Quelle carte SIM pour utiliser la data & internet en Corée du sud ?

Carte SIM coréenne

Carte SIM coréenne

Vous partez prochainement en Corée du sud et vous vous demandez comment utiliser internet sur votre smartphone sans payer de frais exorbitants ?

Ayant fait un voyage en Corée et été confronté de ce fait à ce point, je partage dans cet article mes conseils pour disposer d’internet sur son smartphone en Corée du sud. Et quelles sont les alternatives pour profiter de la data en Corée du sud.

Pourquoi avoir besoin de la data en Corée du sud ?

Avant d’aborder les différentes alternatives pour avoir internet sur soi durant son voyage en Corée du sud, j’indique pourquoi c’est utile (nécessaire ?).

Pour traduire certains mots

Station service en Corée du sud

Station service en Corée du sud

La plupart des panneaux, cartes, menus, indications en Corée du sud sont inscrites en coréen (dans l’alphabet « hangeul » pour être précis). Mais aussi en anglais.

Ainsi, de manière générale avec l’anglais on s’en sort. Mais il existe des situations où avoir internet sur soi est indispensable. Je pense à :

  • des indications uniquement en coréen. C’est plutôt rare, mais cela arrive, et dans ce cas-là on est content de pouvoir faire une photo du texte et utiliser le traducteur de Google. Ça m’est arrivé plusieurs fois de m’en servir, notamment sur des grands plans à l’entrée de parcs ou de temples, ou dans des stations service, pour comprendre les indications. Ou encore sur des cartes de menu dans certains restaurants.
  • certaines indications en anglais que l’on ne comprend pas non plus. On a beau se débrouiller plus ou moins avec l’anglais en voyage, on ne connaît pas non plus tout le vocabulaire…

Pour obtenir des informations

Sanctuaire de Gyeonggijeon à Jeonju

Sanctuaire de Gyeonggijeon à Jeonju

Lorsque l’on visite les sites en Corée du sud, en général on ne dispose pas d’audio-guide. Je n’en ai pas vu de tout mon séjour. Donc pour obtenir des informations :

  • on dispose d’un guide papier avec soi.
  • on utilise internet pour se renseigner et apprendre des choses sur le lieu visité. L’aspect culturel est important lors d’un voyage en Corée du sud, et passer à côté de certaines choses serait dommage.

Pour naviguer au GPS

Je n’ai pas évoqué cet argument en premier car tout le monde ne loue pas de voiture en Corée. Mais c’est clairement celui auquel je pense en premier.

Le GPS en Corée du sud

Le GPS : indispensable en Corée du sud

Si on loue une voiture, le GPS est indispensable. Pour cela deux alternatives :

  • prendre l’option du GPS dans la voiture. Cette option est soit incluse de base, soit coûte quelques euros par jour en plus.
  • utiliser son smartphone (avec l’application coréenne Naver Map, disponible en anglais). Un forfait data avec internet est donc nécessaire (attention : la fonctionnalité GPS de Google Maps ne fonctionne pas en Corée du sud !). Certains véhicules de location permettent même le partage de l’écran du smartphone sur l’écran de la voiture (principe de l’ « Apple CarPlay »).
Panneaux de circulation en Corée du sud

Panneaux de circulation en Corée du sud

J’ai dédié un article complet sur le blog à ce sujet de la conduite en Corée du sud. Vous pouvez le consulter pour obtenir davantage de détails.

Mais au-delà de la voiture, lorsque l’on se déplace en ville, le GPS est utile car il permet de se repérer et de prendre les bonnes directions.

Je pense notamment aux grandes villes comme Séoul. Dans le cas où l’on est piéton, on peut utiliser cette fois Google Maps, non pas pour être guidée, mais pour voir son emplacement sur la carte et se repérer.

Utiliser son forfait français en Corée du sud ?

Je ne vais pas m’étaler sur ce sujet, il s’agit d’une mauvaise idée pour son compte en banque… Quand on rallume son smartphone une fois arrivé à l’aéroport, on reçoit en principe un SMS de son opérateur téléphonique. Celui-ci y indique les prix des communications si on utilise sa carte SIM française en Corée du sud, à savoir :

  • quelques euros la minute d’appel téléphonique (en émission et réception)
  • quelques dizaines de centimes d’euros le SMS envoyé (gratuit pour les SMS reçus)
  • une quinzaine d’euros le Mo de data consommé.

Ces prix varient d’un opérateur à l’autre, et ceux que je mentionne sont à titre indicatif. Ils sont néanmoins représentatifs du surcoût qu’entraîne l’utilisation de sa carte SIM en Corée du sud. Pour obtenir les prix exacts vous pouvez consulter le site internet de votre opérateur (Orange, SFR, Bouygues Telecom, Free, etc…).

Par ailleurs, si votre smartphone ne le fait pas automatiquement, il ne faut pas oublier de désactiver la data avant d’enlever le mode avion à l’atterrissage.

Les alternatives pour avoir internet en Corée du sud

Il existe différentes possibilités pour avoir internet sur son smartphone durant son voyage.

Une carte SIM coréenne récupérée à l’aéroport de Séoul

Carte SIM de l'opérateur KT Olleh en Corée du sud

Carte SIM de l’opérateur KT Olleh en Corée du sud

Disposer d’une carte SIM coréenne permet de pouvoir profiter de manière illimité d’internet via la data. Ces services d’achat de carte SIM à l’étranger se sont développés ces dernières années, et il est maintenant plutôt simple de s’en procurer une.

Pour la Corée du sud, on peut facilement acheter sa carte SIM avant de partir, et la récupérer tout de suite en arrivant là-bas. A l’aéroport de Séoul en l’occurrence, on peut ainsi la récupérer aux boutiques KT Olleh (l’opérateur coréeen qui propose cette offre) :

  • au Terminal 1, près des portes 6 et 10
  • au Terminal 2, entre les portes 2 et 3

Au-delà de l’aéroport de Séoul, on peut récupérer aussi sa carte SIM coréenne dans Séoul. Notamment dans des boutiques KT Olleh situées à proximité d’arrêts de métro, donc faciles d’accès. Cette carte se réserve et se paye à l’avance (sur cette page), et on la récupère directement à l’aéroport international de Séoul en arrivant.

Cette carte SIM permet de profiter de la data en illimité, et de la partager avec ses accompagnants. Ceci via la fonctionnalité de partage de wifi depuis son smartphone. Si votre smartphone permet de gérer le double SIM, vous pouvez en profiter, sinon il faut remplacer sa carte SIM française par la nouvelle.

S’agissant d’une carte SIM coréenne, cette offre n’inclut pas de forfait d’appels et de SMS. Cela n’aurait en effet pas beaucoup de sens car il faudrait l’utiliser à destination de numéros coréens…

Un forfait spécifique proposé par son opérateur

Utiliser son smartphone

Pouvoir utiliser son smartphone partout

J’ai écarté cette solution mais il faut savoir que certains opérateurs proposent des forfaits spécifiques pour l’étranger lorsque l’on voyage. Ceux-ci incluent alors des prestations spécifiques et bridées sur le nombre d’heures pour les appels, le nombre de SMS que l’on peut envoyer, et la data que l’on peut consommer.

Il est même possible parfois de l’activer directement depuis le pays étranger en répondant à un SMS envoyé par l’opérateur, avec un code dédié. Mais il faut dans ce cas attendre le lendemain pour que la prise en compte soit effective.

Les limites de cette solution sont :

  • l’impossibilité de partager internet pour un autre smartphone. Même si on peut penser que cela ne sert pas souvent, c’est tout de même utile en voiture quand le smartphone ayant accès à internet sert de GPS.
  • la limitation sur les Mo de données que l’on peut télécharger. La valeur de cette limitation dépend des opérateurs, mais potentiellement on peut arriver à la cette limite (notamment quand le smartphone télécharge des cartes pour le GPS, des plans de ville, de la musique, etc…).

A titre indicatif, on peut citer le pass Evasion d’Orange, ou le pass internet voyage de Bouygue Telecom.

Louer un routeur wifi portable

Location d'un routeur wifi à Séoul

Location d’un routeur wifi à Séoul

Ce routeur (disponible ici) est une alternative à la carte SIM. Le principe est similaire : il s’agit de récupérer un routeur à l’aéroport. Celui-ci permet alors de disposer d’internet en illimité.

Il est à mon sens néanmoins moins avantageux que la carte SIM coréenne car :

  • il s’agit d’une location, donc à la fin de son séjour il faut le rendre. Dans le cas où l’on est pressé, devoir faire un petit détour à l’aéroport et potentiellement faire la queue n’est pas forcément quelque chose dont on a besoin…
  • ce routeur est un boîtier physique, qu’il faut donc recharger régulièrement.
  • en fonction du nombre de jours d’utilisation, il coûte plus cher que la carte SIM coréenne. Pour 10 jours par exemple, la location coûte plus de 36 €.

Le wifi gratuit

Wifi gratuit

Wifi gratuit

Il ne faut pas oublier cette alternative, car elle reste pratique. Evidemment la plupart des hôtels proposent le wifi, donc pour avoir internet le soir pas de problème.

Mais je pense ici aux spots wifi gratuits proposés par différentes enseignes, comme par exemple McDo, Starbucks, etc… Mais aussi parfois par des restaurants indépendants, où un code wifi est partagé sur une pancarte. Ou encore les aéroports.

Il faut néanmoins voir ce moyen de disposer d’internet comme un dépannage. Car si l’on doit commencer à chercher un Starbucks et consommer un café pour obtenir un renseignement sur son smartphone, ça devient vite compliqué 😉 .

Bilan sur les forfaits data

Panneaux coréens

Panneaux coréens non traduits

J’ai voyagé dans de nombreux pays sans avoir internet sur moi, et où je me rabattais sur le wifi de l’hôtel le soir. Pour la Corée du sud je savais que ce serait difficile de fonctionner ainsi, à cause notamment :

  • de mon voyage itinérant avec location de voiture, et besoin d’un GPS.
  • la barrière de l’écriture parfois. Comme indiqué dans l’article, dans la plupart des cas l’anglais est présent, mais pas toujours. Pouvoir utiliser son smartphone pour traduire apporte une aide précieuse.
  • pouvoir faire des recherches quand on en avait besoin (exemple : trouver un distributeur automatique, une information sur une visite, trouver un restaurant, etc…).

Compte-tenu du prix (une trentaine d’euros pour 10 jours), je conseille de prendre un forfait data, ne serait-ce que pour avoir l’esprit tranquille. Si vous voyagez à plusieurs, il n’est à mon sens pas forcément utile d’en prendre un pour tout le monde. D’une part on peut partager la connexion, et d’autre part l’objectif n’est pas non plus d’être tout le temps sur internet : il faut tout de même profiter de son voyage !

En espérant avoir pu vous éclairer sur ce sujet de la carte SIM en Corée du Sud. Si vous vous renseignez sur ce point, il y a de grandes chances que vous soyez dans vos préparatifs de voyage, je vous souhaite dans ce cas un bon séjour en Corée du sud !

Visiter Séoul et ses enseignes lumineuses en soirée

Visiter Séoul et ses enseignes lumineuses en soirée

Cet article vous a été utile ? Merci de le noter

Please wait...

Vous aimerez aussi...

Vous avez un avis ou une question ? Vous pouvez laisser un commentaire