au Québec : verdoyant au mois de juin

Le parc de la Mauricie au Québec :
verdoyant au mois de juin !

Pour le prix, il existe une grille tarifaire que l’on retrouve sur cette page. En synthèse, on est de l’ordre de :

  • 8 $ canadiens par adulte, et par jour.
  • gratuit pour les moins de 17 ans.

Pour les horaires, cela dépend de la saison, mais globalement cela suit les périodes d’ensoleillement.

Le plus simple est de consulter directement le site internet du parc de la Mauricie, où les horaires sont spécifiés notamment en fonction du point d’intérêt (accueil, location d’embarcations, camping, etc…) :

  • l’été (globalement de mi-mai à mi-octobre) : sur cette page.
  • le reste de l’année : sur celle-ci.

Les entrées du parc de la Mauricie

Il existe deux entrées pour le parc de la Mauricie :

  • une côté Est, près de Saint-Jean-des-Piles. On passe par cette entrée quand on fait le tour du parc de la Mauricie en sens anti-horaire, et notamment lorsque l’on cible de se rendre directement aux point de départ des randonnées de Mekinac et des Deux-Criques.
  • une côté Ouest, près de Saint-Mathieu. C’est l’entrée la plus proche de la zone regroupant notamment le point de Shewenegan (location de canots, point de départ de la randonnée des Falaises et Cascades, point de vue sur l’Ile aux Pins). C’est par cette entrée que nous sommes entrés dans le parc.
Entrées du parc national de la Mauricie au Québec

Entrées du parc national de la Mauricie

Ces entrées disposent d’un centre d’accueil où il faut payer son droit d’admission pour le parc. Mais aussi obtenir des informations auprès des rangers, une carte du parc, etc… On peut trouver les horaires exacts d’ouverture de ces centres, en fonction de la saison, sur cette page.

Ensuite, pour la visite du parc, cela se fait en voiture, et l’on se gare aux différents points d’intérêt où l’on souhaite s’attarder. Typiquement ce sont les points de départ des randonnées ou points de vue, lieux d’aménagement pour le pique-nique, location des embarcations. La route permet par ailleurs de faire le tour du parc de la Mauricie.

Combien de temps consacrer à sa visite ?

Chemin de randonnée dans le parc de la Mauricie au Québec

Sur un chemin de randonnée

Le parc de la Mauricie est un grand parc dans lequel on pourrait passer plusieurs jours si on le souhaite. Néanmoins, si je ramène à un contexte de voyage découverte au Québec, une à deux journées sont suffisantes.

Une journée type passe par quelques randonnées dans le parc. Le reste du temps pouvant permettre de diversifier les activités avec du canoë, le survol en hydravion, ou d’autres randonnées encore pour ceux qui apprécient d’en faire.

Une organisation type peut être de dormir sur Trois-Rivières, faire le survol en hydravion le matin, puis partir randonner dans le parc de la Mauricie dans l’après-midi. En fonction de son attrait pour le parc, passer éventuellement la matinée du lendemain pour réaliser une randonnée supplémentaire et une activité canoë.

Conseils et retour d’expérience

Attention aux moustiques !

Libellule

Une libellule aperçue dans le parc

Le point le plus important à avoir en tête lorsque l’on se rend dans le parc national de la Mauricie durant les mois de printemps – été – autonome, c’est la présence de moustiques. Il faut donc a minima prévoir :

  • des vêtements longs (pas de short, ou de T-shirt).
  • du répulsif anti-moustiques.

Nous avons fait l’erreur de ne pas anticiper ce point, et clairement nous l’avons regretté. Je n’ai personnellement jamais été autant piqué par des moustiques que durant mon après-midi de randonnée dans le parc de la Mauricie au Québec 🙂 .

Quelles randonnées ?

Cascade dans le parc de la Mauricie

Une cascade sur le sentier des cascades

Pour le choix des randonnées, cela dépend du temps de chacun, et de ses capacités physiques. La randonnée des Deux-Criques est réputée comme étant l’une des plus belles. Mais elle est aussi la plus difficile (il faut compter environ 7 heures pour la réaliser). Je conseille donc de s’orienter sur :

  • le sentier des falaises et cascades, plutôt facile, même si ça monte un peu. Le dénivelé est d’environ 250 mètres. Il permet déjà de s’imprégner du parc et découvrir de beaux points de vue.
  • le sentier Mekinac, de niveau intermédiaire. Il faut compter environ 4 heures pour cette randonnée, pour un dénivelé de 600 m.
Un lac dans le parc de la Mauricie

Un lac dans le parc de la Mauricie

Concernant la durée passée sur place, j’avais prévu pour ma part de consacrer une journée au parc de la Mauricie durant mon road trip au Québec. Une après-midi randonnée et canoë, et une seconde matinée randonnée.

Mais la météo en a décidé autrement : pluie en fin d’après-midi et le lendemain matin ! Nous n’avons donc profité réellement pour le parc de la Mauricie que du sentier des falaises et cascades, et du point de vue sur l’île aux Pins.

A noter qu’en cas de pluie, on peut se rabattre sur le musée du bûcheron à Grandes-Piles. C’est ce que nous avons fait, et nous avons trouvé sa visite intéressante par ailleurs.

Bilan de ma visite au parc de la Mauricie

Cette visite nous a permis de découvrir ce parc, et inclure une étape randonnée et beaux paysages durant notre voyage au Québec. A la fin du mois de juin, les paysages étaient verts, et ils sont encore davantage sublimés à la période automnale lorsque les couleurs tirent vers le rouge, jaune et orange.

Le parc national de la Mauricie présente par ailleurs l’intérêt d’être situé environ à mi-chemin entre les villes de Montréal et Québec. Ce qui en fait une étape naturelle durant un road trip.

Je n’avais pas connaissance à l’époque de mon séjour des survols en hydravion, et ne l’ai donc pas fait. Et c’est un regret. Certes il faut le budgétiser, mais le prix reste acceptable comparé à d’autres prestations de ce type dans d’autres pays. Et c’est surtout l’occasion de pratiquer un vol dans un cadre qui en vaut clairement le coup.

En espérant avoir pu vous aider si vous êtes dans vos préparatifs de voyage au Québec. Et en l’occurrence ici pour la visite du parc de la Mauricie. Je vous souhaite dans tous les cas un bon séjour au Canada !

Carte de points d'intérêt au parc de la Mauricie

Les points d’intérêt évoqués dans cet article

Attendez...

Vous aimerez peut-être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *