Où dormir à Toronto ? Les alternatives pour choisir son hébergement

La skyline de Toronto

La skyline de Toronto

Durant un séjour en Ontario, et plus particulièrement si l’on inclue la visite de sa principale ville Toronto, la question de l’hébergement se pose. Chercher où dormir à Toronto amène ainsi à différentes alternatives. Ceci que ce soit dans un contexte :

  • de road trip dans cette partie du Canada
  • d’un city-trip dédié exclusivement à Toronto
  • ou d’un passage par Toronto parce qu’elle se situe non loin des chutes du Niagara.

Et au-delà de l’organisation de son séjour, on peut élargir également avec les contraintes de budget, de standing de l’hôtel ou de l’appartement, mais aussi (et surtout) de l’emplacement.

Par mon expérience de préparatifs de visite de Toronto et de sa région, et mon expérience sur place, je partage dans cet article les éléments à connaître pour choisir son hébergement à Toronto. En évoquant les différentes alternatives possibles, et en les contextualisant pour vous aider à choisir au mieux.

Eléments à prendre en compte pour choisir son hébergement à Toronto

Afin de savoir vers quel type d’hébergement on peut s’orienter pour son séjour à Toronto, mais aussi leur emplacement (ou leurs emplacements si on en choisit plusieurs), il faut connaître un certain nombre d’éléments qui rentrent en compte pour ce choix.

Je les évoque dans un premier temps, avant de donner plus loin des exemples et conseils concrets d’hébergements à Toronto.

Points d’intérêt de Toronto

Choisir son logement en fonction de ce que l’on va faire

Ce critère est sûrement le principal. A savoir que l’idéal est de dormir à Toronto dans un quartier central permettant de minimiser ses déplacements pour ses visites. Et donc profiter au maximum de son séjour à Toronto, y compris en soirée.

J’évoque les points d’intérêt principaux à faire et voir à Toronto dans le paragraphe suivant. On se doute qu’ils se trouvent globalement dans le centre-ville, une zone où les prix des hébergements vont être plus élevés qu’ailleurs (que ce soit un hôtel ou un appartement Airbnb)…

Que faire et voir à Toronto ?

La CN Tower de Toronto

La CN Tower de Toronto

Voici un aperçu des principaux points d’intérêt à faire et voir à Toronto :

  • la CN Tower. Elle représente sûrement l’emblème de Toronto avec sa forme circulaire et allongée, sur plus de 500 mètres de hauteur. Comme pour la plupart des tours de ce type, il est possible de monter à son sommet pour profiter de la vue !
  • le marché Saint Lawrence : un marché couvert qui se trouve dans un ancien bâtiment du XIXème siècle.
  • se promener dans le quartier du Distillery District. C’est un ancien quartier du « vieux-Toronto » comportant une quarantaine de bâtiments du XIXème siècle. Il a été réhabilité et est désormais composé de cafés, galeries d’art, restaurants, etc…
  • profiter de la Skyline de Toronto depuis les îles qui font face à Toronto, vers le sud. Il faut pour cela prendre le ferry.
  • visiter le musée du Hockey Hall of Fame, dédié comme son nom l’indique au hockey sur glace. C’est le sport national du Canada.
  • faire du shopping dans le Toronto Eaton Centre, ou a minima venir découvrir de l’intérieur ce grand bâtiment.
  • venir voir l’hôtel de ville, et la grande place piétonne qui se trouve devant. Avec son grand bassins, ses arches, et les célèbres lettres qui forment le mot « TORONTO ».
  • et globalement profiter des nombreux gratte-ciels et immeubles. Comme par exemple le « Flatiron Building » de Toronto, à l’angle de deux rues.

Pour davantage d’éléments, vous pouvez consulter l’article que j’ai consacré à la visite de Toronto. Une visite que j’ai pour ma part réalisée sur une journée, et en deux jours si on compte les chutes du Niagara.

Carte de points d'intérêt pour visiter Toronto

Carte de points d’intérêt à Toronto évoqués dans cet article

Prendre en compte la proximité avec les chutes du Niagara

Au coeur des chutes du Niagara

Se rendre au coeur des chutes du Niagara : impressionnant !

Il ne faut évidemment pas oublier les chutes du Niagara lorsque l’on se trouve dans la région de Toronto.

Ce point d’intérêt est d’ailleurs presque plus important que la ville de Toronto en elle-même 🙂 . C’est du moins pour cette raison que pour ma part je me suis rendu dans cette région de l’Ontario lors de mon road trip au Canada.

Néanmoins, la proximité avec Toronto reste relative. Il faut en effet compter environ 1h30 de route pour se rendre aux chutes depuis Toronto.

Les chutes du Niagara

Les impressionnantes chutes du Niagara

Il existe donc plusieurs alternatives pour s’y rendre, et qui peuvent influer sur le choix de son hébergement à Toronto, ou aux chutes du Niagara :

  • s’y rendre par soi-même en voiture de location. Avec soit un aller-retour sur la journée, soit en dormant sur place dans l’un des hôtels du site (j’en reparle plus bas). Ces hôtels en bordure de corniche permettent de profiter d’une vue sur les chutes, mais aussi de pouvoir bénéficier de leur illumination en soirée.
  • s’y rendre en excursion à la journée, au départ de Toronto, via une agence de voyage (comme celle-ci par exemple).

Le site des chutes du Niagara a été « aménagé » pour faire en sorte que l’on puisse y consacrer une demie-journée, voire plus. Car au-delà de la promenade sur la corniche pour contempler les chutes, il est possible de s’en rapprocher en bateau, de monter dans une tour d’observation, de les survoler en hélicoptère, de s’en approcher à pieds (avec un guide). Et même de faire de la tyrolienne !

Se déplacer dans Toronto

Sculptures dans Toronto

Sculptures dans Toronto près de la tour CN

Il faut avoir en tête que la ville de Toronto est très grande :

  • pour donner une idée, sa superficie est égale à 6 fois celle de la ville de Paris. Et elle compte plus de 2 millions d’habitants, et 8 millions si l’on compte sa métropole.
  • c’est la ville du Canada qui compte le plus d’hébergements (pour info : plus de 250 références sur le site de Booking).

Toronto est pourvu d’un réseau de métro et tramway constitué de 4 lignes de métro et 15 lignes de tramway. Il comporte également un réseau de bus. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de la TTC (la Toronto Transit Commission). Mais en synthèse ce qu’il faut retenir c’est qu’ :

  • un ticket de métro coûte environ 3 dollars canadiens. Ce prix n’est pas anecdotique car dans la recherche de son hébergement, et si l’on décide de s’éloigner du centre-ville par économie, il faut ajouter plus de 6 $ par jour et par personne pour faire l’aller-retour depuis son logement. Ce point est à prendre en compte donc.
  • elles traversent globalement Toronto d’Ouest en Est, et du Nord au Sud. Les distances étant grandes, et malgré ces différentes lignes, on marche malgré tout beaucoup à Toronto pour la visiter.

Budget d’un hébergement à Toronto

Dans le Toronto Eaton Centre

Dans le Toronto Eaton Centre

C’est peut-être l’élément le plus important à connaître pour chercher où dormir à Toronto. Le coût de la vie à Toronto est en effet relativement cher. Pour vous donner une idée, c’est la deuxième ville la plus chère du Canada après Vancouver.

Les loyers y sont donc élevés, et cela se répercute bien sûr le coût de l’hôtellerie ou de la location d’un appartement. Concrètement pour une chambre d’un standing correct dans le centre-ville, on peut facilement atteindre 200 à 300 € la nuit. Cela reste un ordre de grandeur, mais le ton est donné.

Pour faire baisser la note, deux options :

  • diminuer le standing de l’hébergement (j’entends par-là, pour donner un exemple, viser des logements notés autour de 7/10 sur Booking ou en dessous de 4/5 sur Airbnb). On peut se rapprocher dans ce cas de la centaine d’euros la nuit, voire moins. Pour l’hôtel on est ici davantage sur des prestations de type auberge de jeunesse.
  • s’éloigner du centre-ville. Dans tous les cas on passe difficilement en dessous de la barre psychologique des 100 € la nuit.


Booking.com

A noter que, pour des raisons différentes, la problématique est similaire dans la ville des chutes du Niagara : Niagara Falls. Les bons hôtels, situés près des chutes, sont également à des prix relativement élevés, mais l’explication est cette fois davantage touristique.

La demande étant forte, les prix sont tirés vers le haut en conséquence. A équivalence de standing, on trouve tout de même des hébergements nettement moins chers à  Niagara Falls qu’à Toronto.

La durée du séjour à Toronto

Dans le quartier de Distillery District à Toronto

Dans le quartier de Distillery District

La durée de son séjour peut orienter également vers le choix d’un appartement plutôt que d’un hôtel pour dormir à Toronto. Elle peut également conditionner, en fonction de son budget, le standing et le choix de l’emplacement de son hébergement.

Pour un court séjour (de l’ordre de une à deux nuits), l’hôtel reste à mon sens la bonne solution. La sélection est plus large que les appartements, et l’on peut parfois bénéficier de promotions sur le prix.

Pour un séjour plus long (au-delà de 3 nuits) la question de l’appartement peut se poser si l’on envisage de passer toutes ses nuits dans le même hébergement. Et encore plus si l’on voyage en famille. Ce point est à nuancer tout de même si l’on envisage de passer une nuit sur le site des chutes du Niagara.

Où dormir à Toronto : les alternatives

Compte-tenu des éléments que je viens d’évoquer, je donne dans les paragraphes qui suivent des exemples de logements dans Toronto et ses alentours.

Dormir dans le centre-ville de Toronto

Une chambre de l'hôtel Holiday Inn Express de Toronto

Une chambre de l’hôtel Holiday Inn Express (crédit photo : Booking.com)

C’est la solution la plus adaptée pour un city-trip à Toronto. Mais c’est en contre-partie la plus chère. Parmi les hébergements du centre de Toronto, on peut noter :

Dormir à l’extérieur de Toronto

En s’éloignant de l’hyper-centre de Toronto (quartiers dit du « centre-ville » et « de l’Entertainment District »), on va trouver des logements au rapport qualité – prix un peu moins cher, même si cela reste toujours relatif…

Pour trouver des prix plus bas, il faut s’éloigner encore, en se rapprochant des axes routiers extérieurs (du côté de l’aéroport de Toronto par exemple). Si vous êtes en voiture, cela représente une solution, à savoir dormir à l’extérieur de Toronto, et se rendre ensuite dans Toronto en voiture, ou en transport en commun. Dans ce cas cela ajoute un budget de parking dans Toronto (de l’ordre de 30 $ la journée). Mais aussi bien sûr du temps de trajet.

On peut ainsi noter :



Booking.com

Dormir aux chutes du Niagara

Une chambre avec vue sur les chutes dans l'hôtel Hilton Niagara Falls

Une chambre avec vue sur les chutes dans l’hôtel Hilton (crédit photo : booking.com)

Comme indiqué plus haut, ces chutes se situent à environ 1h30 de route de Toronto. L’idée n’est pas de dormir tout son séjour à Toronto là-bas, mais cela peut représenter une alternative pour une nuit ou deux.

Parmi les nombreux hôtels que l’on trouve sur place, certains permettent de disposer d’une belle vue sur les chutes. On peut ainsi noter :



Booking.com

Hôtel ou appartement ?

Le centre-ville de Toronto

Le centre-ville

Lorsque l’on visite une (très) grande ville comme Toronto, notamment sur plusieurs jours, choisir entre un hôtel ou un appartement pour dormir est un élément à étudier. Dormir dans un appartement à Toronto présente l’avantage de :

  • pouvoir économiser les coûts de le restauration à l’extérieur. Notamment sur le prix du petit-déjeuner qui est en général en supplément du prix de la chambre d’hôtel (de l’ordre d’une quinzaine d’euros). Mais aussi le soir pourquoi pas, car même si Toronto est agréable à découvrir en soirée pour profiter de ses bars ou assister à un match de sport, elle ne justifie pas forcément (comme d’autres villes comme New-York par exemple) de sortir tous les soirs.
  • trouver bien sûr des logements davantage adaptés aux familles. Dans un hôtel, il faut parfois réserver plusieurs chambres, ce qui peut très vite faire monter le budget.

Pour une location d’appartement à Toronto, on peut notamment passer par les sites de Booking ou de Airbnb, en fonction de ses habitudes. Je conseille personnellement davantage Booking, notamment pour sa facilité d’utilisation, d’annulation, et les promotions sur certains logements que l’on peut y trouver. Dans tous les cas, comparez bien le prix et les prestations au global.

Mon avis sur le choix d’un hébergement à Toronto

Mon expérience personnelle

Visiter Toronto et son incontournable CN Tower

Visiter Toronto et son incontournable CN Tower

J’ai intégré mon séjour à Toronto dans un contexte de road trip au Québec et en Ontario. Et nous y avons passé 2 jours (et 2 nuits) : une journée consacrée quasiment aux chutes du Niagara, et une autre à la visite de Toronto. Concrètement :

  • arrivant sur Toronto en voiture de location, nous avons passé une première nuit en périphérie de la ville. Un hôtel situé à proximité de l’autoroute (dans un Best Western), à un prix plus abordable qu’en centre-ville. Nous disposions par ailleurs d’une place de parking gratuite, et la possibilité de prendre facilement l’autoroute pour nous rendre aux chutes du Niagara le lendemain matin.
  • pour notre visite de Toronto en elle-même, nous avons passé une nuit dans le Holiday Inn Express. Il se trouve dans l’hyper-centre, donc bien situé pour faire tous ses déplacements à pieds. J’en ai été satisfait, et peux le recommander.

J’avais donc fait le choix de ne pas dormir à Niagara Falls, et de passer une nuit en route à la périphérie de Toronto. D’une part parce que cela aurait rallongé encore d’1h30 mon trajet ce soir-là, et par économie aussi. Avec le recul, je considère que j’aurais dû essayer de m’organiser pour dormir à Niagara Falls. L’expérience au global aurait été plus agréable d’une part et nous aurions pu profiter davantage de ce site, notamment en soirée avec son illumination.

J’ai dédié des articles sur le blog à ma visite de Toronto, ainsi qu’à ma visite des chutes de Niagara. Vous y trouverez des détails sur ce que l’on peut y faire, mon programme, et comment j’y ai organisé mon séjour.

En résumé sur la question du où dormir à Toronto

L'hôtel de ville de Toronto

L’hôtel de ville de Toronto

Le budget d’un hébergement dans le cadre d’un séjour touristique à Toronto reste en principe conséquent. A moins de s’orienter sur des hébergements à bas-coût comme une auberge de jeunesse, ou autre, il faut s’attendre à des prix relativement élevés.

Même si Toronto en elle-même ne semble pas hyper-touristique, elle attire tout de même chaque année près de 25 millions de visiteurs !

Donc au-delà du prix des logements, il faut malgré tout s’ajouter aussi la contrainte de l’anticipation pour réserver son hôtel ou son appartement. Ceci afin de trouver quelque chose qui corresponde à ses critères, y compris celui du budget.

J’espère avec cet article avoir pu vous aider si vous êtes dans vos préparatifs de voyage dans l’Ontario. Et en l’occurrence ici si vous cherchez où dormir à Toronto. Je vous souhaite dans tous les cas un bon séjour à Toronto !

Cet article vous a été utile ? Merci de l'évaluer

Attendez...

Vous aimerez peut-être aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *